Gucci, Shinigami, Humain et Hollow [Feat. Inoue Orihime]
avatar



349 posts

Squatte depuis le 10/03/2018

31 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
3400/8000  (3400/8000)
Spécialité: Kidô



Mar 20 Mar - 4:54

État d'alerte à la Soul Society ou non, la treizième division ne pouvait rester cloîtrer dans son coin pendant que la sixième menait son enquête. Même après la guerre quelques années plus tôt, les Hollows continuait de montrer le bout de leur nez dans le monde des vivants et des humains continuaient de mourir chaque jour en ayant besoin de Shinigami pour les guider de l'autre côté, alors ce n'était pas quelques meurtres et disparitions mystérieuses au Seireitei qui allait changer la situation. En l’occurrence, Yomiguchi Kanon avait été envoyé à Karakura à la poursuite d'un Hollow nommé Weaveworm qui sévissait depuis assez longtemps pour être parvenue à dévorer au moins un Shinigami de bas rang et qui avait récemment réussi à briser son masque suffisamment pour devenir un arrancar incomplet.

En tant que huitième siège de sa division, Kanon était donc au rang parfait pour une tel mission hors de porté d'un simple Shinigami en charge du secteur, mais ce n'était pas uniquement pour traquer Weaveworm qu'elle s'était portée volontaire. Tout en ayant pleinement l'intention de remplir sa tâche avec brio et sans anicroche pour gagner un peu plus d'expérience de combat sous la ceinture, elle avait surtout sauté sur l'occasion de voyager vers le monde des vivants dans le but express de ramener quelques souvenirs qu'on ne trouvait pas à la Soul Society. Ce n'était pas uniquement par caprice, elle espérait ainsi lever un peu la tension qui régnait au Seireitei depuis le début de l'enquête en offrant des cadeaux aux autres membres du Gotei 13 qui ne pouvait quitter leur poste, mais ce n'était pas non plus désintéressé. S'occuper du moral des troupes étaient une partie essentiel des obligations de Taichô et Fukutaichô, si elle démontrait déjà qu'elle pouvait s'en occuper, cela étofferait sa candidature la prochaine fois qu'un poste serait disponible.

À cette fin, Kanon avait donc profité de son briefing avec la lieutenant Kuchiki Rukia, qui avait passé du temps à Karakura, pour lui demander conseils sur les boutiques à visiter et éviter. Malheureusement, cette dernière n'avait apparemment pas trop profité de son temps dans le monde des vivants pour explorer les centres commerciaux du monde des vivants, mais elle conseilla à l'ancienne nécromancienne d'embrigader l'aide d'Inoue Orihime, une humaine qui avait été d'une grande aide lors des événements récents qui avait secoué tout Soul Society.

Forte de ces conseils, la huitième siège n'avait pas attendu bien longtemps après son arrivée à Karakura pour visiter l'adresse que Rukia lui avait donné en échange d'un distributeur Chappy Gold. Il était très difficile de débusquer un Hollow qui préférait rester caché, Kanon jugeait donc adéquate sa stratégie d'attendre que Weaveworm sorte de sa cachette pour se nourrir et trouvait préférable de mettre à profit cette période pour accomplir ses objectifs principaux. C'est donc à midi tapant dans un gigai vêtu d'un pull blanc à col roulé et de pantalon de type jeans un peu trop serré à son goût que la jeune femme visita la zone sud de la ville, se rendant vers un petit bloc appartement sans prétention, grimpant les escaliers jusqu'à s'arrêter devant le 403, cognant à la porte trois coups très secs et réguliers.

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



403 posts

Squatte depuis le 24/06/2016

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
5700/7900  (5700/7900)
Spécialité: Bringer Light



Sam 24 Mar - 0:05

La situation était très préoccupante, les meurtres n'avaient pas encore trouvés de pistes dans leur résolution. Les shinigamis de la 6ième division ne ménageaient pas leurs efforts, mais tout restait sans réponse. Pour autant ,hors de question pour la fullbringer de laisser les cœurs s’assombrirent autour d'elle ! Elle serait le phare de lumière dans les ténèbres couleur sang ! Perdre espoir et succomber à la suspicion ou au doute ne mènerait qu'à plus de pertes, et plus de peur. Le rouquin de son cœur allait avoir besoin d'autant de soutiens que possible et elle serait là pour lui apporter ! Elle l'apporter à qui en aurait besoin autour d'elle.

