Good morning, human beings [Jinx, Ichigo]
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mar 2 Sep - 13:57




Jian - Jinx - Ichigo


---------------

"Personne n'a jamais tout à fait tord. Même une horloge arrêtée donne l'heure juste deux fois par jour."

Risin' up, back on the street.




Le soleil et la lune pourraient être les deux faces d'un même astre selon Jian. Il savait pertinemment que cela était faux, mais il aimait voir les choses ainsi, le soleil brûlait le jour pour permettre chaleur vie et lumière et la lune veillait sur la nuit, imposant un nouvel ordre ou toutes les couleurs s'alignent dans la palette du noir, gris et blanc. Ainsi il n'avait pas de période préférée de la journée, se satisfaisant des deux pour ce qu'elles apportaient, impliquant dans leur cycle un perpétuel mouvement du monde. L'on disait souvent que le Japon était le pays ou le soleil se lève, le pays du soleil levant. Depuis son arrivée, Jian essayait de surprendre le lever de l'astre majestueux, afin de confirmer peut être que le Japon plus que  la Chine était le pays du soleil levant. Alors, se levant à l'aube, il s'installait sur le toit de son restaurant, peu haut n'étant même pas à la hauteur des immeubles adjacents, et sous les premiers rayons s’entraînait aux arts martiaux, frappant dans le vide avec une gestuelle souple et agile. N'ayant pas de salle assez grande ou le moyen de se procurer un dojo, il attendait que la ville soit au plus calme pour s’entraîner. Lorsque qu'il finissait cette séance qui durait environ une heure, cela dépendant énormément de l'humeur du principal intéressé, il allait prendre une douche puis attendait en préparant le restaurant que Jinx se réveille. Dés lors ils prenaient ensemble un petit déjeuner frugal. Ensuite, soit ils se séparaient pour la matinée chacun vaquant à ses occupations, qui consistait pour Jian le plus souvent en une sieste, soit ils allaient ensemble se promener avant le service du midi.

Cette journée n'avait pas échappé à la règle. La partition de la journée habituelle du chinois s'était jouée dans sa pleine mesure et bien que l'on soit encore dans la matinée, l'on pouvait imaginer que l'après midi serait également des plus banals. Banal sachant qu'il était un fullbringer et travaillait avec une fille semi folle psychopathe aux cheveux bleus. Bref. Donc pour cette matinée il avait proposé à le jeune fille d'aller faire les courses avec lui. Le plus souvent si elle avait envie d'un truc il essayait de lui offrir et lui même s'acheter ce qu'il voulait du moment que ça rentrait dans ses moyens. En ce moment il cultivait une certaine envie pour les jeux vidéos. Surtout les jeux vidéos impliquant ce qu'il trouvait « mignon » comme la plupart des jeux Nintendo. Enfin il ne faisait d'impasse sur rien et prenait ce qui était bon à prendre. Il avait une vielle télé, et se disait qu'avec ça il pourrait bien avoir une console de salon. Mais avant tout il économisait pour avoir une belle DS. Il avait pu récupérer quelques cartouches, malheureusement encore inutilisables car il n'avait pas la console adéquate. Il ne possédait encore qu'une gameboy advance sur laquelle il jouait à Pokémon. La console et le jeu étaient en chinois car il avait tout acheté la bas, ce qui ne permettait pas toujours de communiquer son enthousiasme à Jinx.

Donc, les courses. A plusieurs reprises il avait du dissimuler la jeune fille avec son corps fin et petit qui ne se prêtait absolument pas à cet usage. Il ne voulait pas d'altercation avec les policiers. Jian suivait les lois, mais pensait sérieusement que Jinx était un cas à part et qu'on pouvait la sauver de l'étau de la justice. Le chinois lui offrait donc le gîte et le couvert, moyennant qu'elle travaille avec lui. Accessoirement il lui dispensait des leçons de vie, lui indiquant ce qu'elle n'avait pas le droit de faire. Cette fois, ils n'avaient rien acheté s'écartant de la liste, par un effort de modération des dépenses sans doute. Cette fois il n'était pas entré dans la boutique de jeux vidéos sur le chemin, se contentant de regarder la vitrine au passage. Cette fois il n'avait pas réprimandé Jinx parce qu'elle avait demandé à plusieurs reprises certaines choses qu'il n'avait pas ailleurs pas écouté. Il était songeur. Quelque chose n'allait pas. Déjà ce bruit étrange quand ils étaient sortis, ténu encore mais étrange. Ensuite, cette sensation qu'il y avait quelque chose -il ne savait quoi- de potentiellement dangereux. Cela avait écourté les courses. Le chinois était rentré en pressant le pas vers chez lui, aux aguets. Une fois de plus, cette étrange son, nettement plus proche. Le cri d'un hollow !

La créature était tellement grande qu'elle dépassait des maisons et autres immeubles. C'était sans doute le plus grand hollow que Jian avait jamais vu. En même temps il n'avait pas vu tant de hollows que ça dans sa vie. Mais la c'était grave.

- Jinx, tu as vu ce hollow ? J'aimerais que tu lui tire un bon gros missile en plein dans la tête. Pendant ce temps je m'en rapprocherais okay ?

Il ignorait si son plan était viable mais au moins s'en était un. D'un geste ample il déroula son rouleau de papier et les deux dragons en émergèrent, s'enroulant comme de coutume au niveau des avants bras du jeune chinois qui se prépara pour aller prendre la créature au corps à corps...


© Kanji
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Jeu 4 Sep - 21:10


 Good morning, human beings     



Chouette ! un fight
contre un hollow !

▬ "Wait, I'm thinking! Urgh... how do people do this?"


*BIP* *BIP* *BIP*


Une main décorée de vernis à ongle mauve sorti du lit pour éteindre la petite machine bruyante qui affichait 8h50. Quelques minutes plus tard … disons deux minutes pas plus ! La jeune adolescente posa ses pieds sur le tapis du lit et se leva précipitamment pour aller vite enfiler ses vêtements décontractés et ajusta ses couettes. C’est le matin, le travail n’avait pas commencé alors elle a le droit de s’habiller comme elle veut ! Pour une fille surexcitée, c’était vite se préparer pour vite partir. Pas le temps de souffler. Du coup, sa couverture de lit était quasiment en boule et la tête d’une peluche requin trainée à terre. Puis Jinx descendit les escaliers avec son fidèle compagnon Poiscaille pour rejoindre son ami Jian pour prendre le petit déjeuner ensemble, comme d’habitude. C’était vraiment la matinée habituelle.


Il fallait dire que les jours se ressembler pour ce duo. L’occupation du restaurant permettait à Jinx de calmer un peu ses nerfs et ses pulsions de folie. En effet, la jeune fille ayant un dossier psychologique assez chargé flippant resta auprès de Jian pour l’aider dans sa conquête du Japon ! … Enfin … Trêve de plaisanterie, s’ils restent soudés c’est par rapport à leur point commun : Le fait d’être un fullbring. Ensemble, ils ont pu partager des moments forts pour le restaurant, des conversations sur le mode de vie mais aussi à affronter des hollows.  Il fallait dire que la jeune adolescente était en sécurité chez lui et auprès de lui. Son ami arriva à contourner les forces de l’ordre et lui offrit tout ce qui était possible pour elle, et aussi dans ses moyens. Jinx ne s’en plaignait pas tant que ça et comprenait la situation. Pour la destructrice, il était dur de se tenir calme …


Du coup, ce jour-ci, un élément perturbateur allait gâcher la tranquille petite vie de nos deux camarades. Un énorme hollow du genre impressionnant. Pour Jinx, seulement le cri du hollow et l’appel du chinois l’avait fait réagir (n’ayant pas les moyens de ressentir les énergies). Par conséquent, elle leva la tête pour regarder la grosse bébête en question. Aux  paroles de Jian, elle hocha la tête.


- Take easy ! Je vais le descendre en deux trois mouvements celui-là !


Un bruit de métal se fit entendre et la fille aux tresses bleues posa Pow-Pow sur son épaule droite et parti à coup de Bringer Light pour se mettre face au hollow. Une fois sur place, elle se mit à gueuler en pleine rue :


- Hey Godzilla ! Faudrait te refaire petit, je te trouve trop gros ! Même une baleine est plus mince à côté de toi !


De la gueule de son lance-roquette, une grosse boule d’énergie se chargea et plusieurs missiles à la chaine se font expulser pour frapper le hollow. Des coups de canon se fit entendre entre les ruelles. La visée de notre folle n’était pas du tout correcte, random total. Par conséquent, elle tira n’importe où sur le fantôme, tant qu’elle le touche, c’est bon non ? Ses cheveux volèrent du à la puissance de son reiryôku. La tueuse à gage tenta au maximum de rester stable à cause de la force des missiles tirés, inconvenant de tirer avec Poiscaille sous cette forme. Elle recula légèrement sans cesse et remonta son arme lorsque son énergie s’échappa. En bref, en y allant de cette sorte, l’adolescente ne fit attention à rien à ce qu’il lui entoure…






The Dark Moon
The Dark Moon
avatar



1710 posts

Squatte depuis le 13/07/2014

26 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
76/100  (76/100)
XP:
18650/19000  (18650/19000)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Sam 6 Sep - 21:42




A planning change


Être disponible n’importe où, n’importe quand, pour n’importe qui et n’importe quoi, c’est ce que le devoir d’un Shinigami requiert. Quand le guerrier vêtu de noir posté dans son secteur sur Terre reçoit un ordre sur son Denreishinki, il doit accourir sans discuter. Que le Hollow soit à l’autre bout du coin, énorme ou petit, fort ou faible, il doit remplir sa mission. Ca, c’est le BA-Ba et le boulot du Shinigami lambda appartenant à la treizième division et étant affecté dans le Gensei. Mais, quand on n’est normalement pas concerné par tout ça et qu’on veut quand même remplir ce devoir, le tout en ayant d’autres obligations à côté, c’est un peu difficile de joindre les deux bouts. C’est pourtant la situation de notre jeune rouquin.

Ce matin-là, un rappel de ça se fit. En effet, l’adolescent se préparait tout juste dans sa chambre en vue de prendre le chemin de son lycée que son badge émit encore cette alarme désagréable à supporter... La sonnerie tonitruante et entêtante qui informait de la venue d’un Hollow. C’était souvent après avoir entendu l’objet bruyant que le jeunot ressentait un reiatsu correspondant à ces créatures. Celui-ci lui paraissait de puissance mineure, mais avait toujours le potentiel de faire des dégâts et des victimes. Aussi, il fit la grève sur le tas, abandonnant le boutonnage de son col de chemise blanc afin d’aller vers sa fenêtre tout en saisissant la tablette de bois qui trônait toujours sur son bureau en attendant d’être casée dans sa poche arrière de pantalon. Il s’en servit pour abandonner son enveloppe charnelle sur le lit et sortit par l’ouverture tout juste faite d’un simple geste de coulissement, arborant maintenant sa dégaine de Shinigami.

