A cause d'une pomme {Avallach}
BODYGUARDmonsieur yakuza
BODYGUARD
monsieur yakuza
avatar



228 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6600/8500  (6600/8500)
Spécialité: Hakuda



Lun 9 Oct - 21:08

A cause d'une pomme  

  Il faisait quasiment jour. Rentrant à la maison sur sa moto, Nikkari essayait de ne pas trop bâiller pour rester concentré sur la route. Il avait travaillé toute la nuit chez un particulier qui avait reçu un certain nombre de menaces, lettres, appels, etc. … Ce n'était pas vraiment le type de travail de base qu'il appréciait le plus, la simple surveillance, mais il avait été plutôt bien payé. Il n'était pas non plus extrêmement attiré par l'argent, mais parfois lorsque l'on ait que l'on va s'ennuyer dans sa mission, cela n'est pas plus mal…

Arrivant dans la rue où il habitait, le garde du corps gara sa moto avant d'en descendre. Secouant la tête pour se réveiller un peu plus il rentrait chez lui. Il y prit une bonne douche chaude puis la refroidie d'une façon conséquente pour se revivifier un peu avant de changer d'habit. Il troqua son costard contre une chemise blanche simple 3/4 de manche avec un pantalon type jeans noir. Il lança un thé avant de s'asseoir à coté.

Malheureusement il préférait éviter de dormir même s'il était fatigué, il travaillait demain matin et devait donc ne pas trop se décaler, d'autant qu'il recevait la majorité des appels clients dans la journée… Une fois le thé prêt il le bu. Il profita d'une partie de la matinée pour s'occuper de la partie relation humaine et secrétariat de son travail, gérant ses mails, son agenda pour le mois à venir. Celui-ci lui prit jusqu'à environ onze heures. Se sentant un peu plus réveillé il éteignait son ordinateur, se changeant à nouveau et opta pour un jogging. Tshirt, pantalon ample, le tout bleu et noir. Il ajouta ses bracelets en cuirs, dont celui avec sa croix de Quincy et se fit une queue de cheval haute. L'on était jamais trop prudent…. ! Dans un sac il mis un tupperware avec une bouteille d'eau et une fois les écouteurs sur les oreilles et la porte fermé à clé, il se commença à courir, direction le parc pour un running. Oh oui il allait être épuisé ce soir.

Une fois une heure passée à un rythme moyen voire élevé, il se retrouva au parc et se posa comme une flaque, respirant un peu bruyamment avant de se calmer, il avait un peu forcé sur la fin… Ouvrant son sac à dos il s'essuya un peu avant de faire un mouvement en arrière pour s'ettirer un peu le dos avant que…. ting Il se pris quelque chose sur la tête. Pas d'une façon assez violente pour que cela lui fasse mal mais il regardait quand même ce qui lui était tombé sur la tête : un trognon de … pomme ? Eh bien eh bien… Il chercha la seule personne présente, l'instigatrice du regard et lança :

«  Faudrait faire attention quand même à mieux viser la prochaine fois.  »

Le faux blanc reprenait encore un peu son souffle et ça s'entendait mais il ne se fâcherait pas pour si peu….  

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



171 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
1100/7900  (1100/7900)
Spécialité: Hohô



Lun 16 Oct - 0:18

Foutu pays ! Foutue ville ! Foutue mission !

Cela faisait maintenant une semaine qu’Avallach était arrivée au Japon, dans la ville de Karakura, sur ordre express de sa Guilde. Plutôt qu’une véritable mission, il s’agissait en fait d’une punition suite à sa dernière incartade.
Sans argent autre que ce qu’elle avait pu mettre de côté avant et sans véritable information, la galloise avait été exilée _ ou peu s’en faut _ de son pays natal, pour enquêter sur les événements qui se seraient éventuellement déroulés dans le lointain pays du Soleil Levant, et pour recruter certaines personnes aux facultés spéciales … Si tant est qu’il y en ait !
Hors depuis qu’elle était arrivée, à part quelques fantômes, un ou deux hollows et autant de personnes présentant une puissance spirituelle à peine plus élevée que la moyenne, elle avait fait chou blanc. Totalement. Pas d’infos, pas de recrue, rien. Et en plus de cela, le contenu de son porte-monnaie fondait comme neige au soleil.

Ses deux premiers jours à Karakura, elle avait loué une chambre miteuse dans un hôtel qui l’était tout autant, sa seule qualité étant d’être bon marché. Mais bon, elle ne s’en plaignait pas, le matelas était toujours plus confortable que les bancs des parcs où elle dormait depuis, et la douche chaude avait été une vraie bénédiction à côté des fontaines publiques ou de la rivière. Sans compter que le temps commençait à se rafraîchir.

Cachu ! Merde ! Il lui fallait rapidement trouver un abri avant la saison froide. Un abri et surtout, un boulot : elle n’allait pas tenir longtemps avec ce qui lui restait. Mais elle avait beau faire du porte à porte tous les jours, harceler les entreprises locales et éplucher les petites annonces, rien à faire ! Elle n'avait essuyé que des refus. "Désolé, nous ne recherchons personne pour le moment. Mais laissez-nous un CV, nous vous recontacterons".
Humph, la belle affaire. Si encore elle pouvait leur laisser une adresse … Tout au plus avait-elle put gagner quelques yens la veille, en faisant l'inventaire d'une grande surface.

