Titanium [ Abarai Renji ]
Soleil Blanc
avatar



162 posts

Squatte depuis le 09/11/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
64/100  (64/100)
XP:
4050/10000  (4050/10000)
Spécialité: Kidô



Dim 18 Juin - 5:17

Titanium
Abarai Renji & Hana
Cut me down, But it's you who has further to fall, Ghost town, haunted love, Raise your voice, sticks and stones may break my bones, I'm talking loud not saying much, I'm bulletproof nothing to lose, Fire away, fire away, Ricochet, you take your aim, Fire away, fire away, You shoot me down but I won't fall, I am TITANIUM!

 Les trois shinigami se tenaient tranquillement dans le petit bureau qu’occupait le quatrième siège dans les quartiers de la sixième division lorsqu’elle n’avait pas envie de refaire tout le trajet jusqu’au domaine Uranara. Rihei, Tadashi et Hana observaient soigneusement des documents éparpillés sur la surface lisse du bureau. Tadashi était paresseusement adossé à un mur, il hochait la tête face aux informations qu’il avait obtenu, un peu par lui-même et un peu en fouillant dans le dos de ses supérieurs, mais il avait toujours fait cela. Là où il y avait des informations alléchantes ou des secrets, il aimait y mettre son nez.

- Je n’arrive pas à croire qu’il s’est finalement manifesté après autant d’années dans le néant, évoqua Tadashi en se grattant une tempe. Il n’y a aucun moyen de savoir si c’est vraiment lui, cependant, tout les indices que j’ai recueilli indique que c’est le cas, enfin…


Le hollow était d’une apparence morbide et dégoûtante. Plusieurs os sortaient de son dos courbé, les pointes acérées et répugnantes. La créature n’était pas contente de la dernière attaque que lui avait portée Uranara Emu et poussa un cri courroucé. La grande dame, Uranara Emu, de son côté, avait planté son énorme claymore dans le sol meuble, reprenant son souffle. Elle aurait dû s’attendre à ce qu’un hollow qui avait dévoré son fils puisse être un défi, même pour elle. Le chef du clan Uranara fronça des sourcils.

- Une mère ne devrait jamais avoir à enterrer ses enfants, cracha la vieille dame en reprenant son zanpakuto dans sa main. D’ordinaire, la noble portait toujours un masque, ne laissant rien voir des tourments qui pouvaient bien l’affliger, mais la mort de son fils l’avait affecté à un tel point qu’elle avait désiré plus que tout se salir elle-même les mains.

Ses deux fils restants demeuraient en retrait, laissant la figure maternelle démontrer sa force et surtout parce qu’ils avaient un peu peur d’être pris dans la mêlée et aussi parce qu’Emu avait formellement interdit à qui que ce soit de se joindre à elle. Qu’est-ce qui était le plus terrifiant, se prendre une farouche claymore dans la tête ou se faire répudier par maman ?

Sans attendre, le hollow prit à nouveau son élan, son poids immense faisant trembler le sol et bouger la poussière. Un éclair zébra les sombres nuages dans le ciel lorsque la bête bondit sur la matriarche, sa grande gueule osseuse ouverte. La dame s’apprêta à encaisser le coup, mais le hollow disparut subitement pour ensuite réapparaître derrière sans prévenir. Quand était-il devenu aussi rapide ?

La matriarche para partiellement l’attaque, un croc s’enfonça profondément dans son épaule droite. Elle laissa s’échapper un soupir pendant que la tête essayait de la croquer.  Ses pieds fermement encrés dans le sol, elle tenta férocement de repousser la bête. Les deux mains tenant son zanpakuto sous forme shikai se mirent à trembler.

- Hadō #1. Shō, exclama une voix dans la noirceur.

Une force kinésique repoussa mollement le monstre, suffisamment pour que dame Emu puisse se libérer d’elle-même de la dangereuse prise. Elle fit un long saut vers l’arrière afin d’éviter la queue osseuse du hollow qui pivota sur lui-même pour lui asséner désespérément un coup dans sa bousculade.

Une jeune figure apparut aussitôt sous le regard courroucé d’Emu. La silhouette d’une jeune Hana se manifesta dans la poussière du soleil, les deux mains tenant son zanpakuto endormi. Son regard était ferme, mais ses mains qui tremblaient violemment trahissaient les émotions qui l’habitaient. Elle n’était même pas encore officiellement un shinigami et pourtant, la voilà qui s’attendait à pouvoir se tenir debout et ferme devant l’assassin de son père et celui-ci qui donnait tant de difficultés à son honorable grand-mère. La pauvre était encore essoufflée par l’effort qu’elle avait fourni afin de se rendre sur les lieux aussi vite que possible.

Pendant que la bête reprenait ses sens, Emu se manifesta d’un shunpo devant Hana. Elle attrapa la gamine par le col et plongea son regard colérique dans son regard plus clair. Son expression faisait peur, un mélange de fureur et de dégoût.