Le constat à faire était qu’il allait être en retard pour ses cours, les études étant un devoir naturel que tout étudiant assidu qui se respecte se doit de suivre. Déjà que notre intéressé avait pas mal fait l’école buissonnière par le passé pour des raisons similaires et qui avait pu se rattraper pendant les dix-sept mois de « vacances »... Mais, qui dit vacances dit reprise à un moment ou un autre, alors le roux recommençait à faire de temps en temps dos à son lycée pour la bonne cause. Mais, qu’est-ce qu’un retard à côté d’une attaque d’âme maligne ? Pour Ichigo, ce n’était pas comparable, ça passait après, largement après. Évidemment, il allait se dépêcher pour boucler ça et regagner vite son bahut, mais dans l’immédiat, il se pressait le cul pour fracasser l’envahisseur avant qu’il n’arrive quelque chose. On pouvait aussi se dire que les Shinigami chargés normalement de ça pouvaient gérer ce cas mais on va dire que celui qui était de garde était juste un bon à rien. Karakura était une ville à forte densité spirituelle et la fréquence d’arrivée des Hollows y était plus élevée qu’ailleurs, alors avec juste ce type à la coupe afro de garde, c’était un peu la misère. En fait, peu importe où le Kurosaki était, il parvenait toujours à se pointer sur place et à buter le monstre avant l’arrivée de la tanche. On pouvait donc sans mal en déduire que la grosse bête pouvait faire la fiesta avant de commencer à danser le disco avec Imoyama-san. Enfin... À supposer que ce dernier puisse avoir raison du fêtard. Vous voyez le tableau ? Non, ce n’était pas uniquement cet état de fait qui faisait que le jeune homme se sentait obligé d’agir. C’était plus profond et plus personnel que ça. Protéger les gens des Hollows autant qu’il le pouvait, protéger les gens tout court même, c’était une tâche qu’il se donnait à accomplir lui-même en vue d’éviter aux autres de vivre ce que lui avait subi. Alors, quoiqu’on en dise, jamais il regrettait d’agir de cette manière.

À présent, il arpentait les toits de la ville à vive allure, dirigeant sa progression vers cette énergie malsaine qui venait de faire irruption dans les rues. L’air de rien, la piste le mena à l’autre bout de Karakura, laissant bientôt voir un gros lézard quadrupède aussi gros qu’un camion avec un masque tâché de rayures vertes verticales. La bestiole progressait dans la rue principale et démolissait ce qui passait. En l’occurrence, elle venait de donner un coup avec sa longue queue pour retourner une voiture qui allait vers elle. Elle avait l’air stupide de ne pas s’attarder sur ces engins métalliques sur roues, mais elle se tourna plutôt vers les passants qui se demandaient ce qu’il se passait. C’était déjà la panique devant cet accident, la voiture ayant subitement volé quelques mètres pour se retrouver retournée et bloquant la circulation. Ces Humains n’avaient pas d’âme succulente, mais ils allaient suffire pour le moment... Ainsi, la créature ouvrit sa gueule et laissa sa langue fendre l’air pour saisir un de ces représentants de l’humanité. Mais, au lieu de bénéficier d’un goût de chair et de sensation de chaleur douce, le reptile sentit plutôt un goût dégueulasse de métal mêlée au froid de ce dernier, le tout accompagné d’une vive douleur atroce lui arrachant un puissant cri de souffrance. En fait, la langue fourchue avait été comme qui dirait raccourcie de manière nette et efficace. Lorsque la bête reprit contenance et redirigea son regard de nouveau vers la cible qu’elle visait jusque là, elle vit juste devant celle-ci son ennemi juré depuis des millénaires qui agita d’un coup sec son énorme épée sur le côté pour en dégager le sang un maximum. À cet instant, le Hollow poussa de nouveau un cri, mais pas le même : un cri de rage. Avant même qu’il ne puisse effectuer le prochain mouvement, le Shinigami Daikô s’élança vers la gueule de l’opposant, armant sa lame sur le côté pour donner un coup à revers.



Uruse na.


Il infligea son coup destructeur une fois à portée du masque. Celui-ci se fit pulvériser sans ménagement, avant que le propriétaire ne disparaisse du même coup, sublimé. La tête en feu reposa ensuite pied à terre et se tourna en direction des dégâts causés. Les secours arrivaient tout juste pour les blessés. En l’état, il ne pouvait pas les aider directement et les choses semblaient être entre de bonnes mains. Il était temps de vite rebrousser chemin et de faire ce qui était prévu initialement : aller au lycée comme ferait tout gamin de son âge. Il tourna ainsi les talons et repartit, empruntant de nouveau la voie des airs, c’était plus pratique pour éviter les embouteillages.

Sauf qu’à peine reparti, le bout de bois refit des siennes. De quoi ? Ça sonnait encore ? C’était une blague ? Non, là pour le coup, ça fit râler le hérisson roux.



Bordel...


Oui, bon, même s’il râlait un coup, il y allait quand même. Fallait juste qu’il fasse passer sa pensée, ainsi était son petit caractère. Bon, c’était par où cette fois-ci ? ... Ah, c’était tout près, vers le centre-ville. C’était sur le chemin du retour, impeccable. On expédie l’affaire en passant et le tour est joué. Par contre, le reiatsu ressenti était un peu plus conséquent, mais rien de trop alarmant pour lui. Enfin bon, deux Hollows comme ça à la suite... C’était l’heure de pointe ? Pour maintenant, la fraise était à la bourre... Alors pour quelques minutes de plus, ça n’allait pas changer grand-chose.

Arrivant bientôt sur place, il commença d’abord par voir la tête du squatteur. Cette fois-ci, c’était un Huge Hollow, dont la taille surpassait celle des bâtiments alentours. Il y a un truc de bien avec ce type d’ennemi c’est que plus c’est gros et plus il est difficile de louper son coup. Ça, c’est seulement le bon côté. Le mauvais côté, c’est que si tu te démerdes pas, ça sera pas juste des bagnoles qu'on retrouvera bousillées, mais carrément des bâtiments entiers. Mais, alors qu’il s’activait à cette constatation, il se mit à entendre des détonations. Il sourcilla et au son sourd et répétitif, ça ressemblait à des coups de canon. Des coups de canon ? Sérieux ? Il se passait quoi ? Ce fut à ce moment qu’il entrevit des... Des missiles ?! Le monstre géant se faisait bazarder de long en large mais pas seulement lui. Certains projectiles semblaient vouloir aller embrasser d’autres obstacles. Le Zanpakutô toujours en main, Ichigo décida d’intercepter leurs courses en plein air en envoyant expressément un Getsuga Tenshô à leur encontre. Le tout explosa en l’air, tandis que le bretteur posa pied sur un immeuble surplombant la scène qu’il voulait voir. Garder en vue le Hollow, voir d’où venait ces genres de missiles et surtout, qui était à l’origine des deux reiatsu qu’il sentait à part le gros moche, c’était ce que le rouquin recherchait. Il vit alors vite fait en contrebas deux personnes. Une fille à longs cheveux bleus tressés, ayant un corps mince et plat au possible tatoué de bleu sur le côté droit, arborant une sorte de canon sur l’épaule qui tirait les derniers projectiles qui allaient s’écraser sur le Hollow, contrairement aux autres. Elle était accompagnée d’un homme à la chevelure brune attachée en queue, portant une tenue typiquement chinoise et se tenant en position d’attaque comme s'apprêtant à pratiquer les arts martiaux. Le roux pouvait à peine distinguer des traces noires sur les avant-bras à manches retroussées de ce dernier. De là où il était, il ne pouvait pas voir plus précisément ces deux individus, mais la nature de leurs reiatsu était typique des Fullbringers...


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉




Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Lun 8 Sep - 18:33




Jian - Jinx - Ichigo


---------------

"Personne n'a jamais tout à fait tord. Même une horloge arrêtée donne l'heure juste deux fois par jour."

Took my time, took my chances




Le premier missile était parti comme il l'escomptait. Ce furent ceux qui suivirent qui le dérangèrent le plus. Jian ne pouvait pas stopper le hollow et refréner les élans de sa coéquipière. Un seul aurait amplement suffit, il suffisait de déstabiliser la créature, lui pourrait achever. Bien qu'a cette échelle de taille on aurait pu comparer l’affrontement qu'il préparait à David contre Goliath, mais un David qui aurait une certaine force, bien supérieure à celle de Goliath. Le problème majeur pour lui que causait cette différence de taille était qu'il montait avec difficulté assez haut pour directement taper son masque, et qu'ensuite il risquait de tomber d'une altitude relativement élevée. Mais qu'importait, la priorité était de se débarrasser du monstre pour limiter les dégâts. Le chinois se prépara à se déplacer vers la bête quand quelque chose semblant très puissant balaya les missiles de sa coéquipière qui partaient dans des directions risquant de blesser des innocents. Ange gardien ou ennemi ? Le chinois n'avait pas réellement envie d'y réfléchir, pour l'heure il fallait concentrer tout les efforts sur la majeure menace ici présente. Le hollow titanesque.

Jian prit quand même un peu de temps pour tourner la tête vers ou il estimait que venaient les autres attaques en forme de lune bleutée. Perché sur un immeuble son oiel repéra une silhouette vetu de ce qui semblait le même habit dont était vétu celui qui s'était désigné shinigami. Un autre d.ieu de la mort ? Il venait pour le hollow alors.. Mais que faire ? Celui qui se nommait Atsuhito lui avait dit de ne pas tuer les hollow lui même et de laisser les shinigami le faire mais... Ce providentiel allié allait être occupé avec les missiles de Jinx donc il ne pourrait sans doute pas agir tout de suite... D'autant qu'on ne pouvait pas se permettre de perdre plus de temps si on ne veut pas plus de dégâts. Le chinois s'excuserais plus tard. Et il s'excuserait aussi pour Jinx, il aurait pu s'occuper de limiter la destruction involontaire de l'evironnement mais... Il ignorait en combien de temps ils auraient eu raison de cet esprit corrompu.

Jian fit donc signe à Jinx qu'il partait devant et se déplaça à coup de Bringer Light. Etant concentré sur ce qu'il faisait il réussissait plutôt bien à maîtriser trajectoire et intensité. Une fois n'est pas coutume. Arrivé dans la zone il se mordit la lèvre lorsqu'il constata les dégâts. Tentant de faire abstraction, il détourna les yeux et grimpa sur l'immeuble le plus proche de la scène. Le chinois avait un coté sensible quoiqu'on en pense. De cette endroit il voyait bien le hollow qui se tourna vers lui dans un mouvement qui lui sembla d'une grande vivacité par rapport à sa taille. Il n'était pas rapide, mais preste surtout. Jian attendit que la créature approche pour lui porter un coup. Le jeune fullbringer n'aurait pas beaucoup plus d'essais...

La bouche de la créature, si immense qu'il pouvait sans effort y garer une voiture. Bon pour l'heure il ne voyait pas l'utilité de garer une voiture dans un hollow mais cette observation pourrait bien être utile un jour. Qui sait ? De tout manière au Japon il avait vu tellement de choses étranges qu'il avait définitivement décidé que dans ce pays tout était possible. Bref. Il se plaça en garde puis attaqua la masque avec plusieurs coups qui créaient des impacts et défonçaient la surface blanche. La créature n'était pas assez intelligente pour tenter d'appliquer une autre technique de répondre au bourrinage par le bourrinage. Un énorme membre se leva au dessus du jeune chinois, masquant un moment le soleil. Ce bras colossal balaya le toit de l'immeuble sans parvenir à attraper la petite silhouette de Jian qui avait bondit. Un instant celui ci se dit que pour le hollow il devait être un peu comme un moustique agaçant. Ou très dangereux ça dépend comment on voit les choses. Au dessus de ce qu'il voyait comme un monstre il tenta le tout pour le tout et arma son bras prêt à porter un coup plus puissant que les précédents à un point du masque déjà ébréché. Comme prévu le hollow reçut le coup de plein fouet mais se désagrégea dans le même coup ce qui fit que le chinois chuta dans la rue en contrebas. Mourir comme ça, par simple connerie c'était pas trop ce qu'il avait voulu mais il pria pour qu'un miracle quelconque se produise. Ne sait on jamais...


© Kanji
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mar 16 Sep - 14:33


 Good morning, human beings     



Chouette ! un fight
contre un hollow !

▬ "Wait, I'm thinking! Urgh... how do people do this?"



