DELAVEZ MILICIA [En cours]
avatar



1 posts

Squatte depuis le 12/08/2018

21 piges


Féminin





Lun 13 Aoû - 0:01


Delavez Milicia

Pourrais-je un jour être un Shinigami ?



Nom : Delavez
Prénom : Milicia
Surnom : On ne m'en a pas encore donnée.
Âge : Une centaine d'année.
Sexe : Féminin
Race : Arrancar de base Adjuchas
Rang : Octava Espadas
Spécialité : Hohô





    Feat. Λ-No.11 de Blazblue

    © Copyright


Description physique

Je suis comme ça.


Je suis une Arrancar mais si on ne fait pas attention au détaille on pourrait penser que je suis humaine. Je mesure un mètre soixante-dix pour une corpulence moyenne et une poitrine généreuse. Mon âge ? Je l'ignore, mais en me comparant aux humains que j'ai pu voir je suppose que j'ai une vingtaine d'année. Mon teint est dorée s'associant à une longue chevelure blonde, que je tresse en arrière afin qu'il soit moins long. Je tiens le bout de ma longue tresse attacher en faisant un nœud au bout de la tresse. Mes yeux sont d'un rouge éclatant et mes pupilles semblent plus grandes que la moyenne. Pour ce qui est de mes vêtements, je porte du noir associer à du jaune et ce quasiment tout le temps. Le haut est un débardeur la plupart du temps et le bas une robe ou une longue jupe noire. Le reste de mon masque de Hollow se situe autour de ma poitrine et sur mon abdomen. Mon trou de Hollow est dans ma cuisse droite et le tatouage de mon numéro sur la cuisse gauche. Je porte des vêtements noirs et voyant afin qu'on ne les remarque pas justement. Je porte à ma taille un Tessen Blanc qui est en réalité mon Zanpakuto. Je mets souvent une fleur dans mes cheveux lorsque j'en trouve une qui me plait en allant dans le monde des humains.

Ma Resurreccion ? Le reste de mon masque de Hollow recouvre mon corps excepter ce qui se situe au-dessus de mon cou et mes pieds. Ainsi que mes bras ressemble désormais aux pattes d'un insecte. Quant à mes jambes, elles sont recouvertes de plis blanc qui se superpose jusqu'au sommet de mes pieds, qui deviennent noirs et prenne la forme d'un pic triangulaire. Ce revêtement blanc, qui recouvre la majeure partie de mon corps, pousse également dans mon dos en ayant une forme semblable à des ailes de papillon emplie de trou. Ce revêtement blanc se stoppe à la base de mon cou. Une partie de ce masque se trouve sur mon visage et recouvre le dessus de mon œil droit comme s'il s'agissait d'une grande mèche de cheveux. Le blanc de mes yeux devient noir et mes pupille deviennent plus brillantes restant rouge. Ma voix sous est comme déformée, donner une impression d'écho.



Description mentale

Je pense comme ça.


On peut dire de moi que je suis indifférente. Je ne le suis pas, mais mon visage exprime rarement mes expressions. Cependant, je suis souvent joyeuse malgré que cela ne se remarque pas. Cependan,t il m'est difficile de me mettre en colère, je me bats avant tout pour ma survit et celle des chose et des gens auxquels je tiens.

Je suis curieuse de tout, mais je préfère observer qu'expérimenter dans la plupart des cas. Je mange souvent, davantage pour le plaisir que pour me nourrir et c'est certainement ce qui m'aura aidée à rester en vie si longtemps. J'aime beaucoup les mikado. J'ai découvert cet aliment lors de mes voyages dans le monde des humains. Il m'arrive d'en prendre une boite lors de mes allez et venue. La consistance que les mikado ont en bouche m'intrigue beaucoup, c'est mon petit pêcher mignon. On m'a expliquée qu'ils servent en temps normal de jeux, mais j'admets préférer les grignoter.

Le concept de mensonge m'est asse étranger, je sais comment mentir mais n'y parviendrais pas, ce qui fait que ma grande franchise m'amène à dire tout ce que je pense. Quant au temps, j'ai beaucoup de mal à le jauger, je ne sais pas vraiment comment différencier un jour, d'un mois, d'une année. Je suppose mon âge et ceux des autres que grâce au critère physique que j'ai observée chez les humains. De ce fait je ne réalise pas le moment d'un rendez vous à moins qu'on ne me l'annonce le moment venue. Cependant, malgré ces défaut, je possède un bon sens de l'orientation. Une fois que je suis allée quelque part je suis aisément capable de trouver le chemin pour y retourner. Ce qui est bien dommage, car j'aime être dans un endroit inconnu et le découvrir.