- Espèce d’idiote, qu’est-ce que tu fais ici? Gueula la dame, visiblement énervée. Tu es dans mon chemin, sale gamine!

Ce n’était pas le moment de lui faire la morale ou de la punir, car le hollow revint rapidement à la charge. Le corps d’Hana fut repoussé plus loin avec force, elle roula mollement dans la boue. Un peu secouée, elle demeura brièvement sur place et observa, impuissante, le combat entre le hollow et sa grand-mère reprendre. La pluie se mit finalement sur la scène.



- Hana-sama?

Le quatrième siège leva la tête et observa silencieusement les deux hommes avant de prendre Sentaiyou entre ses mains. Elle glissa le fourreau entre sa ceinture et son dos, l’air décidé. Depuis quelques temps, les souvenirs la hantaient avec ferveur, peut-être était-ce un signe signifiant qu’il était temps d’y mettre fin une fois pour toute?

Son regard se tourna vers Tadashi, puis Rihei.

- Je connais ce regard, Hana-sama et je refuse, commenta son subordonné, l’air grave. Il est hors de question que vous affrontez ce hollow par vous-même!  Vous n’êtes même pas complètement rétablie depuis votre derrière affrontement…

Emprisonnée dans son mutisme, ses yeux clairs toisaient momentanément Rihei. Elle savait fort bien qu’il ne la laisserait jamais quitter la division pour son projet de vengeance. Que pensait-il faire? L’assommer et la ligoter dans un coin sombre? Pauvre idiot. Tadashi semblait partager son opinion, car les deux hommes se jetaient quelques regards discrets. Imbéciles, personne ne se mettrait au travers de son chemin, que cela soit eux, les lois ou même les dieux.

Telle une âme sans vie, elle s’avança vers la sortie. Les deux hommes se mirent évidemment au travers de son chemin. Les expressions sérieuses qui animaient le visage de chacun signifiaient qu’ils étaient prêts à l’arrêter avec force contre son gré.

- Dégagez, ordonna la dame en fronçant partiellement des sourcils. Sa voix était monotone, mais ferme. Voyant qu’ils ne bougeaient point d’un iota, elle répéta son ordre. Il n’y eut aucune réaction.  

Tadashi osa poser une main sur l’épaule du quatrième siège. Dès que ses doigts frôlaient son uniforme, elle darda sur lui un regard glacé et tranchant. L’homme déglutit faiblement, elle pouvait faire vraiment peur quand elle le voulait bien. Il reprit sa main sagement.

- Hana-sama, soyez rationnelle, vous êtes un danger pour vous-même! Évoqua l’homme au visage balafré d’une voix calme. Pourquoi ne pas attendre d’avoir un meilleur plan?

Ses idiots ne comprenaient rien à la douleur et aux regrets qui l’habitaient depuis autant d’année. Il n’avait aucune idée du deuil qu’elle avait bien pu traverser. Connaissait-il simplement le tourment qui pouvait torturer une âme de l’intérieur à l’idée de devoir enterrer un parent dont on n’avait jamais pu trouver le corps? Comment pouvait-elle simplement démontrer son amour filial quand elle ne pouvait même pas offrir une tombe respectable à son père? Comment est-ce que son honorable grand-mère pouvait reposée en paix sachant que le cadavre de son fils aîné ne se trouvait même pas parmi eux?

- Hors. De. Mon. Chemin, souffla la shinigami, le regard vitreux.

Rihei évoqua le fait qu’ils n’avaient aucun choix dans ce cas, refusant de se mouvoir loin de la porte, mais il était déjà trop tard. Ils avaient énervés Hana et une force émana soudainement de sa personne. Le subordonné sentit un malaise le tourmenter et il tourna lentement la tête vers Tadashi. L’informateur tituba, puis tomba mollement sur le plancher sous les yeux horrifiés de l’homme au visage balafré.

- Ha-na… sama, soupira faiblement le shinigami dont la vision se troubla sous de sombre pétales, il tenta de combattre la soudaine et affligeante fatigue, mais il ne pouvait rien faire d’autre que se laisser choir sur le sol. Malgré ses pensées confuses et sa vision troublée, il leva les yeux vers Hana, une plainte muette suspendue à ses lèvres lasses.

Puis, ce fut le néant.


La shinigami s'avança dans la pénombre du soir. À l’horizon, il ne restait plus qu’une large ligne de lumière provenant du soleil déclinant. Le quatrième siège observa l’astre fatigué momentanément. Il n’y avait plus que son zanpakuto et elle-même pour affronter ses démons. Elle s’en voulait un peu d’avoir utilisé le hakufuku contre Rihei et Tadashi, cependant, il s’agissait de quelque chose qu’elle devait régler elle-même. C’était une question d’honneur, de vengeance ainsi que d’arrogance et d’égocentrisme. Pourquoi l’arrogance et d’égocentrisme? Parce qu’elle savait que si elle réussissait ce que tout autre membre de son clan, dont son honorable grand-mère, avait échoué, elle se ferait certainement et finalement respecter par tous.