Un souffle. C’est que fit Jinx après avoir arrêté de bombarder le hollow. Un souffle. Elle redressa son arme pour constater les dégâts … de la fumée… Que de la fumée. Insouciante de ses actes. C’est bien Jixou tout craché ça ! Enfin, il fallait bien remarquer que « douceur » et « délicatesse » ne font pas encore parti du vocabulaire de la jeune adolescente. Entre temps, elle avait aperçu – même si c’était flou – une espèce de vague d’énergie bleu ciel passé derrière. Ne connaissant pas l’origine ni même le but de cette attaque, la tireuse de missile grossissait des yeux en se demandant bien qu’est-ce que ça foutait là, en mode « What the fuck ». Faut dire que sans ça, il y aurait eu plus de dégât que hollow aurait fait. C’est bien ça qui lui pèche. Le fait d’attaquer et d’utiliser son énergie n’importe comment pouvait provoquer des catastrophes comme la destruction des bâtiments ou le meurtre dans la foule. Il faut dire que parfois, la curiosité des gens les mettent en danger. Forcément, avec le tempérament de Jinx, on ne peut pas faire attention aux innocences …


Aussitôt, son coéquipier lui fait signe qu’il partit en direction du hollow. L’adolescente hocha de la tête et le regarda partir, lui faisant confiance. Pendant ce temps, elle essaya de voir qui était l’auteur de ce truc bleu qui avait volé. Même si la fumée s’était estompée, elle avait du mal à voir précisément, juste une silhouette dans le brouillard.


Quelques instants plus tard, elle voit le hollow se dissoudre. La mission était finie. Sauf que la jeune fille ne pensait pas voir Rouleau de Pâtisserie faire une chute…


- JIIIIIAN !


Ouais, « Jian ». Un réflexe. Ce n'était pas dans ses habitudes de l'appeler par son véritable prénom. Crier sur surnom ça aurait bizarre, hors contexte, car ce n’était pas pour se moquer ou pour le taquiner. Elle eut peur pour lui. Son sang ne fit qu’un tour et son cœur palpité. Sans réfléchir, elle fonça à coup de Bringer Light et espéra arriver en temps pour le réceptionner. Sauf qu’elle était assez loin. Peut-être trop loin même pour arriver à temps. La vitesse et le temps lui manquèrent bizarrement… Sa course continua, Jinx voulait à tout prix le sauver. Plus elle s’approcha et plus son ami s’approcha du sol. Trop tard pour éviter l’impact ? ….


The Dark Moon
The Dark Moon
avatar



1710 posts

Squatte depuis le 13/07/2014

26 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
76/100  (76/100)
XP:
18650/19000  (18650/19000)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Jeu 18 Sep - 21:46




The miracle has orange hair


Alors qu’Ichigo observait la scène se déroulant en contrebas, le vent vint à lui faire défaut en repoussant vers lui la fumée de l’explosion due à la collision entre son Getsuga Tenshô et les missiles. Il en mit son bras devant son visage et en ferma les yeux sur l’instant, avant de dévoiler ces derniers en les gardant plissés. C’était le genre de fumée saturée en particules qu’il ne fallait pas inhaler si on voulait rester en bonne santé... Ou bien respirer tout court. En fait, même sa vue en était brouillée. Il ne distinguait maintenant plus que des silhouettes, dont une qui se mit en mouvement prestement. Malgré la fumée, la petite lueur verte distinctive et brève indiquant l’utilisation du Bringer Light était repérable à la base du personnage. Au moins, avec l’usage de cette technique de déplacement, inutile de continuer à douter sur la nature du reiatsu de cet individu : c’était bien un Fullbringer.

L’attaquant s’approcha donc rapidement de la créature et une fois tout près, il alla aussitôt gravir l’immeuble d’en face, sûrement pour pouvoir être à la hauteur de la tête de son opposant. Le bâtiment en question grattait moins le ciel que celui sur lequel l’adolescent était posté, alors celui-ci conservait quand même une position optimale pour ne rien rater du déroulement du combat. Oui, on parle bien de place idéale et rien d’autre parce que niveau vision, ce n’était pas ça. Ne quasiment rien voir était des plus gênants et ennuyants, sans parler de la toux qui commençait à lui prendre en grippe la gorge et la poitrine. Aussi, le rouquin se dégagea vivement de cet écran de fumée désagréable en allant regagner un toit à peine plus loin, le plaçant encore plus près de l’affrontement. Là, il pouvait de nouveau respirer décemment et voir distinctement ce qui allait se passer.

Il était encore plus aux premières loges pour observer la relève de Bruce Lee à l’œuvre. En effet, le Huge Hollow s’était tourné vers le combattant pour s’approcher et l’atteindre, ce qui annonçait un passage aux choses sérieuses. Le Fullbringer semblait l’attendre de pied ferme, se mettant alors en garde avant de s’élancer pour porter une succession de coups qui ne manquèrent pas de déglinguer le faciès blanc du monstre. Baissant son Zanpakutô de manière à ce que la pointe épouse le béton armé, le Shinigami Daikô constatait cette force de frappe à mains nues qui avait bien défoncé le masque constituant le point faible des Hollows. En fait, ce que le jeune lycéen pouvait tirer de cette observation, c’était que ce type au physique de chinois avait déjà une belle maîtrise de ses capacités et qu’il savait déjà comment mater le Hollow efficacement. Bon, ce dernier n’était évidemment pas content et dressa sa grande patte en vue d’écrabouiller l’insecte qui lui avait bazardé la tronche. L’offensive s’avéra un peu trop pataud pour toucher son adversaire car celui-ci esquiva sans mal en sautant, mais on ne pouvait pas en dire autant du bâtiment qui se fit un peu beaucoup amocher. L’individu profita de son saut pour donner le coup de grâce au monstre de manière puissante et radicale. En effet, il se laissa retomber vers la gueule du géant et vint à coller un dernier gros coup de poing là où le masque était déjà bien entamé, venant donc à le pulvériser et faire disparaître l’affreux dans l’élan.

Ce fut une belle performance... Mais, le jeunot vint à hausser un sourcil. Il rêvait ou le gars se laissait tomber dans le vide..? Il était con ou quoi ?! Pourquoi il ne se rattrapait pas avec le Bringer Light s’il savait s’en servir ?! C’était quoi de ce suicidaire ?! Non, peut-être qu’en fait, il savait à peine comment l’utiliser ? Mais alors, pourquoi s’être rué sur le monstre à une telle hauteur si c’était pour en arriver là ?! À ce moment là, on pouvait carrément parler d’inconscience ! ... Ou alors, il allait se rattraper au dernier moment genre badass ? Pourtant, dans le même instant, une voix féminine se fit entendre sous forme d’un cri, prononçant un prénom avec l’intonation teintée vraisemblablement par une grande frayeur. En fait, Ichigo n’avait pas cherché à savoir le pourquoi du comment, il avait déjà eu le réflexe de quitter son toit à l’aide d’un shunpo en vue d’agir in extremis. Ouais, « in extremis » était le bon terme car la proximité et le pas éclair lui permirent d’arriver aussitôt au côté du brun en pleine chute et de le saisir autour de la taille avec son bras gauche. Il prit immédiatement appui en l’air à l’aide des particules spirituelles contenues dans l’atmosphère pour effectuer de nouveau un shunpo et rejoindre le sol, face à la fille à la chevelure bleutée qui s’était élancée aussi pour secourir son ami. Il lâcha donc son passager une fois pied à terre, ne manquant pas de lui faire une réflexion de son cru en même temps tout en l’observant.



Ce genre de chose n’est pas à faire si tu gères pas la suite, franchement...


Mais, si ce pratiquant d’arts martiaux avait un tempérament comme le rouquin, à savoir faire passer les priorités avant soi, c’était plus compréhensible. Toutefois, il aurait pu faire une autre manœuvre lui évitant la chute mortelle, le Hollow n’avait de yeux que pour lui de toute façon. En plus, il n’était pas tout seul. Le hérisson roux l’avait vu dresser les yeux vers lui avant d’être pris dans la fumée, alors impossible de dire que le chinois ne s’était pas aperçu de sa présence. De plus, il y avait aussi sa pote sur les lieux, alors ça restait dans tous les cas quand même un peu idiot d’avoir agis ainsi. D’ailleurs, inutile de s’attarder plus longtemps là-dessus parce qu’en parlant de la fameuse « pote », la tête en feu avait une chose à vérifier. Il dirigea donc ses yeux noisette vers ceux d’améthyste de la porteuse de gros canon sur l’épaule. Il la jaugea du regard un bref instant, juste assez pour discerner les détails qu’il n’avait pas vu précédemment. Les tatouages bleus étaient en fait des petits nuages et la tenue déchirée en cuir était agrémentée de ceintures avec des semblants de missiles accrochés dessus. Voyant ça en plus de l’arme, il vint à froncer davantage ses sourcils.


Toi, apprends à viser avant de songer à te servir de tes pétards ! T’as réussi à louper un Hollow de cette taille ! Du coup, t'as failli faire des dégâts et surtout des victimes !


Sur la fin de sa dernière phrase, on pouvait sentir sa colère et notamment le point qui le faisait le plus tiquer avec l'adverbe « surtout ». Rien que d’y penser, il s’énervait tout seul. Il était possible de s’en apercevoir en distinguant ses traits faciaux se faire plus dur, la voix s’étant faite agressive et pleine de reproche, la poignée de son épée se faisant serrer fermement dans sa poigne. Avoir des pouvoirs impliquait des responsabilités et s’en servir aussi mal en ayant une telle capacité destructrice mettant en danger des vies lui était inadmissible. Il était et restera toujours aussi intransigeant sur le sujet. Ce n’était pas étonnant quand on connaissait l’adolescent.


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉




Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Ven 19 Sep - 23:37




Jian - Jinx - Ichigo


---------------

"Personne n'a jamais tout à fait tord. Même une horloge arrêtée donne l'heure juste deux fois par jour."

Went the distance, now I'm back on my feet




Je me sentais tomber. C'est tellement étrange d'être en chute libre, expérimenter soi même cette force universelle qu'est la gravité. Tutoyer le ciel un instant avant d'être puni en retrouvant la dure réalité. Le sol. Réalité que je pensais retrouver bien vite, mais avant je profitais d'un dernier instant d'éternité à me remémorer quelques événements ayant marqué ma vie. A cet instant je réalisais que la mort ne me faisait pas si peur, je l'acceptais comme telle, quelque chose devant inéluctablement arriver. Evidemment j'avais encore beaucoup de choses à vivre et à voir dans ce monde mais peut être dans une autre existence aurais je le bénéfice de les vivre et les voir ?

Soudain je repris conscience de ma condition. La pensée est rapide, bien plus que la chute. La pensée de la mort qui un instant avant ne m'impactais pas vraiment s'imposa de nouveau. En fait j'étais stupide. Même si cet espèce de pouvoir permettant de se déplacer je ne le maîtrisais pas bien, j'avais bien un autre pouvoir pouvant me tirer d'affaire. Mes bras se placèrent dans l'axe du sol, les dragons prêt à délivrer une puissante flamme. C'est sur que ça me viderait d’énergie mais au moins je pourrais en profiter pour ralentir ma chute en utilisant ça comme un réacteur de fusée. Je commençais à y croire quand une force vint m'attraper à la taille.

Le dieu de la mort ! Descendu de son piédestal. Comme quoi prier pour un miracle à du bon. Il faudrait peut être que je pense à adopter une religion, histoire de pouvoir prier plus souvent, si ça marche. En même temps j'imagine que comme moi il croyait que j'allais m'aplatir comme une crêpe au sol. Mais jamais je ne l'aurais jamais imaginé aussi rapide ! Ce type méritait bien son titre quoi. C'est comme la mort, ça vient tellement rapidement que tu peux rien faire. Quoique je disais ça mais non seulement je n'avait jamais vu personne mourir mais en plus moi même je n'était pas mort. Donc ma remarque n'avait pas de sens. Il m'attrapa donc de cette manière qui aurait pu être celle d'un super héros rattrapant une jeune demoiselle en danger. La comparaison faisait naître en moi des images franchement bizarres donc je m'empressa de les chasser en secouant brièvement la tête. En nous déplaçant de cette manière, que je trouvais assez pratique, il arriva vite vers Jinx qui je crois avait crié mon nom tout à l'heure. Je lui fis le sourire que je faisais tout le temps, histoire de dire que tout allait bien.

