Aller à la page : Précédent  1, 2
 Une bonne pluie qui rassemble.... ( Pv Hana, Shirome)
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Dim 2 Juil - 22:32

Une bonne pluie qui rassemble
Kuchiki Byakuya & Rensei Shirome & Hana
My heart of gold and rain

 La pluie s’effondrait avec force sur les toits de la division, Hana pouvait clairement entendre la musique naturelle fouetter les fenêtres et les murs, accompagnée de près par la rumeur du tonnerre. Au moins, elle ressentait très peu l’humidité, quelque chose qu’elle appréciait que très peu. L’humidité, ça collait à la peau même lorsque l’on portait de bons vêtements et ça ruinait sa coiffure et seuls les dieux pouvaient savoir à quel point la coiffure d’un Uranara était quelque chose d’exceptionnellement important !

D’ailleurs, elle passa discrètement sa main près de ses tempes pour faire certain que ses mèches étaient toujours bien en place. Peut-être que cela lui donnait l’air d’être une femme superficielle, mais hélas, elle avait été élevé ainsi. La dame aborda une expression sereine lorsqu’elle apprit que son capitaine partageait son opinion sur la nature et le pouvoir qu’elle avait sur eux. Elle adopta ensuite une expression curieuse lorsque le noble lui répondit au sujet de son fameux thé. Visiblement, il était obsédé à l’idée de garder le secret. À croire qu’il possédait des herbes de jouvence sous son uniforme. À cette pensée, elle dissimula un sourire amusé, mais ne chercha pas plus loin, il s’agissait de ses affaires.

Le quatrième siège demeura silencieux pendant que son supérieur lui servait le thé. L’odeur particulière lui titilla les sens, elle en rougit presque. Elle accepta poliment le présent de son capitaine, baissant docilement les yeux. Cet homme avait l’air si… ordinaire sans son haori si on n’observait pas le reste de sa présente apparence, c’est-à-dire l’eau en trop un peu partout. L’espace d’un instant, elle détailla les traits de son visage.

- Les bienfaits du thé sont bien connus par ceux qui daignent les apprécier à leur juste valeur, observa sagement Hana.

Pendant sa courte observation, elle laissa ses doigts graciles se réchauffer autour de la tasse.

- Vous ressemblez beaucoup à votre père, Kuchiki-taicho, commenta soudainement la jeune femme sans réellement songer à ses propos et à la bienséance. La dame n’avait jamais rencontré le père de son capitaine, peut-être que son observation lui paraîtrait des plus étranges. Elle se souvenait simplement d’une photo qu’elle avait déjà vue dans les documents privés de sa grand-mère.

Puis, c’est à ce moment-là qu’elle comprit qu’il ne s’agissait peut-être pas du sujet de conversation le plus pertinent à avoir avec son capitaine. Elle se mordilla la lèvre inférieure, à croire que sa langue était plus facile à délier qu’elle ne le pensait réellement. Ses yeux pâles dérivèrent ailleurs.

- Pardonnez-moi, je n’ai pas connu cet homme, je ne devrais pas le mentionner aussi aisément en votre présence, dit-elle simplement. De plus, si son capitaine cherchait à savoir comment elle avait pu connaître ne serait-ce qu’une simple information comme l’apparence de son paternel, elle n’en serait que plus embarrassée. Comment expliquer que sa grand-mère, ou plutôt que chaque chef du clan Uranara conservait un précieux livre contenant les célibataires nobles du Seireitei.

Franchement, il ne s’agissait pas d’une rare pratique, les nobles appréciaient se marier entre eux et évitaient la racaille du rukongai. Une opinion qu’ils ne partageaient certainement pas tous, mais elle était commune. Uranara Emu, ambitieuse comme elle l’avait été, avait longuement cherché à marier les siens dans le clan Kuchiki, sans réel succès, visiblement.

Elle poussa un petit soupir. Il ne manquait plus que Shirome afin d'apprécier les mets qu'elle avait apportés.


ϟ  Éclair blanc ϟ
ϟ Éclair blanc ϟ
avatar



577 posts

Squatte depuis le 15/11/2014

24 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
2300/8000  (2300/8000)
Spécialité: Kidô



Mar 25 Juil - 20:22

Au final cette petite sortie en essayant de ne pas se mouiller Shirome le voyait comme un moment agréable, un petit entraînement, elle essayait de faire de son mieux pour anticiper les changements de direction de la pluie et du vent pour finir le moins possible trempée tout en effectuant quelques shunpos et l'on pouvait dire que ça marchait plutôt bien ! En plus, Shirome pouvait écouter le doux son de l'orage. Que pouvait-elle demander de mieux pour cette matinée, sérieusement ? Certainement rien du tout.

Elle était donc arrivée devant la porte du bureau de son Taichô. Doucement, elle y entra, presque solenellement, en fait, prenant la clef donnée elle se rendait vers la petite porte qu'il lui avait indiquée afin de l'ouvrir. Après avoir parcouru la pièce du regard pour trouver l'armoire elle s'y dirigea et prit rapidement les rechanges de Byakuya, ferma la porte et hop, d'un shunpo respectueux -enfin, dans son intention, on ne peut pas vraiment dire qu'un shunpo peut être respectueux n'est-ce pas ?- Shirome quitta la pièce avant de la refermer à clef. Elle avait fait de son mieux pour ne rien voir. De toute façon même si elle avait entraperçu quelque chose que tout le monde aurait trouvé « étrange » voire « étrangement normal et / ou prolétaire » Shirome n'aurait rien changé ni rien dit.