Un borborygme peu discret se fit entendre émanant du ventre vide de la jeune femme.

"-Ouais ça va, je sais, ronchonna-t-elle en posant une main dessus, à travers son corset. Bon, assez de râteaux pour ce matin, à table !"

Regardant autour d'elle, elle repéra une supérette et y pénétra. Elle attrapa un sandwich le moins cher possible, un simple jambon-beurre avec plus de pain que de garniture, paya la somme demandée en grimaçant et sortit. Avisant l'étal de fruits et légumes juste à côté de la porte, elle subtilisa discrètement deux petites pommes rouges et s'éloigna tranquillement.

Marchant ainsi quelques minutes, elle arriva dans un parc tranquille. Le vent soufflait doucement, faisant bruire les arbres et s'il était encore doux, il portait déjà en lui les traces des futures rigueurs hivernales.

La Louve soupira puis déposa son long manteau sur un banc avant de s'y asseoir et de commencer son repas, en prenant soin de mastiquer lentement.
Après le sandwich, elle dévora une première pomme, ne laissant qu'un bout de trognon qu'elle enveloppa dans le plastique d'emballage du sandwich avant de lancer le tout dans une poubelle proche et d'entamer le second fruit.
Elle le savoura longuement puis se laissa aller en arrière avec un soupir, offrant son visage à la chaleur du soleil de midi, les yeux fermés. C'était un repas frugal, mais bon sang que ça faisait du bien.
Sans ouvrir les paupières, sure d'elle, elle lança son trognon en direction de la poubelle. Au lieu du "tchlang" auquel elle s'attendait, une voix s'éleva.

"-Faudrait faire attention quand même à mieux viser la prochaine fois."

Surprise, la jeune femme se redressa en ouvrant les yeux. Zut, elle n'avait pas attention que quelqu'un était arrivé.

"-Sorry, je ne vous avais pas vu. Pas trop de dégâts ?"

Ce disant, elle dévisagea le nouveau venu. Il lui faisait une impression … bizarre. Plutôt grand, peut-être un peu plus qu'elle, il semblait assez athlétique. Des yeux gris, le souffle rapide comme s'il venait de courir, de longs cheveux blancs, il ne ressemblait pas vraiment au japonais-type. Sans doute un étranger ou un sang-mêlé. Mais ce n'était pas cela qui dérangeait Avallach. Non. Ce type dégageait quelque chose, une espèce d'aura.
Penchant la tête sur le côté, la galloise se concentra comme on le lui avait enseigné. L'étranger avait une aura... bizarre. Pas mauvaise, comme celle d'un hollow, ni aussi classique que celle d'un humain mais d'un genre totalement inconnu. Un inconnu qui l'intriguait beaucoup.
Elle se leva, jetant son manteau sur une épaule afin de dissimuler son dos et s'approcha de l'homme en lui tendant la main.

"-Je m'appelle Avallach. Excusez ma question, qui doit vous paraître étrange, mais coryez-vous aux fantômes ?"

Tout en avançant, elle glissa sa seconde main sous son manteau, à hauteur des poignées de ses lames. On n'est jamais trop prudent.
Voir le profil de l'utilisateur
BODYGUARDmonsieur yakuza
BODYGUARD
monsieur yakuza
avatar



228 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6600/8500  (6600/8500)
Spécialité: Hakuda



Lun 16 Oct - 21:26

Besoin de protection ?

Assis sur l'herbe dans un parc, Nikki venait d'héler quelqu'un à cause d'un simple trognon de pomme qu'il s'était pris dans l'arrière de la tête. Son premier réflexe avait été de dire à la personne de faire attention. Lui il s'en fichait -même si c'était une surprise- mais d'autres gens auraient pu prendre ça comme une insulte et ça aurait pu mal tourner -...comment ça il paraît assez pessimiste… ? Oui bon, certainement un peu. La jeune femme a qui il parlait n'avait pas l'air de s'en être rendue compte de suite et elle s'excusa, il nota l'utilisation de l'anglais et lui demandait s'il n'y avait pas eut… trop de dégâts ? A cette question incongrue Nikki arbora un sourire en coin…

«  Je n'ai pas la tête en sang alors tout va bien…. Pas la peine d'appeler les secours…  »

Une petite touche d'humour comme il avait rarement l'habitude de le faire… Mais pour une fois fallait dire que ça se prêtait à la situation. Se sentant observé et fixé il n'en dit rien d'abord, après tout il marquait assez les esprits, il fallait le dire, que ce soit par sa taille, carrure ou bien juste sa couleur de cheveux…. La jeune femme fini par se lever et se dirigeait vers lui prenant ses affaires pour lui serrer la main. Levant son bras où trônait sa croix Quincy il la lui serra tout en restant assis parterre, si elle voulait s'installer, elle le pouvait sans problème… Commençant par ouvrir son sac, sortant son bentô mais aussi une bouteille d'eau dont il bu rapidement le tiers, finissant par respirer normalement.

C'est alors qu'une question assez étrange oui, à laquelle il ne s'attendait absolument pas… Est-ce qu'il croyait aux fantômes ? Celle-ci était précédée d'une brève présentation où elle avait juste prononcé son prénom.

