A cause d'une pomme {Avallach}
BODYGUARD
BODYGUARD
avatar



203 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6400/8500  (6400/8500)
Spécialité: Hakuda



Lun 9 Oct - 21:08

A cause d'une pomme  

  Il faisait quasiment jour. Rentrant à la maison sur sa moto, Nikkari essayait de ne pas trop bâiller pour rester concentré sur la route. Il avait travaillé toute la nuit chez un particulier qui avait reçu un certain nombre de menaces, lettres, appels, etc. … Ce n'était pas vraiment le type de travail de base qu'il appréciait le plus, la simple surveillance, mais il avait été plutôt bien payé. Il n'était pas non plus extrêmement attiré par l'argent, mais parfois lorsque l'on ait que l'on va s'ennuyer dans sa mission, cela n'est pas plus mal…

Arrivant dans la rue où il habitait, le garde du corps gara sa moto avant d'en descendre. Secouant la tête pour se réveiller un peu plus il rentrait chez lui. Il y prit une bonne douche chaude puis la refroidie d'une façon conséquente pour se revivifier un peu avant de changer d'habit. Il troqua son costard contre une chemise blanche simple 3/4 de manche avec un pantalon type jeans noir. Il lança un thé avant de s'asseoir à coté.

Malheureusement il préférait éviter de dormir même s'il était fatigué, il travaillait demain matin et devait donc ne pas trop se décaler, d'autant qu'il recevait la majorité des appels clients dans la journée… Une fois le thé prêt il le bu. Il profita d'une partie de la matinée pour s'occuper de la partie relation humaine et secrétariat de son travail, gérant ses mails, son agenda pour le mois à venir. Celui-ci lui prit jusqu'à environ onze heures. Se sentant un peu plus réveillé il éteignait son ordinateur, se changeant à nouveau et opta pour un jogging. Tshirt, pantalon ample, le tout bleu et noir. Il ajouta ses bracelets en cuirs, dont celui avec sa croix de Quincy et se fit une queue de cheval haute. L'on était jamais trop prudent…. ! Dans un sac il mis un tupperware avec une bouteille d'eau et une fois les écouteurs sur les oreilles et la porte fermé à clé, il se commença à courir, direction le parc pour un running. Oh oui il allait être épuisé ce soir.

Une fois une heure passée à un rythme moyen voire élevé, il se retrouva au parc et se posa comme une flaque, respirant un peu bruyamment avant de se calmer, il avait un peu forcé sur la fin… Ouvrant son sac à dos il s'essuya un peu avant de faire un mouvement en arrière pour s'ettirer un peu le dos avant que…. ting Il se pris quelque chose sur la tête. Pas d'une façon assez violente pour que cela lui fasse mal mais il regardait quand même ce qui lui était tombé sur la tête : un trognon de … pomme ? Eh bien eh bien… Il chercha la seule personne présente, l'instigatrice du regard et lança :

«  Faudrait faire attention quand même à mieux viser la prochaine fois.  »

Le faux blanc reprenait encore un peu son souffle et ça s'entendait mais il ne se fâcherait pas pour si peu….  

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



89 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
200/7900  (200/7900)
Spécialité: Hohô



Lun 16 Oct - 0:18

Foutu pays ! Foutue ville ! Foutue mission !

Cela faisait maintenant une semaine qu’Avallach était arrivée au Japon, dans la ville de Karakura, sur ordre express de sa Guilde. Plutôt qu’une véritable mission, il s’agissait en fait d’une punition suite à sa dernière incartade.
Sans argent autre que ce qu’elle avait pu mettre de côté avant et sans véritable information, la galloise avait été exilée _ ou peu s’en faut _ de son pays natal, pour enquêter sur les événements qui se seraient éventuellement déroulés dans le lointain pays du Soleil Levant, et pour recruter certaines personnes aux facultés spéciales … Si tant est qu’il y en ait !
Hors depuis qu’elle était arrivée, à part quelques fantômes, un ou deux hollows et autant de personnes présentant une puissance spirituelle à peine plus élevée que la moyenne, elle avait fait chou blanc. Totalement. Pas d’infos, pas de recrue, rien. Et en plus de cela, le contenu de son porte-monnaie fondait comme neige au soleil.