Mon sauveur était à coté. Je me demandait si il était réel ou un être totalement divin, inaccessible messager d'un quelconque être tout puissant ou suprême. Il était plus grand que moi d'une tête et sans doute franchement plus impressionnant. Enfin j'avais l'habitude pour tout ces japonais d'être "un petit chinois". Il me lança une petite pique pas forcement méchante, justement très sensée et je me sentais imbécile. Je me demandais si je devait lui répondre avec déférence comme si je parlait à un être divin ou si je devait lui parler comme à quelqu'un de normal. Je pensais que je devais le remercier même si il n'avait pas totalement raison, mais pour ça qu'étais je supposé faire ? Me prosterner ? Je n'ai jamais vraiment rien su aux religions et aux d.ieux sinon que les divinités étaient toutes puissantes et devaient être priées pour... Ne pas être en colère ? Ce concept m'échappait assez il fallait dire.

Après je me félicitais presque qu'il m'oublie un instant parce que je ne savais vraiment pas quoi lui dire et surtout comment lui dire. Avec l'autre, Atsuhito, je n'avais pas eu besoin de faire quoi que ce soit mais c'est parce que je savais pas, et en plus il ne m'avais pas sauvé la vie. Je crois. Bref, si cet autre dieu de la mort ne s'était pas énervé de mon attitude, lui non plus. Je supposais. Il se mit à engueuler Jinx. Je lui aurait dit les mêmes choses mais sans doute plus gentillement. Enfin voila c'est vrai quoi, il fallait qu'elle apprenne à se tenir alors je ne pouvait qu'être d'accord avec ce shinigami aux cheveux oranges. Mais je ne sais pas pourquoi je sentais qu'il allait y avoir de la friction entre ces deux la. Et je n'avais pas envie d'être au milieu. Manque de bol, parce que si Jinx en venait à se battre je serais obligé d'agir d'une manière ou d'une autre en fonction. Monsieur shinigami était énervé. Je pouvais toujours tenter un truc pour calmer. Trouver une excuse.. Je cogitais. Il ne fallait absolument pas que Jinx commence à prendre ça comme un défi. Surtout pas.
Donc, pour détourner l'attention, je m'inclinais devant "mon sauveur". Il avait vraiment une grande et grosse épée. Enfin une sorte de hachoir plutôt. Ça devait faire vraiment mal de se prendre un coup de ce truc la.

- Xiexie,  shinigami xiānsheng.

Encore une fois, sans y prêter attention j'avais utilisé ma langue natale. Il m'arrivait de faire des confusions mais me tromper comme ça témoignait bien du trouble qu'engendrait la tension que je ressentais.

- Enfin, je v...te remercie shinigami de m'avoir aidé.

Je me tourna ensuite vers ma coéquipière. Elle avait beau avoir été inquiète pour moi, ses attaques avaient constitué un danger pour beaucoup d’innocent et non seulement j'étais mécontent de son attitude, mais en plus je réalisais que sans le shinigami je n'aurait pas pu empêcher beaucoup de dommages collatéraux.

- Jinx nous devrons rentrer dans pas trop longtemps, il va bientôt falloir préparer le service de midi. Et puis j'ai des choses à te dire...


© Kanji
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Sam 27 Sep - 12:52


 Good morning, human beings     



Chouette ! un fight
contre un hollow !

▬ "Wait, I'm thinking! Urgh... how do people do this?"



Comment croire à cela. Jinx s’en carrait royalement de la mort mais s’il venait à prendre Jian, l’adolescente en serait bouleversée. Mais soudainement, un objet volant non identifié se mit à la trajectoire du chinois pour le rattraper et le mettre pied à terre. Soulagement. La jeune femme aux cheveux bleus fit un dérapage pour se stopper net devant les deux hommes. Les rangers, ça aide. Jian se remettait de ses états tant dis que l’autre, fit sa petite morale. Jinx arqua un sourcil, se demandant pour qui il se prenait. Ce n’est pas parce qu’il a pu sauver son ami qu’il peut se permettre de dire quelque chose, surtout sur ce qu’elle sait déjà … Elle le regarda de haut en bas. Un jeune garçon a la coupe hérisson et de couleur orange pétant, armé d’une putain de grosse épée et une tenue noire. Cette tenue, elle l’avait déjà vu. C’était le jour où, la délinquante avait fait exploser un vieux bâtiment. Une parfaite inconnue était apparu dans les débris, sans le savoir. Mais cette dernière n’était pas aussi rapide pour la rattraper puisqu’elle ne l’a plus vue depuis. Par conséquent, si l’inconnu en face à était plus rapide que Jinx alors, elle le juge plus rapide qu’elle. Intéressant. Oh que oui ! …


« Shinigami » avait dit Rouleau de Pâtisserie.  Jamais entendu parler. C’était peut-être son nom ou même une forme de politesse. Enfin, s’appeler Shinigami ça serait un peu bizarre. Bref, Jinx s’en fout. Elle renomme toujours les gens qu’elle ne croise rien que pour les taquiner. Notre inconnu n’allait pas échapper à cette règle. A sa remarque faite, la tueuse sourira. Pas le simple sourire crâneur. Celui qui s’élargit lentement, souriant à pleine dent. Les zygomatiques étaient bien ouverte. Folle ? Psychopathe ? C’était écrit sur son front, plutôt sur son air.


- J'ai fait ça volontairement, par accident.


Ce n’était pas la bonne réponse à donner… Mais Jinx s’en fiche totalement de blesser les gens. C’est un jeu. Pourtant Jian lui répète souvent que non. Mais bon, c’est plus fort qu’elle. Et même les airs graves des hommes montraient leur mécontentement. C’est de la provocation oui. Un divertissement. La jeune fugitive tourna ensuite la tête vers son ami et changea son expression, une moue totale, assez exagéré qui montrer bien qu’elle était déçue, relâchant même son dos et ses épaules pour s’abaisser un peu. Rentrer ? Oh que non ! Même pas le temps de faire quoi que ce soit avec l’interlocuteur dont on ne connait pas encore le nom…


- On vient à peine de faire la rencontre avec Sonic Orange ! Tu ne voudrais pas plutôt l’inviter plutôt ?


Elle pivota légèrement sur le côté tout en se redressant et montra ce fameux Sonic Orange avec son pouce avec un sourire un peu moqueur. Comportement assez agaçant qui risque d’en énerver plus d’un …

The Dark Moon
The Dark Moon
avatar



1710 posts

Squatte depuis le 13/07/2014

26 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
76/100  (76/100)
XP:
18650/19000  (18650/19000)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Lun 29 Sep - 15:03




Don’t piss me off!


Il fallait dire qu’en somme, la venue du lycéen dans le centre ville avait été des plus bénéfiques… Mais, même pas pour le but initial. À la base, il s’était pointé pour fracasser le Hollow tout juste apparu que son badge lui avait signalé avec une sonnerie des plus spéciales et uniques en son genre. Sur place, au lieu de se charger du non désiré directement comme il avait prévu pour repartir aussitôt chez lui et ensuite aller à son lycée, il avait plutôt dû interrompre la progression de projectiles volants, qu’on préfère nommer « missiles », à l’aide d’un de ses crocs de lune, évitant ainsi bien des dégâts et des victimes. Rien que pour ça, il n’était pas venu pour rien. Mais, ça ne s’était pas arrêté là question utilité du hérisson roux. En effet, la curiosité attisée quant à l’origine de telles armes explosives, il avait ensuite assisté à une scène peu ordinaire avec comme acteurs non seulement la cible recherchée, mais aussi deux autres personnes étant de toute évidence toutes les deux des êtres communément appelés « Fullbringers ». Une femme et un homme, tous les deux visiblement hors du commun rien qu’à leurs apparences. La femme était la lanceuse de missiles et le jeune homme était celui qui avait pu anéantir la créature à l’aide de ses poings, mais sans calculer la suite de son acte. Du coup, la deuxième raison faisant penser que l’arrivée du Shinigami Daikô n’avait pas été inutile était le fait qu’il avait pu faire éviter la naissance d’une crêpe humaine sur le bitume en plein milieu de la route. Pouvait-il y avoir une troisième raison ? Peut-être... Et nous allons voir ça avec l’affaire « tireuse folle ».

Cette jeune femme aux longues tresses bleues turquoise était dans la ligne de mire du bretteur. Elle n’allait pas s’en tirer aussi facilement, elle pouvait en être certaine. Le jeunot la fixait de manière aussi agressive que sévère et intransigeante. Il ne pouvait pas supporter une attitude pareille, une attitude irresponsable et déraisonnée. Qu’elle soit idiote ou pas douée, ça pouvait passer... Mais qu’elle soit idiote ou pas douée avec un pouvoir destructeur, ça ne passait plus. Quand la vie d’innocents était en jeu, le rouquin était beaucoup moins indulgent, peu importe la situation. Pour lui, soit elle se corrigeait, soit elle arrêtait les frais. Dans tous les cas ça ne pouvait pas durer. Il conservait cette posture et cette attitude colérique pour bien faire comprendre à quel point ça l’horripilait.

Seulement, le type portant les traits typiques d’un chinois lambda sembla essayer de calmer le jeu comme il pouvait. Pour se faire, il se manifesta oralement après s’être courbé poliment devant l’adolescent. Ce dernier eut donc malgré lui son attention un temps soit peu détournée vers lui... De manière radicale, en fait. Effectivement, le Fullbringer avait sorti en gros du charabia et le pauvre Quinze ne comprit que la mention « Shinigami ». Ok, donc c’était partie pour la déduction. Le type s’était incliné devant lui et avait bavé des trucs avec le mot « Shinigami ». Conclusion : il le remerciait. Ce qu’on pouvait tirer de cette réplique était non seulement la bonne éducation du personnage, mais aussi le fait qu’il connaissait déjà vraisemblablement plus ou moins ce qu’était un Shinigami et que c’était maintenant certain qu’il devait être chinois... La langue qu'il avait utilisé sonnait comme telle, du moins. En plus, en repensant au prénom « Jian » que la folle avait hurlé précédemment, ça concordait parfaitement. Enfin bon, le brun se reprit aussitôt dans la langue adéquate, s’étant comme qui dirait rendu compte de sa faute tout seul. La déduction avait été bonne finalement et apparemment, il avait hésité entre le vouvoiement et le tutoiement. Pourquoi ? Allez savoir... Dans tous les cas, Ichigo s’en foutait. La relève de Bruce Lee s’était corrigée de justesse pour tutoyer ? Ok... De toute façon, l’orangé l’avait tutoyé en premier sans réfléchir ou chercher plus loin. Lui et le respect de l’autorité ou le respect traditionnel, ça faisait... Quinze. Enfin, il connaissait quand même le minimum pour ne pas non plus se faire passer pour un rustre mal élevé. Aussi, il inclina son menton à son intention.



Mondai nai.


Rapide, simple, mais efficace. Pourquoi dire à rallonge quelque chose qui pouvait être explicitée de manière brève en étant comprise de la même manière, voire mieux ? Par contre, est-ce que l’interlocuteur allait comprendre, aussi ? Ce dernier avait l’air de quand même bien maîtriser la langue, mais dans le doute, il valait mieux employer des termes courants et pas trop recherchés pour pas le faire galérer.