«  Nikkari. Et non je ne crois pas aux fantômes. Je les vois. Mais je suppose que c'était la question de base que vous vouliez me poser ?  »

A bien s'y concentrer il pouvait aussi détecter quelque chose chez la jeune femme… et comme il savait de toute façon qu'il n'y avait pas d'autre quincy qui traînait dan le coin à part Uryuu il lui demanda.

«  Vous êtes une fullbringer ?  »

Si ça se trouve elle n'était pas au courant de l'appellation mais vu qu'elle l'avait repéré alors qu'il était relativement camouflé c'est qu'elle devait tout de même valoir quelque chose et être un minimum… entraînée… Il restait néanmoins méfiant… il n'avait pas envie de dire à tout le monde qu'il était un quincy…. Hm…. C'était problématique tout ça…. D'un autre côté pourquoi ne pas le dire ? Etait-ce vraiment un secret ? Y avait-il un quelconque danger ? Aoi était bien au courant lui…. Ha… Il ne savait vraiment pas….

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



171 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
1100/7900  (1100/7900)
Spécialité: Hohô



Lun 23 Oct - 0:34

Ainsi donc, l'inconnu qu'elle avait bien involontairement bombardé avec une pomme s'appelait Nikkari? Bien. Au moins elle n'aurait pas à l'appeler "Blondy" ou un autre surnom du genre. Quelque part, Avallach le regrettait un peu. Donner des surnoms aux gens pouvait parfois s'avérer particulièrement amusant.

La jeune femme s'assit à son tour, lâchant discrètement sa lame et se servant de sa veste comme d'une nappe tandis que le blond répondait à sa question. Songeuse, elle le dévisagea de nouveau, sans vraiment le regarder, et en évitant de son mieux de trop loucher sur le plateau repas qu'il venait de déballer.

C'était … Étrange. Comme elle l'avait présumé, le jeune homme voyait les morts et, fort probablement, pouvait interagir avec eux. Tout comme elle. Et tout comme l'immense majorité des membres de la Guilde. Mais pourtant même elle pouvait sentir qu'il n'était pas un fullbringer. Et encore moins un hollow, cela allait sans dire. Il allait falloir qu'elle lui pose quelques questions, histoire d'en savoir plus et d'évaluer à quel point il pourrait être soit un allié, soit une menace. Après tout, elle avait été envoyée à Karakura pour ça : enquêter et trouver des alliés ou de nouveaux membres.

Elle réfléchissait à comment aborder la question quand le jeune homme l'interrogea à son tour.

-Vous êtes une fullbringer ?

Une quoi ? Avec l'accent du blondinet, elle n'avait pas bien compris le mot, mais il lui semblait pourtant le connaître. Elle le regarda en plissant les yeux, le bentô momentanément oublié, concentrée sur ce qu'il venait de dire. Elle n'était pas encore totalement familière avec le japonais, du moins à l'oral, et avait parfois du mal à comprendre certains mots. Même quand ils étaient en anglais. Mais y réfléchissant bien, celui que Nikkari venait de prononcer ressemblait étrangement à …

-Fullbringer ?

Donc il connaissait leur existence. Du moins si elle avait bien compris. Voilà qui pouvait faciliter les choses. Ou pas.
Tout en réfléchissant rapidement, la galloise s'allongea sur le côté, faisant toujours face à l'athlète, le coude planté dans la terre souple et le menton reposant dans le creux de sa paume. Elle resta ainsi un court instant, totalement ignorante de la légère indécence de sa mise avant de basculer sur le dos, les mains derrière la tête, ses yeux suivant la course lente des nuages.

-Tout comme toi, je peux voir, et interagir avec les morts. Hé, ça m'a causé pas mal de souci quand j'étais gamine, commença-t-elle avec un léger sourire.
Mais il n'y a pas que les morts que je vois. Il y a aussi ce qu'on appelle, là d'où je viens, des hollows. Des créatures maléfiques, de toutes tailles et formes mais qui ont en commun de porter un masque blanc sur leur visage, même si ce masque diffère pas mal d'une créature à l'autre, et d'avoir un trou, généralement situé au niveau de la poitrine. Et ces sales bestioles, je les chasse.
Donc pour répondre à ta question, oui, je suis une fullbringer
, termina-t-elle en se rasseyant.

Les doigts dans la pelouse, elle laissa passer un instant en jouant avec un brin d'herbe, détournant obstinément les yeux de la nourriture, malgré les protestations de son estomac qui réclamait déjà de nouveau, puis se pencha légèrement en avant, fixant le visage de Nikkari de son regard d'émeraude.