Ses deux premiers jours à Karakura, elle avait loué une chambre miteuse dans un hôtel qui l’était tout autant, sa seule qualité étant d’être bon marché. Mais bon, elle ne s’en plaignait pas, le matelas était toujours plus confortable que les bancs des parcs où elle dormait depuis, et la douche chaude avait été une vraie bénédiction à côté des fontaines publiques ou de la rivière. Sans compter que le temps commençait à se rafraîchir.

Cachu ! Merde ! Il lui fallait rapidement trouver un abri avant la saison froide. Un abri et surtout, un boulot : elle n’allait pas tenir longtemps avec ce qui lui restait. Mais elle avait beau faire du porte à porte tous les jours, harceler les entreprises locales et éplucher les petites annonces, rien à faire ! Elle n'avait essuyé que des refus. "Désolé, nous ne recherchons personne pour le moment. Mais laissez-nous un CV, nous vous recontacterons".
Humph, la belle affaire. Si encore elle pouvait leur laisser une adresse … Tout au plus avait-elle put gagner quelques yens la veille, en faisant l'inventaire d'une grande surface.

Un borborygme peu discret se fit entendre émanant du ventre vide de la jeune femme.

"-Ouais ça va, je sais, ronchonna-t-elle en posant une main dessus, à travers son corset. Bon, assez de râteaux pour ce matin, à table !"

Regardant autour d'elle, elle repéra une supérette et y pénétra. Elle attrapa un sandwich le moins cher possible, un simple jambon-beurre avec plus de pain que de garniture, paya la somme demandée en grimaçant et sortit. Avisant l'étal de fruits et légumes juste à côté de la porte, elle subtilisa discrètement deux petites pommes rouges et s'éloigna tranquillement.

Marchant ainsi quelques minutes, elle arriva dans un parc tranquille. Le vent soufflait doucement, faisant bruire les arbres et s'il était encore doux, il portait déjà en lui les traces des futures rigueurs hivernales.

La Louve soupira puis déposa son long manteau sur un banc avant de s'y asseoir et de commencer son repas, en prenant soin de mastiquer lentement.
Après le sandwich, elle dévora une première pomme, ne laissant qu'un bout de trognon qu'elle enveloppa dans le plastique d'emballage du sandwich avant de lancer le tout dans une poubelle proche et d'entamer le second fruit.
Elle le savoura longuement puis se laissa aller en arrière avec un soupir, offrant son visage à la chaleur du soleil de midi, les yeux fermés. C'était un repas frugal, mais bon sang que ça faisait du bien.
Sans ouvrir les paupières, sure d'elle, elle lança son trognon en direction de la poubelle. Au lieu du "tchlang" auquel elle s'attendait, une voix s'éleva.

"-Faudrait faire attention quand même à mieux viser la prochaine fois."

Surprise, la jeune femme se redressa en ouvrant les yeux. Zut, elle n'avait pas attention que quelqu'un était arrivé.

"-Sorry, je ne vous avais pas vu. Pas trop de dégâts ?"

Ce disant, elle dévisagea le nouveau venu. Il lui faisait une impression … bizarre. Plutôt grand, peut-être un peu plus qu'elle, il semblait assez athlétique. Des yeux gris, le souffle rapide comme s'il venait de courir, de longs cheveux blancs, il ne ressemblait pas vraiment au japonais-type. Sans doute un étranger ou un sang-mêlé. Mais ce n'était pas cela qui dérangeait Avallach. Non. Ce type dégageait quelque chose, une espèce d'aura.
Penchant la tête sur le côté, la galloise se concentra comme on le lui avait enseigné. L'étranger avait une aura... bizarre. Pas mauvaise, comme celle d'un hollow, ni aussi classique que celle d'un humain mais d'un genre totalement inconnu. Un inconnu qui l'intriguait beaucoup.
Elle se leva, jetant son manteau sur une épaule afin de dissimuler son dos et s'approcha de l'homme en lui tendant la main.