Et c'est dans ce but que ce matin, depuis les 7h elle donnait de son âme et de son amour en cuisine. Son objectif était de préparer des paniers de gâteaux : Cookies en forme de buissons pour Kuchiki-san, muffins en forme de lapin pour Kuchiki-chan, biscuit à la cannelle nappés de chocolat noir en forme de fraise pour Kurosaki-kun, des macarons en forme de coussinet de chat pour Matsumoto-san, des gaufrettes à l'orange en forme de croix quincy pour Ishida-kun et des pièces en chocolat au cassis pour Chad-kun. Couverte de farine et ,soufflant une mèche de cheveux par-dessus son front, la jolie rousse soupira profondément devant les 6 paniers garnies et joliment décorés qui s'étalaient sur la table. Fière d'elle, Orihime prit le chemin de sa chambre après avoir retiré son tablier. La matinée avait filée à grande vitesse, il était déjà bientôt midi ! La jeune femme se pressa donc dans sa penderie et tira plusieurs vêtements de ses tiroirs, en 15 minutes elle était prête et vérifiais sa tenue dans le miroir de son placard.

Tenue d'Orihime:
 

Satisfaite et après avoir rajusté sa jupe, le gentille rousse récupéra l'ensemble des 6 paniers. Les bras pleins et la pile de cadeaux dissimulant Orihime derrière, la jeune femme entreprit de quitter son logement pour aller faire sa distribution et apporter toute l'aide possible. Mais alors qu'elle se contorsionnait pour atteindre la poignée de sa porte, soudainement quelqu'un frappa de façon franche et rythmé.

-Haaaa !!

Dans la surprise, la fullbringer fit un pas en arrière tout en sursautant. Elle tomba alors sur les fesses au milieux de son hall d'entrée, ses paniers de douceurs éparpillés autour d'elle. Mais dans son infinie politesse, Orihime se releva rapidement pour ouvrir sa porte et saluer une inconnue au cheveux blanc, le regard masqué et l'air très sérieuse.

"Oooh c'est un jean très serré qu'elle porte...comment sa peau réussie à respirer comme ça ?"

Secouant la tête pour rassembler ses idées, la jeune femme salua très poliment l'inconnue, remarquant par-dessus son épaule qu'elle avait oubliée de mettre de l'ordre dans ses paniers cadeaux. :

-Bonjour, puis-je vous aidez mademoiselle ? Pardonnez moi, vous m'avez un peu surprise, j'étais sur le point de m'absenter...

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur
avatar



349 posts

Squatte depuis le 10/03/2018

31 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
3400/8000  (3400/8000)
Spécialité: Kidô



Mar 27 Mar - 7:00

À peine avait-elle cogné à la porte que Kanon attendit un cri de femme immédiatement suivit par le vacarme tumultueux mais étouffé de plusieurs objets tombant au sol à travers l'épaisseur de la porte. Ne sachant pas ce que tout cela pouvait bien signifier, mais consciente que la puissance spirituelle de cette Inoue Orihime faisait d'elle une proie de choix pour la plupart des êtres malintentionnés du monde, la shinigami glissa une main dans sa poche arrière pour en tirer son distributeur de Soul Candy ornée de ce qui semblait être une pleine lune avec un visage au large sourire. Elle n'eut cependant que le temps d'approcher sa main de son visage quand la porte s'ouvrit pour lui laisser voir une belle jeune femme rousse en minijupe devant plusieurs paniers étalés au sol.

Kanon fronça de ses sourcils épais alors que son regard bleu s'aventurait autant sur le physique avenant de la jeune femme que sur le tumulte derrière elle, cherchant à trouver des traces de conflits ou d'autre trouble dans l'appartement. Mis à part ce qui sautait à l'évidence, elle se retrouva rapidement satisfaite par la conclusion qu'aucune violence n'avait victimisé son interlocutrice avant son arrivée, du moins en apparence. Elle reporta donc toute son attention sur la jeune femme qui correspondait bien à la description que Kuchiki-Fukutaicho lui avait fait d'Inoue Orihime, incluant le fait qu'elle était assez maladroite.

« Bonjour, êtes-vous bien Inoue Orihime ? » demanda Kanon par prudence. Il n'y avait que peu de chance qu'un simple humain puisse faire des pâtisseries avec un design identique à un Chappy comme elle pouvait voir rouler sur le sol derrière la rousse et les explications de Rukia indiquait que l'adolescente n'avait ni famille, ni colocataire, mais tout de même.

« Je suis Yomiguchi Kanon, huitième siège de la treizième division, » continua-t-elle après avoir eu confirmation qu'elle avait la bonne personne, « Kuchiki-san m'a recommandé votre aide, j'aimerais visiter le quartier marchand de cette ville. Avez-vous besoin d'aide avec vos paniers ? »

Tout en parlant, Kanon rangea à nouveau son distributeur de Soul Candy dans sa poche arrière sans détourner son regard du visage d'Inoue, son expression restant neutre et passive au long de la discussion, sa posture bien plus rigide et professionnelle que ses habillements pouvaient faire croire au premier abord.