-À ton tour beau blond. Je sais donc que toi et moi, on voit les morts, tu sais que je suis une bringer, mais toi, clairement, tu n'en es pas un. Qui es-tu ? Ou plutôt, qu'es-tu ? Tell me.
Voir le profil de l'utilisateur
BODYGUARDmonsieur yakuza
BODYGUARD
monsieur yakuza
avatar



228 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6600/8500  (6600/8500)
Spécialité: Hakuda



Mar 24 Oct - 16:23

A cause d'une pomme  

  Avallach avait été assez cash alors Nikki en avait fait de même, il lui avait demandé si elle était bien un fullbringer… Elle ne semblait d'abord pas comprendre ce qu'il disait…. C'était peut-être comme Aoi, elle possédait des pouvoirs mais ne savait pas qu'il existait plusieurs personnes comme elle…?Ha, apparemment non… défaut de prononciation… ? Elle lui expliqua qu'elle pouvait interagir avec les morts et que cela lui avait posé.. problème plus jeune… quoi de plus normal après tout, Nikki lui avait sa famille qui lui avait tout appris mais s'il était né comme étant la seule personne de la famille ayant un tel don sans doute que cela se serait passé de la même façon…

Maintenant elle lui donnait la description des hollows dont elle connaissait l'appellation, il aurait peut-être du la couper en lui disant que ce n'était pas vraiment la peine de lui expliquer tout cela car il était déjà au courant mais il ne le fit pas… il préférait attendre la fin et faisait bien car elle mentionnait les chasser… comme quoi elle devait avoir un certain niveau pour chasser les hollows…

Dans le même temps, Nikki avait sorti son bento – a la japonaise c'était assez pratique- et commençait a manger avec ses baguettes… Elle fini par planter son regard dans le sien. Ha oui elle voulait des réponses à présent, de sa part. Il cligna néanmoins des yeux lorsqu'il fut appelé « beau blond », quel surnom.. Enfin il ne s'en formalisa pas… ni du tutoiement d'ailleurs, il allait juste faire de même en retour…

C'était un peu compliqué car il s'attendait pas à ce qu'elle soit si bavarde. Après avoir avalé deux bouchées de riz, il commença.

«  Tu as raison en effet, je ne suis pas un fullbringer. Et je connaissais l'existence et le nom des hollows… Je suis ce qu'on appelle un Quincy. On est très peu nombreux… Nos pouvoirs sont différents… Après je n'ai pas rencontré beaucoup de fullbringer qui en savaient beaucoup sur eux-même, ni beaucoup de fullbringer tout court, tu es la première..  »

Avec le léger bruit alentour Nikkari n'entendait pas son ventre gargouiller….  

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



171 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
1100/7900  (1100/7900)
Spécialité: Hohô



Lun 30 Oct - 0:01

La main sur la hanche, les pieds solidement plantés dans le sol, Avallach écoutait la réponse de Nikkari avec intérêt.

Il était donc un quincy ? C'était bien la première fois qu'elle entendait ce nom. Lui en revanche semblait en savoir beaucoup sur les fullbringers et sur leurs pouvoirs. Bien qu'il affirma ne pas en avoir rencontré jusqu'à ce jour.
Étrange d'ailleurs. Alors que la Guilde se vantait d'avoir la plus grande base de données du monde, ou du moins d'Europe, en ce qui concernait le spirituel, les êtres dotés de capacités spéciales et les méthodes pour tuer un hollow, la galloise n'avait jamais entendu parler des Quincys.
Et voilà qu'au Japon elle en rencontrait un. Qui lui en revanche connaissait les fullbringers. D'où lui venait cette connaissance ? Mentait-il en affirmant n'en avoir jamais rencontré avant ? Du moins aucun qui avait connaissance d'autres personnes comme lui. Ou était-ce quelque chose qu'il avait appris en tant que Quincy ?
Tant de questions apparaissaient et demeuraient sans réponse. Pour l'instant.

Se tapotant le nez d'un doigt, la Louve faisait les cent pas sans s'en rendre compte, tout en se mordillant la lèvre, tâchant d'ignorer les grondements insistants de son estomac vide.

Un vent léger s'était levé dans le parc, faisant bruisser les arbres proches comme un chœur mystérieux qui chanterait d'énigmatiques paroles.
En dépit de la douceur de l'air, les lieux étaient totalement déserts, à l'exception des deux jeunes gens.
Pas un chat ne faisait sa sieste au soleil, pas un chien pour aboyer après un écureuil, même les oiseaux restaient discrets. Juste le bruit du vent dans les arbres.
Posant machinalement une main sur son ventre, Avallach se tourna vers le blond.

-C'est amusant, tu ne trouves pas ? Nous venons de deux pays super éloignés, et pourtant nous utilisons les mêmes termes. Fullbringer, hollow … Par contre je t'avouerais que c'est la première fois que j'entends parler des Quincys.

Le sous-entendu était clair, du moins le pensait-elle. Après, est-ce que Nikkari accepterait de lui parler des quincys, rien n'était moins sûr. Il pouvait parfaitement s'agir d'une organisation secrète dont le but était de dominer le monde et qui ne souhaitait pas qu'on parle trop d'elle ! Un peu comme dans ce livre qu'elle avait lu avant d'être exilée, le Da Vinci Code.
Une chose cependant était sure : les quincys n'étaient pas amis avec les hollows. Ou Nikkari était très bon acteur. Elle n'avait aperçu aucun signe d'inquiétude ou de colère qu'elle avait révélé qu'elle chassait les monstres.

Un borborygme peu discret retentit soudainement, émanant de l'estomac de la jeune femme avec un excellent sens du timing, même le vent ayant cessé, momentanément, de souffler.
Dans un geste d'exaspération, Avallach frappa le tyran gastrique, la force du coup absorbée par le corset de cuir.