"-Je m'appelle Avallach. Excusez ma question, qui doit vous paraître étrange, mais coryez-vous aux fantômes ?"

Tout en avançant, elle glissa sa seconde main sous son manteau, à hauteur des poignées de ses lames. On n'est jamais trop prudent.
Voir le profil de l'utilisateur
BODYGUARD
BODYGUARD
avatar



203 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6400/8500  (6400/8500)
Spécialité: Hakuda



Lun 16 Oct - 21:26

Besoin de protection ?

Assis sur l'herbe dans un parc, Nikki venait d'héler quelqu'un à cause d'un simple trognon de pomme qu'il s'était pris dans l'arrière de la tête. Son premier réflexe avait été de dire à la personne de faire attention. Lui il s'en fichait -même si c'était une surprise- mais d'autres gens auraient pu prendre ça comme une insulte et ça aurait pu mal tourner -...comment ça il paraît assez pessimiste… ? Oui bon, certainement un peu. La jeune femme a qui il parlait n'avait pas l'air de s'en être rendue compte de suite et elle s'excusa, il nota l'utilisation de l'anglais et lui demandait s'il n'y avait pas eut… trop de dégâts ? A cette question incongrue Nikki arbora un sourire en coin…

«  Je n'ai pas la tête en sang alors tout va bien…. Pas la peine d'appeler les secours…  »

Une petite touche d'humour comme il avait rarement l'habitude de le faire… Mais pour une fois fallait dire que ça se prêtait à la situation. Se sentant observé et fixé il n'en dit rien d'abord, après tout il marquait assez les esprits, il fallait le dire, que ce soit par sa taille, carrure ou bien juste sa couleur de cheveux…. La jeune femme fini par se lever et se dirigeait vers lui prenant ses affaires pour lui serrer la main. Levant son bras où trônait sa croix Quincy il la lui serra tout en restant assis parterre, si elle voulait s'installer, elle le pouvait sans problème… Commençant par ouvrir son sac, sortant son bentô mais aussi une bouteille d'eau dont il bu rapidement le tiers, finissant par respirer normalement.

C'est alors qu'une question assez étrange oui, à laquelle il ne s'attendait absolument pas… Est-ce qu'il croyait aux fantômes ? Celle-ci était précédée d'une brève présentation où elle avait juste prononcé son prénom.

«  Nikkari. Et non je ne crois pas aux fantômes. Je les vois. Mais je suppose que c'était la question de base que vous vouliez me poser ?  »

A bien s'y concentrer il pouvait aussi détecter quelque chose chez la jeune femme… et comme il savait de toute façon qu'il n'y avait pas d'autre quincy qui traînait dan le coin à part Uryuu il lui demanda.

«  Vous êtes une fullbringer ?  »

Si ça se trouve elle n'était pas au courant de l'appellation mais vu qu'elle l'avait repéré alors qu'il était relativement camouflé c'est qu'elle devait tout de même valoir quelque chose et être un minimum… entraînée… Il restait néanmoins méfiant… il n'avait pas envie de dire à tout le monde qu'il était un quincy…. Hm…. C'était problématique tout ça…. D'un autre côté pourquoi ne pas le dire ? Etait-ce vraiment un secret ? Y avait-il un quelconque danger ? Aoi était bien au courant lui…. Ha… Il ne savait vraiment pas….

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



89 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
200/7900  (200/7900)
Spécialité: Hohô



Lun 23 Oct - 0:34

Ainsi donc, l'inconnu qu'elle avait bien involontairement bombardé avec une pomme s'appelait Nikkari? Bien. Au moins elle n'aurait pas à l'appeler "Blondy" ou un autre surnom du genre. Quelque part, Avallach le regrettait un peu. Donner des surnoms aux gens pouvait parfois s'avérer particulièrement amusant.

La jeune femme s'assit à son tour, lâchant discrètement sa lame et se servant de sa veste comme d'une nappe tandis que le blond répondait à sa question. Songeuse, elle le dévisagea de nouveau, sans vraiment le regarder, et en évitant de son mieux de trop loucher sur le plateau repas qu'il venait de déballer.