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



403 posts

Squatte depuis le 24/06/2016

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
5700/7900  (5700/7900)
Spécialité: Bringer Light



Ven 30 Mar - 21:59

La fullbringer resta à demie-derrière sa porte, écoutant en silence la jeune femme au cheveux blanc et au look très atypique, si atypique qu'il paraissait possible à la rouquine que cette inconnue puisse être une personne particulière. Mais impossible de le savoir avec précision, l'albinos ne dégageant aucune pression spirituelle spécifique. En raison du climat actuel en ville, la jeune femme se devait d'être prudente, elle l'avait promis à Kurosaki-Kun. Pour autant il serait terriblement impolie de ne pas répondre ou aider cette jeune femme qui se présentait sur le pas de sa porte et n'avait aucunement un comportement agressif ou intimidant. Bien au contraire.

-Bonjour, effectivement je suis bien Inoue Orihime. Enchantée de vous rencontrer. Veuillez à nouveau m'excuser pour cet accueil un peu ...chamboulé.

L'inconnue se présenta comme la 8ième siège de la 13ième division, et donc une collège de travail de Kuchiki-chan, plus exactement c'est elle qui l'aurait orientée vers la lycéenne afin de l'aider. De prime abord, Orihime n'avait donc pas de raison de craindre un piège ou de mauvaises intentions. Cette shinigami avait besoin d'aide pour appréhender plus sereinement le quartier marchand de Karakura,en pour Kanon lui proposait de l'aide avec tout ses paniers de biscuits. D'un large sourire, la gentille rousse ouvrit en grand sa porte, se décalant pour inviter la 8ième siège à entrer. Une fois accueillie, Orihime se hâta de ramasser les paniers et de les poser en groupe dans un coin de la pièce.

"En tout cas, elle a l'air très attachée au protocole, je ferait mieux d'être une excellente hôtesse !"

-Peut être souhaiteriez vous prendre une tasse de thé ? Avec des gaufres au confit de pruneau, ou de la marmelade de haricot ?

"C'est super ! Une journée de shopping !"

"Roooh ça suffit ! Nous n'avons pas de temps à perdre avec ça ! Renvois cette fille et va dans la ville prouver ma valeur, Femme !"

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur
avatar



349 posts

Squatte depuis le 10/03/2018

31 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
3400/8000  (3400/8000)
Spécialité: Kidô



Dim 15 Avr - 5:50

Bien que son envie du moment reposait surtout sur sa hâte de découvrir les boutiques du monde des vivants avec une guide qui en connaissait les secrets, Kanon n'hésita pas à répondre à l'invitation silencieuse d'Inoue après avoir hoché brièvement de la tête pour lui intimer qu'elle ne prenait aucune offense au sujet des paniers éparpillés sur le sol de l'appartement. Elle ne se gêna donc pas pour pénétrer dans la demeure de la rousse, promenant son regard à travers la pièce pour tenter de se faire une idée un peu plus précise sur la personnalité de l'humaine que ce que sa supérieure lui avait rapidement révélé. Ce n'était pas qu'elle ne faisait pas confiance à Kuchiki-Fukutaicho, loin de là, mais elle préférait généralement obtenir ses informations elle-même que de devoir se reposer entièrement sur des informations de secondes mains, aussi fiable et digne de confiance puisse être la source.

Désireuse de ne pas passer la journée dans l'appartement plutôt qu'à accomplir le but de sa visite, Kanon se pencha pour prendre en main quelques paquets de pâtisserie ayant voltigé hors de leurs sacs et les remettre à son hôtesse, toujours sans passer de commentaire sur leur présence au sol. Heureusement, ils étaient encore emballé et n'était donc pas bon à jeter, du moins au jugement de la shinigami qui n'avait admettant pas grand talent culinaire. Une fois les dégâts réparés, elle tira un catalogue du sac à main qu'elle portait sur un épaule mais s'arrêta à mi-geste quand Inoue lui proposa un thé. Bien qu'un peu impatiente de se mettre en route, elle n'en montra aucun signe dans son expression ou son langage corporel, semblant contempler l'invitation avant d'y répondre.

« Je vous remercie, mais non merci. Mon temps ici est relativement limité, vous le comprendrez, alors j'aimerais profiter de vos service pour visiter le quartier marchand dès qu'il vous sera possible, » expliqua Kanon d'un ton posé avant de continuer avec ce qu'elle espérait être une pointe de sympathie, « mais bien sûr, je suis disposée à vous aider à livrer vos panier avant ou après les visites des boutiques. Si ça vous conviens, pourrions nous commencer par cette boutique, d'ailleurs ? »

Pour ponctuer sa phrase, Kanon acheva de libérer le catalogue de son sac pour le présenter à Inoue, lui révélant un magasine de mode pour Elegant Gothic Lolita avec en couverture une modèle portant de la lingerie de dentelle noire et blanche pour une boutique locale de Karakura.