-Oh, shut up ! Navrée, je crois que j'ai faim, s'excusa-t-elle avec un sourire mi-désolé mi-amusé. Les pommes, c'est certes bon pour la santé, mais ce n'est pas vraiment nourrissant !
Voir le profil de l'utilisateur
BODYGUARDmonsieur yakuza
BODYGUARD
monsieur yakuza
avatar



228 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6600/8500  (6600/8500)
Spécialité: Hakuda



Dim 5 Nov - 17:33

A cause d'une pomme  

  Cette suspicion dans son attitude, Nikkari venait de la repérer. Lui pensait que l'on était suspicieux en connaissant les Quincy de base mais en fait non ici ce devait être l'inverse. Il parlait de quelque chose qu'elle ne connaissait certainement pas. Il se demandait néanmoins où était la limite des connaissances de cette personne. Elle avait parlé de chasser les hollows mais n'avait pas mentionné connaître les arrancar alors que selon la description d'Uryuu, c'était eux les plus dangereux -s'ils se mettaient à attaquer-. Peut-être qu'elle les mettait dans le mot « hollow » ? Alors dans ce cas pourquoi ne parler que de gros monstres ? Après tout si elle était ici depuis peu de temps, elle n'en avait peut-être comme lui jamais rencontré ? Trop de questions dans son esprit qu'il ne posait pas, car en plus elle prenait la parole.

«  Amusant ? Hm, pour les fullbringer je l'ai appris de quelqu'un qui en savait beaucoup, et pour les hollows les shinigami les ont toujours appelé comme ça donc nous aussi dans la logique… Et pour les Quincy c'est tout à fait normal. On est pas du genre à… se montrer. Je suis conscients que tu attends peut-être des réponses sur ça mais je n'ai pas l'habitude dans parler et je préfère pas le faire tout de suite.  »

Oui son sous-entendu était clair et il lui répondait clairement aussi. Il n'en dirait pas plus pour le moment. Nikki avait parlé des shinigamis sans faire attention, pour lui il s'agissait des êtres les plus connus du monde surnaturel…. Ceux par qui tout passait, ceux que l'on rencontrait forcément si l'on ne faisait pas attention…

Alors qu'il continuait de manger un gargouillement de ventre attira son attention. Il eut presque un sourire aux lèvres à la réaction de la fullbringer qui demandait à son ventre de se taire – en anglais, à nouveau- et qui disait ouvertement qu'elle avait faim. Bon bah… Ça ne le tuerait pas de lui donner quelques petites choses alors il prit une petit serviette sur lequel il disposa onigiri et sushi.

«  Tiens. Je vais pas te laisser mourir de faim. D'ailleurs c'est pas la première fois que je t'entends parler en anglais, tu es native ? Amérique ? Angleterre ? Ou autre part ? Je suis américain personnellement. Enfin j'ai la double nationalité mais je suis né aux états-unis, à la base…  »

 

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



171 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
1100/7900  (1100/7900)
Spécialité: Hohô



Dim 26 Nov - 23:58

Bon sang, quelle torture cet estomac ! Avalach en avait même du mal à réfléchir. Pourtant elle avait l'habitude de manger peu ou prou. Enfin l'habitude … pas exactement, mais disons qu'elle avait été formée à tenir plusieurs jours sans grand-chose dans le ventre. Peut-être la nourriture japonaise était-elle trop légère pour la galloise ?

Enfin bref, plus important, Nikkari venait de répondre à sa question implicite. Et de manière autrement plus directe : il ne lui parlerait pas des Quincys. Du moins pas pour le moment.
Au fond la jeune femme s'en moquait un peu. Elle était là pour enquêter sur les récents évènements survenus en ville et faire du recrutement. En d'autres termes, elle aurait tout le temps de découvrir ce qu'étaient les Quincys.

Les Quincys et les … Shinigamis ? Dieux de la mort, si elle traduisait bien ? Qu'est-ce que Death Note venait faire dans cette histoire ?
L'idée attira un sourire sur les lèvres de la Louve, sourire qui s'élargit bien vite, de surprise, quand le jeune homme lui présenta une serviette avec un merveilleux trésor posé dessus. De la nourriture ! Oh divine Rhiannon !

La galloise se saisit délicatement de la précieuse offrande tandis que le blondinet la questionnait sur ses origines et dévoilait les siennes. Ha, il était américain ? Elle ne l'aurait jamais deviné !

-Cymraes
, répondit-elle en avalant doucement sa première bouchée, et se retenant à grande peine de dévorer l'onigiri en deux coups de crocs. Hum pardon. Comment on dit déjà ici … Gal…loise ? De pure souche, pour ce que j'en sais. En fait je viens d'une ville pas très loin de Cardiff si tu connais ?

Le tyran faisant office d'estomac ne laissa pas le temps à Nikkari de répondre. Avallach soupira et, sans plus de cérémonie, engouffra la nourriture en trente secondes. Facilement. Montre en main.

-Waaaah, ça fait du bien ! Franchement, tu me sauves, si je peux te revaloir ça, n'hésite pas !

Avec un soupir d'aise, la jeune femme se laissa aller en arrière, les mains au sol derrière elle, exposant son cou et son visage au soleil.