J'aime les insectes et j'aime beaucoup les observer. De même pour les fleurs, c'est sans doute ce qui me plait le plus dans le monde des humains. Mais ce que j'aime le plus au sont les Shinigami. J'éprouve un grand respect pour leur travail et leur rang. Mon plus grand rêve serait d'être un Shinigami moi aussi. J'éprouve ce même respect envers Miss Halibel qui m'a tendu la main quand j'étais dans le besoin.



Description du pouvoir

Je fait ce genre de chose.


En forme non libérée mon Zanpakuto est un Tessen. Si je l'ouvre et que je le lance, il peut revenir à moi tel un boomerang. Mon Zanjutsu et mon Hakuda se valent, mais reste basique, mais je reste donc une combattante très corps à corps.

Cero : Il est blanc-crème et à une large porté. Mais malgré cette grande portée, sa puissance n'est pas plus grande que celle d'un Gillian, il est donc très basique et n'opposera que peu de résistance face à un adversaire experimenté.

Bala : Il est totalement inoffensif, son seul intérêt est que, de part sa couleur très vive, il peut quelque peut éblouir l'ennemie. Cependant, cette technique n'inflige aucun dommage.

Sonido : Mon Sonido est mon atout le plus grand. Je peux aller très vite sûr de longue distance, ce qui donne presque l'impression que je me téléporte.

Hierro : Il est plus faible que celui des autres Arrancar, ma défense est donc ma plus grande faiblesse.

Pesquisa : Peut développer, je ne ressens le reiatsu que sûr de très faible distance.

Garganta : Il m'est aisée de crée un Garganta entre le Hueco Mundo et le monde des humain.

Régénération cellulaire : Ma régénération est totale, mais elle est asse longue. Si j'en crois ce qu'on m'a dit, il me faudrait une semaine ou deux pour récupérer une main. Régénérer les organe vitaux tel que le cerveau reste cependant impossible, si je les perdait je mourrais logiquement.

Sous ma forme non libérée je possède deux techniques personnelles.

Espejo Malicioso : Il s'agit d'ailleurs mon Sonido à mon Hakuda. Je donne un coup à l'ennemi, puis me déplace à l'opposer de là où je l'ai attaqué pour lui redonner un coup, puis je reviens où je l'avais attaqué et ainsi de suite. Avec la rapidité de mon Sonido cela donne l'impression que deux versions de moi-même attaque l'ennemie.

Sónica Círculo :
Je fonce vers l'ennemi en utilisant mon Sonido au maximum, me préparant à lancer mon Zanpakuto, avant de m'arrêter brusquement en lançant mon Zanpakuto, qui prend alors la vitesse de ma course en plus de l'impulsion de mon lancer, rendant alors mon lancer plus rapide et plus puissant..

Résurreccion : "Estridula ! Polillar !!!" Sous cette forme (décrite dans la partie physique) je peux solidifier mon reiatsu. Cela ne se remarque pas à l'œil nue, mais mon Hierro devient plus dur si je le désire, sans que cela altère mes mouvements. Cependants, mon Hierro durci grâce à mon reiatsu, de ce fait tout attaque nécessitant mon reiatsu est donc inutilisable si je me solidifie.
Mon Zanpakuto devient un bouclier circulaire totalement blanc. Il possède une poignée au milieu d'un des côtés, me permettant de le prendre avec mes pattes. Si je le décide, des lames peuvent sortir aux quatre coins du cercle. Tout comme dans sa première forme, mon Zanpakuto revient quand je le lance. Je possède quatre techniques différentes, sous cette forme.

Espejo Metalico : En me solidifiant pour devenir aussi dur que de l'acier, je reproduis le même enchainement que pour Espejo Malicioso. La différence étant que mes coups sont plus durs et font donc davantage de dommage.

Sónica Círculo : Danza de la espada : Même technique que pour Sónica Círculo. Les lames à l'intérieur de mon Zanpakuto ressortent une fois que je l'ai lancé, rendant cet attaque tranchante.

Metal Cero : Je charge mon Cero avant d'utiliser ma capacité de solidification du reiatsu pour conserver le Cero sous état de sphère. Quand je relâche mon pouvoir de solidification, la sphère explose. Le Cero étant comprimer, l'explosion est plus puissante qu'un Cero normal. Cette technique nécessite un certain temps et en me concentrant sur la solidification de mon Cero il m'est impossible de solidifier mon Hierro, ce qui me rend très vulnérable.