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



403 posts

Squatte depuis le 24/06/2016

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
5700/7900  (5700/7900)
Spécialité: Bringer Light



Dim 15 Avr - 14:00

Orihime observait du coin de l’œil la shinigami alors qu'elle remettait en place les derniers paniers récupérés au sol, sur sa petite table de salon. Un salon décoré avec des couleurs pastelles et des meubles très mignons de style japonais. La fullbringer remercia d'un petit sourire et d'un salut poli, l'aide apportée par Kanon pour récupérer l'ensemble des cadeaux à offrir. La shinigami paraissait très protocolaire, et a y regarder d'un peu plus prêt on la pendrait presque pour une poupée de salon grandeur nature, silencieuse, belle et très bien élevée.

"Ce serait amusant qu'elle porte une clef dans son dos ! Elle ressemblerait vraiment à une poupée géante , et les gens pourraient s'amuser à la retourner en espérant qu'elle se mette à faire un petit numéro ! Des claquettes ou du jonglage ! "

"Orihime ! Allô la terre ? Tu rates des infos."

La gentille rousse sortie de ses rêveries pour se rendre compte , grâce à Lily, que Kanon refusait avec courtoisie son offre de thé, et soumettait l'envie de ne pas perdre de temps pour commencer très vite le shopping, a commencer par une boutique en particulier semblait-il.

-Oh ! Oui bien sure ! Montrez moi ce magasine pour que je puisse vous.... Orihime se mit à rougir devant le style de vêtements présent sous ses yeux. D'une petite voix gênée, la fullbringer reprit le cours de sa phrase : ...vous aidez au mieux avec vos achats. C'est un style de lingerie particulièrement ......je ne trouve pas les mots. Mais je sais où se trouve le magasin !

Emportant le magasine avec elle, Orihime prit son manteau ,un duffle coat blanc avec une capuche à fourrure de lapin rose, qu'elle enfila rapidement. Puis elle revint vers la shinigami, et avec un grand sourire et une voix pleine d'entrain lui dit :

-Ne perdons pas une minutes ! J'espères que je saurais être une bonne guide, et que le quartier marchant vous surprendra !

Passant la porte en première, la lycéenne invita sa visiteuse à la suivre, puis une fois tout le monde dehors, elle referma sa porte, et s'exclama en s'élevant sur un pied et brandissant son poing droit dans les airs :

-C'est partie pour la session guide commerciale !

Retrouvant son calme après les conseils discrets de Shun'O, Orihime prit la direction de l'enseigne de lingerie. En marchant aux coté de Kanon, elle la remercia pour sa proposition d'aide avec ses paquets, mais expliqua qu'elle ne voulait pas abuser du temps précieux d'une shinigami, et qu'il ne fallait pas qu'elle se sente obliger de lui être redevable pour le service qu'elle lui rendait. Dans la rue, peu de personne se promenaient, la psychose instaurée par les récents meurtres avait plongée la ville et ses habitants dans un accablement léthargique. Tous s'isolait du reste du monde, ce qui donnait à Karaku des airs glaçants de ville fantômes.

-Je suis désolée de vous dire ça Yomiguchi-San ,mais il est possible qu'en raison de la crise que nous traversons, beaucoup d'enseignes ne soient fermées...


"Mais nous refuseront de céder à la panique et d'abandonner ! Tous ensemble nous trouverons les responsables et nous ...nous rétablirons le calme. Je protégerais autant de personne qu'il le faudra !"


Mais alors que les deux jeunes femmes marchaient sur le trottoir en direction de la boutique, la rouquine tenta une question :

-Pardonnez moi cette question mais je me demandait ... je ne veux pas paraître indiscrète ou impolie surtout ..mais je ...j'aimerais vous demander : Pourquoi choisir des vêtements à Karakura ? Je veux dire ,la Soul Societe n'est pas fournie en matières de ce genre ? Et si je ne me trompe pas, l'uniforme est obligatoire au sein de votre monde, non ?

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur
avatar



349 posts

Squatte depuis le 10/03/2018

31 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
3400/8000  (3400/8000)
Spécialité: Kidô



Lun 16 Juil - 22:32

« Élégant, c'est le mot que vous cherchez, sans doute ? » déclama Kanon au commentaire de son hôtesse, passant sous silence la rougeur de l'humaine afin de ne pas l'embarrasser encore plus, avant de continuer sur son ton toujours posé et professionnel. « Le mélange de sobriété des couleurs et de l'extravagance de la coupe est particulièrement savant, n'est-ce pas ? Ou peut-être préférez-vous un style complètement différent ? Si tel est le cas, ne prenez pas ombrage de mes préférences, je serais ravie d'au moins considérer ce qui est à la mode présentement dans le monde des vivants et ce que vous favorisez vous-même. »