Elle se dirigea vers la zone où le hollow avait possiblement été aperçu lors de ses dernières attaques dans le fin fond du rukongai. D’après les observations relevées par Tadashi, le monstre performait des attaques à peu près autour de la même zone. Un territoire, peut-être? Il avait tendance à disparaître avant de causer suffisamment de chaos pour alerter les forces environnantes. La shinigami arpenta les alentours du regard, examinant plusieurs lieux tout en demeurant perchée en hauteur parmi les arbres et les rochers. Il n’y avait aucun signe de hollow digne d’attention autour d’elle. Se pourrait-il que tout cela n’était qu’un faux espoir? Peut-être que tout n’était qu’une vile coïncidence, peut-être que ce hollow avait été exterminé il y avait plusieurs années par une entité plus forte que lui.

Non. Elle secoua vivement sa tête. Elle refusait de croire à cette vérité.

La dame sauta du haut d’un plateau et se déplaça à l’aide de quelques habiles shunpo vers un terrain ouvert où elle se plaça au centre. Ses yeux pâles fixaient l’horizon un instant avant que ses paupières ne se refermaient doucement. Les traits de son visage s’adoucirent, son corps se relâcha en même temps qu’une expiration méditative. Une brise fraîche agita ses cheveux et les quelques ornements qui pendaient de celle-ci.

Elle porta ensuite son poing fermé à sa poitrine, souleva son index et son majeur, puis les joignit silencieusement. Les hollows étaient des créatures affamées pour de l’énergie spirituelle, alors elle userait de cet appât pour les attirer un pas un s’il le fallait. Jusqu’à ce qu’elle le trouve lui et seulement lui.

Le flot d’énergie se mit à mouvoir les brins d’herbes autour de sa silhouette, puis monta vers le ciel. Quelques secondes plus tard, elle était enveloppée d’une lumière blanche et immaculée. Les souvenirs l’envahirent à nouveau. Elle vit son père, grand et fier, marchant à ses côtés dans les jardins du domaine Uranara. Cet homme régulièrement absent à cause de ses missions passait beaucoup de son temps avec elle dès qu’il avait un moment de libre. Ceux-ci étaient rares, elle avait su apprécier chacun d’entre eux. Ces moments aux côtés de son père faisaient partie de ses plus précieux souvenirs.

Un ombre apparut à proximité et s’avança tel un prédateur. Ses grosses jambes tombèrent lourdement sur le terrain herbeux. Un grognement résonna dans son dos. Le quatrième siège cessa de concentrer son reiatsu, puis se tourna doucement face à la menace. Malgré le masque, ses yeux s’écarquillèrent partiellement à la vue du hollow à l’apparence extrêmement familière. C’était lui! C’était bien lui!

- J’étais curieux de voir qui pouvait produire aussi soudainement une telle énergie, dit le hollow. À croire que tu es suicidaire, petite shinigami…

Le regard pâle toisa la créature masquée avec attention. Il avait un peu changé depuis la dernière et bref fois où elle avait pu l’observer. Ce qui ressemblait à un étrange et solide matériel blanc recouvrait entièrement le corps du hollow. Il était très large, plus qu’auparavant, une apparence légèrement plus raffinée, mais le trait qui frappait le plus était son bras gauche, qui aurait dû être inexistant, mais qui ressemblait maintenant à une grotesque brindille se détachant du reste du corps. C’était sa grand-mère qui avait sectionné cette partie de son corps autrefois grâce au pouvoir de son zanpakuto. Elle avait voulu séparer la tête du reste du corps, mais hélas, le hollow s’était déplacé in extremis. La tête était peut-être toujours sur ses épaules, mais il avait un bras fonctionnel en moins. Il avait réussi à s’enfuir peu de temps après.

Et c’était de sa faute.

- Cela fait longtemps, Bone Digger.

Les yeux de la bête toisaient la shinigami un instant. Un moment de silence enveloppa les deux êtres, puis une lueur d’intérêt se manifesta dans les yeux du hollow. De l’intérêt… et de l’amusement.

- Qu’est-ce que c’est que cette impression de déjà-vu? S’enquit la bête à voix haute. Il l’observa attentivement. Ce regard, il m’est familier…

Hana sourit.

- Joli bras, remarqua-t-elle, arrogante.

Il y eut une réaction instantanée et elle évita avec aise le poing fonctionnel qui s’abattit avec force où elle se tenait une demi seconde plus tôt. Le quatrième siège atterrit agilement quelques mètres plus loin, la main reposant sur son zanpakuto, mais elle ne dégaina pas immédiatement.