Bref... Il reporta aussitôt son regard d’ambre vers la tireuse à la manque. Cette dernière affichait maintenant un grand sourire... Un grand sourire qui finissait de s’élargir lentement... Mais, pas le sourire qu’on fait quand on est content... Vu son air, ça faisait psychopathe ou folle. Ça laissait sentir le bon gros foutage de gueule, aussi. C’était quoi son problème ? Rien que cette expression faciale irritait Ichigo qui se mit à sourciller gravement d’un air bien mauvais. Ce qu’il avait dit l’amusait ? Ou alors elle se plaisait de le voir aussi remonté ? Ça n’allait pas passer aussi bien qu’elle le pensait... Si elle s’éclatait à se payer la tronche du roux, c’était sa propre tronche qui allait payer. Enfin, c’était une fille... Il ne frappait jamais les filles... Mais, vu l’enjeu, est-ce qu’il pouvait se le permettre, franchement ?

Pour couronner le tout, les mots qu’elle prononça par la suite ne manquèrent pas de faire grossir sérieusement les yeux de l’épéiste. Le sang de celui-ci ne fit qu’un tour. Elle disait avoir fait ça volontairement, mais par accident... Si ça, ce n’était pas du foutage de gueule, il ne s’appelait plus Kurosaki. Elle jouait bien sur les mots en se fichant bien de ce qu’il pensait. Il serra fortement les dents et tous ses muscles se contractèrent comme pour se retenir, se canaliser. Ses nerfs chauffaient subitement à blanc et son impulsivité légendaire n’allait rien arranger. C’était sans compter le manque de maîtrise de son reiatsu qui se faisait sensiblement sentir, celui-ci venant à grimper et se faire menaçant. C’était quoi de cette gonzesse qui prenait l’affaire à la légère ?! Qui se foutait des conséquences de ses actes ?! Qu’est-ce qui empêchait notre tigre d’agir pour la démonter ?! Peut-être le chinois qui se tourna vers cette tarée appelée Jinx afin de lui dire qu’ils devaient bientôt rentrer pour le soi-disant service du midi ? Comment ça ? On dit ça quand on tient un restaurant, en général... Ces deux là tenaient un restau ? Ça devait être du jolie avec celle-là ! Enfin, le mieux était qu’il concéda avoir quelque chose à lui dire... Sans blague ? Il y avait beaucoup à dire... Si bien que juste filer un coup en pleine tronche serait plus efficace et bien plus bref qu’une longue tirade qu’elle ne manquerait sûrement pas d’ignorer en se marrant ! En fait, ça soulagerait bien les nerfs ! Il y en avait grand besoin, surtout avec la réponse qu’elle sortit en échange en faisant bien genre qu’elle faisait la gueule, s’affaissant sur elle-même, le tout d’une façon exagérée. Ils venaient à peine de rencontrer Ichigo et devoir déjà le quitter semblait la décevoir. Elle prenait vraiment du bon temps, cette fille... Tout en appelant l’intéressé « Sonic Orange ». Sans déconner, elle faisait référence au hérisson bleu en sortant ce surnom laissant à désirer ? Enfin, pas tant que ça si on devait se baser sur la tignasse hérissée orangée qu’il arborait et la vitesse dont il avait fait preuve pour agir. Mais, en fait il était loin de vouloir éplucher le pourquoi du comment de cette appellation. Il voyait plutôt cette énergumène qui continuait de prendre tout ça à la rigolade en proposant même d’inviter l’adolescent. Celui-ci fulminait et la moindre étincelle pouvait le faire exploser à présent... Et cette étincelle vint dans l’immédiat. En effet, elle se tourna à peine vers lui en le désignant du pouce avec un air des plus moqueurs... Là, c’était trop.

Sans attendre une seconde de plus, il céda littéralement à sa colère et tant pis si c’était une fille. Il vint saisir violemment la fameuse chieuse par la bretelle droite de son haut de manière aussi vive que le ferait la Faucheuse pour emporter une vie. Il la plaqua alors brutalement au mur de l’immeuble juste à côté d’une poigne ferme et d’une force franche, ne laissant plus libre court à un quelconque déplacement ou marge de manœuvre dans la mesure où il la gardait collée à la paroi bétonnée un peu défoncée par l’impact tout juste fait. Il la tenait élevée à pas moins de vingt centimètres au-dessus du sol d’une main, l’autre étant toujours occupée par la grande lame qui paraissait maintenant des plus menaçantes vu qu’elle était un peu redressée comme prête à frapper. Bien sûr, jamais il n’allait user de son arme sous la colère pour un tel motif, mais la bleutée n’était pas obligée de le savoir. L’air assassin qu’il exprimait et le reiatsu se faisant maintenant aussi violent que lourd avaient de quoi refroidir les ardeurs... À moins qu’elle était masochiste ou suicidaire ? Il fit gronder sa voix purement dosée et maîtrisée par ses émotions.



Toi ! Je vais juste te tabasser volontairement, par accident !!


Ressortir à sa sauce une réplique que la personne lui avait déjà lancée auparavant par dédain ou moquerie, c’était sa marque de fabrique. Ça montrait combien il était énervé et combien lui aussi il pouvait aimer rembourrer ceux qui le faisait chier. Il fallait qu’il passe sa colère qui l’étouffait car, effectivement, sa respiration en avait été rendue forte. S’amuser du fait que des innocents auraient pu y passer et se foutre de lui, c’était bien deux choses qu’il ne supportait pas du tout. Aussi, il le fit bien savoir.


T’en as rien à carrer des conséquences de tes conneries ?! T’aimes tout prendre à la rigolade et te foutre de ma gueule ?! Je vais t’en faire passer l’envie, teme !!


Il était très mal embouché, certes... Déjà que d’ordinaire, il avait un beau franc-parler, sous la colère, ce n’était que pire encore. Il ne relâchait pas sa prise et il pressait même son poing contre elle, juste en-dessous de l’épaule, limite au point de l’écraser. Il ignorait totalement le brun et ce que ce dernier pouvait dire ou faire en voyant ça. Il n’avait d’yeux que pour celle qui l’avait mis hors de lui...

Puis, ce fut en la fixant ainsi qu’il capta enfin un truc. Ce visage, il ne l’avait pas déjà vu, au final ? Des armes explosives... Faire des dégâts et des victimes... Cette tête... Jinx... Ça lui revenait enfin. Il était temps, sa mémoire était vraiment capricieuse au sujet des noms et des visages. Ce n’était pas elle la tarée qui faisait tout péter dont tout le monde parlait et qui était recherchée par les flics ? Tout s’expliquait. Il allait de ce fait enchaîner là-dessus lorsqu’il entendit du brouhaha et des sirènes non loin. Il se contenta de détourner le regard dans la direction concernée. Forcément, le combat n’avait rien eu de discret et ils étaient en pleine ville. La venue des curieux, des pompiers et des autorités était donc à prévoir. Ah, tiens... En parlant d’autorité, ça n’allait pas être mal de leur refiler la fameuse Jinx. Cette idée passa fugacement dans l’esprit du rouquin. Ça lui aurait bien plu de faire ça... Mais, sa raison l’emporta sur cette idée. Il était sous sa forme d’âme, alors ça allait être galère pour la livrer et inutile de compter sur son pote pour faire ça. Ça se voyait trop qu’il la couvrait à mort. Pourquoi, d’ailleurs ? En plus, elle avait beau être une fugitive, elle était une Fullbringer. Des Humains ordinaires pouvaient difficilement rivaliser avec elle et c’était sûrement pour ça qu’elle vagabondait encore. Par contre, un Shinigami, lui, le pouvait sans problème. Il prit vite sa décision, décision qui ne souffrait d’aucune contestation vu le ton ferme employé.



On se tire !


Il fallait vite décamper parce que même si lui il était invisible aux yeux des arrivants, ce n’était pas le cas des deux interlocuteurs. Avec ce bordel, ils allaient avoir des ennuis, surtout la psychopathe qu’il tenait toujours. Il ne se souciait pas d’elle, loin de là, mais ça allait être juste chiant et bien galère après avec ce monde qui se pointait. D’ailleurs, dès qu’il eut sorti sa réplique, il partit vivement dans le sens opposé aux bruits s’approchant rapidement des lieux, embarquant la jeune femme par la bretelle comme un clébard en laisse. Pas de traitement de faveur pour elle, il allait se faire exécrable à son insu. Seulement, ils fuyaient pour aller où..?


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉




Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mer 1 Oct - 14:45




Jian - Jinx - Ichigo


---------------

"Personne n'a jamais tout à fait tord. Même une horloge arrêtée donne l'heure juste deux fois par jour."

Just a man and his will to survive




Non mais ! Non ! Juste non la ! On va se faire tabasser cocotte wouhou ouvre les yeux. Tu la ferme. Et tu ranges ce sourire. Et on rentre sans discuter. Et y'a pas de sonic orange qui tienne, monsieur est très gentil il ne faut pas abuser de sa patience. Voila grosso modo ce que j'aurais voulu lui dire mais à peine j'avais ouvert la bouche que j'ai du la refermer immédiatement. En fait je pense que la présence du shinigami me mettait mal à l'aise en un sens et ce avant que... Quoi ?!!! Genre il va la tuer la maintenant tout de suite ? Non seulement il était rapide mais en plus il laissait sentir une puissance et énergie... Effrayante. Je regardait autour de moi si il n'y avait pas moyen d’arrêter ça mais à ce que j'avais eu l'occasion de voir je n'était pas en mesure d'arrêter le jeune homme ou qui qu'il soit seul. Certes mon fullbring peut me protéger d'une lame mais si il est décidé à la tuer je ne saurais pas forcement être assez rapide et agile pour nous protéger tout les deux. J'étais en plein dilemme. Que pouvais je faire ? A coté, le shinigami avait raison sur plein de choses, Jinx était dangereuse et folle et il le savait bien.

Mais bon merde ! Y'a une limite entre empêcher quelqu'un de nuire, même si je n'aurais pas aimé que quelqu'un d'autre s'occupe de Jinx et la violenter voir peut être chercher à la tuer ou je sais pas ! Je serrais les poings. Dans le fond j'étais en accord avec les paroles du jeune homme et ses reproches je les percevait comme m'étant également adressées. Si je l'avais prise en charge c'était à moi de gérer Jinx, faire en sorte qu'elle ne nuise pas. Mon léger conflit intérieur ne me permit pas d'agir. J'aurais voulu gueuler quelque chose, quelque chose qui ait de l'impact, qui soit vrai et qui permette que tout le monde se réconcilie un minimum. Mais toutes ces paroles éloquentes de héros je ne les avait pas. Après tout qu'étais je ? Un petit émigrant simplement. Celui que l'on désignait par sa  nationalité. L'étranger, celui auquel on peut faire gober tout et n'importe quoi. Non en fait la ça n'intervenait pas. Mais des fois quand je suis un peu saoulé je rapporte beaucoup de choses à ça.

Et soudain les flics. On pouvait s'y attendre mais d'habitue ils sortent les grosses sirènes qui indiquent bien à des kilomètres qu'ils arrivent. J'ai jamais compris comment ils comptaient attraper les fuyards avec toute cette grosse signalisation. J'imagine qu'ils doivent avoir d'autres techniques. Ou que d'habitude ils s'en prennent pas à des gens qui ont des "pouvoirs" comme celui de pouvoir se tirer relativement vite. Peut-être. Bref c'est pas mon soucis. Je me demande si le shinigami va me planter la avec elle pour qu'on assume nos conneries, même si ça partait d'une bonne intention. Bah non il emporte la bleunette par le vêtement et se tire comme un voleur avec l'injonction expliquant son action. Non mais j'ai pas demandé l'audiodescription. Oui je greute mentalement mais c'est bien parce que je peux rien faire d'autre concrètement.