Capullo : Je ne bouge plus et concentre mon reiatsu sur tout mon corps. Mon Hierro devient alors extrêmement solide. Cette technique est ma technique défensive la plus puissante, mais aussi la plus dangereuse. Je ne peux rester que peu de temps dans cet état de défense absolue, de plus je ne peux bouger durant ce moment et cela nécessite une immense quantité de Reiatsu. C'est donc une technique de dernier recours, l'utiliser reviens à grandement m'épuiser, je ne peux l'utiliser qu'une fois l'or d'un combat.



Histoire/Test RP

Mes souvenirs...


Mes souvenirs débute dans le noir. J'avais conscience de mon nom, j'ai conscience de connaître des mots et même notion  de ce que ses mots définissent. Mais j'ignorais ce que j'étais et également où j'étais. J'ai des bribes de souvenir de moi dans une ville, puis dans un grand désert de sable blanc. Je me souviens également m'être fait attaquer par des choses étrange. Suite à cela je m'étais "réveillée" dans ce même désert. Je me sentais si lourde, si lente, si seule. Seule et pourtant j'avais l'impression d'être envahi de l'intérieur. Je marchais à grands pas à travers ce désert, croisant toute sorte de créature que j'essayais de ne pas écraser. Mais malgré ma volonté je ne semblais pas pleinement me contrôler, j'avais l'impression qu'on me rongeait de l'intérieur.
Après un long moment je m'étais enfoncée dans le sol de se désert. Mais malgré la chute je semblais ne pas vraiment ressentir la douleur. C'est comme ci cette douleur était dérisoire par rapport à ce vide que je ressentais. Mais dans cet étrange endroit je croisais d'étrange silhouette noire. Pour la première fois je voyais des êtres qui semblait être aussi grand que je l'étais alors. Cependant, ils n'étaient pas très amicaux. Après trois tentative de leur part de me faire du mal, du moins c'est l'impression que j'en avais, je finis par perdre la raison. Au début je me contentais de leur hurler dessus, crachant un énorme rayon sur eux, puis je fini par me nourrir d'eux. Au début je le faisais principalement pour me défendre, puis, je pense-y avoir instinctivement pris goûts. Personne d'autre ne m'opposait de grande résistance à vrai dire, j'avais l'impression d'être l'une des seule à pouvoir à peu près agir comme je le désirais.

Les choses se répétaient sans cesse, je ne faisais que manger et m'en prendre à toutes les grandes silhouettes noires qui passaient dans cette forêt. Les choses auraient pu durer ainsi indéfiniment si une chose ne c'était pas produit. J'étais devenu plus petite et surtout je sentais que mon corps avait changée. Je sentais des ailes dans mon dos, des cheveux sur ma tête, une sorte de fine trompe et des antennes, de fine jambe et des bras fin qui était presque indissociable et ma vision était plus claire. De plus, je me sentais plus légère et j'avais un contrôle total sur mon corps, fini cette sensation de corps que je partageais avec d'autre. Cependant, la sensation que j'avais quand j'ouvrais la bouche était étrange, comme si ma peau s'ouvrait en deux. Pour finir je remarquais asse vite que toute ma peau était blanche, comme du plâtre et que j'avais un énorme trou dans la poitrine. La seule chose qui n'était pas blanche était mes cheveux.
Étrangement je savais que je n'avais pas toujours été comme ça. Je ne sais pas comment j'étais, mais je savais qu'avant j'étais différente. Ayant l'esprit plus claire j'en venais à comprendre certaine chose sur ce qui m'entourait sans savoir pour autant comment je le savais, comme des souvenirs d'origine inconnue. Mais si je parvenais à mettre des noms sur certaine chose, tel que le sable, je ne savais pas pour autant où j'étais, ou même ce que j'étais.