Suivant Orihime vers la sortie, Kanon enfila rapidement les bottines noires qu'elle avait retiré à son entrée puis patienta en silence pour laisser son hôtesse enfiler sa tenue d'extérieur, en profitant pour l'étudier un peu plus. Elle était bien sûr toujours à l'affût des tendances du monde des vivants, mais elle observait également la façon d'être de la jeune humaine pour s'en faire un image plus complète sans avoir à se fier complètement aux observations des autres. La rousse faisait partie d'un petit groupe d'alliés de la Soul Society d'importance étrangement grande, la Shinigami se devait donc d'en apprendre toujours plus. Dans tous les cas, la légèreté et la joie de vivre semblait seconde nature à l'étudiante contrastait bien avec e côté martial de ceux qu'elle avait l'habitude de côtoyer, mais l'ancienne nécromancienne se sentait étrangement à l'aise avec l'humaine.

« J'en suis certaine, vous avez déjà ma gratitude pour votre mansuétude face à ma demande. D'ailleurs, pouvons-nous également visiter la boutique où vous avez trouvé votre capuche ? Un modèle similaire, mais en blanc, ferait le bonheur de Kuchiki-san à mon avis. »

Sans tarder, Kanon emboîta le pas d'Orihime en se permettant un léger sourire, relaxant un peu son attitude habituel afin de garder l'humaine à l'aise, se laissant emporter dans une petite discutions sur comment lui faire preuve de sa gratitude. Elle ne manqua cependant pas de remarquer l'ambiance un peu glauque dans les rues et surtout l'effet sur la bonne humeur de la rousse, qui dévoilait ainsi que cet ambiance n'était pas des plus normal, les choses ne semblait pas bien aller dans le monde des vivants non plus. Peut-être était-ce causé par le hollow qu'elle pourchassait en ce moment ou peut-être était-ce simplement une coïncidence, mais elle ne croyait pas que la situation actuelle avait à voir avec le fait que les rues de la Soul Society avait une aura similaire en cette période trouble.

« Je ne suis pas très au fait des actualités locales, » répondit alors Kanon en choisissant ses mots au cas où un humain normal écoutait leur conversation, « je suis navrée de venir vous troubler ainsi en période de crise. »

Avant qu'elle ne puisse se renseigner un peu plus sur la nature de la situation en cours, Kanon se retrouva alors à devoir répondre aux interrogations d'Inoue sur son choix de venir dans le monde des humains pour faire les boutiques.

« Hmm, il est vrais que Soul Society offre bien quelques articles intéressant à commander par catalogue, mais les vivants ont tellement plus de choix, cela en est presque incomparable. Nos couturiers sont trop fixé sur les traditions, il n'y a que dans le monde des vivants qu'on peut trouver cette étincelle de créativité et d'imagination qui capture l'essence éphémère de la beauté et l'élégance ! Nous avons bien l'uniforme à respecter, mais quelques personnalisations ne sont pas interdite et l'uniforme est optionnel quand nous ne sommes pas en service, bien entendu. Il est dommage que vous n'avez visité Soul Society qu'en état de crise. D'ailleurs, si cela ne vous trouble pas trop, pouvez vous m'en dire plus sur ce qui se passe dans le monde des vivants en ce moment, Inoue-san ? »

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



403 posts

Squatte depuis le 24/06/2016

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
5700/7900  (5700/7900)
Spécialité: Bringer Light



Mar 17 Juil - 17:57

-Euuh ...et bien ..oui euuh élégant pourrait être le mot en effet. Élégant oui. La jeune femme pris un ton riant et légers, tant pour éviter de froisser son interlocutrice que pour éviter de se remémorer la conversation qu'elle avait eu avec Rangiku, sur le même sujet, et les conseil avisés que la Shinigami avait voulut lui donner pour parfaire les "charmes intimes d'une jeune femme". Orihime reprit ,toujours avec politesse et convenance : -Je dois bien admettre que je ne me prête guère à ce style de modèles, mais après tout seuls les idiots s'enferme dans cases pré-établies ! Je suis toujours heureusement de découvrir de nouvelles perspectives !

Marchant d'un pas de croisière sous les tilleuls, la fullbringer ,dont les bras étaient toujours chargés des paquets à offrir à ses amis de la SS, écoutait avec attention la Shinigami qui d'une part la remercier pour sa disponibilité et sa gentillesse à bien vouloir l'accompagner. Et d'autre part, lui demandait de la mener plus tard dans la boutique ou elle avait achetée son Duffle Coat.