Elle soupira alors qu'elle dissimulait les affaires dans son haut de shihakusho, entre le tissu noir et le blanc pour qu'il ne soit pas mouillé. Reprenant son parapluie déposé au sol pour qu'il ne mouille pas le bureau de Byakuya, la petite blanche recommença son manège avec le parapluie jusqu'à arriver de là ou elle était partie. Elle lâcha un long soupire, contente, avant de fermer le parapluie et de le déposer là ou il pourrait sécher, sortant ensuite la tenue de Byakuya. Tout était sec et la huitième siège aussi. Toquant rapidement à la porte de la salle commune, elle s'annonça.

«  C'est bon je suis là ! Je ne suis pas mouillée.  »

Elle pouvait dire que ça sentait plutôt bon à l'intérieur, ça sentait. Le thé ! Ca sentait vraiment bon en plus. Se dirigeant vers le capitaine de la division, Shirome lui tendait sa tenue avec un sourire, attendant qu'il la prenne, lui donnant aussi la clef.

«  Voilà. Vous serez plus à l'aise ainsi j'en suis sûre.  »

Inclinant légèrement la tête tout sourire Shirome attendait qu'on l'invite éventuellement à s'asseoir. Elle était plutôt…. Mouvementée mais elle savait garder sa politesse.


┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



1188 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

35 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
14350/18000  (14350/18000)
Spécialité: Kidô



Jeu 27 Juil - 15:21




C'est lentement que le noble porta à ses lèvres le liquide bienfaisant. Savourant sa saveur d'une gorgée lente et étudiée, comme pour laisser le temps à son esprit de refaire surface, après cette pensée des plus éloignées. La pluie se faisait toujours entendre par son martèlement sur les tuiles régulières, comme pour soutenir cet orage des plus tumultueux. Relevant un peu son regard, il put entrevoir le geste naturelle et particulièrement soigneux d'Hana envers sa propre chevelure. La noble se se lisait rien qu'en cela, en elle.. Pourtant, Byakuya ne trouva pas ceci agaçant, contrairement à ce qu'il pourrait penser face à une soirée des plus mondaines. Sans doute parce qu'il trouvait en cette femme quelque chose qui ne paraissait pas calculé.  La chaleur se diffusait déjà en son être, lui faisant oublier l'effet de l'eau sur sa peau encore humide. Le silence qui venait de prendre place n'avait rien de désagréable  et cependant il fut rompu par la voix de sa subordonnée, venant à  conforté l'idée que le thé était depuis toujours une boisson d’exception. En cela, le capitaine des lieux ne pourra lui donner tort et il inclina légèrement son visage, comme pour appuyer ses dires, avant de reprendre une autre gorgée... qui cette fois ci resta bien en suspend, dans son palais. Pour un peu il se serait même étouffé.Non pas que le regard d' Hana le dérangeait, mais c'est bel et bien ce qu'elle venait d'ajouter...  Jamais encore, l'une ou l'un de ses hommes n'avaient fait un tel rapprochement de sa personne à celle de son père, de manière aussi direct. C'était même assez peu courant que notre chef de clan ne croise quelqu'un pour le lui rappeler. Il lui semblait qu'il s'était dérouler une éternité, depuis la dernière fois qu'on lui avait parler de cette ressemblance physique... mais aussi de sa différence...Son père  avait toujours été un homme bon de cœur et d'action.  Seulement sa force lui faisait défaut et c'est cela qui l'emporta, laissant derrière lui un fils qui avait dorénavant, pour fardeau de démontrer sa puissance ainsi que ses facultés à diriger dignement le clan. Byakuya avait dû apprendre à dresser son caractère impétueux, tout en gardant au fond de lui , ce cadeau qu'il détenait de son défunt père.. la bonté.. Cette même qualité qui l'avait fait se battre pour vivre auprès d'Hisana, comme d'adopter Rukia.

Avalant enfin cette gorgée, le noble tourna son visage encore humide vers Hana, mais nul mot ne vint à sa bouche. Seul son regard anthracite paraissait la contempler. Il n'y avait aucune colère, ni même une remontrance.. mais peut être un éclat empreinte de tristesse qui dura une fraction de seconde avant de s'éteindre.. n'offrant plus qu'un aspect insondable. Non, elle ne venait point de le blesser, mais c'était un souvenir auquel il n'avait pas songé depuis longtemps. Et alors qu'elle s'employait à s'excuser pour une telle familiarité, Byakuya leva lentement sa main gauche, comme pour l'arrêter.



J'ignorais que vous puissiez avoir déjà vu son portrait, pour dire une telle chose. Cependant je prendrais cela pour un compliment.  