- Petite garce, cracha faiblement le hollow. Visiblement, il était un tantinet susceptible à propos de son bras. D’ailleurs, la brindille bougea légèrement, c’était vraiment… grotesque à regarder. Je me souviens de toi maintenant, la petite âme aux jambes tremblantes. Il y avait un sourire amusé dans le ton de sa voix. Où est donc la vieille grognasse qui m’a pris mon bras, hein?

Le visage de Hana se ferma. Ses sourcils froncés informaient immédiatement le hollow qui semblait posséder une certaine intelligence.

- Oh? Bone Digger sembla trépigner de joie sur le sol meuble.
Elle n’est plus de ce monde?  Quel dommage, je lui aurais joyeusement arraché le bras à son tour et grignoter chacun de ses petits os fragiles jusqu’à ce qu’il n’y est absolument plus rien.

Son honorable grand-mère n’était pas une femme fragile! Hana encra fermement ses deux pieds dans le sol, fléchissant légèrement les genoux, prête à une seconde attaque à n’importe quel moment. Elle attendait ces retrouvailles depuis longtemps que maintenant qu’elle se trouvait devant Bone Digger, elle avait étudié toute ses attaques connues à ce jour. Même si son apparence était partiellement différente, il était toujours la même créature, non? Alors pourquoi avait-elle se mauvais pressentiment qui la rongeait de l’intérieur?

- N’essayez point de me provoquer, Bone Digger, déclara la jeune femme, très confiante en ses habilités. Je ne suis plus la petite fille de l’époque et aujourd’hui, vous allez disparaître pour toujours. Je vais venger mon père et mon honorable grand-mère!  

Un flot d’énergie passa au travers de son corps, mais le monstre était peu impressionné. C’était comme s’il se retenait de rire à gueule ouverte, mais elle n’écouta que ses instincts de vengeresse et fonça sur sa cible, laissant sa rationalité et son calme de côté. Le hollow se prépara à peine à se défendre, l’observant silencieusement, l’air calculateur.

Hana fonça sur le meurtrier et se retrouva rapidement sous ses yeux. Le hollow ne recula pas et brandit à nouveau son grand poing qu’il s’apprêta à abattre sur elle. Le corps agile disparu subitement de sa vision et se matérialisa au-dessus du hollow. Une éclatante énergie émergea de ses mains, accompagnée d’un bruit de craquement. Le temps d’un clignement de paupière, elle avait déjà tracé d’un triangle inversé en plein air tout en lançant son incantation.

- Bakudō #30. Shitotsu Sansen ! invoqua la noble avant d’envoyer trois lumineux projectiles triangulaires vers sa cible.

Bone Digger se déplaça vers l’arrière, évitant l’un des projectiles, mais le second se planta dans son bras fonctionnel avec force et le placarda au sol et le troisième dans sa jambe gauche. Il grogna, certes, mais il ne tenta pas plus de se défendre. Mais quel était donc son jeu?

- Hadō #33. Sōkatsui !

Un torrent de flammes bleues se manifesta dans le creux de sa paume et se déversa avec force sur le corps du hollow empalé partiellement au sol. Hana se laissa tomber vers le sol et posa ses pieds à la bordure du cratère qu’elle venait de créer. Son regard pâle sonda la poussière qui s’élevait doucement du sol, à la recherche de Bone Digger. Un rire à faire glacer le sang se manifesta soudainement du fond du cratère.

L’écran de poussière se mit alors à disparaître, laissant apparaître un corps entièrement craquelé qui se désintégrait peu à peu. Un bras tomba en poussière, suivit d’un large morceau provenant du torse, puis le reste sombra par après. C’est avec horreur que Hana toisa une nouvelle silhouette se tenant au centre de débris blanchâtres.

- Fufufu, l’ombre se mit à rigoler alors que le rideau de poussière retombait complètement. Son corps humanoïde se mit à produire plusieurs craquements dégueulasses. Surprise, ma mignonne?

Elle sentit une douleur lui comprimer la poitrine, mais elle l’ignora.

- Vous êtes… arrancar, remarqua la dame avec horreur.

Un terrifiant sourire carnassier déforma la gueule de l’arrancar, la tête tournée dans une position impossible. Les débris qui traînaient à ses pieds étaient donc une forme de coquille, une armure en quelque sorte? Elle aurait dû porter plus attention, aucune information de l’avait préparé à cela. Elle pensait devoir avoir à faire à un hollow plus ou moins ordinaire, plus fort que le commun des hollows, certes, mais pas un arrancar. Cela changeait grandement ses plans.

- Je vais finir ce que j’aurais dû faire avant, déclara finalement l’arrancar. C’est à ce moment-là qu’elle remarqua qu’il lui manquait toujours un bras. Certaines choses ne changeaient pas, même après une évolution.

L’arrancar disparu subitement du fossé et se manifesta d’un parfait sonido juste devant Hana. La scène sembla se dérouler au ralenti alors que Bone Digger lui annonçait qu’elle était vraiment trop lente. La lame de l’ennemi rencontra la sienne.