C'était … Étrange. Comme elle l'avait présumé, le jeune homme voyait les morts et, fort probablement, pouvait interagir avec eux. Tout comme elle. Et tout comme l'immense majorité des membres de la Guilde. Mais pourtant même elle pouvait sentir qu'il n'était pas un fullbringer. Et encore moins un hollow, cela allait sans dire. Il allait falloir qu'elle lui pose quelques questions, histoire d'en savoir plus et d'évaluer à quel point il pourrait être soit un allié, soit une menace. Après tout, elle avait été envoyée à Karakura pour ça : enquêter et trouver des alliés ou de nouveaux membres.

Elle réfléchissait à comment aborder la question quand le jeune homme l'interrogea à son tour.

-Vous êtes une fullbringer ?

Une quoi ? Avec l'accent du blondinet, elle n'avait pas bien compris le mot, mais il lui semblait pourtant le connaître. Elle le regarda en plissant les yeux, le bentô momentanément oublié, concentrée sur ce qu'il venait de dire. Elle n'était pas encore totalement familière avec le japonais, du moins à l'oral, et avait parfois du mal à comprendre certains mots. Même quand ils étaient en anglais. Mais y réfléchissant bien, celui que Nikkari venait de prononcer ressemblait étrangement à …

-Fullbringer ?

Donc il connaissait leur existence. Du moins si elle avait bien compris. Voilà qui pouvait faciliter les choses. Ou pas.
Tout en réfléchissant rapidement, la galloise s'allongea sur le côté, faisant toujours face à l'athlète, le coude planté dans la terre souple et le menton reposant dans le creux de sa paume. Elle resta ainsi un court instant, totalement ignorante de la légère indécence de sa mise avant de basculer sur le dos, les mains derrière la tête, ses yeux suivant la course lente des nuages.

-Tout comme toi, je peux voir, et interagir avec les morts. Hé, ça m'a causé pas mal de souci quand j'étais gamine, commença-t-elle avec un léger sourire.
Mais il n'y a pas que les morts que je vois. Il y a aussi ce qu'on appelle, là d'où je viens, des hollows. Des créatures maléfiques, de toutes tailles et formes mais qui ont en commun de porter un masque blanc sur leur visage, même si ce masque diffère pas mal d'une créature à l'autre, et d'avoir un trou, généralement situé au niveau de la poitrine. Et ces sales bestioles, je les chasse.
Donc pour répondre à ta question, oui, je suis une fullbringer
, termina-t-elle en se rasseyant.

Les doigts dans la pelouse, elle laissa passer un instant en jouant avec un brin d'herbe, détournant obstinément les yeux de la nourriture, malgré les protestations de son estomac qui réclamait déjà de nouveau, puis se pencha légèrement en avant, fixant le visage de Nikkari de son regard d'émeraude.

-À ton tour beau blond. Je sais donc que toi et moi, on voit les morts, tu sais que je suis une bringer, mais toi, clairement, tu n'en es pas un. Qui es-tu ? Ou plutôt, qu'es-tu ? Tell me.
Voir le profil de l'utilisateur
BODYGUARD
BODYGUARD
avatar



203 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6400/8500  (6400/8500)
Spécialité: Hakuda



Mar 24 Oct - 16:23

A cause d'une pomme  

  Avallach avait été assez cash alors Nikki en avait fait de même, il lui avait demandé si elle était bien un fullbringer… Elle ne semblait d'abord pas comprendre ce qu'il disait…. C'était peut-être comme Aoi, elle possédait des pouvoirs mais ne savait pas qu'il existait plusieurs personnes comme elle…?Ha, apparemment non… défaut de prononciation… ? Elle lui expliqua qu'elle pouvait interagir avec les morts et que cela lui avait posé.. problème plus jeune… quoi de plus normal après tout, Nikki lui avait sa famille qui lui avait tout appris mais s'il était né comme étant la seule personne de la famille ayant un tel don sans doute que cela se serait passé de la même façon…

Maintenant elle lui donnait la description des hollows dont elle connaissait l'appellation, il aurait peut-être du la couper en lui disant que ce n'était pas vraiment la peine de lui expliquer tout cela car il était déjà au courant mais il ne le fit pas… il préférait attendre la fin et faisait bien car elle mentionnait les chasser… comme quoi elle devait avoir un certain niveau pour chasser les hollows…

Dans le même temps, Nikki avait sorti son bento – a la japonaise c'était assez pratique- et commençait a manger avec ses baguettes… Elle fini par planter son regard dans le sien. Ha oui elle voulait des réponses à présent, de sa part. Il cligna néanmoins des yeux lorsqu'il fut appelé « beau blond », quel surnom.. Enfin il ne s'en formalisa pas… ni du tutoiement d'ailleurs, il allait juste faire de même en retour…

C'était un peu compliqué car il s'attendait pas à ce qu'elle soit si bavarde. Après avoir avalé deux bouchées de riz, il commença.

«  Tu as raison en effet, je ne suis pas un fullbringer. Et je connaissais l'existence et le nom des hollows… Je suis ce qu'on appelle un Quincy. On est très peu nombreux… Nos pouvoirs sont différents… Après je n'ai pas rencontré beaucoup de fullbringer qui en savaient beaucoup sur eux-même, ni beaucoup de fullbringer tout court, tu es la première..  »

Avec le léger bruit alentour Nikkari n'entendait pas son ventre gargouiller….  

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
avatar



89 posts

Squatte depuis le 16/08/2017

24 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
59/100  (59/100)
XP:
200/7900  (200/7900)
Spécialité: Hohô



Lun 30 Oct - 0:01

La main sur la hanche, les pieds solidement plantés dans le sol, Avallach écoutait la réponse de Nikkari avec intérêt.

Il était donc un quincy ? C'était bien la première fois qu'elle entendait ce nom. Lui en revanche semblait en savoir beaucoup sur les fullbringers et sur leurs pouvoirs. Bien qu'il affirma ne pas en avoir rencontré jusqu'à ce jour.
Étrange d'ailleurs. Alors que la Guilde se vantait d'avoir la plus grande base de données du monde, ou du moins d'Europe, en ce qui concernait le spirituel, les êtres dotés de capacités spéciales et les méthodes pour tuer un hollow, la galloise n'avait jamais entendu parler des Quincys.
Et voilà qu'au Japon elle en rencontrait un. Qui lui en revanche connaissait les fullbringers. D'où lui venait cette connaissance ? Mentait-il en affirmant n'en avoir jamais rencontré avant ? Du moins aucun qui avait connaissance d'autres personnes comme lui. Ou était-ce quelque chose qu'il avait appris en tant que Quincy ?
Tant de questions apparaissaient et demeuraient sans réponse. Pour l'instant.

Se tapotant le nez d'un doigt, la Louve faisait les cent pas sans s'en rendre compte, tout en se mordillant la lèvre, tâchant d'ignorer les grondements insistants de son estomac vide.

Un vent léger s'était levé dans le parc, faisant bruisser les arbres proches comme un chœur mystérieux qui chanterait d'énigmatiques paroles.
En dépit de la douceur de l'air, les lieux étaient totalement déserts, à l'exception des deux jeunes gens.
Pas un chat ne faisait sa sieste au soleil, pas un chien pour aboyer après un écureuil, même les oiseaux restaient discrets. Juste le bruit du vent dans les arbres.
Posant machinalement une main sur son ventre, Avallach se tourna vers le blond.

-C'est amusant, tu ne trouves pas ? Nous venons de deux pays super éloignés, et pourtant nous utilisons les mêmes termes. Fullbringer, hollow … Par contre je t'avouerais que c'est la première fois que j'entends parler des Quincys.