-Tiens, je suis curieuse. Si tu es américain, même à moitié, qu'est-ce que tu fais ici ? Soit dit sans indiscrétion.

La question se voulait innocente, mais ne l'était pas tant que ça. En fait, indirectement, Avallach essayait de savoir si le jeune homme était ici de son plein gré ou si, comme elle, il avait été envoyé à Karakura. Et si tel était le cas, non seulement cela voudrait dire qu'il existe d'autres Quincys de par le monde mais surtout que, peut-être, le jeune homme possédait déjà les réponses qu'elle cherchait.
Voir le profil de l'utilisateur
BODYGUARDmonsieur yakuza
BODYGUARD
monsieur yakuza
avatar



228 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6600/8500  (6600/8500)
Spécialité: Hakuda



Ven 8 Déc - 23:13

A cause d'une pomme  

  Finissant par lui tendre à manger devant les bruits de son estomac, Nikkari nota qu'elle en avait l'air bien heureuse. Après tout quand on avait vraiment faim c'était difficile de se retenir… Surtout quand en plus quelqu'un mangeait devant vous. Elle lui répondit quelque chose d'inconnu « Cymreas » qu'il identifia non sans mal comme un merci, d'autant qu'elle lui expliquait être galloise par la suite. Elle le renseignait même disant avoir habité proche de Cardiff.

«  Oh je vois, j'ai étudié en France alors je connais un petit peu l'Europe. Je n'y suis jamais allé cependant.  »

Né aux Etats-Unis, étudié en France, vivant à présent au Japon… Sacré petit palmarès de pays, pas si impressionnant que ça mais s'en s'était presque un petit tour du monde. Elle n'avait d'ailleurs rien dit concernant les shinigamis alors il ne pouvait savoir qu'elle n'en connaissait pas l'existence. Finissant par avaler la nourriture donnée, Nikki fit de même et elle en avait l'air bien aise. Elle devait vraiment être affamée ! Lui mangeait tranquillement. Surtout après avoir couru il était important de reprendre des forces de façon convenable.

«  Eh bien je n'attends pas spécialement quelque chose en retour. Enfin si j'ai quelque chose à te demander je n'hésiterai pas.  »

Le garde du corps n'était pas ce genre de personne. Il n'allait pas lui demander des comptes parce qu'il lui avait passé une partie de son repas. Curieuse, comme elle le mentionnait, elle lui posait des questions sur la raison de sa présence au Japon.

«  Parce que ma famille est japonaise et que je voulais vivre un peu dans ce climat-là. Et comme le japonais est une de mes langues natales… Je pouvais aller dans un autre pays qu'un anglophone.  »

Inutile de lui parler de sa famille Quincy, de mentionner le fait qu'il voulait s'éloigner d'eux à la base, en apprendre sur ses origines, mais aussi changer d'air… Faire sa petite affaire qui fonctionnait vraiment bien même s'il ne comptait souvent pas ses heures et sacrifiait des heures de sommeil.

«  Et toi alors ? Tu viens faire quoi au Japon ? Outre que chasser les hollow ?  »

Même si Karakura était particulière il y avait quand même des hollow partout. D'ailleurs il espérait que les fullbringer avaient aussi cette capacité des shinigamis de pouvoir envoyer les âmes à la Soul Society… Sinon… Ils pourraient être en danger…. Enfin, il se gardait bien d'expliquer cela.

 

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



171 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
1100/7900  (1100/7900)
Spécialité: Hohô



Jeu 28 Déc - 0:25

La jeune femme était bien aise.
Grâce à Nikkari, son estomac avait cessé de la torturer. Oh bien sûr il recommencerait vite ses plaintes, mais en attendant, quel plaisir d'être débarrassée de cet horrible sensation qui lui tordait les entrailles depuis presque vingt-quatre heures !

Le visage tourné vers le soleil déclinant, elle écoutait avec attention les réponses que lui apportait son sauveur, tentant d'obtenir les informations qu'elle recherchait à travers ce qu'il ne disait pas. Peine perdu. À l'en croire, Blondy était ici de son plein gré et pour des raisons strictement personnelles.
Bon, en soit, c'était fort probable. Tout le monde ne faisait pas forcément partie d'une organisation secrète ultra-autoritaire qui vous envoyait en exil à l'autre bout du monde à la recherche d'hypothétiques réponses sur des évènements flous. Elle devait sans doute devenir paranoïaque … A propos de paranoïa, la dernière question de son interlocuteur la tira de son état de semi-béatitude digestive.

Que venait-elle faire au Japon ? La galloise regarda le japaméricain l'air songeuse, la tête légèrement penchée sur le côté. La question était des plus légitimes, elle-même l'ayant posée juste avant, et fort probablement innocente, contrairement aux siennes. Que pouvait-elle lui dire ? D'une part elle ne le connaissait pas et ne voulait pas l'embarquer dans ses problèmes ni ne savait si elle pouvait lui faire confiance. D'un autre côté, elle le sentait plutôt bien, cet homme qui l'avait nourri sans se poser de question, et peut-être pourrait-il l'aider. Après tout, il était Quincy, même si la jeune femme ne comprenait pas encore tout ce que cela impliquait, et était au Japon depuis manifestement déjà quelques temps. Et en savait plus qu'elle ! Peut-être opter pour une demi-vérité ?