- Trop lente, j’ai dit! Il lui envoya un coup de pied monstrueux dans le ventre et envoya balader le quatrième siège au loin. Fufufufu!

Le dos d’Hana rencontra sauvagement quelque chose de solide  et elle tomba lourdement par terre, le souffle coupé. Elle tourna la tête et sa vision percuta un genre de pilier blanchâtre. Ses yeux s’agrandirent de stupeur en apercevant ce qui constituait l’objet. De multiples ossements, brisés et sous divers forme, écrasés les uns sur les autres et prenaient une forme solidifiée. Le pilier tomba ensuite peu à peu en poussière et disparu au travers du sol.

Hana reporta aussitôt attention vers l’arrancar. Ce psychopathe… Elle se redressa en titubant et planta ses pieds dans le sol. Bone Digger rigola dans son coin, chaque fois que sa mâchoire faisait un mouvement, un craquement se faisait entendre.

- Tu pensais vraiment pouvoir me toucher ne serait-ce qu’une fois avant tes piètres compétences, lui fit remarquer l’arrancar avec une expression arrogante. Oh que je vais te faire mal, je vais briser tes os un par un, je vais me délecter de chacun de tes petits cris, tes ossements ne seront plus que poussière et ils me rendront que plus fort, fufufufu!

Un craquement de mâchoire venant de lui, un frisson d’horreur de la part d’Hana. Sale pourriture. À nouveau, la douleur lui comprima la poitrine, des séquelles provenant de sa dernière altercation avec un arrancar.

- Vous êtes vraiment arrogant, on dirait que perdre un bras n’a pas servi de leçon, je devrais peut-être trancher le deuxième, pensa à voix haute la dame en feignant un faible sourire.

- Sale garce, cracha le hollow évolué avant de foncer vers elle.

La créature possédait réellement un complexe au sujet de son bras observa Hana qui s’amusa cruellement de sa réaction impulsive. Sa lame s’entrechoqua à quelques reprises à celle de l’arrancar, mais elle s’interdit de faiblir à nouveau sous les coups. Elle esquiva le reste des attaques avec une aisance raffinée par plusieurs années d’entraînement. Le monstre grogna avant de subitement s’arrêter pour planter son épée dans le sol et abattre sa main dans la terre.

La shinigami fit un bond vers l’arrière, l’air pénétrant avec force dans son pifeng arborant le symbole de son clan dans son dos.

- Garra de hueso, marmonna Bone Digger.

Hana retomba agilement par terre, mais cela fut son erreur. Elle sentit le sol trembler sous ses pieds, puis de long filament élargis et osseux se mirent à fendre la terre pour l’attaquer. Les pointes acérées la manquaient de très peu, mais ils sortaient à une vitesse difficile à rivaliser. Elle entendit un cri provenant de Bone Digger et elle sentit un flot désespéré d’adrénaline lui vriller le corps. Un écran de poussière émergea subitement de la terre et l’engouffra complètement. Un moment de silence s’établit jusqu’à ce que l’arrancar puisse à nouveau apercevoir son corps.

- Oh?

Entortillée dans une position presque impossible et inconfortable, les pics osseux avaient traversés tous les espaces libres entre ses membres, mais cela signifiait qu’Hana pouvait difficilement bouger par elle-même sans se blesser en même temps. Quelques pics avaient réussis à endommager ses vêtements en les traversant et à abîmer partiellement ses bras et ses cuisses, rien de mortel, pour l’instant. Elle remercia sa souplesse longuement façonnée par des années de pratique à la danse.

- Quelle flexibilité, s’étonna l’arrancar. Mais malheureusement, tu ne peux plus bouger, n’est-ce pas? Il s’approcha dangereusement de sa proie. Oh, tes os feront la plus belle musique du monde…

Immobilisée, Hana observa le monstre s’approcher sournoisement d’elle. Peu importe comment elle décidait de bouger, elle se blesserait ou s’empalerait sur le os pointus.



┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Uranara Hana


Rose + 5
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Red Pineapple
Sexy Red Pineapple
avatar



53 posts

Squatte depuis le 12/05/2017

31 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
69/100  (69/100)
XP:
200/12500  (200/12500)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Lun 3 Juil - 16:35


Titanium
Uranara Hana et Abarai Renji
Le soleil était sur son déclin, bientôt, il laisserait une traînée de nuages orangés derrière lui. Le Roku ban tai Fukutaichô venait de terminer le dernier dossier de la journée, mais son travail n'allait pas s'arrêter là. Effectivement, suite à sa discussion avec son Taichô, le matin même, il devait aider quelques membres de sa division pour effectuer une patrouille dans le Rukongai. En temps normal, le noble n'aurait pas demandé cette requête, mais au vu des événements récents, il valait mieux être sur nos gardes et surtout ne pas laisser une telle chose se reproduire.