Avec les gestes de l'habitude je tire rapidement le rouleau pour que les dragons reviennent s'y loger sous leur forme d'idéogrammes. Je les préfère comme ça franchement parce qu'en combat ils me serrent le bras et parfois m'écorchent. Je me demandais si ces bestioles étaient vivantes et si elles le sont de quoi elles se nourrissent ou si c'est juste du pouvoir sous une forme complexe. Je pencherais plus pour la seconde option d'habitude mais j'aime à imaginer que la première soit vraie. Sinon a part ça tandis qu'on s'enfuyait vers je ne sais ou je me demande si il n'a pas soustrait Jinx aux flics pour mieux s'en charger. Ce qui me laisse peu de temps pour trouver une alternative. Ma marge de manœuvre pour trouver quelque chose de crédible qui tienne la route est très très maigre. Y'a un autre problème c'était que concrètement je sais pas ce qu'il veut faire de Jinx. Je soupire, affichant une expression témoignant largement de mon trouble. Je suis plutôt du genre expressif, loin d'être de ceux qui ne montrent jamais rien d'eux.

Il va plus vite que moi d'autant que j'avais dépensé pas mal d'énergie déjà, mais une fois que nous arrivons dans un endroit plus vide de monde et que nous ralentissons je peux le rattraper, haletant. Je ne sais toujours pas quoi dire, quoi faire de cohérent. Je veux juste protéger Jinx ! Et faire en sorte qu'elle puisse devenir normale, la guérir de sa folie je ne sais pas. Je ne veux pas que les gens aient à souffrir. J'ai l'air confus je sais.

- Hrm. Monsieur shinigami, je sais ne pas forcement avoir bien agi durant l'assaut avec le hollow, mais j'aimerais bien pouvoir ... la... punir ? Par moi même. Pour ce qu'elle à fait...

Je lui parle avec une certaine déférence due à son supposé rang. Il va sans doute me taxer d'irresponsable ou d'idiot mais je veux simplement la protéger. Si elle doit être punie elle le sera. Je le regarde bien dans les yeux en m'exprimant même si je cherchais mes mots. Comment se faire l'avocat du diable ? Comment défendre l'indéfendable ? C'est ce que je tentait de faire peut être stupidement...


© Kanji
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mar 28 Oct - 18:37


 Good morning, human beings     



Chouette ! un fight
contre un hollow !

▬ "Wait, I'm thinking! Urgh... how do people do this?"

Elle n’eut le temps de réagir. A peine que Jinx cligna des yeux, elle se fit embarquer par le fameux Sonic Orange. Quelle vitesse. A couper le souffler. La jeune insouciante gémit sur le coup,à la violence du garçon. Non, elle ne s’y attendait pas du tout. Quelques gravas du mur s’écroulait sous l’action. A par se débattre, elle ne pouvait pas faire grand-chose. En plus de cela, hors de question de laisser tomber Poiscaille ! Lui qui la suit et la supporte depuis toute petite, elle n’allait pas l’abandonner comme ça ! La Mais derrière tout ça, voir le shinigami s’énerver l’excitait. Suicidaire ? Oui ! Autant mourir avec le sourire ! Pire que mieux. Son petit sourire moqueur lui restait collé sur la face.  Mais il fallait l’avouer, Jinx supportait et encaissait la douleur sans rien laissé montrer.


Et puis, une douce sonnerie de la police arriva. Jinx regarda en direction du bruit puis tourna le regard vers le rouquin. Encore une fois, sans pouvoir en placer une, la jeune fille aux yeux violets se fit embarquer comme une vieille merde. Elle tenait toujours fermement Poscaile pour ne pas le lâcher.


Bien sûr, la prendre comme ça n’était pas de tout repos ni grand confort mais Jinx s’en fiche. Elle ne s’empêcha pas pour autant de lâcher une réflexion.


- Un vrai dur à cuire celui-là ! T’es bien le seul à pouvoir me choper comme ça. Nhééé ~



Sur la route, aucune agitation. Comme presque docile. Mais une fois sur place, l’adolescente se mit à nouveau à bouger dans tous les sens, tentant de repousser le panda roux pas content.


- T’es pas un très bon taxi ! A revoir !


The Dark Moon
The Dark Moon
avatar



1710 posts

Squatte depuis le 13/07/2014

26 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
76/100  (76/100)
XP:
18650/19000  (18650/19000)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Dim 2 Nov - 15:09




I won’t let you go


Dans quoi Ichigo s’était encore fourré... Il avait le coup pour se retrouver dans des situations pas possibles. Avec toute cette histoire, il en oubliait ses obligations de lycéens. Au début, il était censé se grouiller d’abattre les Hollows pour ensuite retourner chez lui en vue de se préparer et enfin vivement foncer à son établissement scolaire. Au lieu de ça, il se retrouvait maintenant à devoir fuir des représentants de l’autorité ou même de parfaits curieux en compagnie d’un émigrant et d’une femme recherchée juste pour pouvoir s’occuper de ces derniers sans être ennuyé d’aucune manière... Enfin, c’était surtout pour s’occuper de cette tireuse tarée.

D’ailleurs, sur le début de la course, elle ne manqua pas d’ouvrir son clapet à lapin pour sortir des sarcasmes pouvant s’apparenter à des compliments envers le Sonic Orange. Selon les dires de la bleutée, il était un dur à cuire. Elle ne croyait pas si bien dire... C’était même au point de penser que pour l’avoir, il valait mieux tenter de le bouffer tout cru d’office au lieu de s’aventurer à essayer de le faire cuire avant. Une petite métaphore à méditer. En plus, d’après elle, c’était le seul à pouvoir la choper ainsi, à savoir par la bretelle de sa brassière pour l’embarquer de force. C’était tout à l’honneur du grand dadais, même s’il ne fallait pas oublier qu’elle ne devait pas souvent côtoyer des êtres à pouvoirs... Voire même pas du tout à part le brun. Ces paroles pouvaient sonner doux à l’oreille du Kurosaki, mais l’interjection énervante en fin de réplique l’aida à conserver son état colérique. Du coup, sa réponse se fit bien brève, sèche... Et surtout bien vulgaire.



Ta gueule !


Cependant, le rouquin continuait de tracer son chemin et ce, sans se retourner depuis qu’il avait vu que la relève de Bruce Lee lui emboîtait le pas. Il ne relâchait pas un seul instant sa poigne de la bretelle de la fugitive, la trimballant littéralement comme un vieux sac de patates par la poignée. Elle n’avait donc pas d’autre choix que de suivre son rythme effréné tout en étant bien mal lotie... À moins qu’elle ne songe à se délester de son haut pour se barrer à moitié nue en abandonnant le vêtement dans la main de l’adolescent... Mais bon, elle n’était pas folle à ce point là, si ? Quoique, faire ça n’était pas forcément une histoire de folie. Quelqu’un qui aurait peur pour sa vie le ferait sans chercher plus loin. Mais, ce n’était pas le cas de la fameuse Jinx à qui rien ne faisait peur. C’était à parier qu’elle ne disait plus rien et se laissait emmener juste pour pouvoir continuer à s’amuser avec la tronche du bretteur après en toute quiétude. Ou alors, peut-être qu’elle avait dû voir que le fuir était inutile vu comment il était rapide lors de ses déplacements ? Toutefois, dans le cas présent, il n’usait pas du shunpo. Il ne voulait pas paumer le chinois derrière lui vu que celui-ci maîtrisait à peine le Bringer Light. Par contre, il usait de ses performances physiques au-dessus de la moyenne pour piquer un bon sprint tout en slalomant entre les obstacles tels que les poteaux ou même les poubelles. Bah oui, il ne pouvait pas se permettre de traverser les grandes allées au risque de croiser des gens et, pire encore, des flics. Aussi, il empruntait plutôt les petites ruelles et faisait un peu le Yamakasi. Pourvu que Jian puisse suivre quand même... Enfin, quand on est un pratiquant des arts martiaux, jouer le casse-cou en fuite ne devrait pas être un souci.

Après un petit moment de course à travers les ruelles de la ville, le Shinigami Daikô commença à ralentir un peu le pas. Il avait une endurance certaine, surtout sous sa forme spirituelle, mais pouvait-on en dire autant pour Jinx ou son ami ? Bon, la psychopathe devait être une habituée des courses poursuites mais ça ne devait pas forcément être le cas pour son comparse. Aussi, les sirènes étaient bien loin maintenant alors ça ne servait plus à rien de se presser autant. Il jugea donc bon de lever un peu le pied sur sa vitesse de progression, si on pouvait dire. Ainsi, le chinois put le rattraper en étant bien essoufflé à souhait. Eh bien, quand on disait que celui-ci n’avait peut-être pas autant d’endurance que le rouquin... Enfin, le pauvre s’était battu contre le Hollow avant, il ne fallait pas l’oublier.

D’ailleurs, après s’être éclairci la voix, il vint à adresser la parole à l’épéiste qui porta alors son attention sur lui. Il lui parla de manière polie comme avec des pincettes, ce qui fit tiquer brièvement Ichigo qui se demandait alors s’il exerçait vraiment une telle influence sur les inconnus... La réponse était « oui ». Les gens lambda qui ne le connaissaient pas avaient tendance à faire attention à lui au premier abord vu son air dur permanent avec ses sourcils froncés et son attitude détachée. Eh puis, pour couronner le tout, le jeunot n’avait pas l’air d’être faible du tout sous sa forme d’âme avec son puissant reiatsu, ses performances physiques et son imposant Zanpakutô toujours tenue dans sa main. Alors, comme il était énervé et qu’il avait fait une démonstration de ce qu’il pouvait faire en conséquence, le Fullbringer avait jugé bon d’y aller mollo vu que ce dernier ne savait rien de lui. C’était un bon réflexe de base qui pouvait s’avérer bien souvent salutaire. Néanmoins, s’adresser au hérisson roux en l’appelant « Monsieur Shinigami », c’était un peu lourd... L’idée de décliner son identité effleura donc un instant l’esprit du roux avant de s’attarder vivement sur le reste de la prise de parole. Le restaurateur avouait avoir merdé lors de son combat contre l’envahisseur masqué mais il formulait avec hésitation le désir de s’occuper lui-même de la Gâchette Folle pour les conneries qu’elle avait commises. Le Quinze fronça davantage les sourcils avant de s’arrêter dans un passage étroit mais vide de population. Mais, à cet instant, Jinx refit foi de sa présence enflammée en s’agitant dans tous les sens et tentant de repousser l’adolescent... Non, sans laisser entendre sa voix qui s’affirma plutôt désagréable vu les mots prononcés. Ichigo n’était pas un bon taxi ? Voilà qui était drôle. Il avait fait exprès de lui rendre le voyage pénible. Il ne manqua donc pas de répliquer avec un sourire narquois après l’avoir ramené brutalement à lui comme pour la faire cesser subitement.



Tu peux pas savoir à quel point je suis ravi de t’entendre dire ça !


Aussi, il ne la lâcha pas pour autant. Il était hors de question de la laisser lui échapper. Il reporta ensuite son regard chocolat sur le brun qui était tendu comme pas possible. Pète un coup, mec ! Notre Fraise n’a pas une gueule de tueur en série ! Il était déjà à peine foutu d’abattre un ennemi et avait plutôt tendance à les soigner quand il pouvait, alors tu parles ! Ok, ce n’était pas inscrit sur son front qu’il était comme ça, mais ce n’était pas non plus stipulé qu’il était potentiellement dangereux. Il soupira donc et ignora la tireuse à la manque pour se concentrer sur son interlocuteur. Dans un premier temps, il y avait une chose à préciser pour la suite qui était déjà pas mal.