Haussant les épaules, elle chassa une mèche de cheveux qui lui chatouillait le nez et répondit de manière détachée.

-Des … collègues de travail ont perçu une grande perturbation dans la Force dans les environs, il y a quelques temps en arrière. Du coup je suis venue pour découvrir ce qu'il s'est passé. Tu vois, comme je chasse les hollows et qu'apparemment lesdites perturbations leur était lié, il fallait bien que je sache si un "Seigneur noir" était apparu ou non, pour rester dans les références cinématographiques. A tout hasard, tu n'aurais pas une piste ?

Autour des deux jeunes gens, le parc était toujours aussi désert, seul le vent et le glouglou discret d'une fontaine se faisant entendre. C'en était presque déconcertant étant donné l'heure et la douceur de l'air.
Voir le profil de l'utilisateur
BODYGUARDmonsieur yakuza
BODYGUARD
monsieur yakuza
avatar



228 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6600/8500  (6600/8500)
Spécialité: Hakuda



Ven 5 Jan - 18:30

A cause d'une pomme  

  Préférant ne pas trop en dire sur ses motivations qui étaient réellement personnelles Nikkari se contentait de lui retourner la question, ne sachant pas si elle allait lui répondre ou le laisser un peu dans le vague comme il l'avait fait. En y pensant il s'attendait surtout à ce qu'elle fasse comme lui mais non… quoi que… la force… hein ? Pourquoi utiliser des références cinématographiques… Oui parce qu'il avait reconnu Star Wars tout de même mais… pourquoi… préférait-elle être discrète sur le sujet ? Il ne pu s'empêcher de rire un peu… Du moins ricaner légèrement.

«  Tu souhaites à ce point être discrète ?  »

Non parce que ni l'existence même des shinigami, hollow et arrancar ne paraissait être un secret de polichinelle -seule l'existence des Quincy peut-être, à la limite… par pure crainte…- mais comme la grande majorité de la population n'avait pas un reiatsu pour pouvoir percevoir fantômes et hollow… eh bien peu de gens le savait, en définitive. Ce n'était d'ailleurs pas plus mal mais… voilà….

«  Je ne suis pas là depuis suffisamment longtemps mais, il y a 2 ans, l'on m'a dit que la ville avait faillit être détruite par des arrancars. Ce n'est plus d'actualité maintenant. Je n'en sais pas beaucoup plus. Néanmoins la ville de Karakura est spirituellement bien plus active, je l'ai remarqué dès mon arrivée, beaucoup plus de hollow et des gens avec plus de reiatsu.. qui attirent évidemment les hollow.  »

Au passage, après tout ça le blondinet fini son bentô et rangeait le tout dans son sac, buvant encore un petit peu. Au loin, son regard croisait celui d'un jeune adolescent – un garçon donc-. Ha. Un fantôme. Celui-ci n'avait pas l'air bien rassuré et la première réaction qu'il eut lorsqu'il croisa un regard était de courir vers eux…

«  Vous… vous deux… Hey.. Vous… vous pouvez me voir… ? Vous m'entendez ?! »

L'adolescent leur faisait des sortes de signes des mains pour attirer leur attention, criant presque, Nikki grimaça légèrement avant de dire.

«  On te voit, on te voit, ne t'en fait pas…  »

Un coup d'oeil sur la chaîne du karma qu'il avait lui indiquait qu'il ne devait pas être mort depuis bien longtemps.

 

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



171 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
1100/7900  (1100/7900)
Spécialité: Hohô



Jeu 11 Jan - 22:52

En son for intérieur, la Louve râlait encore plus qu'un gamin de treize ans devant un jeu vidéo où il n'arrêtait pas de perdre. Cette conversation ne menait à rien. Nikkari et elle se ressemblaient étrangement : tous deux étaient honnêtes tout en essayant d'en dire le moins possible. C'était un peu comme d'essayer de remplir une piscine à l'aide d'une passoire. On pouvait transférer quelques gouttes d'eau, mais tellement peu que c'en devenait frustrant.

Enfin, en toute objectivité, la galloise n'était pas perdante. Elle avait eu un vrai repas, le premier depuis plusieurs jours, et avait obtenu plus d'informations en une heure de temps que tout ce qu'elle avait glané en une semaine. Elle venait même d'avoir la confirmation de ce que les "Détecteurs" de la Guilde avaient senti. Deux années auparavant des arrancars – même si elle ignorait ce qu'ils étaient, elle supposait qu'il s'agissait de hollow mais en mieux – des arrancars donc, avaient manqué de rayer Karakura de la surface du globe.

Deux ans. Deux foutues années. Dire qu'à en croire les fameux Détecteurs, le pic d'énergie spirituelle aurait lieu il y a à peine deux ou trois mois en arrière. Et elle n'avait aucun doute quant au fait que ce pic soit lié aux évènements que le Quincy lui décrivait. La jeune femme ne savait pas trop comment se propageait les ondes spirituelles, ses propres facultés de détection manquant de précision et de portée, mais elle manquerait de les incendier à son retour chez elle.