Ne voulant pas se faire attendre, Renji se leva de son siège et prit son Zanpakuto qui était posé sur un coin de son bureau, avant de quitter la pièce en refermant la porte derrière lui. Il marchait dans les couloirs de sa division pour rejoindre la grande porte derrière la division, c’était le point de rendez-vous pour son groupe de patrouille. Il attendait tranquillement, son avant-bras négligemment posé sur la garde de son arme. Heureusement, il n’eut pas à patienter bien longtemps, car un petit groupe de Shinigami vint à sa rencontre. Ils étaient, plus ou moins, tous contents de passer leur patrouille en compagnie de leur supérieur.

« - Tout le monde est là ? Bien… Nous allons donc faire des groupes, puis nous répartir quelques zones. Et enfin, nous nous rejoindrons pour rentrer. S’il se passe quoi que ce soit, aidez vos partenaires, mais ne prenez pas de risques inutiles. »

Les Shinigamis acquiescèrent et ils commencent à marcher pour se rendre au point de rendez-vous. Une fois qu’ils arrivent au point de rendez-vous, Renji fit les groupes, tous composés de quatre personnes, puis il leur donna une zone à patrouiller. Il leur souhaite un bon travail, avant de partir à son tour dans sa zone, en compagnie de ses collègues. Ils n’étaient pas vraiment très loin de la limite entre la zone nord et la forêt du Rukongai. Renji connaissait plutôt bien ce genre de quartier, très pauvre et occupé par des voyous. Il ne leur en voulait pas d’être ainsi, ils n’avaient pas eu la chance d’être aidés à leur arrivée. De plus, le Seireitei ne les aidait pas à améliorer leur situation. Certains étaient obligés de voler des choses, comme des vêtements ou des objets du quotidien. Cela faisait remontrer des souvenirs dans l’esprit du Fukutaichô… Sa rencontre avec Rukia… Ainsi que la mort de ses amis.

Il marchait dans les rues poussiéreuses, regardant autour de lui de temps en temps. Le quartier était plutôt calme, quelques oiseaux chantonnaient sur des branches, vers la forêt qui était un peu plus loin. Néanmoins, Renji restait sur ces gardes et en profita pour poser quelques questions aux personnes dans les environs, enfin de savoir s’ils avaient vu quelque chose d’étrange ces derniers jours. Certes, il attendait les résultats des preuves qui étaient en analyse à la douzième, il voulait tout de même mener sa petite enquête. On ne sait jamais, quelqu’un pourrait avoir une information importante.

Malheureusement, il ne trouvait absolument rien qui était en rapport avec son affaire. Néanmoins, ils étaient contents de voir un Shinigami dans les parages, car depuis quelques heures, ils ne se sentaient pas du tout en sécurité à proximité de la forêt. Renji nota cette information dans un coin de sa tête et il en demanda davantage. Personne ne savait réellement ce qui se passer, mais ils étaient sûrs qu’une bête avait élu domicile depuis quelques jours pas loin de chez eux. Le Fukutaichô les informe qu’ils iraient voir ce qu’il se passe et qu’il en touchera un mot à ses supérieurs. C’était assez rare, mais il se pouvait qu’un Hollow soit dans les parages, dans ce cas, le tatoué devra faire en sorte qu’il ne vienne plus troubler la paix des âmes errantes.

Soudain, alors qu’il s’approchait de la dite forêt, le tatoué ressenti légèrement un reiatsu qu’il connaissait plut bien, celui de son quatrième siège, Uranara Hana. Les photos du dernier crime passant dans sa mémoire, il n’attendit pas une seconde pour courir vers elle en essayant de ressentir la présence d’un quelconque ennemi, tout en cachant la sienne. L’un de ses partenaires de patrouille voulait l’accompagner, mais il lui ordonna de rester à l’écart et de faire en sorte que personne ne le suit et de continuer leur ronde. Il ne savait pas ce qu’il allait trouver là-bas et cela pouvait être vraiment dangereux. Pour l’instant, il avait l’effet de surprise et il ne pouvait pas gâcher cette chance. L’homme fut d’abord surpris, mais acquiesça et rebroussa chemin, avant que le Fukutaichô reprenne sa course.

Renji allait de plus en plus vite en serrant les dents et la garde de son Zanpakuto de rage, car depuis un petit moment, il sentait la présence de quelqu’un d’autre. De plus, il avait entendu une explosion. Comme il était encore loin, il ne savait pas du tout ce qu’il se passait et il avait peur de perdre encore un membre de sa division. Pleins de questions lui passaient par la tête. Pourquoi est-elle là ? Pourquoi toute seule ? À qui appartient cette énergie ? Serait-ce encore une attaque ? Pourquoi sur elle ? Visaient-ils vraiment la sixième division ? Bref, il ne comprenait toujours pas pourquoi une telle attaque, mais une chose était sûre, il n’allait pas rester les bras croisés à attendre. Il était déjà frustré de n’avoir pas été présent quand on avait possiblement besoin de lui. Sans doute qu’il n’aurait pas réussi à arriver à temps… Ou qu’il aurait fini comme les victimes… Mais il ne les aurait pas laissé faire aussi facilement.