Continuant à me nourrir de ces grands individus, en les abattant grâce à mon rayon qui avait changé de couleur, je finis par me faire accoster par des créatures de ma taille. Je savais comment parler, je connaissais les mots à utiliser, mais malgré tout aucun mot ne se fit entendre de ma part, juste de la part de ces inconnus. Il s'avère que ces inconnus désiraient devenir plus puissant et voulais que je me joigne à leur troupe. Sans trop savoir pourquoi je me joignis à eux pendant un certain temps. Les choses n'avait quasiment pas changer à vrai dire, hormis que je ne pouvais plus manger les silhouettes noires, c'était celui qui parlait beaucoup qui les mangeaient. Et cela continua ainsi jusqu'à ce qu'il décide que nous devions remonter à la surface pour "se nourrir de nos semblable" comme il le disait. Remonter fut rapide, mais principalement pour moi. Il m'était très difficile de suivre les autres, ils étaient si lents, j'avais toujours peur de les perdre de vue.
Nous finissions par nous en prendre à d'autre personne de notre taille. Mais je m'occupais de la plupart du travail, nos proie était si lente elles aussi. À vrai dire je ne savais pas s'ils étaient lents ou si j'étais rapide, j'avais et j'ai toujours beaucoup de souci avec le temps et les durées, j'ai l'impression que rien ne change dans cet endroit.

Notre chef continuait de nous faire chasser les autres individus de notre espèce, mais je commençais à devenir accro à cette sensation. Le simple fait de me nourrir d'eux m'intéressait plus que ce que cela m'apportait de le faire. Cependant, le chef avait toujours la majorité et j'avais souvent ce qu'il restait. C'était arrivée sans que rien ne le prévoit, moi-même je n'avais rien planifiée, mais sur un coup de tête je finis par me nourrir d'eux alors que nous traquions une proie. Cela n'a pas été très difficile, ils étaient si lent, j'avais presque l'impression que leur mort était tout aussi lente que leur réaction quand j'ai tué le chef. Mais les manger ne m'aura pas satisfait, certes c'était agréable, mais moins que quand je me nourrissais de ces silhouettes noires. Je retournais donc à la recherche de cette forêt, mangeant tout individu me voulant du mal.

Après un des jours, ou même peut être des années, j'étais toujours dans le désert. J'avais une maitrise plus complète de mon corps ainsi que de l'énergie que je pouvais en produire. J'avais finalement compris que j'étais un Hollow grâce au dire de certain de mes repas. J'avais effectivement pris l'habitude d'écouter les conversations afin de me renseigner davantage. C'est d'ailleurs ainsi que je surpris un de mes semblable ouvrir une sorte de brèche dans le vide. Je n'eus pas le temps de les suivre, mais je finis par réussir à faire de même. Traverser le tunnel qu'ouvrais cette brèche était plutôt simple, mais j'avais prudemment pour changer, sans doute avais-je peur de l'inconnue.

A ma sortie je me retrouvais dans un tout autre endroit. Ici les gens étaient bien différents. Ils étaient tous un peu semblable, mais je les trouvais beaux à voir en comparaison à mes semblable. Mes interactions avec eux était veine, comme si je n'existais pas. Après un moment à déambuler docilement dans cet étrange endroit, je vis au sol qui semblait être des bâtons asse fin. Par ignorance j'entrepris de le manger. Cela ne me faisait aucun effet contrairement à ce que je ressentais en mangeant mes semblable, cependant mordre dans cette chose était plutôt agréable. Plus loin de petit individu semblait s'en servir. Je partis donc me disant que cet étrange aliment leur appartenait.

Étrangement cet endroit me rendait plus sereine, moins barbare, j'osais même baisser ma garde. Une bien belle erreur de ma part, car deux Hollow, similaire à mon ancien chef, en profitait pour me plaquer au sol. Même si ma rapidité était grande, ma force physique ne pouvait faire face à deux d'entre. Alors que je pensais voir ma fin arriver, une personne avec une épée et un grand habit noir vint à notre rencontre. Il semblait nous voir et il nous défiait en se présentant, précisant qu'il était un Shinigami d'un onzième quelque chose. J'étais fascinée par ce Shinigami, sans trop savoir pourquoi je me sentais admirative. L'un de mes deux agresseurs finis par se préparer à l'attaquer, mais il fut stoppé par une sorte de Hache. L'épée de cet individu avait changée de forme sans que je comprenne commet, il avait juste baragouiner quelque chose. Cela ne fit qu'enrager davantage mes agresseurs qui finirent par tout deux me délaisser pour s'en prendre à lui. Il n'avait visiblement aucune chance, malgré cette hache il se faisait dominer totalement. Je profitais alors du fait que les deux compères m'ignorait pour leur assener une série de coup asse rapide. Entailler de toute part ils finirent par tout deux tombés à terre. Bizarrement je pensais que le Shinigami m'en serait reconnaissant, mais j'ignore pour quelle raison il m'attaqua par la suite. Malheureusement ses coups étaient très lents eux aussi et je n'eus aucun mal à les éviter. cependant je n'avais pas la moindre envie de riposter. J'essayais de communiquer, mais il ne m'écoutait pas. Je finis par fuir par les aire, distançant très rapidement le Shinigami. Comme anime par un instinct de survie, je rouvrais une brèche pour retourner dans le désert blanc.