Car pour une fois, ce n'était pas dit dans le sens, ou il serait trop faible, comme certains anciens le  lui disaient pour le stimuler a en faire toujours plus. Mais il n'en parlera pas plus, car sa vie privé ne regardait que lui même. C'est à ce moment précis que la porte s'ouvrit à nouveau pour laisser apparaître un éclair blanc, j'ai nommé Shirome, Byakuya observa prestement qu'elle possédait ses effets, alors qu’elle se rapprochait d'eux tout en lui tendant ses affaires. Il les lui prit avec soin avant d'incliner un peu son visage tout en la remerciant d'une voix toujours aussi monocorde mais reconnaissante malgré tout. Tenant la clef en main, il  se détournait déjà pour allé se changer un peu plus loin, dans l'ombre de la pièce à côté. Ce faisant, il eut un bref arrêt  et  laissa alors entendre à nouveau sa voix dans la direction de la nouvelle arrivante :


Le thé est encore bien chaud, il serait sage que vous en profitiez à votre tour.


Simple invitation caché, tel un remerciement de plus, alors qu'il disparut dans l'ombre... laissant la porte en embrasure derrière lui.  Posant soigneusement ses effets sec sur une table, il s'écarta enfin pour retirer son habit détrempé et froissé par la même occasion, avant de les étendre sur différentes chaises... les laissant s'égoutter. Cela allait encore demandé du travail pour le service d’entretien, mais le noble fera en sorte de ne pas être des plus ingrat non plus dans l'affaire.  Avec l'aide d'un linge, il s'essuya encore à nouveau  les cheveux puis la peau, avant de se rhabiller, non sans être satisfait de se sentir enfin au sec. Rajustant parfaitement son uniforme, il enfila en dernier son Haori, reprenant alors sa place de Taicho, et non plus de simple shinigami.. comme il en avait l'air précédemment. C'est là qu'il surprit son propre reflet sur le carreau d'une vitre.. diantre.. il avait les cheveux emmêlés.. la prestance. Pouvait aller se revêtir pour la peine. Le noble tâcha de passer un peu ses mains, tel un peigne, mais.. cela ne fut pas des plus probants... d'ordinaire c'était la doyenne qui s'occupait de sa chevelure.. Il en fronça des sourcils... Voila un épineux problème.


┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Lun 31 Juil - 23:55

Une bonne pluie qui rassemble
Kuchiki Byakuya & Rensei Shirome & Hana
My heart of gold and rain

 Un bref malaise comprima la poitrine de Hana, une attaque sournoise qu’elle chassa d’un clignement de paupières tout aussi instantané. Avait-elle prit sa dose d’antidote, ce matin-là? Non, elle avait oublié telle une idiote. Cela ne pouvait pas être bien grave, le pire était passé, il ne restait qu’à son corps de chasser les restants de la bête. La dame n’avait pas à s’inquiéter, tout allait bien. Elle n’avait pas sombré dans les abîmes et s’en était sortie indemne! Enfin presque…

Son attention se reporta immédiatement sur son capitaine qui réagissait à ses propos un peu trop familiers. Oui, il ressemblait définitivement beaucoup à son père, ou du moins, sur le point physique. C’était les bienfaits de la génétique, quant au reste, elle ne connaissait pas suffisamment les deux hommes pour faire de quelconque liens et elle n’oserait jamais le faire, ou du moins, pas à voix haute. C’était comme si inconsciemment, elle était poussée à frôler les limites auprès de son capitaine. N’avait-elle pas fait la même chose lorsqu’il avait eu la gentillesse de lui rendre visite après sa défaite?

La jeune femme se sentit drôlement soulagée lorsqu’il lui déclara qu’il prendrait ses dires pour un compliment, mais elle fuit tout de même ses yeux clairs. À ce moment-là, la porte s’ouvrit non loin d’eux et l’éclair blanc passa rapidement dans l’ouverture. Elle tendait déjà les effets désirés à leur capitaine. Un petit sourire ourla les lèvres de l’Uranara qui était soulagée à l’idée de ne pas devoir finir avec un capitaine qui serait coincé au lit avec une fièvre.

Elle salua sa collègue d’un petit hochement de tête poli. La chef du clan Uranara indiqua ensuite d’un geste élégant la tasse encore fumante laissée derrière par le capitaine de la sixième division. Celui-ci avait eu la gentillesse de partager son précieux avec les deux membres de sa division, ce serait du gâchis de ne pas en profiter le plus possible.

- Je vais placer les autres plats, dit finalement la dame après que le capitaine se soit faufilé hors de la salle. Elle se déplaça calmement jusqu’aux plats qu’elle se mit à répartir soigneusement au centre d’une table. Même si elle n’avait point cuisiné cette nourriture elle-même, la jeune femme était tout de même fière de partager les créations des cuisines de son domaine avec son capitaine ainsi que sa collègue. Est-ce que vous aimez le saumon, Shirome-san?

Maintenant, il ne manquait plus que le capitaine de la sixième division.