Jian, cesse de m’appeler « Monsieur Shinigami », déjà. Je me nomme Kurosaki Ichigo, le Shinigami Daikô en charge de cette ville.


Pour la réponse à la demande du pratiquant d’arts martiaux, Ichigo attarda ses yeux d’ambre vers ceux améthyste de la femme aux tresses bleues. Devait-il accéder à cette requête ? Il avait initialement prévu de se charger de cette délinquante à sa sauce mais ce Jian semblait se tenir responsable d’elle et des actes de cette dernière. Sérieusement ? Il endossait vraiment la responsabilité des faits et gestes de cette gonzesse ? Elle avait quel âge au moins ? Et puis franchement, cet homme n’avait pas le profil du type autoritaire pour dresser les cas sociaux. Aussi, il tenta de se faire plus détendu en observant de nouveau le brun... Sûrement le premier moment où il se montrait calme malgré la furie qu’il tenait toujours de sa poigne ferme. Peut-être que le fait de l’avoir fait chier en la traînant ainsi et en la rembourrant à tout va l’avait aidé à faire passer ses nerfs.


T’as l’air de t’être engagé à t’occuper d’elle et à la couver, je me trompe ? Alors, dis-moi les changements qu’il y a eu chez elle depuis votre rencontre ? Je demande ça parce que j’imagine que t’as déjà dû sûrement la « punir » plus d’une fois. Ce n’est pas la première fois qu’une situation à peu près similaire arrive à en juger de ses conneries diffusées par les médias et vu comment elle est recherchée par les flics. T’es bien gentil et je comprends ton intention de te sentir responsable d’elle, mais comme je viens de le dire, je suis responsable de cette ville. Du coup, j’espère que tu saisis pourquoi je compte pas la lâcher. L’idée de risquer une quelconque récidive prochainement m’irrite fortement d’avance.


Bien que plus calme, le ton qu’il avait employé s’était avéré ferme. Sans doute s’était-il montré dur en ses propos, mais ce fut toute sa pensée explicitée par sa légendaire franchise qui avait fait surface de manière bien directe. Il avait grillé le fait que ce jeune homme s’occupait de près de Jinx tout en voulant la protéger des désagréments comme les problèmes avec les autorités. Seulement, il jouait l’avocat du diable selon la vision de la tête en feu. Mais, le chinois avait mentionné auparavant l’idée de service au restaurant, donc il devait peut-être héberger cette paria et tenter de la faire s’intégrer à la société de manière civilisée, même si ça devait être aussi pour l’aider à gérer sa crémerie, il ne fallait pas se leurrer. On pouvait être bon, mais pas bonne poire non plus. Quoique... En se comportant ainsi, cette fille ne lui rendait pas ces services et lui apportait plutôt des problèmes et de l’inquiétude. De ce point de vue, le lycéen accusait aussi cette chieuse d’ingratitude. Mais surtout, la bonté et les efforts dont faisait preuve Jian ne suffisait vraisemblablement pas à la corriger vu les graves conneries qu’elle faisait sans arrêt. Il fallait d’une manière ou d’une autre que ces incidents cessent. De ce fait, Ichigo voulait mettre la holà dans tout ça, aussi bien du côté de la bleutée que du brun.


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉




Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mer 4 Mar - 13:41


 Good morning, human beings     



Chouette ! un fight
contre un hollow !

▬ "Wait, I'm thinking! Urgh... how do people do this?"


Les paroles d'Ichigo Kurosaki commença à l'agacer sérieusement. Qu'est-ce que ça pouvait lui foutre de ton façon ? C'est pas ses problèmes. Et puis la manière dont il dit les objets … Olala …
Jinx, toujours en se débattant, colla sa main sur la joue du jeune garçon pour écraser sa face. Non elle ne va pas le frapper violemment pour juste pour faire sa chieuse professionnelle. Elle ne lui voulait pas de mal en vérité mais, une discussion s'imposa.


- Alors déjà tu vas te calmer direct. Jian c'est pas mon père alors je fais ce que je veux. Ensuite, tu vas arrêter de chouiner. « C'est pas la premier fois » Et patati et patata … Ce que c'est gonflant d'entendre la même chose. Tu m'as déjà attraper, qu'est-ce que tu veux de plus ? Me frapper ?



Ses yeux violets se ferma pour lancer un regard provocateur au hérisson roux. La gâchette folle n'avait pas peur d'Ichigo, ça non. Mais elle voulait aussi mettre de côté son ami chinois car des emmerdes, il en a eu avec. La jeune adolescente voulait le mettre de côté pour se défendre elle-même. Peut être pas de la bonne façon qu'il faut mais … L'intention est là.


- Laisse Jian en dehors de cette histoire. Tu parles sans avoir en ayant peur de ce que tu as déjà vu. Arrêtes avec tes allures de flics.



Jinx retira sa main du visage du shinigami et insista lourdement pour se libérer avec force et violence. Elle prit même Poiscaille pour le mettre entre les deux énergumènes. Malgré sa maigreur, des muscles contractés recouvraient son corps. Même si Ichigo forçait jusqu'à lui faire mal, elle s'en battait les steaks. C'est pas ça qui va l'arrêter. La fugive ne voulait cependant pas mettre le premier coup mais … Si elle n'a pas sa liberté, ça risque d'arriver par surprise tout de même, il ne faut pas exagérer.


- T'as beau être un shinitruc avec ton costume tout noir, j'en ai strictement rien à battre. J'en ai déjà vu une avec cette tenue. Si tu es Monsieur protecteur de la ville alors respecte déjà Jian car lui au moins, il me connaît et sait comment réagir. Alors si tu crois plus malin que lui, prend sa place !
Je suis peut être la plus dangereuse de Karakura car on voit ma tronche partout mais tu ne connais rien de l'envers du décor, j'insiste sur ce truc … Viens boire à la maison et on en reparlera !


Elle ne pouvait s'empêcher, au que non. Un sourire bien sarcastique devait conclure sa phrase. On se la joue provocatrice. Jinx défiera tout ce qu'elle peut jusqu'à la mort.


Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mer 4 Mar - 15:45

[C'est court, c'est à la troisième personne, c'est moche y'a pas de fond de rp, je sais. Je mérite des claques]

Le chinois avait déglutit face à l'échange, peut être pétrifié. Il n'était aps habitué à cela. Il voulait une vie sans trop d'histoire et aider les autres, eventuellement être un justicier quand cela restait dans ses moyens. Mais c'était impossibles face à tant d'inconnu et d'éléments qu'il ne pouvait maitriser. Il détourna les yeux. Jinx parlait pour lui, pour le défendre, les deux parlaient de lui d'ailleurs. Mais lui n'arrivait à rien dire. Rien. Et il ne savait que faire. IL lui restait du travail au restaurant, et à ce qu'il avait vu du jeune homme il n'était pas mauvais. Alors à quoi bon s'attarder. Il commençait à avoir la certitude que le roux ne toucherais pas la jeune fille et cela lui suffisait.

- Ce genre d'affaire... Ne me prenez pas pour un lâche mais je ne peux rien vous dire de plus.

Il soupira

- Jinx, je t'attend au restaurant d'accord.

On sentait en lui u'il était désemparé et qu'il ne souhaitait pas l'abandonner comme ça mais il se sentait impuissant tellement impuissant face à la situation. Tout son être était fatigué de se battre, il n'avait pas le mental pour cela. Le chinois se détourna et s'en alla vers la quartier de la ville ou se trouvait son restaurant le regard bas et sans mot dire...
The Dark Moon
The Dark Moon
avatar



1710 posts

Squatte depuis le 13/07/2014

26 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
76/100  (76/100)
XP:
18650/19000  (18650/19000)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Ven 13 Mar - 16:00




What a bullshit... I leave.


Essayer de causer à ce duo revenait à tenter de causer à un couple de mulets. Mais, le jeunot jouait quand même la carte de la discussion plutôt que de taper sans chercher plus loin. Néanmoins, il sentait que Jian n’osait plus trop intervenir ou même juste défendre quoique ce soit, il était comme dépassé ou bien intimidé. C’était comme s’il ignorait quoi faire, qu’il était partagé entre le fait d’acquiescer aux dires d’Ichigo ou de soutenir son employée contre vents et marais. Il avait dû voir qu’il ne fallait pas prendre l’adolescent à la légère et que ce dernier savait de quoi il parlait... Donc, que pouvait-il trouver à redire face à des arguments réalistes et fondés ? Il n’avait que des bonnes paroles et des promesses à fournir. Ça se sentait qu’il voulait aider la tireuse folle, mais il semblait que ce n’était pas la première fois qu’il renonçait et qu’il rêvait d’une vie tranquille. Jinx, elle, ne voulait rien entendre et juste avoir la paix. Elle voulait qu’on la laisse vivre comme elle l’entendait, mais elle croyait vivre dans l’anarchie ou dans la jungle ? Le bretteur était sympa, mais il ne fallait pas abuser. Il n’était pas contre le fait qu’elle ait sa liberté, mais il aimait moins l’idée de la laisser faire des choses dangereuses pour les autres... Ça avait tendance à le faire sortir de ses gonds. Les cas où le rouquin avaient les nerfs mis à rude épreuve étaient rares... Surtout quand il était question de résister à la colère pure et dure, celle provoquée par l’irritation qu’on lui tienne tête et qu’on l’envoie paître alors que le sujet était grave. Certes, il ne lui fallait pas grand-chose pour lui faire péter un câble, le faire rager ou gueuler, mais on pouvait dire qu’il avait ses raisons. Il campait donc sur sa position et ça annonçait peut-être un futur affrontement si c’était nécessaire.

Il avait voulu mettre les choses à plat avec le chinois dans une longue tirade prononcée sur un ton ferme et plus contrôlé que pour ses répliques précédentes. Toutefois, comme agacée de ses propos, Jinx vint à rappeler qu’elle était toujours là. Alors qu’elle n’avait pas cessé de se débattre malgré la dureté dont il avait fait preuve jusque là avec elle, elle vint à essayer de le repousser en collant fortement sa main sur sa joue. Il fronça durement les sourcils sur le coup et tel un mur, il tint sans même détourner la tête... En revanche, la maigreur de la Fullbringer cachait quand même une certaine force et un cou contre un bras, les jeux étaient rapidement faits. Il n’avait pas non plus la stature d’un catcheur et sa tête vint donc à trembler légèrement pour tenir. Mais, même avec ça, il ne se rebiffa pas. Non, il la fusillait du regard, ne la lâchait pas, mais rien de plus. En effet, il ne voulait pas interrompre la jeune femme dans sa prise de parole. Oui, elle répondait à la place de son ami. Parlez au boucher et c’est l’andouille qui répondra... Mais, en même temps, il avait parlé de la bleutée comme si elle n’était pas là, il y avait de quoi énerver quand même.