Après une longue période à manger mes congénère de nouveau, je finis par retourner dans cet autre monde, mais je m'y fit plus discrète et alerte. J'aimais le ciel de cet endroit, il était plus vivant. Tout était plus vivant dans cet endroit d'ailleurs, mais je n'osais jamais rester très longtemps par peur. J'avais l'étrange sensation que ce monde ne m'est pas totalement inconnue, même si beaucoup de choses me semble totalement inconnue. Je recroisais parfois le Shinigami par ailleurs, mais les peu de fois où j'arrivais à approcher de lui, il m'attaquait de nouveau. Cependant, ce qu'il faisait quand il ne me voyait pas était fascinant. Il tuait mes semblable mais bizarrement les choses me semblaient moins barbare que lorsqu'on le fait entre nous. Venant de lui cela parait presque naturel et Authentique. Encore une fois tout cela me venait de façon presque instinctive.

Au fur et à mesure je finis par ouvrir des brèches à diverses endroits de cet étrange monde. Je finis par passer le plus clair de mon temps la-bas revenant dans mon monde uniquement quand le besoin de me nourrir se faisait sentir, autrement dit souvent. Les personnes qui peuplaient ce monde ne m'intéressait que peu, mais j'aimais les fleurs de ce monde, même si je n'en avais jamais vue dans le mien. Je croisais parfois des Hollow que je finissais par qualifier d'inférieur aux vues de leur faible puissance, en comparaison à ceux que je désigne comme étant mes semblable. Je croisais plus rarement des Shinigami et tout ceux qui m'ont vue m'ont pourchassée. J'avais pris la fâcheuse tendance de me dévoiler à eux afin de leur poser des questions, auquel aucun d'eux n'a jamais répondu trop occuper à m'attaquer. Mais plus je les observais plus je désirais être comme eux. Mais plus je les observais, plus je comprenais nos différences et plus je me détestais. Je finis par venir de moins en moins dans ce monde me focalisant davantage sur la chasse et la recherche de la forêt.

Quand je parvins enfin à retrouver l'entrée de la forêt, je me remis à me nourrir des grandes silhouettes noires. Il me faisait bien moins d'effet qu'avant mais j'aimais toujours autant me nourrir d'eux. Cependant, cela ne m'aidait pas à me sentir mieux. Je me maudissais toujours, me demandant ce qui n'allait pas chez moi. Je pris conscience que les Shinigami et les personnes de cet autre monde avait le visage et la peau moins solide, alors que moi j'étais dans une sorte d'armure blanche. Pris de colère je voulue m'arracher le visage afin de peut-être en révélée un autre. L'idée semblait absurde, mais je déchainais la force que j'avais pour le faire, sans succès. Tout ce que je parvenais à faire était de me faire souffrir et saigner. Je continuais donc de me nourrir des silhouettes noires, tentant encore et toujours de m'arracher le visage. Je désirais être comme les personnes de cet autre monde. Je désirais être une Shinigami moi aussi, afin qu'il m'accepte.

Je ne sais combien de temps j'ai passée à me nourrir et à me déchainer sur mon visage. Mais un jour je finis par y parvenir. Malheureusement je n'ai pas le moindre souvenir de ce qu'il s'est passée sur le coup. Je sais que par la suite je me suis comme réveillée, mais au-delà de la forêt. J'étais dans le désert, entourer de cadavre de mes semblable. Enfin si je pouvais toujours les appeler ainsi, car mon corps avait changé. Je me sentais plus frêle, plus fragile et paradoxalement aussi puissante et rapide qu'avant. J'entrepris de me nourrir des cadavre, mais je n'en tirais rien, ma bouche était devenue plus petite et cela ne m'apportait rien. J'avais l'impression de ressembler aux personnes de l'autre monde, à la différence que j'avais des restes de mon armure blanche sur mon corps et un trou dans la jambe. Mes cheveux me semblait plus long mais c'était peut-être car j'étais plus petite qu'auparavant. Plus d'aile, plus d'antenne, j'étais presque comme les Shinigami, l'habit en moins. Je ramassais une sorte d'éventail qu'il y avait près de moi, instinctivement je sentais que c'était important, comme si cela faisait partie de moi.