ϟ  Éclair blanc ϟ
ϟ Éclair blanc ϟ
avatar



577 posts

Squatte depuis le 15/11/2014

24 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
2300/8000  (2300/8000)
Spécialité: Kidô



Ven 4 Aoû - 19:15

Même si le ton de la voix de son Capitaine n'était pas chaleureux, un merci restait un merci et cela était important pour la jeune femme qui lui répondait avec un sourire joyeux, et lui, certainement chaleureux. Mais elle ne lui reprocherait jamais de ne pas avoir ce genre d'attitude, s'il était chaleureux, c'était par d'autres moyens, que ceux qui critiquaient Byakuya pour des choses abracadabrantes ne pouvaient pas voir. Alors qu'il se rendait dans une autre pièce pour se changer et quitter ces habits trempés, il lui proposa de prendre un thé. Le sourire sur son visage s'illumina de plus belle : c'était précisément à ce genre de choses auxquelles elle pensait, sans savoir le prix exhorbitant de cette préparation, elle en était ravie, quoi qu'il en coûte.

«  Avec plaisir, merci beaucoup !  »

De ce fait la petite blanche se dirigeait vers la tasse de thé qu'Hana lui indiquait, la prenant en main avant de souffler un peu dessus… Elle sentait vraiment bon et rien que l'odeur lui faisait du bien. Elle soupira un petit peu alors qu'Hana allait chercher les plats. Oh oui, Shirome mourrait presque de faim ! Heureusement que son ventre se retenait de faire un bruit terrible, quoi que cela ne l'aurait peut-être pas vraiment gênée, au final… Tandis qu'Hana lui demandait si elle aimait le saumon, la shinigami hocha la tête tout en répondant :

«  Oui, beaucoup !  »

Laisssant Hana finir d'installer les mets elle vint s'installer après s'être assurée que trois chaises étaient présentes, le cas échéant, en ramenait une pour que tout le monde puisse s'asseoir.

«  Ca a vraiment l'air bon, je suis contente de ne pas avoir mangé ce matin, héhé.  »

Assise sur sa chaise, bien qu'elle ait faim Shirome n'était pas du genre impatiente ou affamée alors elle attendait que le capitaine fasse son retour et qu'Hana s'installe pour commencer de manger. Les plats d'Hana, le thé de Byakuya, les sucreries de Shirome, au final, c'était presque un repas entier qui avait été confectionné à l'aide de trois personnes qui ne s'étaient à la base pas concertées.

«  Vous avez vu, Hana-san, je ne suis même pas trempée, hihi. J'aime bien jouer avec la pluie, c'est plutôt drôle… Oh et je crois que l'orage à l'air de se calmer… quel dommage.  »

Il n'y avait certainement que la jeune femme qui s'en trouvait embêtée. Mais bon au moins elle avait eut l'occasion de se trouver en dessous le temps d'aller chercher les habits du Capitaine Kuchiki.


┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



1188 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

35 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
14350/18000  (14350/18000)
Spécialité: Kidô



Lun 7 Aoû - 14:20




Pendant que les deux jeunes femmes se réchauffait auprès du thé, Byakuya décida de retirer  ses Kenseikaan pour venir prudemment passer ses doigts dans sa chevelure, démêlant ce qui pouvait l'être. Une gestuelle appliquée et patiente, alors que  l'homme pouvait entrevoir parfois son reflet grâce aux éclairs.Cependant, ces derniers ce faisaient peu à peu plus éloigné, laissant le grondement du tonnerre se faire moins imposant dans les cieux. La tempête s'apaisait donc enfin ?  Cela n'était point pour déplaire à Byakuya qui  rangea son Kenseikaan dans le giron de son vêtement. Il serait plus judicieux de le faire, une fois dans son propre bureau. Il n'avait point finit les dossiers et ces derniers reposaient encore sur la table basse, au côté du canapé, sur lequel le capitaine s'était assoupi.  Son regard aussi dense que ne l'était la couleur du ciel présentement, se voilà sous le joug de ses paupières, comme acceptant la tâche qui l'attendait encore. Sous le silence de cette pièce, il pouvait entendre ses subordonnées parler, notant alors leur contentement face au repas …. D'ailleurs, il pouvait même sentir certains mets depuis sa position.. ce qui fit encore plus gargouiller son ventre.. mais au moins ici, elles ne pourraient guère le surprendre à une telle famine. Passant sa main sur son  estomac, Byakuya  intimait mentalement à ce dernier de se taire. La pluie tombait de manière drue mais avec bien moins de violence que précédemment.  Mieux valait en profité pour manger et boire encore de ce thé qu'il était aller chercher malgré ce temps désastreux.

C'est donc, les cheveux plus  ou moins peignés et  dépourvu de Kenseikaan, que le chef de clan revint, laissant ses effets sécher sur les chaises. Son apparence paraissait toute fois bien plus présentable qu'il y avait quelques minutes, et le fait de se sentir enfin au sec n'avait guère de prix. Rentrant dans la pièce allumée, il pouvait constater les plats et devait admettre que cela avait un aspect appétissant, même si.... les sucreries n'étaient absolument pas son fort. Shirome comme Hana étaient assises, semblant l'attendre. Aussi, il les remercia d'un simple hochement de tête pour venir s’asseoir à son tour entre les deux.  D'un geste habile, il prit alors la théière pour se servir une nouvelle fois, s'assurant que personne n'en manquait. Pour tout connaisseur, il était évident que cela fera la différence avec ce que l'on pouvait servir dans n'importe quelle division, dans le réfectoire. Sa main droite tenait ce contenant brûlant soit... mais tellement bienfaisant  pour sa chaleur qu'il pouvait ressentir sur sa chaire. Son arôme venant caresser ses joues et ses narines, chassant alors la fatigue de cette nuit un peu trop courte. Ses muscles  grognaient encore, mais bien moins depuis qu'il avait enfin son précieux entre ses mains.

