Une journée ordinaire... ou presque. {PV. Kuchiki Byakuya}
Sexy Red Pineapple
Sexy Red Pineapple
avatar



53 posts

Squatte depuis le 12/05/2017

31 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
69/100  (69/100)
XP:
200/12500  (200/12500)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Sam 20 Mai - 18:17

Une journée ordinaire... ou presque.

Abarai Renji & Kuchiki Byakuya
Malgré le fait qu’il eut pas mal d’orage dans la nuit, le petit matin annonçait une belle journée. Il n’y avait pas le moindre nuage à l’horizon et les rayons du soleil se levaient doucement, venant lécher la peau de Renji. Il était encore très tôt, mais le Roku Ban Tai Fukutaicho ne rechignait pas à se réveiller. Il se levait de son lit d’un air plutôt motivé, le sourire aux lèvres. Il était content de retourner au travail après une bonne semaine de repos. Il prit une bonne douche, n’oubliant pas de se laver les cheveux et enfila son Shihakushô, avant de prendre un bon petit déjeuné.

Une fois totalement près, il quitta ses quartiers en n’oubliant pas de fermé la porte derrière lui. Tout était calme dans les rues de la sixième division, malgré qu’il y ait beaucoup de monde. Certains venaient de terminer leur nuit de patrouille, alors que d’autres allaient les remplacer ou s’entrainer un peu. Renji marchait donc, son Zanpakutô accroché à son flanc gauche, son bras droit était posé négligemment sur le manche et saluait les personnes qu’il croisait, quand l’un d’entre eux l’interpelle pour lui donner une information importante.

Celui-ci avait patrouiller dans la forêt, vers le 76e district au nord du Rukongai. Lui et son collège auraient été attaqué par surprise par un Hollow. Il n’y a pas eu de victime, mais son collège serait actuellement à la quatrième division, suite à une blessure. Renji lui demanda si c’était grave et soupira de soulagement en apprenant que non, c’était superficielle. Le Fukutaicho remercia son subordonné et lui indiqua qu’il fallait qu’il décrive tout ce qui s’était passé dans son rapport. Quant à lui, il en parlera avec Kuchiki-taicho, dès qu’il sera à son bureau.

D’ailleurs, il serait temps pour lui de ne pas trop traîner, s’il ne voulait pas être en retard. Il salua donc son subordonné avant de continuer sa route. Le tatoué était tout de même d’excellente humeur et le même la montagne de dossier sur son bureau, ne lui faisait pas peur et il était bien décidé à tout terminé dans la journée. C’est donc avec une grande motivation qu’il se prépara à entrer dans son bureau, celui qu’il partageait avec son Taicho.
« - Oha… yo… »
Renji se demanda d’abord s’il ne s’était pas trompé de porte, car il n’y avait personne dans le bureau. D’habitude, son Taicho était toujours le premier arrivé et cela à n’importe quelle heure. Le tatoué regarde l’heure pour être sûr qu’il n’a pas pris trop de retard et que Kuchiki-taicho serait donc parti entre temps, mais non, il était même en avance. Cela inquiéta légèrement le Fukutaicho, mais il décida tout de même de se mettre au travail, attendant la venue de son supérieur. Il retira donc son zanpakuto de sa taille et le posa sur un coin de son bureau, avant de s’asseoir et de prendre la première feuille de la pile de dossier. Il commence à la lire, avec attention…
@Ichibari

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Autres signatures:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



920 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

34 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
10900/18000  (10900/18000)
Spécialité: Kidô



Dim 21 Mai - 12:55




Quittant la Quatrième Division, le noble Roku Ban Tai Taicho restait assez songeur vis à vis de ce qu'il venait d'apprendre.  Est ce que ceci avait un lien avec son enquête ?.. c'était plausible et pourtant cela ne coïncidait pas véritablement.. Pas avec les indices qu'il avait fait transmettre à la Douzième.. D'ailleurs Mayuri n'avait pas encore fait son rapport à ce sujet. Mai sil faisait confiance au Sotaicho pour une réunion immédiate dès que cela sera fait. Marchant d'un pas digne et tranquille, Byakuya voilà lentement son  regard.. comme connaissant parfaitement le chemin qu'il devait prendre pour s'en retourner à ses quartiers. Le fait est, que son sentiment après la guerre contre Aizen,  se justifiait peu à peu. En effet, comme pour ne plus dormir sur ses lauriers, le chef de clan s'était évertué à s’entraîner quasiment chaque jour, et souvent seul. Tentant d'avoir une  meilleur harmonie encore avec Senbonzakura. Cela lui avait coûté par moment de belles coupures dans le dos ainsi que sur les mains... comme lors de ses débuts, quand il cherchait à maîtrisé ne serait que le shikai. Quoi qu'il en soit, même Renji ignorait l’entraînement  du noble. Mais ce dernier s'était juré de se tenir désormais plus que prêt pour un quelconque conflit...Il s'opposera toujours à ceux qui voudront attenté à la paix de la Soul Society. Son pas s'activa légèrement, comme pour rompre à la monotonie des rues si espacées et caractéristique du Gotei... allant prendre un raccourcis sur la gauche.  Byakuya avait su évolué depuis ces deux années, et il s'était même prêté au jeu de se rendre dans le Gensei, il y a de cela quelques temps. Cette rencontre avec Mitsuki lui avait permit de voir ce monde bien différemment, alors que nul ne savait qu'il s'était rendu là-bas pendant son jour de congé.. A part... Kisuke...voir même Yoruichi... en espérant que cela n'avait pas fuité plus que cela. Notre Roku Ban Tai Taicho était un fervent défenseur de la vie privé.. que ce soit celles des autres... ou la sienne.

Peu à peu, le paysage se fit familier, preuve qu'il approchait désormais de son territoire. C'était en ce jour que Renji reprenait ses fonctions s'il ne se trompait pas. En son fort intérieur, Byakuya savait qu'il allait devoir le mettre au courant, concernant les meurtres relevé, et sûrement ses doutes. Jusque là, il n''avait jamais soumit ses derniers à qui que ce soit... pas même à ses deux officiers qui l'avaient accompagné.  Mais Renji restait son Fukutaicho et depuis leur affrontement, il y avait une certaine confiance qui s'était installé, quand bien même la rivalité était réelle durant les entraînements. Passant enfin la grande porte, le capitaine des lieux  franchit la grande place, avant de rejoindre l'aile principale, où se trouvait son bureau. Passant le couloir, ses sens l'avertir d'une présence et non des moindre.... Bien, il était donc à l'heure.  Ses iris grises se voilèrent un court instant, ne dévoilant rien que cette expression insondable. Cependant, il y apparaissait bien moins de froideur que par le passé, lorsqu'il poussa la poignée pour entrer.  Passant la porte qu'il referma derrière lui, il  glissa un regard sur sa droite, longeant la bibliothèque, pour rejoindre sa propre place.. Son Fukutaicho était bel et bien présent.  D'un hochement du chef, le noble salua ce dernier tout en concédant d'une voix certes atone mais grave :


Je vois que tu ne perds point de temps en ce qui concerne les dossiers.

C'était signe que son subordonné  avait parfaitement récupéré avec ses vacances. Le noble le lui avait permis vu les circonstances calmes...Enfin sur ce point... il ne pouvait plus en dire autant à présent. Pas avec ce crime non élucidé et pour le moins peu commun.  Venant à s'installer à son propre bureau, le brun observa quelques seconde Senbonzakura qui était rester là.  Puis de sa main, il vint effleurer un  document qui était sur le coin gauche de la table. Son propre rapport qu'il avait fait en double. Renji devrait être ravis, car le noble avait fait.. l’air de rien, une bonne parti des dossiers, afin de soulager son retour.  Byakuya n'était pas du genre à s'afficher et aimait agir dans l'ombre pour ce genre de chose. On ne pourra pas dire qu'il ne prend pas soin de ses hommes. Plus maintenant.  Une fois de plus son attention se porta sur son Fukutaicho  

Il y a certaines choses dont nous devons parler.

Fit il en ramenant à lui le dossier qu'il gardait encore sous sa main. Peut être que son subordonné aura un avis tout autre que la sienne.. une hypothèse qu'il n'avait pas encore  noté lui même. De plus cela mettra rapidement Renji dans le bain des événements actuels.



┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Red Pineapple
Sexy Red Pineapple
avatar



53 posts

Squatte depuis le 12/05/2017

31 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
69/100  (69/100)
XP:
200/12500  (200/12500)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Mar 23 Mai - 20:52

Une journée ordinaire... ou presque.

Abarai Renji & Kuchiki Byakuya
Renji était donc assit à son bureau, juste en face de celui de son taicho. Il avait remarqué que celui-ci avait laissé son zanpakuto au bureau, c’est qu’il n’était pas en mission et qu’il allait surement arriver d’une minute à l’autre. Il effectuait donc son travail, sans vraiment s’inquiéter. Lisant les rapports et notant sur une feuille à part les points importants ou les choses à demander confirmations ou plus d’explications. Ils étaient en période de paix, alors il n’avait pas grand-chose à faire. Néanmoins, il trouva qu’il n’y avait pas beaucoup de dossier, contrairement à ce qu’il s’attendait, et il comprit rapidement que le Taicho devait être à l’origine de ça. Reni sourit, reconnaissant envers Kuchiki-Taicho de lui avoir alléger son retour.

Soudain, la porte s’ouvre doucement. Renji tourna le visage et se leva pour s’incliner doucement devant son supérieur en guise de bienvenue et de remercîment pour les jours de congés. Il sourit un peu en entendant sa phrase, fier de lui d’avoir un peu de reconnaissance sur ce sujet. Renji n’était pas vraiment le parfait Fukutaicho, surtout en ce qui concerne le côté administratif, mais il fesait de son mieux. Le tatoué se redressa doucement et regarda de ses petites iris, le noble devant lui.
« - Je suis content d’être de retour, Taicho. »
Renji se réinstalla à son bureau doucement. Oui, il était vraiment content de revenir. Certes, des congés étaient plaisant, surtout dans les périodes de calme, mais on ne peut pas dire que le fukutaicho passait ses journées à ne rien faire. Il s’entrainait toujours.

Le tatoué regardait son supérieur et il remarqua que quelque chose n’allait pas. Il ne pouvait pas dire quoi exactement, mais son supérieur n’était pas vraiment comme d’habitude. Renji fronça légèrement les sourcils, cherchant ce qui pouvait perturber la tranquillité du noble. Serait-il au courant qu’il n’a pas vraiment passé ses jours de congés à se reposer, mais plutôt à s’entrainer ? Où serait-ce qu’il soit au courant de la fameuse soirée qu’il a passé en compagnie de ses collèges dans un pub ? Oh, non, faite que ce ne soit pas cela. Le Taicho ne serait pas vraiment d’apprendre que son subordonné avait bu plus qu’il ne devait. D’ailleurs, Renji ne savait plus trop ce qu’il s’était passé durant cette nuit-là…

Il allait donc prendre la parole, mais le Taicho fut plus rapide que lui. Certaines choses dont ils devaient parler ? Plusieurs choses donc… Le tatoué remarqua le dossier sous la main du noble et croisa ensuite le regard de son vis-à-vis. Cela avait l’air des plus sérieux.
« - Il s’est passé quelque chose, Taicho ? Si c’est pour la soirée, je suis vraiment désolé… Nous voulions nous changer les idées… et voir comment on s’en sortait l’un et l’autre. »
La dernière bataille fut rude pour tout le monde. Renji, bien qu’il ne l’avouât pas vraiment été inquiet pour ses amis. Il savait qu’ils allaient remonter la pente, mais certains avaient beaucoup plus de difficulté que d’autres.
@Ichibari

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Autres signatures:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



920 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

34 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
10900/18000  (10900/18000)
Spécialité: Kidô



Ven 26 Mai - 16:17




Le noble Kuchiki était loin d'imaginer les soirées de Renji... Mais visiblement, il  y avait des choses à  apprendre, car Byakuya ne s'était pas attendu à ce que son subordonné n'en vienne à se défendre.. Ses pupilles anthracite se firent alors un peu plus intrigué, se posant sur le visage de l'ananas en place..  Finalement.. peut être que le rapport pouvait attendre quelques minutes encore, alors qu'il se redressa un peu mieux sur le dossier de son siège, avant de finalement se relevé pour traverser la pièce.. passant devant Renji, pour rejoindre la petite table ou logeait un thé encore bien chaud. D'une gestuelle aussi calculée qu'élégante, notre Roku Ban Tai Taicho versa le liquide dans deux tasses.. et revint auprès de Renji pour déposer l'un des deux contenants, devant lui. Aucun mot n'avait été prononcé jusqu'alors, et cependant, les pupilles grises du noble ne lâchaient pas son Fukutaicho. Oh, il n'ignorait pas que parfois, ce dernier avait des soirées bien arrosées. Il faut dire que la guerre était certes derrière eux, mais certains avaient encore des plaies à panser... Mais cela ne semblait pas être le cas de Renji.. A moins qu'il ne se trompe. Auquel cas, le chef de clan avait manqué de vigilance.  Mais il en doutait. Iie.. Il lui paraissait simplement plus évident que Renji n'avait pas fait attention à sa consommation. Au moins il n'était point venu saoul. Se raclant légèrement la gorge, ses lèvres s'animèrent alors, faisant entendre une voix des plus monocordes, toutefois.  

Que s'est-il passé ce soir là ?

Par cette demande, il paraissait évident pour Renji, que le noble n'avait au départ, pas du tout  chercher à parler de cela.. et qu'il venait tout bonnement de vendre la mèche. Mais, Byakuya ne perdait pas de vu non plus le rapport qu'il destinait à son vice capitaine.. Cependant,  sa curiosité  était bien plsu forte pour le moment.. Parce que pour que Renji fasse cette tête, c'est que cela devait être mémorable. De plus cela l'empêchera de l'apprendre par d'autres, et notamment de la part de ses propres collègues.. lors des prochaines réunions des capitaines. Le fait que Byakuya se soit concentré sur ses propres entraînements et son travail.. faisait qu'il avait probablement loupé pas mal de choses.  S'éloignant alors lentement du bureau de son Fukutaicho, notre chef des lieux garda sa propre tasse chaude entre ses doigts, pour retrouver son siège... De là il s'installa tranquillement en attendant la moindre réponse de celui qui faisait tout l'objet de son attention.  Certes, Byakuya se faisait plus ouvert.. mais il laissait aussi sa curiosité s'exprimer un peu plus. Ce qui certainement... rendra mal à l'aise Renji.. mais au moins cela détendra peut être l'atmosphère, avant que l'on ne parle de cette affaire de crime.  Pour le moment, il ne pouvait lui transmettre que son rapport.. qui était là.. gisant sur le rebord de son propre bureau.

Cependant, il ne porta aucun regard sur le revêtement du document, donnant toute sa concentration envers son subordonné. oh.. il ne le disputera point... quoi que.. tout dépendra aussi de ce qu'il daignera lui dire.. s'il y avait eut quelque chose .. d'important.. mais il pariait plus sur quelque chose de gênant.. allez savoir. Son air se fit grave.. préférant ne pas analyser dans le vent. C'était tout ce qu'il détestait. Lentement, Byakuya vint à porter le thé à ses lèvres, laissant son arôme emplir ses narines.. avant qu'il n'en boive une gorgée... notant alors qu'il était au jasmin... Il avait noté qu'il commençait à en manquer dans la boîte.. il allait devoir faire en sorte de faire discrètement le plein..La cachette étant dans la salle commune de sa propre Division.. sans que nul ne le sache.. pas même Renji. Voilant son regard;.. le noble Roku Ban Tai Taicho profita de la chaleur qui s'écoulait dans sa gorge... un regain d'énergie s'animant dans le fond de son estomac.




┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Red Pineapple
Sexy Red Pineapple
avatar



53 posts

Squatte depuis le 12/05/2017

31 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
69/100  (69/100)
XP:
200/12500  (200/12500)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Sam 27 Mai - 23:39

Une journée ordinaire... ou presque.

Abarai Renji & Kuchiki Byakuya
Assit sur sa chaise, il aurait voulu devenir une petite souris et s’achaper le plus vite possible du bureau. Renji venait de vendre la mèche sur une soirée qui s’était avéré bien étrange. Il n’a pas tous les souvenir en mémoire, surtout la fin, mais une grande partie était dans son esprit et le restera surement un bon moment. Le Taicho se leva de son siège, comme à son habitude gracieuse et silencieux. Il se déplaça et le tatoué n’osa pas poser les yeux sur lui quand il passa à côté. Qu’allait-il penser de tout cela ? Ou plutôt, combien de dossier devra remplir le Fukutaicho pour avoir agi ainsi ? Cela lui donnait froid dans le dos. Renji cherchait ses mots, il n’allait pas tout lui déballer comme ça. Puis il regarda la tasse de thé que Kuchiki-taicho avait posé sur son bureau. C’était une petite habitude du Taicho et cela montrait un peu qu’il s’occupait de ses hommes. Le tatoué apprécier le geste, cela ne faisait pas longtemps qu’il avait remarqué le comportement différent du Roku Ban Tai Taicho.
« - Merci… Taicho… »
Sa voix était sans doute un peu trop tendue que d’habitude et tout aussi gêné. Puis, une fois que son supérieur soit de retour sur sa chaise, l’ananas le regarda d’un air plutôt désolé, cherchant tout de même les petits signes qu’indiquaient l’humeur du noble. Le tatoué pris une petite gorgée du thé, après avoir doucement soufflé sur le liquide pour en atténuer la chaleur. Puis, il reposa la tasse doucement et commença à raconter comment c’est passé cette fameuse soirée…

Cette soirée… le Roku Ban Tai Fukutaicho avait attendu pendant quelque mois que ses amis soient en congé. Certes, ils ne l’étaient pas tous, comme Matsumoto Rangiku, mais cela ne la déranger pas. Son Taicho en avait plutôt l’habitude. Le tatoué était inquiet pour la blonde, même s’il n’était pas vraiment sûr de comprendre ce qu’elle avait ressenti ce jour-là… Elle n’était pas du genre à s’apitoyer sur son sors et elle gardait pas mal de chose en elle. Mais quand il l’avait croisé à la fin de la bataille, il a tout de suite compris qu’elle avait eu un sacré coup au cœur. Renji s’était alors demander ce qu’il aurait ressenti, si cette personne avait été Rukia. Il avait aussi ressenti la tristesse d’Hisagi qui avait mis fin au jour de son ancien Taicho… Tous étaient passé par des moments bien trop difficile. Alors, le tatoué avait eu l’idée de les faire sortir, afin de voir où ils en étaient et s’il pouvait faire quelque chose pour eux. Maintenant qu’il était en temps de paix, ils pouvaient se le permettre un peu.

De plus, Renji s’en voulait de n’être pas allé voir Ichigo quand il a perdu ses pouvoirs. Ce n’est pas qu’il ne le voulait pas, bien au contraire, mais c’était difficile d’avoir une autorisation pour le monde des humains. Il fallait qu’il trouve une excuse valable pour pouvoir y aller et il ne voulait pas embêter son Taicho pour cela. Néanmoins, il demandait toujours des nouvelles au Shinigami qui s’occupe de Karakura, mais celui-ci, n’était pas vraiment coopératif. Il ne se souvenait jamais du rouquin et quand Renji essayait de le décrire, l’homme ne voyait jamais de qui il parlait.

Bref, Renji avait donc convier ses amis au restaurant. La soirée avait plutôt bien commencé. Ils avaient mangé des Soba. Ils ont discuté de tout et de rien. Ikkaku était en forme et taquinait un peu tout le monde. Yumichika était fidèle à lui-même, disant qu’il était la beauté incarnée et que les filles devaient faire plus attention à leur peau. Rangiku-san buvait, rigolait et taquiné notre Hisagi national, qui avait les rouge de plus en plus rouge, gêné des dire ou réaction de la blonde. Kira et Momo étaient aussi présent, discutant et rigolant de chose et d’autres. Rukia et lui discutait aussi, elle le taquinait toujours sur ses tatouages ou le fait qu’il devait suivre son grand frère… Bref, une soirée comme une autre. Ils buvaient encore, un peu trop peut-être, car au fur et à mesure du temps, ils étaient un peu trop détendus et ils avaient entrepris de danser…
« - Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé ensuite… Mais je me suis réveillé totalement nu et seul dans mon lit. Je ne me souviens pas du tout, comment je suis arrivé là… »
Ses joues étaient devenues presque aussi rouge que ses cheveux. Il était très honteux de ce qu’il avait imaginé avoir fait.
@Ichibari

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Autres signatures:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



920 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

34 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
10900/18000  (10900/18000)
Spécialité: Kidô



Lun 29 Mai - 10:55




Sagement assit dans son siège, Byakuya  se contentait de boire le thé qui tenait lieu dans sa tasse, qui réchauffait ses doigts pâles. Son expression, n'avait pas spécialement changé, cependant ses billes grises fixaient son subordonné.  Ce dernier bien que le remerciant dans un premier temps pour son geste, qui pourrait paraître anodin... vint tout de même aux faits.  Pas une seule fois, le Roku Ban Tai Taicho ne l’interrompit. Ceci partait d'un sentiment fortement louable, mais évidemment ça avait dérapé en suivant.. Voilant à demi ses paupière, Byakuya eut le sentiment que Renji restera toujours plus ou moins naif sur certaines choses. Cependant, il espérait aussi qu'en effet, il n'avait rien fait... surtout que visiblement la dernière personne avec qui il avait parlé était Rukia... Un froncement de sourcil vint alors marquer son front encore juvénile... démontrant une sévérité familière.  Sa cadette n'était pas rentré cette nuit là, et comme il ne l'avait pas vu de la journée non plus, ni ce matin.. est ce qu’elle s'était bel et bien reposé à la Treizième Division ?..Pendant une fraction de seconde, le chef de clan redouta le pis. Quoi que.. c'était quoi donc.... le pis ?.. qu'elle soit aller chez Renji pour le mettre au lit.. et le voir nu ?... ou être saoule à ne pas savoir ou elle avait fini la nuit ? Iie... cela ne pourrait être, il y avait forcement une autre analyse, plus plausible. Cependant lorsque son regard se dévoila à nouveau, il se fit plus accru envers son Fukutaicho. Sa jeune sœur ne ferait jamais de choses déplacé et elle avait sûrement prêté attention à ce qu'elle buvait, contrairement à Renji. Ce dernier avait toujours la fâcheuse tendance à en boire de trop. Sa voix s'exprima alors sur un ton suspicieux bien que grave. Il n'y avait encore aucune menace en sa façon  d'être proféré :


Qu'en est il de Rukia ?.. n'as tu véritablement aucun souvenir de ton retour ?


Pendant un court instant, il nota la présence de Senbonzakura sur son socle... contre le mur à ses côtés... Certes, on avait pas le droit de les utilisé hors entraînement et sans la moindre alerte d'urgence.. mais Byakuya fera peut être une exception.. suivant ce que lui répondra Renji. Cependant au fond de lui, il savait aussi que ce qu'il imaginait n'était pas forcement la réalité. Mais dans un sens, il en voulait à son lieutenant de ne pas savoir s'arrêter, quand il s'agissait de boire.. Quand bien même, le chef de clan reconnaissait les tours que pouvait avoir une certaine Fukutaicho, pour que ses collègues se pli à cette.... fâcheuse coutume. Byakuya se promit, qu'il devrait apprendre à Renji à savoir dire non à une femme... Voilant son regard une nouvelle fois, le capitaine de la Sixième Division soupira discrètement. Avec tout ceci, il en oubliait le plus important..Quoi que... un crime se devait d'être plus important que la vertu de sa propre sœur ?... de quoi grincer des dents.. chose qu'il ne fit point. Inspirant lentement et profondément, le noble amena ses muscles à se détendre, reprenant ce calme qui le caractérisait. Son esprit trop cartésien, lui faisait voir les pis choses. Cela était stupide.


Je comprends que cette soirée fut pour des buts très louables de ta part Renji. Mais tu devrais être un peu moins naïf en ce qui concerne l'alcool. Car au final, c'est toi que l'on a aidé à rejoindre tes quartiers, et non toi qui les  a soutenu.  


Ce n'était pas un reproche, mais il faisait le constat. Bien que de toute façon, cette fête avait sûrement détendu tout le monde. Cette guerre avait fait assez de dégâts comme ceci, et certaines Divisions avaient un peu plus de mal à s'en remettre que d'autres. Comme la Troisième ou encore.. la Neuvième. Se redressant de sa chaise, Byakuya attrapa en même temps le fameux dossier, et vint le déposer sous les yeux de son Fukutaicho. Il y avait dedans, tout ce qu'il y avait à savoir sur la scène de crime.... il y avait les photos des lieux... Les cadavres... les flammes bleu... la fameuse flèche... et le tissu blanc que lui même avait découvert.  



Je crains que la paix ne soit qu'une chose précaire...


Le noble se détourna pour rejoindre la fenêtre... laissant le temps à son officier de prendre connaissance de son propre rapport. Son style concis et précis ne trompait pas. 


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Red Pineapple
Sexy Red Pineapple
avatar



53 posts

Squatte depuis le 12/05/2017

31 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
69/100  (69/100)
XP:
200/12500  (200/12500)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Jeu 8 Juin - 21:09

Une journée ordinaire... ou presque.

Abarai Renji & Kuchiki Byakuya
Il ne faisait pas le fier, fuyant légèrement le regard de son taicho comme un enfant qu’on allait gronder, Renji savait qu’il avait fait une bêtise. De plus, il avait entrainé Rukia, la petite sœur du noble taicho avec lui. Pourtant, il n’avait rien fait mal, juste un peu trop bu… au point de ne plus rien se souvenir le lendemain, sauf une migraine insupportable et des suspicions de ses collègues. Ils s’amusaient à lui faire des sous-entendus douteux sur ce qu’il s’était passé, mais ne lui disait pas vraiment ce qu’il avait bien pu faire pour terminer la soirée ainsi. Cela les faisait rire de voir le pauvre Roku Ban Tai Fukutaicho totalement rouge de honte à imaginer leur scène. Un jour, il leur rendra la monnaie de leur pièce et on verra bien qui en rira.

Quoi qu’il en soit, le voilà maintenant tout penaud devant le noble Kuchiki-taicho. Qu’allait-il lui faire comme reproche ou comme punition pour avoir été aussi faible ? Des dossiers, certainement, c’était pour cela qu’il avait déjà commencé. Oui, Renji connaissait son taicho alors parfois il s’auto-punissait, mais à sa grande surprise, le taicho lui posa une question qui le laissa affreusement honteux. Rukia ? Non, taicho ne pouvait pas penser à une chose pareille. Le tatoué était sans doute un roturier mais il savait tout de même se retenir et de plus, il ne ferait jamais une chose pareille à la personne qu’il respecte plus que tout. Il finit par regarder le noble en face de lui et suit son regard qui était maintenant posait sur son zanpakuto… Renji avala sa salive et dit précipitamment.
« - Rukia est partie avant qu’on décide de danser, elle est rentrée avec Hinamori-Fukutaisho. Elles étaient fatiguées… Et en ce qui concerne mon retour… je n’en sais absolument rien… »
Il n’avait pas peur d’affronter le taicho, loin de là. De plus s’il avait fait… Enfin si Rukia et lui avait… Surtout si elle en était d’accord… Bref, ce n’était pas une excuse pour se battre contre son taicho. Puis, ils n’ont rien fait et ne feront sans doute rien… Bien que l’idée ne soit pas désagréable dans l’esprit du Fukutaicho… Mais cela ne restera que dans son esprit, bien évidemment. A vrai dire, il n’y avait jamais pensé avant aujourd’hui, cela ne perturba légèrement, surtout devant le grand frère taicho noble… il fallait qu’il pense à autre chose et très rapidement. D’ailleurs, le Roku Ban Tai Taicho continua de le réprimander quelque peu. Oui, il avait été naïf sur l’alcool, mais personne ne lui en a tenu vraiment rigueur. Au contraire, certaines personnes sont même venues voir comment il allait et ils l’avaient grandement remercié, n’oubliant pas de lui dire qu’il ne devait pas s’inquiéter autant d’eux. Grâce à cela, ça semaine avait été nettement plus reposante, bien qu’il continuât ses entrainements quotidiens.

Renji n’eut pas vraiment le temps de réponde au taicho, celui-ci s’était redressé de son siège pour venir déposer le dossier devant le fukutaicho. Le tatoué comprit que cela n’était pas du tout en rapport avec sa fameuse soirée, mais plutôt sûr les bruits qui court en ce moment. Bien qu’il soit en vacances, Renji vivait dans la division et donc, il était tout de même au courant que ce qui s’y passé. Du moins, les ragots qui se disent partout dans la division. Il sait qu’il y a eu un crime, quelques jours après sa soirée et que ceux qui ont fait cela sont, pour le moment, introuvable. Il fallait donc faire bien attention et rester sur ses gardes. Le tatoué avait confiance en son taicho, si celui-ci avait besoin de lui, il serait venu lui demander… Du moins, c’est ce que Renji pensait. Mais, il savait aussi que le noble n’était pas vraiment du genre à se livrer ou à demander de l’aide… Alors, il préférait attendre et voir comment cela se passe. Ce disant que s’il y avait besoin, il irait aider son taicho, qu’il le veut ou non.

Son regard se posa sur le dossier qui était sur la table devant lui. Il finit par l’ouvrir et commence à la lire, tout en regardant les différentes photos. L’horreur était telle, qu’il dû prendre vraiment sur lui pour se concentrer correctement. Comment une chose pareille s’était passé, sans que personne ne le sache ? Il comprenait pourquoi le taicho n’avait rien dit avant et qu’il avait sans doute dû donner l’ordre de rester le plus vague possible. Il prit une grande inspiration afin de se calmer et nota les choses importantes sur une feuille de papier blanche sur le côté. Des corps brûlaient, mais le reste était encore intact… Des témoins qui ont pris la fuite, mais qui ont vus des gens vêtus de blanc… Des flammes bleues… Une attaque à distance… Un tissu blanc retrouver entre les doigts de l’un des cadavres, celui-ci en analyse… et une flèche bleue… Renji fronça les sourcils. Il y avait des choses bien étrange. Déjà l’apparence faisait nettement pensée à un Arrancar, mais cette flèche et les flammes bleues… Il avait déjà vu cela quelque part.
« - Impossible… »
Il avait dit cela pour lui-même et recommença à lire de rapport du début. Il avait pensé au Quincy, mais Ishida était le dernier et le Seireitei connaissait sa pression spirituelle. Il ne restait donc que deux autres possibilités, bien que la première reste en suspens dans la tête du fukutaicho, un Arrancar ou des Shinigamis rebelles. La dernière possibilité était le plus plausible et cela répondrait à la question du comment ils ont pu entrer dans le Seireitei sans éveiller les soupçons.
@Ichibari

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Autres signatures:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



920 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

34 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
10900/18000  (10900/18000)
Spécialité: Kidô



Mar 20 Juin - 13:32




Fixant la coure qui se trouvait dans le contre bas, Byakuya n'avait pas vu le changement sur le visage de Renji. Cependant il percevait sa gêne à travers sa voix et sa courte hésitation... Voilant son regard, Byakuya parut un peu déçu... ou alors un peu amusé.. c'était au choix.. mais le plus important, c'est qu'il se détendit quand à savoir que Rukia avait pris la décision de rentrer. Renji aurait dû faire de même.. mais, quoi qu'il en soit, le noble Roku Ban Tai ne lui en tint point rigueur ni ne fit de commentaire à ce sujet. Ceci était derrière eux, et pour le moment, ce rapport était bien plus important. Inspirant lentement, comme pour obliger ses muscles à oublier ses quelques journées un peu alourdies, le capitaine des lieux, termina par se détourner de la fenêtre, venant à diriger son attention sur les traits de l'ananas ici présent. Ce n'était pas courant de voir autant de concentration s'afficher ainsi sur Renji.. et encore moins cet air si grave, tandis que Byakuya laissa entendre le froissement de ses effets, dénonçant alors son déplacement vers l'objet de son attention. Le Fukutaicho vint alors laisser un étonnement se faire entendre, amenant à le noble Kuchiki à avoir lui même un plissement de regard.  Il faut dire que cette enquête n'avait rien de banale et les indices encore en analyses n'étaient pas sans laisser un trouble certain...comme de savoir que l'on peut entrer sans souci dans la Soul Society... Cela reviendrait presque à dire que le Gotei Treize n'avait pas suffisamment tiré des leçons de la traîtrise d'Aizen.  Cependant, Byakuya ne voulait pas non plus juger trop vite la situation. Il manquait d'information pour cela.

Venant face au bureau de Renji, il n'ajoute rien, le laissant le soin de parler lui même. Après tout, le Roku Ban Tai Taicho était ici pour avoir son avis. Pour une fois.. ou du moins ne de rare occasion, il lui laissait se privilège. C'est l'un des secrets du pourquoi Byakuya l'avait choisi pour le seconder au sein même de la Division. Jamais encore il ne s'était justifié en ce choix... et sans doute ne le fera-t-il jamais. Ce n'était pas son genre de s'expliquer..... ou alors rarement.. il fallait une sacré raison pour qu'il le fasse. Le fait est que leur différences, tant en matière de pensée que sociale, donnait une complémentarité intéressante. Ses  iris anthracite guettaient chaque réaction de son subordonné qui détenait toujours le dit document.  



Qu'est ce qui est impossible... ?


Sa voix monocorde venait de rompre le silence. Grave.... tranquille.. cela troublait à peine l'atmosphère de la pièce. Alors que Byakuya venait de prendre appuie de ses mains sur la table, sans pour autant empiété sur la distance qu'il y avait entre Renji et lui même. Cependant, il démontrait ainsi l'intérêt qu'il éprouvait en cet instant.  Le noble n'avait pas vraiment eut d'autres avis extérieur, car cette enquête se devait d'être assez discrète. Surtout quand on avait encore  aussi peu d'information. Quoi qu'il en soit, le chef de clan désirant que son subordonné s'exprime librement sur le sujet. Sans parler qu'il avait sûrement quelque chose qui lui a traversé l'esprit, au vu de son expression verbale.  Est ce qu'ils avaient tout deux le même avis sur le sujet ?.. où bien serait ce encore une hypothèse à laquelle Byakuya n'avait pas encore songé ?  Une fois de plus les paupières du noble s'abaissèrent, laissant ses poumons prendre une profonde monté d'air.. silencieuse et calme... avant que de nouveau la vision de leur porteur ne s'affiche au grand jour.  Lentement, Byakuya repoussa ses mains de la surface plane du bureau... comme pour se reculer légèrement, dans l'attente de la réaction de Renji.


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Red Pineapple
Sexy Red Pineapple
avatar



53 posts

Squatte depuis le 12/05/2017

31 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
69/100  (69/100)
XP:
200/12500  (200/12500)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Mar 27 Juin - 17:17

Une journée ordinaire... ou presque.

Abarai Renji & Kuchiki Byakuya
Le tatoué relisait encore une fois le rapport de son Taichô. Il y avait beaucoup de choses étranges et que seuls les résultats d’analyses pourraient éclaircir et de connaître la nature du pouvoir qui avait été utilisé. Quoi qu’il en soit, l’une des hypothèses du Fukutaichô était vraiment tiré par les cheveux, mais il n’arrivait à penser à quelqu’un d’autre. Il se gratta légèrement l’arrière de la tête en regardant ses notes et grimaçant légèrement. C’était une affaire des plus sérieuse et très complexe à comprendre. En plus, le tatoué était vraiment touché par les victimes qui venaient toutes de sa division et qui sont mortes pendant ses jours de congé. Peut-être qu’il aurait pu les aider… Voir les sauver, s’il avait été présent. Il serra les dents, s’en voulant de n’avoir pas été là pour les protéger. Avant Renji se serait déjà levé et aurait directement été chercher les commanditaires des meurtres, mais depuis qu’il est aux côtés de Kuchiki Byakuya, il a légèrement changé. Maintenant, il est légèrement plus calme et il prend plus de temps pour réfléchir et comprendre les choses, mais cela était vraiment difficile quand ça touché les membres de sa division.

La voix de son Taichô coupa le silence de plomb qui venait de naitre dans la pièce et cela aida Renji à reprendre surface et à se calmer légèrement de son impulsivité maladive… Où était-ce la respiration calme du noble qui l’aider ? Sans doute, un peu des deux. Renji leva doucement les yeux vers lui et pensait qu’il devait être tout aussi atteint que lui parce qu’il s’était passé. Il le regardait donc et tenta de lui expliquer ce qu’il en pensait.
« - Quand je suis allé au Hueco Mundo, j’ai combattu aux côtés du Quincy, Ishida. Je me souviens encore de ses techniques et cela y ressemble beaucoup. De plus, il est déjà venu au Seireitei, donc son reiatsu est connu, c’est sans doute pour cela qu’il n’y a pas eu d’intrusion. Enfin, c’est le dernier… Mais, vu l’impact et comment c’est fait, je pense qu’ils étaient plusieurs… Donc ce ne peut pas être lui. »
Renji n’était pas vraiment sûr de sa conclusion. C’était vraiment très ressemblant aux techniques du binoclard, mais en plus puissant… Mais pourquoi ferait-il cela ? Certes, les Quincy et les Shinigami étaient ennemis, mais après ce qu’il s’est passé pendant le sauvetage de Rukia, puis la bataille contre Aizen, le tatoué ne pouvait pas croire qu’il ferait une chose pareille. Il était donc évident que cela était l’œuvre de quelqu’un d’autre.
« - Je pense plus à une bande de shinigami rebelle, car si cela aurait été un arrancar, l’alerte aurait sonner. Il n’y a rien eu de tel, donc c’est forcément des Shinigamis… Du moins, c’est ce que je pense. »
Renji essayait vraiment de se concentrer sur cette affaire, essayant de bien réfléchir à ce qu’il se serait passé. Il n’était pas vraiment bon enquêteur, mais il faisait de son mieux. Il regarda les photos et fronça légèrement les sourcils. Dans les faits, rien ne disait le nombre de criminels, néanmoins, il ne pouvait être seul, car les trois victimes avaient vraiment eu du mal à se défendre et sauf un capitaine, voir un vice-capitaine qui maîtriserait à la perfection son shikai, ferait un tel impact. Surtout que l’attaque était concentrée sur les victimes, à un tel degré que le sol et les murs sont restés intact et surtout à distance. C’était vraiment une scène des plus troublante.
« - Taichô… il y a eu d’autres attaques comme celle-ci ? »
Cela était une information importante et à ne pas négliger, car si effectivement, s’il y avait eu une autre attaque, cela voulait dire qu’il était en état de guerre. Par contre, si cela n’était pas le cas, l’attaque aurait surement été utilisé pour connaître les points faibles de leurs adversaires avant de mener l’assaut. Si cela avait été fait par des Shinigami, ils sont déjà au courant et donc l’attaque ne servirait à rien, sauf peut-être pour lancer un défi à la sixième division… Ou une sorte de vengeance pour quelque chose qui se serait passé… Quoi qu’il en soit, ils devaient attendre les résultats des analyses pour avoir un peu plus d’information sur ce qu’il s’était passé.