Je déambulais dans le désert, me nourrissant très rarement désormais alors que mes semblable ne m'opposait plus la moindre résistance ou difficulté. Je finis par arrivée aux portes d'un étrange bâtiment. J'y entrais curieuse, voyant que cet endroit avait subi des dommages recensement. Je passais d'un couloir avec des marques de coup sur les murs, à une salle replis de pilier dont la plupart étaient brisés, à un couloir amocher également. Je finis par arriver dans un endroit asse étrange de la résidence. Il y avait du sable comme dehors, mais le ciel était comme celui de l'autre monde. Enfin presque, car ce ciel semblait trouée et l'on voyait le ciel de mon monde à travers ces troue. Je finis par me laisser tomber sur le sable, m'allongeant sur le dos en contemplant le ciel.

Une personne semblable à moi vint à ma rencontre. Elle avait de long cheveux et une tunique blanche qui paraissait trop grande pour elle aux vue des manche. Elle me demandait, qui j'étais et ce que je faisais en ce lieu. Je lui répondis que je n'en avais aucune idée, remarquant par ailleurs que ma voix était audible désormais. Elle me demanda de nouveau, qui j'étais et comme par réflexe je finis par répondre "Delavez Milicia". Elle m'ordonna de la suivre et je le fis sans discuter, avec un peu de difficulté, car elle était un peu lente pour moi. Elle me dit quelque chose que je n'écoutais pas trop, je ne faisais attention qu'aux mots qui m'étaient inconnue. Parmi ses mots, le mot Arrancar vint asse vite et je demandais donc ce qu'il signifiait. Elle me répondit simplement que c'est ce que nous étions, je ne posais donc pas davantage de question.

Elle finit par me conduire devant une autre personne semblable à nous, aux cheveux blonds presque comme moi. La personne, ou l'Arrancar si j'en juge à ce que m'a dit l'autre personne, aux cheveux blonds m'observait pendant un moment. Elle me demanda comment j'étais arrivée ici, qui j'étais et comment j'étais devenue une Arrancar. Je lui répondis de façon un peu brouillon et lui demandait qui elle était. Elle ne me répondit pas sur le coup puis elle me dit qu'elle se nommait Halibel Tia, me posant, cette fois si, une autre question: si elles me relâchaient, qu'allais-je faire. Je répondis innocemment que je souhaitais devenir un Shinigami. Si l'Arrancar a la grande tunique blanche gloussa discrètement, Halibel ne répondit rien, se contentant de me regarder. Halibel fini par me proposer de répondre à toutes mes questions, en échange je devrais les aider dans leur projet. J'acceptais sans hésitation, ayant terriblement besoin de réponse.

Depuis ce jour j'ai été habillée, éduquée, entraînée puis finalement gradée en tant qu'Octava Espadas. Halibel m'affirma qu'elle ne s'opposerait jamais à mon rêve, mais que ce rêve ne devrait jamais pour autant empiéter sur mes devoirs d'Espadas. Jusqu'à présent je m'y suis tenue, ce rôle me permettant toujours de voyager dans l'autre monde que je peux désormais nommer monde des humains. Il m'arrive de revenir parfois dans la forêt des Menos afin de me nourrir, mais je le fais de moins en moins. Et je n'ai pas croisée de Shinigami depuis que je suis devenue une Arrancar, mais peut-être que cela arrivera un jour.




Devant l'écran

Une humble Azumarill


Pseudo : AzurOrigins
Âge : 21 ans
Comment avez vous découvert le forum ? Topsite à l'époque, je reviens après être venue il y a bientôt 2ans
Votre avis sur le forum ? Toujours aussi jolie
Votre fréquence de connexion ? J’espère au moins 2 fois par semaine.
Code du règlement ?



Voir le profil de l'utilisateur
Le fabuleux
Le fabuleux
avatar



7 posts

Squatte depuis le 23/07/2018

18 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
74/100  (74/100)
XP:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Lun 13 Aoû - 1:09

Bienvenue par ici !

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

"Viens...c'est ça, viens..!  En t'approchant ainsi, tu deviens esclave de ma mélodie."
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



35 posts

Squatte depuis le 28/09/2017

22 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
74/100  (74/100)
XP:
1150/17000  (1150/17000)
Spécialité: Hakuda



Lun 13 Aoû - 11:59

Une nouvelle proie que demande le peuple ?

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie