Une matinée laborieuse. [Kukoro Hideaki]
Médecin sans frontière
Médecin sans frontière
avatar



487 posts

Squatte depuis le 19/07/2017

26 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
1850/8000  (1850/8000)
Spécialité: Kidô



Mar 22 Aoû - 22:07

Au matin d’une nouvelle semaine, Onishi sauta à cloche-pied. Cela ne consistait pas en un exercice physique servant à démontrer sa joie. En réalité il venait juste de se cogner l’orteil contre une chaise. Ce début de journée s’annonçait catastrophique et ce n’était qu’un début. Il fut tellement dans la lune qu’il attrapa sa poêle pour son omelette par le bord brûlant. Il étouffa un cri de douleur, heureusement pour lui les kido de soin on pu arranger sa main et ceux en dépit de chisato lui implorant de l’appeler afin de guérir ce malencontreux incident. De plus il venait de se rendre compte qu’il manquait les haricots rouges afin de remplir ses daifuku mochis. C’est l’âme en peine qu’il réalise qu’il devra s’en passer aujourd’hui. Au moins en dehors de ses soucis, dans l’ensemble rien ne laissait paraître de ce début de mâtiner fut si mouvementé. Hormis sans doute l’absence de ses provisions de pâtisserie pour ceux le connaissant.

Cette fois il préféra allez au plus cours afin de se rendre à la quatrième division. Qu’il considéré depuis fort longtemps comme sa seconde maison. Ce qui n’est vraiment au faux au vu qu’il connaissait tous les recoins et pièces de la division. L’unique détail qu’il ne pouvait retenir étant les noms de tous les médecins y travaillant ainsi que les patients allants et venants. Ce qui ne l’empêche pas de retenir les différents visages des siens, notamment des blessés réguliers venant se soigner. Il est assez étonnant de constater le nombre de ce qui est qualifié de petite visite suite à de vilaines entailles provoquer durant un entraînement à l’épée ou à un bakudo non maîtrisé.

Une fois arrivé à la quatrième il découvrit ses ordres de mission typique pour la quatrième et son après-midi ne l’enchantait guère quand bien même il s’agissait d’une mission importante pour le bon fonctionnement du sereitei. L’entretien des égouts. Certain il ignorait comment adorait ça, hélas Onishi le shinigami qui serait capable d’être l’étendard de l’hygiène n’était pas dans ce cas là. Malgré qu’il ne lésinerait pas à la tâche avec son équipe, son devoir pour une cette fois ne l’envoyait que peut. Dommage il allait devoir assurer la maintenance des égouts toute la semaine. Mais pour le reste de la matinée, il sera principalement en dehors de sa division.

À peine rentrée qu’il devait sortir pour effectuer des prises de sang, sur des shinigamis ayant fait une tourner au rukongai et en sont revenu avec un microbe ou un virus. C’était justement l’intérêt des prises de sang savoir de quoi il s'agissait pour enfin le traiter plus tard, enfin pour le moment leur vie ne semble pas en danger, mais les cinq ont démontré des signes de fatigue plus importants qu’à l’accoutumée et cela ne s’arrange pas. Information qui n’inquiétait pas le quatrième siège. S’il comptait bien prendre leur sang contaminé, il ne repartirait pas sans les mettre à neuf. Ceci le fit s’interroger sur les connaissances de son entourage sur les pouvoirs de son zanpakuto. Les membres de la cinquième équipe ont tous vu les capacités de soins de Chisato pour les blessures conventionnel, mais pour les microbes ou autres poison ? Il n’est pas certain qu’il sache pour cela. Enfin, cela lui fera encore un secret qui va lui tenir quelques jours ou semaines. Après tout, pourquoi cacher les capacités de Chisato désormais ?

Il passa en premier à la treizième division et ensuite à la douzième. La prise de sang se passa sans encontre les deux demoiselles ne semblait pas craindre les piqûres ou la vu de leur propre sang. Une bonne nouvelle et aussi n’ont eu aucune appréhension lorsqu’il activa son shikai. Cette fois-ci direction la sixième division pour un shinigami cette fois et pour enfin terminer avec les deux derniers se trouve à la cinquième, un homme et une femme pour la fin.

Dire qu’il imaginait que cette mâtinée allait être tranquille voir reposant. Il vu cinq membres de la onzième. Il ne l’est connaissait pas spécialement, mais juste à leur allure et surtout leur façon de se tenir il comprit d’où il venait. Il réalisa instantanément qu’il ne pourrait pas les ignorait trois des cinq lascars eux les yeux écarquillés et courus à son niveau. Onishi pensa qu’il devait le reconnaître et donc qu’ils se sont déjà rencontrés, mais il ne se rappelait plus où. Dire qu’il voyait au loin les murs de la sixième division.

- Onishi Yuto le Yon Ban Tai Yon Seki, tu te rappelle de nous j’espère.

- Non.


Simple et laconique, un visage impassible en total contraste avec les cinq colosses aux yeux du petit Onishi à qui toutes ses bouilles n’évoquaient rien.

- Ah oui tu as oublié comment tu as mis chacun de nous cinq à terre avec ton kido pour les tapettes. Cette fois je t’assure on va te roser crétin et te rappeler où est la place des inférieur de la quatrième division pigée ?

- Tant que j’en ressors avec un cerveau supérieur à la pécore supérieure de la onzième, cela me va.

Le ton grimpait de décibel en décibel, des voix graves en face d’un doux timbre. Sentant que le combat allait être inévitable, il leva la glacière contenant le sang récoltait et supplia juste à la bande d’imbéciles de le laisser déposer les poches de sang afin qu’il puisse les casser en deux sans problème et uniquement à l’aide du zanjutsu. Or la provocation n’eut pas l’effet estompé.

- Enfin une lueur d’espoir si des sans cervelles comme vous arrivé à comprendre en partie le rôle de la quatrième division. Sauf, que je n’ai pas le temps n’y l’envie de satisfaire des gamins pourris gâtés comme vous ! Et surtout, je ne suis pas une boniche pour les ingrats. Ah au faîte vous vous appelez comment ? Que je sache qui je renvoie à la quatrième.


Tu comptes vraiment les affronter uniquement en m’utilisant sous forme scellée ? Tu es devenu fort, mais à cinq contre un sans tes atouts principaux tu vas avoir du mal.

Si jamais ça tourne vraiment à mon désavantage, je t’emploierais et userais du hado ainsi que du bakudo.

S’en suivit alors une joute verbale à cinq contre un avec un ton grimpant. Onishi sentait que le combat serait pour bientôt si personne n’intervenait. Cependant, Yuto s’inquiétait davantage pour le sang récolte que pour les blessures qu’il pourrait ou allait recevoir. Si jamais cela il perd le précieux liquide carmin, le capitaine Unohana risquait de voir rouge ou alors par chance elle serait douce et clémente. Mais il n’avait vraiment pas envie de la décevoir.

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

http://tamtamdi.deviantart.com/art/266-Silcoon-635286825
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



39 posts

Squatte depuis le 18/12/2014

28 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
65/100  (65/100)
XP:
1650/10500  (1650/10500)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Ven 19 Jan - 0:41

Un matin comme les autres. La fournée habituelle de mauvais rêves, et donc, mauvais réveil. Se restaurant, prenant son bain rapidement, il se mit au travail, gardant toujours une boisson forte à portée de main. Son mauvais sommeil se répercutait quelque peu sur efficacité, et son humeur.
Cela prit quelques heures, mais heureusement, aujourd'hui, il pourrait finir plus tôt avec ces dossiers, et en profiterait après pour aller faire un tour dans la Soul Society, peut être du côté des autres divisions, histoire d'aller voir comment ça se passait de leur côté, et éventuellement tailler une bavette avec certains si c'était possible.

Baillant légèrement, le 3ème siège se servit une coupelle de saké et l'avala d'un trait, tandis qu'il terminait de ranger le dernier dossier sur lequel il devait travailler ce matin. Se permettant alors de souffler de soulagement, il se leva et sortit, respirant l'air frais à pleins poumons, levant sa main pour diminuer l'agression de la lumière du jour sur ses yeux.
S'étirant un peu les bras et les jambes, le jeune homme finit par s'immobiliser quelques minutes, appréciant l'air un petit moment avant de se décider à entamer sa marche, sortant des quartiers de la sixième division, déambulant tranquillement dans les allées du seireitei.

Tout semblait bien partie pour une journée bien tranquille, jusqu'à ce qu'il entende des voix, dont le ton était tout sauf amical. Bon sang, c'était vraiment pas possible, y en aura décidément toujours un pour casser les noix des autres.
Soupirant d'exaspération, Kuroko marcha d'un pas décidé dans la direction des bruits, avec une certaine hâte.
Tandis qu'il s'approchait, il finit par distinguer alors les personnes en question. Cinq personnes, face à une sixième, avec les bras encombrés. Une vision qui échauffait le 3ème siège assez vite à vrai dire. Et plus il approchait, plus il entendait les échanges, finissant alors par s'arrêter derrière les cinq idiots, laissant passer quelques secondes, avant de décider de prendre la parole.


"Puisque vous avez du temps à perdre à emmerder un de vos camarades, vous en avez donc assez pour faire vos devoirs envers votre supérieur." Dit-il d'un ton fort et sec.
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin sans frontière
Médecin sans frontière
avatar



487 posts

Squatte depuis le 19/07/2017

26 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
1850/8000  (1850/8000)
Spécialité: Kidô



Mer 31 Jan - 21:09

Il le sent ils vont chargeaient. Bon sang, comment protéger efficacement sa cargaison dans un combat à l’épée à cinq contre un ? La solution évidente est de poser son caisson contre un mur et l’abriter avec un kekkai assez solide pour qu’il supporte des balles perdues. Hélas, ces cinq abrutis ne semblaient pas être prêts à lui laisser cette occasion. Surtout qu’ils ont tous une dent contre lui, mais impossible de dire où et quand il les a rencontrés. Son sauveur le moustachu qui approcha d’un visage échauffé au départ Onishi eut peur qu’il s’agisse d’un sixième adversaire potentiel. D’une voix ferme, le groupe de la onzième se retourna tout en même temps. Aussi tôt Yuto en profite pour sauté sur le côté déposé sa glacière et placer une barrière assez puissante autour au cas la bagarre aurait effectivement lieu. Le petit médecin paru beaucoup plus détenu. Au moins dans le pire des cas il évitera la colère du capitaine, bien qu’elle ne soit pas du genre à s’énerver facilement. Tenté le diable n’a jamais était sa tasse de thé.

- T’es qui toi un copain à lui ? Dit le shinigami, le plus à gauche.

- Écoute-nous on veut lui montrer ce qu’est un vrai combat sans son kido. Dit celui qui est au centre.

- En plus, le nabot nous a sorti qu’il peut nous battre à cinq contre un sans utiliser ses attaques de lâche. Dit le colosse le plus à droite.

- Rajoute à ça que ce minable de la quatrième bon qu’à soigner ne se souvient même pas de nos têtes alors que pour moi ça remonte à deux semaines. Conclua le l'avant dernier sur la gauche.

- Vous croyez que j’ai du temps à perdre à me souvenir de shinigami qui me cherche pour des enfantillages ?

Tu ne pourrais pas essayer de ne pas rajouter de l’huile sur le feu.

Je doute qu’ils partent sans combattre, ils sont complètement obnubilés par l’idée de se battre.


Ils mirent à discuter dans leur barbe entre eux. Yuto mit sa main sur Chisato prêt à la dégainer. Le soigneur observa le nouveau venu afin de savoir comment il allait réagir. Tout en gardant un œil sur les gars de la onzième qui sorte tout leur zanpakuto. Le petit argenté soupira longuement. Pas besoin d’un fin profilage en le voyant Chisato en main qu’il est blasé. Sa tête suffisait à dire, mais pourquoi ça tombe sur moi ? Il en vient presque à espérer que le shinigami de la sixième division en prenne quelqu’un pour sa personne. Ça lui ferait ça de moins à gérer.

- Bon toi là tu comptes toujours te mêler de ça, on tu comptes nous battre un par un pour aidé la boniche ? Parla séchement le dernier interlocuteur qui ne s'était pas exprimé.

Une grimace agacée apparue sur le visage de Yuto. Il a en horreur que l’on prenne les shinigami de la quatrième comme des domestiques bons à faire toutes les tâches ménagères. Bien que cela fasse partie de leur travail, croire qu’ils sont au service de tous là non. Qu’il fasse leur besogne elle-même.

┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉

http://tamtamdi.deviantart.com/art/266-Silcoon-635286825
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une matinée entre amie [Nuage de Rêve]
» Et une matinée ennuyeuse de plus, une ! (libre !)
» Mauvaise matinée [Taylor D.]
» matinée paisible (pv Zero)
» Une courte matinée (pv. Soma)