Ses pupilles d'un gris acier fixaient sagement chacune de ses femmes, notant leur différences comme leur ressemblances.  Secrètement,  Byakuya  paraissait satisfait de voir  une telle symbiose entre ses hommes. De plus c'est bien dans ce genre de situation qu'il pouvait constater son rapprochement ou non avec eux. Elles ne semblaient pas avoir « peur » de sa personne, contrairement à ce que certains avaient pu éprouvé à son égard. Par le passé, Byakuya régnait par l’appréhension, tout en cherchant à être juste et avec honneur. L'honneur était toujours présent, mais la froideur avait baissé d'un ton. Comme se faisant plus  approchable.  Buvant alors prudemment une gorgée, le liquide se fraya un chemin en sa gorge, avant de venir réchauffer cet être encore mal réveillé. Comme le voulait la coutume, c'était au noble de  manger le premier, quand bien même cela devait être la toute première fois de son existence qu'il mangeait ici, en tant que Taicho... avec ses hommes.  Mais ce n'était pas du tout désagréable, mais une expérience intéressante, comme la fois où il s'était permis une journée dans le Gensei.. sans avoir pu voir Ichigo soit.. mais dès qu'il en aura l'occasion,il tâchera de réparer ceci.

Venant donc à prendre les baguettes qui se tenaient devant lui, il attrapa un met, comme pour annoncer que tous pouvaient attaquer le repas. L'orage s'éloignait peu à peu.. et la pluie devint un peu plus fines, laissant entendre son chant sur les tuiles et le sol... L'eau déferlait des rigoles, offrant des petits ruisseaux ici et là..Le temps suspendait son vol au dehors, alors que la voix monocorde du maître des lieux vint à rompre ce très court silence:



De quoi parliez vous donc ?


Laissant une fois de plus la curiosité prendre le dessus, tandis qu'en  restant droit, le noble vint à mastiquer avec soin un peu de saumon. Ce dernier  semblait délicieux et se mariait assez bien avec le thé.  Sa chevelure sombre retombait derrière son dos, tandis que ses mèches venaient à cacher un peu son expression toujours aussi insondable.


┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mar 15 Aoû - 18:32

Une bonne pluie qui rassemble
Kuchiki Byakuya & Rensei Shirome & Hana
My heart of gold and rain

 L’odeur réconfortante de la soupe miso imprégna rapidement les lieux, allant même jusqu’à étouffer celle du saumon qui pourtant sentait tout aussi délicieux. Elle étouffa un discret brin de toux derrière la manche de son uniforme et se dépêcha de rincer le goût de fer redondant avec une gorgée de thé sans même souffler dessus. La dame sentit une petite brûlure sur sa langue et dans le fond de sa gorge, mais elle l’ignora. Les brûlures étaient toujours mieux que le goût de la maladie qui revenait parfois à la surface.

- Contente que cela vous plaît, répondit doucement la jeune femme, toutefois, vous ne devriez pas torturer votre estomac ainsi, pour conserver vos forces et votre tempérament si énergique, il vous faut manger en conséquence. Elle sourit, cela sonnait comme des réprimandes, mais elle ne disait point cela méchamment.

Spécialement si elle avait, comme la noble, le privilège de pouvoir manger à sa faim, sans avoir à craindre si elle avait accès à un prochain repas durant la journée. Tant qu’à être privilégié, il valait mieux en profiter pendant que le luxe durait, non ? Hana prit une nouvelle gorgée, méditant silencieusement sur cette dernière pensée. Était-il prétentieux de penser ainsi ? Son attention se porta sur la théière fumante, les plats qui dégageaient de bonnes senteurs et les charmantes sucreries de Shirome-san.

- Ne vous en faites pas, Shirome-san, il y aura d’autre orages, rétorqua la noble femme doucement, les cieux ne sont jamais sans larme bien longtemps.

Elle était quand même impressionnée par la façon dont sa collègue avait affronté la fougue des éléments tout en revenant indemne. À croire qu’elle avait évité les gouttes de pluie une par une, peut-être était-ce même le cas. Hana sourit intérieurement à cette pensée, puis tourna la tête en direction de son capitaine qui venait d’entrer à nouveau dans la salle. Ses cheveux encore humides pendaient un peu lourdement sur sa tête maintenant dépourvue de kenseikan. Elle cligna une fois des paupières pour être certaine qu’elle voyait très bien, mais ne commenta pas sur la coiffure peu commune du grand noble.

Hana inclina doucement la tête lorsque le capitaine vint s’asseoir. Un festin improvisé avec de son capitaine et Shirome-san, c’était un évènement bien hors du commun. Après que son supérieur eut finit de se servir le premier, elle entama lentement ses propres portions. Elle débuta par le riz, voulant apprécier la neutralité de ce met avant tout autre chose.