« Hoero… ZABIMARU »

Renji usa d’un shunpo sur une branche et sauta vers l’avant pour rejoindre la clairière, où était la Shinigami et l’Arrancar. Il fit un mouvement de fouet horizontal pour que les segments passent sous la femme pour la libérer, mais il n’arrêta pas son mouvement et dirigea maintenant son arme contre son nouvel adversaire. Celui-ci se protégea de son bras valide… ou est-ce une sorte d’armure d’os ? Renji n’a pas vraiment eu le temps de le voir, car une fois qu’il avait atterris à côté de la femme, il la prit contre lui pour user d’un autre shunpo et d’aller sur un gros rocher un peu plus loin. Il la lâcha et fit revenir son arme en mode compact. Il regardait l’Arrancar, tout en lâchant Hana. Debout sur le rocher, il avait un regard empli de rage et de frustration. Il bouillonnait intérieurement... Ce type allait passer un mauvais quart d'heure.

« - Hey ! On ne t’a jamais dit que ça ne se faisait pas d’attaquer une femme ? Ou t’es le genre de type qui ne fait qu’attaquer les plus faibles que toi, parce qu’il a peur de se faire botter le cul. »
©Ichibari

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Autres signatures:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil Blanc
avatar



162 posts

Squatte depuis le 09/11/2016

23 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
64/100  (64/100)
XP:
4050/10000  (4050/10000)
Spécialité: Kidô



Ven 14 Juil - 6:29

Titanium
Abarai Renji & Hana
Cut me down, But it's you who has further to fall, Ghost town, haunted love, Raise your voice, sticks and stones may break my bones, I'm talking loud not saying much, I'm bulletproof nothing to lose, Fire away, fire away, Ricochet, you take your aim, Fire away, fire away, You shoot me down but I won't fall, I am TITANIUM!

 Était-ce ainsi que son père avait trépassé? Le corps empalé en hauteur avant de disparaître dans le néant? La jeune femme observa silencieusement l’arrancar qui s’approchait de sa position. Malgré la tranquillité étonnante qui figeait son expression sur place, son corps, quant à lui, bouillonnait de l’intérieur. Perchée contre son gré, elle observa son assaillant, tentant de le comprendre, d’obtenir de l’information utile rien qu’à le regardant. Son bras en moins pouvait être un avantage, s’il ne savait pas se débrouiller sans. En utilisant son arme, il possédait un membre en moins. La chair d’un arrancar était déjà solide par elle-même et son ennemi semblait apprécier être recouvert d’une seconde couche qui ressemblait certainement à une barrière osseuse. Sachant comment des os normaux pouvaient être fragiles, les siens devaient clairement sortir de l’ordinaire.

Une lueur animée passa dans les yeux clairs du quatrième siège. Hana refusait de périr aussi aisément sans défier son adversaire avec tout ce qu’elle avait. Elle s’était durement entraînée pendant plusieurs années, elle avait subie docilement ses propres plaies et ses blessures. Elle refusait de partir sans avoir venger son père et la peine de sa grand-mère.

« Hoero… ZABIMARU »

La dame cligna une fois des paupières, incrédule. Même l’arrancar, partiellement surpris avança son bras fonctionnel afin de protéger son corps de tout contact. Quant à Hana, elle sentit rapidement son emprisonnement faiblir ainsi que son corps sombrer dans le néant l’espace d’un instant avant qu’une force un peu brusque et masculine ne l’attrape par la taille en un clin d’œil. C’est à peine si elle eut le temps de se remettre de la surprise qu’un shunpo l’apporta un peu plus loin. Une tentative d’être hors de portée de son vieil ennemi, visiblement, mais hélas, elle ne connaissait pas encore tout à fait le niveau de son adversaire. « Abarai… fukutaicho », s’étonna intérieurement la dame, ne s’attendant certainement pas à l’apparition de cet homme au cours de sa quête. Peut-être aurait-elle dû ressentir de la honte ou de la reconnaissance, mais en fait, c’était de la frustration et un brin d’indignation qui chauffèrent ses joues lorsque celui-ci prit la parole.

- Abarai-fukutaicho, je ne sais pas si vous avez réellement une si faible estime de moi-même, ou alors vous n’êtes qu’un  idiot, s’indigna sarcastiquement la jeune femme. Elle arbora un air un peu prétentieux, remettant ses vêtements en ordre et replaçant une mèche fugueuse derrière une oreille.