Elle commença donc par lui dire de se calmer, ce qui était une belle tentative, mais ça n’allait pas être si simple. Quelque part, elle avait quand même raison, il allait finir par faire un burn-out et l’étriper... Même si elle aurait pu le faire savoir en étant moins irritante. Elle rappela ensuite que le restaurateur n’était pas son père et qu’elle faisait ce qu’elle voulait. Cette manière de parler et de se comporter rappelait l’attitude d’une fille frustrée en pleine crise d’adolescence. Il vint du coup à aggraver son regard en réalisant que la maturité chez elle n’était pas tellement au rendez-vous... Aussi, ceci expliquait cela. Il pouvait toujours s’énerver contre elle, si elle n’avait pas l’esprit nécessaire pour réfléchir à ses actes, ce n’était pas la peine. Il n’allait pas non plus la laisser filer en laissant tomber, mais il allait falloir s’y prendre autrement. Puis, la lutte pour ne pas laisser ses nerfs exploser reprit de l’ampleur quand elle eut dit qu’il allait devoir arrêter de chouiner, tout en citant quelques mots exprimés par lui auparavant et laissant bien entendre combien elle en était lassée. Elle trouvait qu’il chouinait ? C’était plutôt elle qui allait bientôt chouiner si elle continuait à provoquer ouvertement le doberman qui resserra subitement sa poigne. Si elle était une dure à cuire, il pouvait très bien la casser sans trop se fouler ! Non, non, il ne fallait pas penser comme ça... Il n’était pas une brute épaisse... Il ne fit donc rien de regrettable. En tout cas, elle fit ouvertement comprendre que ce n’était pas la première fois qu’elle entendait ce genre de discours. Le brun lui avait déjà fait ce genre de messe ? Oula, ça voulait juste dire qu’Ichigo se fatiguait à rien... Il pouvait toujours espérer réussir là où l’autre avait échoué. Par contre, la pire chose qu’il craignait, c’était qu’elle soit pleinement consciente de ce qu’elle faisait et que ça l’amusait de voir les répercussions. Il aurait donc affaire à une psychopathe à arrêter... Et cette idée lui fit durcir son expression faciale malgré que cette main fine et forte continuait d’essayer de le faire dégager. Elle vint alors à dire qu’il l’avait déjà attrapé comme si le fait d’y être parvenu était déjà pas mal, un exploit... Pour ensuite demander ce qu’il voulait de plus. Ce qu’il voulait en plus ? Non, pas la frapper... La raisonner, la faire cesser ! C’était tout ce qu’il souhaitait pour ensuite aller en cours, bordel de merde !

Il contempla le regard violet de la fugitive se voiler un bref instant pour ensuite se faire provocateur, sans broncher plus que ça. Ce style de regard, ce n’était pas la première fois qu’il le voyait... Ni la première fois qu’il restait stoïque devant, se montrant juste hostile et grave. Il avait maintenant compris son tempérament avec cette attitude et ces échanges, il allait s’attendre à rien d’autre d’elle... Le plus dur était au début, le temps de s’y faire et de faire comprendre de quel bois il se chauffait... De faire comprendre qu’il n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Mais, il avait aussi saisi qu’elle n’avait pas peur de lui et qu’elle ne comptait pas courber l’échine. Il s’en fichait de ça, il voulait juste se faire entendre. S’il avait voulu se faire craindre, il aurait commencé par lui péter le crâne.

Sans laisser le temps au silence de s’installer, elle enchaîna pour réclamer de laisser son ami en dehors de tout ça. Tiens, elle tentait d’épargner le chinois malgré qu’elle était dans de beaux draps et qu’il était potentiellement le seul à l’aider ? Aurait-elle un minimum de bon sens et de raison pour ce pauvre gars qui dégustait pas mal à cause d’elle ? Elle n’était pas si mauvaise que ça, il pouvait le concéder. Soit, il allait arrêter de s’expliquer avec le responsable et allait juste s’en prendre à la concernée. En revanche, il vint sourciller quand elle explicita le fait qu’il parlait sans savoir, qu’il se basait que sur ce qu’il avait vu jusque là. Sous-entendait-elle le fait qu’elle n’était pas comme ça ? Qu’il jugeait que la face émergée de l’iceberg ? Pouvait-il espérer qu’elle était en réalité une toute autre personne et qu’il y avait des raisons derrière le bordel qu’elle foutait ? Il n’espérait pas trop, mais ne faisait pas non plus taire cette petite lueur. Bon, ce qu’elle bava ensuite fut assez cocasse. Il se faisait passer pour un flic à ses yeux ? C’était la meilleure... Il n’était pas du genre à agir au nom de la loi, il était plutôt du genre à agir au nom de ses principes et de ses convictions. C’était donc plus un justicier qu’un représentant de l’autorité. Du coup, il ne se formalisa pas plus que ça... Lui qui avait déjà dit ouvertement merde aux lois de la Soul Society à maintes reprises pour faire ce qui lui semblait juste.

L'ensemble de ces derniers mots le firent se détendre un petit peu alors qu’elle vint à retirer sa main de sa joue. Il cessa donc en même temps de forcer pour résister à une sorte de coup du lapin... Et quand elle vint à recommencer à se débattre violemment pour se libérer usant même de son machin ressemblant à un lance-missile pour le caser entre eux comme un pied de biche, il ne fit que donner un peu plus de mou. Elle allait finir par arracher la bretelle de son haut et il n’avait pas envie de voir des crêpes couleur peau. Du coup, elle renchérit ses dires vu qu’elle n’avait toujours pas été interrompue, tellement le rouquin se montrait grave comme sur une peinture tout en potassant ce qu'elle avait dit comme pour pouvoir répondre de manière optimale sans passer par quatre chemins. Il cherchait aussi simplement à mieux comprendre les choses au lieu de ne penser qu’avec ses émotions. Il devait prouver qu’il était plus futé et plus mâture qu’elle. Il l’écouta donc débiter encore ses mots comme si elle causait à un magnétophone jusque là, venant à dire qu’elle en avait rien à foutre qu’il était un « Shinitruc », qu’il en avait déjà vu une fringuée comme lui. Ok... On dit « Shinigami » et il n’en était pas un à part entière. Il avait dit « Shinigami Daikô », elle était stupide ou elle avait juste laissé l’info lui raser les tresses ? Il soupira en lui-même tandis qu’elle répéta que s’il protégeait la ville, il devait commencer par respecter Jian car ce dernier la connaissait et savait comment s’y prendre avec elle. Euh, pour le coup, il plissa un œil, parce qu’il n’en croyait pas un mot. Qu’il sache comment elle était, ok, mais qu’il sache comment réagir, non. Vraiment, non. Ça ne serait pas le bordel comme ça, sinon. Elle se foutait de la gueule de qui, là ? Qui la croirait ? Même sa propre mère nierait les faits, c’était à parier. Elle lui proposa de prendre la place de son pote s’il se croyait plus malin que lui... Ah, ça c’était une bonne idée. Il devait y réfléchir, mais l’éducation allait être drastique. Non, plus sérieusement, il n’avait pas envie de s’emmerder d’une cassos.

Elle continuait toujours, c’était un vrai moulin à paroles et elle commençait à devenir lourde. Il ne s’énervait plus, il devenait exaspéré. Elle se pensait être la plus dangereuse de Karakura juste parce que sa tronche se trouvait de temps à autres placardée sur un mur ? Il devait rire, là... Elle était une fugitive et niveau malades qui traînaient les rues, elle n’était malheureusement pas la seule. Fallait qu’elle arrête de se prendre pour the star, elle allait se faire éblouir par des projecteurs inexistants. La chose qui était sûre, c’est qu’elle n’était pas non plus à prendre à la légère, elle n’était pas sans rien... Et ce bazar finissant en tronche de requin entre eux deux le lui rappelait bien. Bref, elle radota en parlant encore du fait qu’il ne connaissait rien de ce qu’il y avait derrière tout ça. Elle dit insister sur ce truc. Oui, il avait compris qu’elle insistait... Il avait compris ce que ça sous-entendait et c’était pour ça qu’il était un peu plus calme et un chouïa plus compréhensif... On dit bien « un chouïa ». Enfin, elle finit par faire savoir qu’en gros, il n’avait qu’à se ramener s’il ne la croyait pas. C'était si gentiment proposé... Il ne demandait qu’à croire en cette belle fable, ainsi il aurait plus d’espoirs pour elle. Elle avait toujours cette tronche provocatrice mais, il ne réagit plus. Ça y est, il était devenu indifférent à force de la voir avec cette tronche.

À ce moment, Jian se manifesta enfin comme pour déposer les armes. Dans les grandes lignes, il fit savoir qu’il fallait pas lui en vouloir, mais il ne pouvait rien faire pour ce genre de situation. Pour le coup, Ichigo ne pouvait qu’acquiescer... Parce que la Jinx était un sacré cas... Même lui, il ignorait comment s’y prendre. Le brun informa la chieuse qu’il l’attendait au restaurant, avant de partir sans se retourner. Ça ne voulait dire que deux choses. La première, comme on avait dit, il se sentait impuissant face à la situation et ne servait donc à rien, autant rentrer pour faire le service. La deuxième, c’était qu’il n’avait plus peur pour son amie. Ah, il avait enfin compris que le rouquin n’était pas un bourreau, il était temps. Mais, il avait aussi laissé comprendre qu’il espérait la voir revenir... Un message implicite qu’il envoyait à l’adolescent, quelque part. Ce dernier le laissa partir sans répondre, le comprenant. Il finit par soupirer profondément de manière bien audible, se préparant à sortir tout en bloc ses idées mûrement pensées jusque là comme pour s'assurer de ne rien oublier... Se lançant alors à son tour dans une bonne grosse tirade.



Je peux enfin en caser une... J’y croyais plus. Écoute, si moi je me trompe sur ton compte, sache que tu te plantes aussi lourdement sur le mien. Sur ce point là, on va pouvoir se serrer la main. Jian n’est peut-être pas ton père, mais il est celui qui tente de te raisonner pour te sauver de ta connerie et qui te permet de vivre plus décemment que ce à quoi tu te destines seule. Il est donc comme qui dirait plus ou moins atteint par ce que tu fais. Alors, si tu penses un minimum à lui comme t’essaies de me le faire croire... Tu fais pas ce que tu veux, non. Ensuite, je me pense pas plus malin que ton pote, mais je me sens surtout moins indulgent que lui. Je vais pas non plus aller lui sauter dessus pour le faire se bouger, je lui veux rien à ce pauvre gars trop gentil... C’est surtout après toi que j’en ai. Sache cependant que même si je ne te prends pas à la légère, tu n’es pas pour autant la plus dangereuse de Karakura, détrompe-toi. Il y a beaucoup de choses que tu ignores... Aussi, si tu veux qu’on parle de tout ça plus posément une autre fois, pas de problème. Je demande qu’à discuter pour qu'au moins on apprenne à mieux se connaître et surtout pour que ces conneries cessent sans avoir besoin de te taper dessus pour me faire comprendre. D'ailleurs, en passant, je tiens à préciser que je me prends pas pour un flic, mais pour un mec qui suit ses principes. Bref, en attendant, je t’ai à l’œil et si tu fais un remake de ce que tu as déjà fait jusque là, je te chopperai à nouveau et ça sera pas pour causer... À moins qu'un autre Shinigami passe et le fasse avant moi. Sur ce.


Il lâcha alors l'acharnée, permettant ainsi à celle-ci d'arrêter de stupidement essayer de se libérer en se servant de son arme comme séparateur. Elle pouvait maintenant se tirer si elle le voulait, mais le jeune homme avait laissé sentir via ses deux derniers mots qu'il ne comptait pas rester plus longtemps. En effet, le fait qu’il avait des obligations de lycéen lui était revenu en tête et il était déjà super en retard pour ses cours. Ça lui déplaisait fortement et il partit donc de là en shunpo pour y aller en vitesse juste après avoir lâché la fugitive... Sans même laisser le temps à cette dernière de répondre car il jugeait la chose superflue. Après tout, Jinx elle-même avait commencé à se répéter. Il avait considéré que son message était passé et il lui laissait donc une chance... Même si franchement, il n'y croyait pas trop. Dans tous les cas, elle était prévenue. Comme elle l’avait bien compris, il était le gardien de Karakura... Et que même si elle n’était pas si mauvaise que ça et qu’il fallait mieux la connaître, ça ne changeait en rien les pensées du rouquin : s’il apprenait qu’elle avait récidivé ce qu’il ne fallait pas et qu’elle courait toujours, il allait la rechopper... Et lui faire regretter ses actes autrement que par les paroles. Ils allaient sûrement se revoir très bientôt.


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉




Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Good Morning, Good morning we talked the whole night through
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35