- Nous n’avons pas eu grande conversation, Capitaine, répondit la jeune femme. Nous avons discuté un peu sur le saumon et puis du talent de Shirome-san pour se promener sous le déluge sans même une goutte sur le bout de son nez. Elle sourit doucement. Il faut admettre cependant qu’un parapluie est un bon accessoire à avoir en pareille situation.

Une nouvelle pression se forma au centre de sa poitrine qu’elle ignora habilement, évitant ainsi de démontrer son inconfort auprès de son supérieur et Shirome-san. Le poison était toujours présent, caché au plus profond d’elle, sournois et attaquant lorsqu’elle s’y attendait le moins. À cette heure-ci, elle était supposée prendre une dose d’antidote fournit par la quatrième division afin de contrer le plus gros des effets. Hana n’avait cependant pas envie de le prendre en présence de membre de sa division, même si c’était Shirome-san, et encore moins devant son capitaine. Elle allait bien, sa santé était impeccable, seulement… un peu fatigué, mais tout irait bien. L’antidote, elle le prendrait plus tard, dans la tranquillité de ses propres appartements.

- Shirome-san est également une jeune femme bien amicale, saviez-vous que celle-ci m’a rendu visite lorsque j’étais toujours en convalescence à la quatrième division ? raconta la noble en souriant à la cible de son compliment. Certains apportent des fleurs et celle-ci est venue me nourrir de petits desserts succulents.



ϟ  Éclair blanc ϟ
ϟ Éclair blanc ϟ
avatar



577 posts

Squatte depuis le 15/11/2014

24 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
2300/8000  (2300/8000)
Spécialité: Kidô



Jeu 31 Aoû - 19:25

Voyant les plats qui se trouvaient ici, tout avait l'air si bon que dans sa sincérité Shirome n'avait pas pu s'empêcher de lâcher un compliment. Et ce n'était pas un mal, au contraire. Elle l'informait aussi être content de ne pas avoir mangé… et ce pris une légère réflexion, mais rien de méchant, elle le savait, de toute façon Hana lui souriait. Même si ce n'était rien de grave la petite blanche cherchait tout de même à la rassurer sur son cas…

« Ne vous en faites pas, je saute rarement des repas, j'ai juste oublié… Je mange souvent bien assez ! »

Il était clair que vu l'activité physique qu'elle faisait, surtout les entraînements, Shirome avait besoin de manger. Elle était plus adepte de préparer pour les autres que pour elle mais cela ne l'empêchait pas de se confectionner des bons petits plats. Elle n'était plus au Rukongai et elle pouvait manger à sa faim tout en faisant plaisir aux autres. L'orage calmé, Shirome ne pu résister à informer Hana que c'était dommage. C'est vrai qu'il y en aurait certainement bien d'autres.

« Je sais, je sais. Et puis, moins il y en a, plus l'on est content lorsqu'ils sont là. »

S'il y en avait tous les jours sans doute que cela ne serait pas aussi exceptionnelle et qu'elle ne se léverait pas tous les jours pour l'admirer si cela en devenait si… commun…

De l'autre côté de la pièce, des bruit de pas se firent entendre… Ho, c'était certaine le Capitaine qui venait, comme le confirmait sa voix. Tournant sa tête vers lui tout en lui faisant un sourire, celui-ci était dépourvu de se kenseikaan…. C'était la première fois qu'elle le voyait comme ça mais elle ne lui fit aucune remarque : ce n'était pas son genre et après tout, elle n'avait déjà vu.. tout trempé alors juste dans cette tenue…

S'asseyant auprès d'elles, il leur demandait de quoi elles parlaient. Pas de grand-chose, en fait. Buvant la soupe miso et un sushi, Shirome laissait Hana répondre la première. A sa surprise, voilà qu'elle lui faisait des éloges sur sa façon de danser dans la pluie.

« Ce n'était pas grand-chose voyons, c'était grâce au parapluie ! Sinon j'aurai pris l'eau, comme tout le monde. Je ne peux pas éviter toutes les gouttes de pluie, haha. »

Encore une fois la jeune femme se pris des compliments, cela allait en devenir gênant, voilà qu'elle rougissait à présent… Si bien qu'elle s'en gratta la joue. L'appréhension quant à la cicatrice sur son visage disparaissait ici, mais elle n'avait pas perdu cette manie de se gratter la joue quand elle était gênée.

« Je pense que c'est normal de rendre visite quand quelqu'un est blessé.. Hihi… »

Continuant de manger Shirome appréciait les compliments mais ça faisait beaucoup quand même pour son petit coeur… !


┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



1188 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

35 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
14350/18000  (14350/18000)
Spécialité: Kidô



Jeu 7 Sep - 13:33




Mastiquant lentement le met qui se tenait dans sa bouche, le regard anthracite du noble, suivait simplement cette conversation sans mot dire. Il lui apparaissait comme rassurant de voir que ses officiers s'entendaient à merveille. La cohésion dans un groupe militaire ne pouvait apporter que des bienfaits. Avalant alors l'aliment, Byakuya s'empara de sa main habile, la tasse de thé qui se tenait devant lui, pour en boire une gorgée ou deux. Peu à peu son esprit se faisait plus clair, malgré cette courte nuit. Sans doute le fait de s'être enfin réchauffer. Quoi qu'il en soit, ses pensées s'en retournèrent à cette affaire au allure de menace. Peut être  que le Seireitei n'avait pas été le seul endroit menacé, où du moins averti. Ceci venait tout bonnement le marquer, tandis que la Douzième n'avait pas encore remit son rapport. Cependant, n'ignorant pas qu'il était le meneur principal de l'enquête, le capitaine des lieux se promit une petite discussion avec Ukitake, et probablement Rukia.  Gardant le silence sur cette idée, Byakuya regarda à nouveau Shirome qui semblait particulièrement enjoué, puis Hana dont le visage était comme détendu. Puis ses pupilles dévièrent sur la droite, comme pour voir à travers la fenêtre.. la pluie était toujours de mise, mais le vent avait peu à peu cessé. Quand à l'orage, son grondement se faisait éloigné et plus distancé. Ses paupières voilèrent un instant ses iris... l’accalmie. Ses doigts serraient toujours le contenant du thé, comme désirant garder le contact avec cette douce chaleur.   Inspirant lentement, tout son être lui apparut comme épuisé malgré tout. Et bien que de nature têtue, Byakuya savait reconnaître quand il tirait un peu trop sur la corde. Si toute fois il voulait possédé un esprit clair sur toute cette situation, il se devait d'aller se reposer.  Cette nuit avait été productive, et un lit serait bien mieux qu'un canapé, pour récupérer.

Mangeant encore un peu, le noble Kuchiki  termina son thé, avant de glisser la boîte de ce dernier dans son giron. Il n'avait pas fait tout ce chemin pour en plus de cela.. l'oublié ainsi à la vue de ses hommes qui n'allaient sans doute point tarder à arrivé ici en masse.. Surtout avec cette tempête qui s'éloignait progressivement. Byakuya semblait plus proche de ses hommes, mais il ne fallait pas non plus trop rêver. Il restait encore un peu inaccessible... surtout envers les simples soldats. Non pas par dédain, mais  parce que leur fonction faisaient, qu'ils n'avaient pas l'occasion de venir se confronté au bureau de leur capitaine. Alors le voir ici.. dans la cuisine de la Division... Byakuya fit reculer sa chaise, abandonnant la tasse sur la surface plan de la table. Une lumière plus douce vint à apparaître à travers la fenêtre, éclairant un peu plus les protagonistes des lieux. Ce mouvement, annonçait un départ  proche de la part du noble. Chose peu surprenante en fin de compte. Pourtant, sa voix monocorde se manifesta dans la pièce :



Je dois me retirer, cependant, n’oubliez pas vous-même vos prérogatives.


C'était une façon à lui de rappeler un peu à l'ordre ses officiers, mais aussi une manière de se remettre lui même en fonction. S'éloignant alors des deux jeunes femmes, il prit la direction de la porte de sortie.  Ouvrant le porte, un léger vent frais vint à effleurer son visage et sa chevelure encore humide. L'automne... Se figeant alors, le Roku Ban Tan Taicho reprit sans même se retourner vers Hana et Shirome :


Que ce moment reste simplement entre nous.. voulez vous ?


Puis il franchit enfin le seuil de la porte avant de refermer cette dernière, pour ensuite s'engager dans la cour tout en évitant les flaques d'eaux et le ruisseau qui semblait s'être former sur les bords de la passerelle principale.  Rentrant enfin dans son bureau,  il se contenta de rejoindre la partie privé de ses appartements. C'est là qu'il enleva son haori.. notant prestement que rien n'avait bougé. Shirome avait donc rempli en effet, sa mission.  Le noble replia avec soin son habit pour le poser sur la petite table, avant de s'emparer de la boîte de thé, la fixant longuement...il eut une légère pensée à tout ceci, puis il la déposa sur la table à son tour.

Se laissant aller dans son lit d'appoint,  Byakuya s'offrit alors aux bras de Morphée.. juste.. une petite heure... une heure de plus afin de pouvoir être réellement opérationnel....et avec le ventre plein, cela ne pouvait que lui réussir, avant de devoir affronter la journée qui lui faisait face. De plus, il pouvait sûrement compter sur la discrétion de ses deux officiers, quand à ne pas raconter cette aventure.. pourtant.... il avait oublié ses effets détrempés dans le coin de la cuisine.



┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Jeu 14 Sep - 22:52

Une bonne pluie qui rassemble
Kuchiki Byakuya & Rensei Shirome & Hana
My heart of gold and rain

 La dame aux yeux de lilas sourit doucement. D’une manière ou d’une autre, sa collègue lui rappelait un peu sa cousine. Un sourire similaire, une personnalité énergisante et amicale. La plus grosse différence entre les deux était clairement la maturité. Alors que Shirome-san paraissait bien adulte, sa cousine, quant à elle, avait tendance à encore en faire qu’à sa tête sans réellement réfléchir aux conséquences, forçant souvent les autres à ramasser après elle. Heureusement, la jeune fille qu’elle critiquait mentalement avait sagement conservé le secret concernant son irrémédiable infertilité.