Le sous-entendu était clair, du moins le pensait-elle. Après, est-ce que Nikkari accepterait de lui parler des quincys, rien n'était moins sûr. Il pouvait parfaitement s'agir d'une organisation secrète dont le but était de dominer le monde et qui ne souhaitait pas qu'on parle trop d'elle ! Un peu comme dans ce livre qu'elle avait lu avant d'être exilée, le Da Vinci Code.
Une chose cependant était sure : les quincys n'étaient pas amis avec les hollows. Ou Nikkari était très bon acteur. Elle n'avait aperçu aucun signe d'inquiétude ou de colère qu'elle avait révélé qu'elle chassait les monstres.

Un borborygme peu discret retentit soudainement, émanant de l'estomac de la jeune femme avec un excellent sens du timing, même le vent ayant cessé, momentanément, de souffler.
Dans un geste d'exaspération, Avallach frappa le tyran gastrique, la force du coup absorbée par le corset de cuir.

-Oh, shut up ! Navrée, je crois que j'ai faim, s'excusa-t-elle avec un sourire mi-désolé mi-amusé. Les pommes, c'est certes bon pour la santé, mais ce n'est pas vraiment nourrissant !
Voir le profil de l'utilisateur
BODYGUARD
BODYGUARD
avatar



203 posts

Squatte depuis le 28/04/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
61/100  (61/100)
XP:
6400/8500  (6400/8500)
Spécialité: Hakuda



Dim 5 Nov - 17:33

A cause d'une pomme  

  Cette suspicion dans son attitude, Nikkari venait de la repérer. Lui pensait que l'on était suspicieux en connaissant les Quincy de base mais en fait non ici ce devait être l'inverse. Il parlait de quelque chose qu'elle ne connaissait certainement pas. Il se demandait néanmoins où était la limite des connaissances de cette personne. Elle avait parlé de chasser les hollows mais n'avait pas mentionné connaître les arrancar alors que selon la description d'Uryuu, c'était eux les plus dangereux -s'ils se mettaient à attaquer-. Peut-être qu'elle les mettait dans le mot « hollow » ? Alors dans ce cas pourquoi ne parler que de gros monstres ? Après tout si elle était ici depuis peu de temps, elle n'en avait peut-être comme lui jamais rencontré ? Trop de questions dans son esprit qu'il ne posait pas, car en plus elle prenait la parole.

«  Amusant ? Hm, pour les fullbringer je l'ai appris de quelqu'un qui en savait beaucoup, et pour les hollows les shinigami les ont toujours appelé comme ça donc nous aussi dans la logique… Et pour les Quincy c'est tout à fait normal. On est pas du genre à… se montrer. Je suis conscients que tu attends peut-être des réponses sur ça mais je n'ai pas l'habitude dans parler et je préfère pas le faire tout de suite.  »

Oui son sous-entendu était clair et il lui répondait clairement aussi. Il n'en dirait pas plus pour le moment. Nikki avait parlé des shinigamis sans faire attention, pour lui il s'agissait des êtres les plus connus du monde surnaturel…. Ceux par qui tout passait, ceux que l'on rencontrait forcément si l'on ne faisait pas attention…

Alors qu'il continuait de manger un gargouillement de ventre attira son attention. Il eut presque un sourire aux lèvres à la réaction de la fullbringer qui demandait à son ventre de se taire – en anglais, à nouveau- et qui disait ouvertement qu'elle avait faim. Bon bah… Ça ne le tuerait pas de lui donner quelques petites choses alors il prit une petit serviette sur lequel il disposa onigiri et sushi.

«  Tiens. Je vais pas te laisser mourir de faim. D'ailleurs c'est pas la première fois que je t'entends parler en anglais, tu es native ? Amérique ? Angleterre ? Ou autre part ? Je suis américain personnellement. Enfin j'ai la double nationalité mais je suis né aux états-unis, à la base…  »

 

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Voir le profil de l'utilisateur http://ismadd.forumactif.com/
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le baiser flambé de Pomme
» Fantômes et... pomme d'amour (pv) (terminé)
» vc de la pomme vs astana [annulé]
» (M - 1pers) Ma Pomme [acidulée] d'Amour
» La vie est une pomme que j'ai décidé de croquer à pleines dents; Elisha