La silhouette de l’arrancar s’agita un peu plus loin, ce qui attira aussitôt son attention. Elle laissa son indignation de côté pour le danger qui était fort bien prioritaire sur le reste. Bone Digger ne semblait pas trop apprécier l’interruption du lieutenant, il avait même l’air particulièrement dégoûté.  

- Toujours la même histoire, on s’amuse avec une garce et il faut toujours qu’un autre vienne s’en mêler, cracha la créature en toisant les deux individus un peu plus loin. Fufufu, la dernière fois qu’un homme a voulu protéger une stupide femme de moi, il s’est fait broyer et j’ai mangé chaque petit brin de poussière laissé derrière.

Les paroles furent décochées cruellement et se plantaient tout droit dans leur cible. Hana sentit sa poitrine se comprimée d’une douleur qu’elle n’avait pas ressentie depuis fort longtemps. Était-ce lors de l’annonce du décès malheureux de son père ou lors des funérailles alors qu’il n’y avait aucun corps pour permettre proprement le deuil. Les lèvres de la dame tremblèrent sous le coup de cette vive émotion, mais elle n’allait pas laisser le tourment qui l’envahissait trahir son masque. Une fureur qui lui était encore inconnue jusqu’à ce jour explosa à l’intérieur de son esprit.

- Comment osez-vous, marmonna la jeune femme alors que son poing se refermait furieusement sur la poignée de son zanpakuto. Puis elle s’avança de quelques pas, allant même jusqu’à se placer nonchalamment devant son lieutenant. Je vous remercie de votre aide, Abarai-fukutaicho, mais cet arrancar, il est à moi.

Son expression était résolue. Son père avait été vaincu par cet arrancar de malheur. Sa grand-mère, bien qu’elle eu gardé des morceaux du hollow, avait mis fin au combat sur une certaine égalité. Puis, maintenant, il ne restait plus qu’elle. Une certaine rage anima subitement ses yeux clairs et ensuite elle se projeta sans prévenir vers Bone Digger qui semblait s’amuser de la situation. Elle libéra à nouveau sa lame de son fourreau, puis fonça vers la créature qui évita sans difficulté sa première attaque.

Elle était tout près de lui lorsque la bête partiellement masquée reprit la parole d’un ton arrogant et cruel.

- Il y avait du sang et des membres partout, c’était un agréable spectacle, déclara l’arrancar avec son sourire carnassier et sa mâchoire qui craque. Ses yeux bougeaient toujours quand j’ai démembré sa tête au reste de son corps mou.

L’horreur passa sur le visage d’Hana qui vit complètement rouge et en perdit toute retenue. Elle poussa un cri de rage mal contenue se rua sur Bone Digger qui la regardait toujours avec son sourire dégoûtant. Il échappa à la lame de la shinigami à quelques reprises avant de finalement parer, son expression étant presque celle d’un enfant en train de jouer. Enragée, la dame accéléra et frappa plusieurs coups furieux sur la lame de son adversaire, celui faisant des bonds vers l’arrière simplement pour lui rendre la tâche un tantinet plus difficile. Cling, clang, cling, cling. Le son de la lame frappant sa cousine résonna dans la tête du quatrième siège qui était devenue prisonnière d’une vision en tunnel.

Après une ou deux minutes de leur danse, l’arrancar riposta momentanément et désarma habilement le quatrième siège qui ouvrit des yeux stupéfaits sur son zanpakuto qui partait voler dans un angle différent.

- Ha ! s’exclama Bone Digger. Qu’est-ce que tu vas faire sans ton ar…. Hngh !

Un poing royal s’enfonça dans le visage de la créature qui se fit clairement interrompre dans sa tirade. Une douleur atroce résonna dans le bras de la dame, mais l’adrénaline réussit à couvrir le pire de sa souffrance. Un craquement dégueulasse se fit entendre, elle ne savait pas si c’était la mâchoire de l’arrancar qui lâchait pour de bon ou s’il s’agissait de ses pauvres jointures. Pourtant, profitant de l’effet de surprise, elle le frappa une seconde fois, puis une troisième avant de lui planter un genou furieux dans le ventre. La créature valdingua quelques mètres plus loin et disparu partiellement derrière un rideau de poussière.

Pendant ce temps, la shinigami fit un bond en direction de son zanpakuto qu’elle reprit agilement en main. Elle posa ensuite son genou non traumatisé au sol en haletant. La main utilisée plus tôt pour taper son adversaire tremblait violemment. La peau d’un arrancar était d’une solidité dérangeante, surtout pour une personne qui usait rarement de son corps à corps. Une lueur verdâtre émana de sa main blessée alors qu’elle tendait au moins de détendre ses nerfs à vifs et la douleur brûlant ses doigts.



┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Uranara Hana


Rose + 5
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Abarai Renji (Finish)
» Recensement des avatars
» Dur dur! Ben non, c'est mou! [PV Renji & Courage]
» Les sabres carmins {Renji & Byakuya
» Il est temps que la pluie cesse... ( PV Renji)