À cette pensée, un voile semblait assombrir son regard pâle, mais elle n’en manqua pas pour autant la suite de la conversation.

- Même si nous faisions parties de la même division et que nous soyons collègues de travail, il me semble que je n’en étais pas moins une étrangère pour Shirome-san, commenta doucement la jeune femme en forçant un sourire, ne souhaitant pas alourdir l’ambiance par ses sombres pensées.

Hana trouvait très adorable les petites rougeurs qui apparaissaient sur les joues souriantes du huitième siège. Le repas s’entama assez rapidement au retour du capitaine, une chose dont la dame ne se plaignit point, car même son propre estomac avait commencé à quémander pitance. Elle accueillit la soupe telle un nectar provenant des cieux pour chasser le goût du sang corrompu dans sa bouche.

Quelques minutes plus tard, le capitaine se redressa et annonça sans plus tarder son départ. Cela n’était pas étonnant, considérant son rang et la quantité de travail qui devait l’attendre contrairement au leur. Son départ annonçait pourtant également le sien. Elle ne pouvait pas perdre plus de temps également. Elle avait plusieurs choses à faire de son côté, encore la paperasse commune propre à son rang au sein de la division, les affaires de la banque Uranara et d’autre soucis plus… importants, elle avait les bras débordés de travail.

Elle se contenta de sourire en réponse à la demande peu surprenante du capitaine. C’est peu de temps après qu’il eut disparu au travers du cadre de porte qu’elle remarqua qu’il avait oublié quelques habits dans un coin de la cuisine.


ϟ  Éclair blanc ϟ
ϟ Éclair blanc ϟ
avatar



577 posts

Squatte depuis le 15/11/2014

24 piges


Féminin



Feuille de personnage
Niveau:
60/100  (60/100)
XP:
2300/8000  (2300/8000)
Spécialité: Kidô



Sam 16 Sep - 15:45

Continuant de manger, Shirome essayait de supporter – façon de parler- sans trop rougir, les divers compliments qui s'offraient à elle. A présent Hana n'était plus une étrangère pour elle. Depuis quelques temps, elle avait l'impression d'être beaucoup plus intégrée à la division. Elle faisait de son mieux pour qu'ils aillent bien, et même si ce n'était pas pour se faire bien voir, cela portait ses fruits. Son comportement avec le Capitaine était devenu bien plus naturel – au grand dam de certains, mais cela ne semblait pas déplaire à l'intéressé-, et elle tissait des liens avec ses collègues les plus proches, Hana par exemple.

Face aux trois personnes à nourrir la bonne nourriture apportée par Hana ne faisait pas vraiment long feu, chose compréhensible bien évidemment. Personne ne mangeait cependant trop vite, même Shirome – si si-, cela leur permettait de discuter. Le taicho était certainement le moins bavard mais la petite blanche acceptait cela, c'était juste qu'il ne voulait rien dire, ou n'avait peut-être juste rien à dire, profitant du moment ? Elle l'espérait.

La tasse de l'excellent thé apporté par le capitaine se fini peu avant qu'elle ne finisse son repas, savourant le goût, ce n'était pas tous les jours ! Le repas terminé, son regard fut attiré par le léger bruit du capitaine qui descendait de sa chaise. Allait-il enfin se reposer ? Ca aussi Shirome l'espérait. Il annonça en effet son départ prenannt soin de ne pas oublier de leur dire de faire leur travail. Un sourire s'étira sur les lèvres de la blanche avant qu'elle ne lui réponde tranquillement.

«  Ne vous inquiétez pas Kuchiki-Taichô, tout sera fait en temps et en heure !  »

Il savait certainement qu'il pouvait compter sur sa 8ème siège pour traiter tous les dossiers, même ceux en retard… Hana était aussi un membre efficace de la division même si elle revenait de convalescence. S'arrêtant à la porte sans se retourner, le chef du clan Kuchiki leur demandait de ne pas dévoiler ce qu'il s'était passé. Elle comprenait, et puis, cela avait été un moment a eux trois,elle se voyait mal l'annoncer à quelqu'un, sauf peut-être avec son ami Kitaasa mais… communément à ce que le capitaine avait demandé, elle ne le mentionnera à personne. La porte se referma et les deux jeunes femmes terminèrent enfin le petit dejeuné.

Ha !

Le capitaine était parti sans ses habits.

«  Oh ! Kuchik-Taichô a oublié ses affaires… Hm… Je vais lui apporter dans son bureau. Merci pour le repas, Hana-san, on se recroisera certainement dans la journée. Si vous voulez des petits gâteaux, n'hésitez pas !  »

Un sourire sur les lèvres, la jeune femme pris les habits humides dans ses bras, qui avaient un peu séchés, avant de simplement entre ouvrir la porte du bureau du capitaine pour y déposer les habits. Il n'y avait de toute façon personne qui rentrait dans son bureau sans y être autorisé- sauf peut-être Renji. Pour le bien du capitaine, Shirome avait fait une entorse à la règle, mais elle était sûr qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur.

A présent la jeune femme devait aller travailler, et c'est ce qu'elle fit tout le reste de la journée !


┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉┉┉┉


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Bonne Année
» Bonne Année 2011