Un commentaire de son sauveur gastrique lui fit cependant lever un sourcil étonné. Ha bon, il y avait dans cette ville plus de gens au reiatsu élevé – pression spirituelle si elle traduisait bien – que la moyenne ? Alors ou la jeune femme n'était pas encore allé dans les bons quartiers, ou son jugement était faussé par le fait de fréquenter au quotidien l'équivalent d'une mini-armée de fullbringer. Il faudrait qu'elle songe à faire plus attention à tout ça. Après tout, c'était aussi une partie de sa mission …

De nouveau songeuse, Avallach regardait Nikkari finir de ranger son bentô dans son sac quand son regard fut attiré par un mouvement à la périphérie de son regard. Tournant la tête, elle aperçut un jeune garçon, un adolescent même, qui accourait vers eux à grand renfort de cris et de gesticulations. Une chaîne accrochée à sa poitrine tressautait au rythme de sa course. Un mort donc. Récent à en juger par la longueur de ladite chaîne.

La fullbringer soupira. Son boulot a elle était de tuer les hollows, pas d'aider les décédés, mais ceux-ci pouvaient se montrer particulièrement … collants si on essayait de les ignorer. Et les jeunes n'étaient pas les pires ! Une fois elle avait vu une nouvelle recrue de la guilde être abordée par le fantôme d'une vieille femme et ne pas accéder à sa requête en prétextant une mission plus urgente – ce qui était vrai. La morte s'était alors mise à suivre la malheureuse recrue pendant un mois entier, jusqu'à tant que celle-ci se rende enfin dans l'ancien logement de l'esprit pour y nourrir ses chats. Qui avaient filés depuis longtemps.

De toute évidence, Nikkari partageait les réticences de la galloise, à en croire sa grimace et la manière dont il s'adressa au gamin. Soufflant une nouvelle fois, Avallach se releva, épousseta son short et son manteau pour en chasser les cailloux et brins d'herbes qui s'y étaient collés, et tapota la tête de l'adolescent en se penchant vers lui avec un sourire.

-Yn wir. En effet. On te voit. Et on t'entend, pas la peine de crier. Et si tu nous disais ce qu'il t'arrive.

Habituellement, les fantômes de ce genre avaient des requêtes peu agréables, bien qu'assez basiques du reste. Il s'agissait souvent d'enfants disparus dont il fallait retrouver leur corps, ou du décès desquels il fallait informer la famille. Avallach détestait ces demandes. C'était toujours une épreuve que d'être porteuse de mauvaises nouvelles ou de retrouver le corps, souvent en piètre état, d'un enfant. Plus rarement, les morts voulaient que leur meurtrier, volontaire ou non, paie pour ce qu'il avait fait. Plus délicates, il fallait jongler avec les lois du pays, ces missions convenaient cependant mieux à la galloise, lui offrant un agréable sentiment de justice rendue.
En revanche, à ce jour aucun fantôme n'avait eu une telle réaction : avait qu'elle ait compris ce qu'il se passait, le garçon fondit en larmes dans ses bras, des mots inintelligibles sortant entre deux reniflements de ses lèvres secouées de sanglots.

-Je … Snirf. Dieu merci. Enfin… Quelqu'un qui me voit. Snirf… Ça fait deux … semaines. J'avais beau sauter, crier … Personne. Non personne ne me prêtait attention. Comme si j'étais un fantôme, qu'ils ne me voyaient pas. Et puis je sais pas pourquoi. J'ai mal. J'ai mal au cœur, tout le temps.

Allons bon. Ça c'était la meilleure ! Un fantôme qui ignorait qu'il était mort. Avallach fronça les sourcils et jeta un regard éloquent à l'homme aux cheveux blonds derrière elle. Il allait falloir agir avec autant de célérité que de douceur. Pour qu'un mort ne se souvienne pas de son décès, qu'il en soit même totalement inconscient, il fallait ou une mort particulièrement soudaine ou un choc à la tête suffisamment fort pour provoquer une perte de mémoire. Dans tous les cas ce n'était pas une mort qui pouvait arriver par accident, sauf extrême malchance, mais surtout le choc de découvrir son état pouvait aisément transformer un fantôme en hollow. En particulier pour un esprit en état de détresse.

Maintenant qu'elle le voyait de près, la galloise pouvait constater qu'un trou avait déjà commencé à se former dans la poitrine de l'enfant, sans doute à cause de son angoisse. Le temps pressait. Elle se redressa, sans enlever sa main de la tête du môme, essayant de le rassurer.

-Je vais t'aider, va. Dis-moi, est-ce que tu te souviens d'où tu étais, ou de ce que tu faisais, avant que les gens ne commencent à t'ignorer ?

La jeune femme ne savait pas si retrouver le corps du gamin était la meilleure idée, mais au moins les recherches lui laisserait-elle le temps de trouver une solution et peut-être d'élucider le mystère de sa mort. Lui laisserait le temps à elle, ou à Nikkari, si le jeune homme acceptait de l'aider.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le baiser flambé de Pomme
» Fantômes et... pomme d'amour (pv) (terminé)
» vc de la pomme vs astana [annulé]
» (M - 1pers) Ma Pomme [acidulée] d'Amour
» La vie est une pomme que j'ai décidé de croquer à pleines dents; Elisha