-Oh ! C'est vrai que Kuchiki-San serait vraiment trop mignonne, son visage auréolé de fourrure de lapin toute douce ! Elle serait comme la petite truffe craquante d'un bébé ours polaire ! Ou un mignon bébé phoque ! A peut de chose prêt ,les yeux de la jeune lycéenne auraient littéralement put lancer des étincelles d'étoiles rose bonbon, son regard se perdit tellement dans la contemplation de sa Rukia imaginaire ,qu'elle s'apprêtait à percuter un des lampadaires publics, un grand sourire euphorique sur les lèvres.

Heureusement le drame fut évité, les paniers cadeaux sauvés et la shinigami et sa guide purent continuer leur route sans problème. Kanon lui expliqua pourquoi le monde humain captivait plus son besoin de mode, la shinigami lui parla des aspect de la mode dans son mode, des permissions accordées, des style proposés, etc ...C'était vraiment très intéressant d'en apprendre plus sur ce genre d'aspects secondaire du monde des âmes.

Cependant, l'ambiance se rembrunit quelque peu au moment ou Kanon demanda des explications au sujet des troubles que connaissait la ville. Orihime fit bonne figure, conservant son ton positif et rassurant, mais par respect pour sa compagne de shopping ,lui répondit honnêtement après un légers abaissement d'épaules :

-Karakura est la cible de meurtres inexpliqués. Les matins qui se lèvent sont rouge de sang et noir d’horreurs. Personne ne comprend comment cela peut arriver, ni qui commet ces atrocités. Et encore moins pourquoi. Mais Kurosaki-Kun et tous nos amis vont donner le meilleure d'eux-même pour mettre fin à ces problèmes au plus vite. Il ne faut pas s'inquiéter, Kurosaki-Kun et nous tous seront là pour aider tout ceux qui en auront besoin. Très vite le calme reviendra sur Karakura. S'en suis persuadée !

Pourtant la jolie rousse avait peur, elle croyait en Ichigo et tout leur amis. Elle savait qu'elle disait vrais en assurant qu'ils feraient tout pour stopper les meurtres et la tristesse qui ce sont abbatus sur la ville. Et pourtant, pourtant elle la sentait, cette chape de plomb, peser sur ses épaule, étouffer son cœur pur. Ichigo était fort et courageux, dévoué et téméraire, rien ni personne ne pouvait dire le contraire. Mais en ignorant tout des raisons de cette catastrophe, comment l'empêcher ? Comment ne serais-ce que freiner les meurtres ?

"Mon Dieu, voilà que j'en viens à souhaiter "freiner" les meurtres ?! NON ! Nous devons les stopper ! Nous devons nous poster en rempart contre le mal ,protéger les âmes innocentes !.....Il le faut ....."


Moins d'un quart d'heure après avoir quitter l'appartement de la rouquine, les deux jeunes femmes s'arrêtèrent devant la vitrine de la boutique de sous-vêtement convoitée par Kanon.

-Nous y voilà Yomiguchi-San. Premier arrêt. Le fullbringer entra la première pour tenir, tant bien que mal vue l'encombrement provoqué par les paniers cadeaux, la porte pour la shinigami.





┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur
avatar



349 posts

Squatte depuis le 10/03/2018

31 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
3400/8000  (3400/8000)
Spécialité: Kidô



Jeu 18 Oct - 3:51

Entendre Inoue mentionnée qu'elle ne s'y connaissait pas particulièrement en lingerie et autres tenues fines était une surprise et une petite déception pour Kanon, bien que son expression neutre ne trahissait rien de ses pensées intérieures. Enfin, elle ne ressentait aucune rancœur vis-à-vis des préférences de l'humaine, chacune était libre de faire ce qu'elle voulait tant que cela n'allait pas à l'encontre des règles pré-établies et l'ouverture d'esprit qu'elle affirmait posséder était admirable à sa façon, mais quel gâchis de ne pas profiter d'une telle silhouette ! N'étant pas du genre à imposer sa vision des choses, du moins pas dans le domaine présent, la shinigami décida plutôt de continuer la conversation vers d'autre sujet avec la rousse que de risquer de la rendre un peu plus mal-à-l'aise en insistant. Elle écouta alors sa compagne s'emporter mignonnement au sujet de sa lieutenant portant un manteau poilu similaire et hocha la tête tout en se permettant un mince sourire pour montrer son accord avant de soudainement laisser sa façade stoïque tomber afin de crier un avertissement, aidant la fullbringer à éviter de se prendre un poteau.

« Oh, je ne vous savais pas poète ainsi, votre phrase était bien tournée, » répondit d'abord Kanon en rangeant les nouvelles informations dans un coin de son esprit, « Personne ne peut nier votre bravoure et encore moins celle de Kurosaki-san, mais est-ce vraiment votre rôle que d'empêcher ce genre d'acte ? Bien sûr, ce l'est si la situation est causée par des Hollows ou autres êtres spirituels, du moins jusqu'à ce que nous puissions nous mobiliser, mais est-ce possible que les responsable soient de simple criminel ou même des soldats d'une nation ennemie ? » elle continua, arquant un sourcil en direction d'Orihime. « Dans un tel cas, vous et vos compagnons êtes encore jeune, laissez les adultes responsables vous protéger à l'occasion et concentrez-vous à restaurer le moral de votre cité. Vous avez déjà assez de poids sur les épaules. »

La tension retomba alors quand Inoue lui annonça leur arrivée à destination, poussant même la politesse jusqu'à lui tenir la porte malgré tous ses paquets encombrant. Kanon entra donc en la remerciant d'un hochement de tête et d'un sourire avant de répondre poliment à la salutation de l'employée de la boutique. Consciente qu'elles avaient encore plusieurs endroits à visiter et qu'il serait un manque de gratitude de forcer à traîner ses paquets cadeaux trop longtemps, elle garda la discussion courte avec la marchande qui se dirigea ensuite dans les rayons pour prendre les articles décrits par la shinigami. En attendant, la femme à la chevelure blanche vint rejoindre sa compagne.

« Je suis désolée d'empiéter encore plus sur votre gentillesse et vous êtes bien sûr libre de refuser sans que cela influence négativement mon opinion sur votre personne, mais cette boutique me semble l'endroit parfait pour procurer le présent de Matsumoto-Dono, qui a une silhouette bien proche de la votre. Serait-ce déplacé de ma part de vous demander d'essayer quelques tenues pour m'aider à choisir ? »

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



403 posts

Squatte depuis le 24/06/2016

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
5700/7900  (5700/7900)
Spécialité: Bringer Light



Mer 31 Oct - 21:36

Remerciant encore une fois la shinigami pour son intervention avec le poteau, Orihime écouta ensuite avec attention le point de vue et les questionnements de sa compagne de shopping. Ces derniers, évidemment, ne manquait pas d'une logique militaire et d'un pragmatisme bien connu de la fonction. Et la lycéenne devait bien reconnaître qu'en effet ,perçaient dans ces arguments de réelles nuances de vérité. Mais pourtant, et non sans l'accompagné de démonstration d'excuses, la fullbringer la démenti, d'une voix douce et volontaire.

-Sauf votre respect ,Yomiguchi-san, et malgré les points d'exactitude de votre réflexion, je ne peux vous laisser dire une chose pareille. Comment pourrions nous, habitants de Karakura, et porteur de la paix de cette ville, laisser des innocents mourir dans l’indifférence et le silence ? Je ne pourrais le supporter, et encore au-delà de mes propre sentiments personnels, Kurosaki-Kun ne le tolérerais jamais. Faisant une pose, n'osant guère prononcé les mots qui allait suivre, et pourtant son cœur lui intimait de le faire, son âme pure l'implorait de faire valeur cette vérité que la shinigami en face d'elle semblait mettre de coté bien trop aisément. Mais peut être pas pur et innocent oublis. Et ,tout comme Kuchiki-san, et nos autres amis du monde spirituel, Kurosaki-kun porte la responsabilité, en temps que Shinigami Daikô, de l'équilibre des âmes et de la paix. Karakura a besoin de toute l'aide, NON ! Elle mérite toute l'aide possible que l'ont peut lui allouer. Orihime serra d'avantage les lanière des sacs qu'elle tenait dans ses mains. Alors ,pardonnez moi ces mots, Yomiguchi-San, mais je refuse d'abandonner ! Et malgré l'immense respect que j'ai pour tout les shinigami et chacune des âmes qui se battent pour la cause primordiale qui est la notre. Mes amis et moi sommes incapable de laisser......ces crimes, immorales et inhumains ,perpétuer. Car nous sommes bien certains d'une chose. Il ne s'agit pas de l'acte d'une âme humaine. L'énergie résiduelle est significative.....

La "tension" retomba rapidement quand ,enfin, les deux femmes entrèrent dans le magasins. Et que contre toute attente, saisissant la lycéenne au vif du sujet, La shinigami proposa à celle-ci de faire des essayages ,afin de permettre des achats plus judicieusement fait pour Matsumoto. Orihime se mis à rougir avec force, laissant tomber ses sacs au sol et cachant son visage avec ses mains, en secouant vivement la tête de chaque coté.

-Oh seigneur ! Je ne m'attendais pas à cela .....Moi ...dans ses sous-vêtements ? Je devrais porter la responsabilité du maintiens de la poitrine de Matsumoto-San ?! Je ne sais pas si je saurais faire ça ! .....

"Oh arrêtes Orihime ! Bien-entendue  que tu peux ! Tu vas être éblouissante !"


"Oui, ton corps est proche de celui de Matsumoto-San ! Qui de mieux que toi pour choisir les meilleures modèle ! C'est un geste chaleureux envers une amie."


-Je ....je peux essayer .... Dit-elle d'une petite voix en regardant au-dessus de sa tête, l'air ....de converser avec ...Le vide.

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur
avatar



349 posts

Squatte depuis le 10/03/2018

31 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
3400/8000  (3400/8000)
Spécialité: Kidô



Hier à 19:40

Face au second discours de la rousse en réponse à ses propres remontrances, Kanon se contenta de lui répondre d'un profond hochement de la tête d'approbation. Elle ne savait pas si une personne avec un cœur aussi pur qu'Inoue pouvait réellement lever les armes contre un être de chair et de sang dans le but de l'arrêter définitivement, mais elle ne pouvait pas la contredire face à une telle détermination. Un point l'avait fait tiquer, mais elle décida de se taire même là-dessus, ne voyant aucun avantage à faire remarquer à l'adolescente que la balance des âmes n'était pas réellement affectée par le meurtre d'humain et n'était intéressant pour les shinigami que pour le potentiel d'hollowfication des victimes. Une attitude à se point pragmatique et purement réaliste serait probablement trop cruel pour la vision idéaliste de l'humaine et le mentionner ne ferait rien de plus que créer un froid entre elles. Enfin, si les meurtres avaient été commis par des êtres à la puissance spirituelle sur-développée, la responsabilité finale en incombait effectivement aux quelques habitants de la ville qui se retrouvait aussi dans cette catégorie, elle ne pouvait le nier.

« Oh, attention à vos paquet, Inoue-san. »

Laissant l'humaine régurgiter sa requête, Kanon fit signe de la main à la vendeuse de leur laisser un instant puis vint ramasser les paquets au sol, les empilant prudemment dans un coin où il ne risquait pas d'être piétiné ou autrement endommagé avant de revenir au côté de la rousse. Elle s'efforça alors de lui sourire de manière rassurante, un expression bien hors de son registre habituel et se prépara à rescinder sa demande en voyant pleinement la réaction sur Orihime. Cependant, cette dernière accepta finalement de lui rendre service alors même qu'elle allait parler, faisant dresser ses sourcils de surprise avant de se fendre dans un sourire plus franc.

« Oh ! Vous avez toute ma gratitude, je trouverais bien à vous dédommager par la suite... Déjà, si vous trouvez quelque chose qui vous plait ici, il me ferait plaisir de vous l'offrir. »

Sans plus tarder, Kanon recruta à nouveau la vendeuse pour l'aider à dénicher quelques articles qui pourrait plaire à Matsumoto Rangiku, du moins selon l'image impersonnelle qu'elle avait de la vice-capitaine de la 10ième division. Bien qu'elle avait l'impression d'une personne un peu flashy qui n'hésitait aucunement à mettre ses charmes féminins bien en valeur, elle décida d'éviter les lingeries trop érotique afin d'épargner les sensibilités de sa compagne, choisissant nuisettes, corsets et ensemble de sous-vêtements qui recouvrait les parties plus sensible de l'anatomie. Une fois satisfaite de sa sélection, elle fit signe de tête à Inoue de la suivre vers le fond de la boutique où se trouvait deux cabines d'essayages avec les tenues empilées à côté de chaque porte.

« Inoue-san ? » commença ensuite la Shinigami après qu'elles soient toutes deux derrière portes closes pour commencer à essayer les lingeries, les murs assez mince pour laisser voyager leur voix. « Avant de continuer à explorer les boutiques, j'aimerais vous aider avec vos propre course... Non, j'insiste à ce que nous priorisons la livraison de vos colis et que nous nous partageons la charge. Il serait dommage que vous vous blessiez ou que vous les endo... Ah. »

Avant que Kanon ne puisse formuler sa phrase complète, l'alame de son téléphone se fit entendre depuis son sac afin de signaler la présence de Hollow à proximité. Sans hésitation, elle fit surgir un distributeur de bonbon d'une poche de son sac à main, un gadget rectangulaire orné d'une tête de grenouille stylisée à son bout qu'elle porta à sa bouche, faisant sauter le gikon entre ses lèvres. Immédiatement, elle se retrouva expulser de son gigai, surgissant hors de sa cabine déjà vêtue de sa tenue de Shinigami, zanpakuto à son flanc. Elle tira alors un ruban noir qui entourait normalement son fourreau pour venir l'attacher autour de sa tête, bandant ses yeux avant de se retourner vers l'intérieur du magasin.

« Je m'occupe du Hollow, vous pouvez continuer à essayer les vêtements, » déclara Kanon, autant à l'humaine qu'à l'esprit occupant son gigai avant de faire volte-face et foncer vers la sortie.

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grande roue, petite rousse - PV Inoue Orihime
» ++Entretient avec Shinigami-SAMA!
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Database : Humain