Renji avait reposé les photos dans le rapport et l’avait fermé, il avait eu toutes les informations qu’il voulait. Il tendit le dossier vers son taichô, le remerciant silencieusement de prendre la peine de lui demander son avis. Cela n'était pas vraiment rare, mais ce n’était pas tous les jours non plus. Le tatoué voyait bien que le noble essayait de faire des efforts pour changer, être plus ouvert aux autres. Cela sera difficile, mais Renji était sûr qu’il y arriverait. Il fera tout ce qui est en son pouvoir pour l’aider, sans vraiment lui dire quoi faire ou comment agir, cela, il devait le faire de lui-même afin de comprendre. D’ailleurs, Renji était totalement conscient que le taichô avait dû faire beaucoup pour qu’il soit son fukutaichô et pour cela, il le remerciait en essayant d’être le meilleur des vice-capitaine.
@Ichibari

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Autres signatures:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



920 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

34 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
10900/18000  (10900/18000)
Spécialité: Kidô



Mer 5 Juil - 23:09




C'est silencieux que le noble écouta enfin son subordonné.  Ses paroles venaient presque à rejoindre ses  suspicions, sans quelles ne soient pourtant fondées. Elles ne pourront l'être qu'une fois validée par la Douzième Division. D'ici quelques jours encore, sans doute. Ce n'était là, qu'une affaire de patience. Byakuya eut un léger froncement de sourcil, préférant se reculer encore d'un pas. Ce n'est que là qu'il finit par voiler son regard sous le joug de ses paupières, affichant un air des plus neutres. Les Quincy....mais comment diantre seraient-ils arrivés ici, sans même alerter la moindre garde. A moins d'un traître, mais la Soul Society avait déjà lourdement donné sur le sujet. Seraient-ils tous encore aussi naïf ? .. Ce genre de  réflexion n'était point pour plaire à son esprit des plus cartésiens. Le capitaine ne releva rien sur ceci et se contenta de laisser Renji poursuivre, venant à parler d'une possible bande.. Soit... mais le but de toute cette manœuvre restait obscure en ce cas.  Le message ne serait certainement pas le même. Car pour Byakuya il s'agissait tout bonnement d'un avertissement.. voir même d'une offense presque insultante.  Ses pupilles se manifestèrent lentement face à Renji, comme si elles cherchaient à reconnaître son expression et sa sincérité. Le noble devait admettre que la première hypothèse lui paraîtrait plus subtile.. mais pas moins redoutable, si elle se vérifiait. Ce n'est qu'à ce moment précis qu'il se permit de parler, de sa voix impassible :


Tout paraître n'est pas forcement ce qui est.  Nous allons devoir attendre ce que confirmera la Douzième Division.


Et l'attente n'était pas le fort de notre Roku Ban Tai Taicho, quand bien même il s'était assagit sur le sujet depuis quelques années.. Mais quoi qu'il en soit, ce n'était pas pour autant qu'il ne s'impatientait pas sur le sujet. Se détournant de son Fukutaicho, Byakuya regagna simplement son propre bureau, s'emparant d'un dossier pour le feuilleter légèrement. Laissant une fois de plus Renji s'exprimer, il ne donnait pas l'impression de véritablement s'y intéresser.. mais ce n'était là qu'une apparence. D'autres attaques ?... en vérité....


Iie...C'est bien pourquoi elle semble si particulière. Telle une mise en scène.


Le noble en avait vu des scènes de crimes, mais ainsi... nullement. Cependant, son expérience lui faisait comprendre qu'il y avait là un message... et c'est bien ce qui l’inquiétait. Ce genre de chose pouvait être redoutable..quand bien même l'on peut s'y attendre. Cependant, les résultats comme les choix du Sotaicho, ne lui appartenaient pas. Il fera simplement son devoir, et mettra tout en œuvre pour remplir sa mission quand à cette enquête. Une fois de plus il signa un dossier, avant de fixer son subordonné. Il appréciait parfois les remarques de se dernier, car cela le poussait à voir bien souvent, les choses sous un autre angles, tout comme de se prouver qu'il ne pouvait pas toujours avoir raison. De plus Renji était le genre à lui dire les choses, ce qui changeait un peu la donne avec d'autres qui n'osaient jamais le contre dire.. Plutôt satisfait, le chef de clan se contenta d'incliné un peu son visage pour le remercier. Bien qu'il n'est lui même point dévoilé ce qu'il pensait réellement... Ce n'était point la première fois non plus qu'il observait un tel comportement, en fait, cela semblait même être sa façon d'être.. il n'y avait là aucun dédain de sa part.


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Red Pineapple
Sexy Red Pineapple
avatar



53 posts

Squatte depuis le 12/05/2017

31 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
69/100  (69/100)
XP:
200/12500  (200/12500)
Spécialité: Zanjutsu/Armes



Mer 26 Juil - 7:10

Une journée ordinaire... ou presque.

Abarai Renji & Kuchiki Byakuya
La patience est une chose que Renji ne supporte pas tellement, mais il n’avait pas vraiment le choix. De plus, c’était sa division qui avait été touchée et il s’en voulait d’avoir été en congé ce jour-là. Certes, il n’aurait sans doute rien pu faire ou il serait l’une des victimes, mais sa fierté en avait pris un sacré coup. Il bouillonnait de l’intérieur, prêts à prendre son zanpakuto pour patrouiller un peu partout. Il se doutait que son capitaine dût être dans le même état que lui. Évidemment, cela ne se voyait pas, mais il avait tout de même demandé ce que pensait son lieutenant de cette affaire, c’était le signe que cela le toucher vraiment.

Le tatoué écouta la suite des dires de son capitaine. Il comprit rapidement que cette attaque était une mise en scène, comme un avertissement. C’était vraiment une affaire étrange. D’habitude, il connaissait plus ou moins ses adversaires. Il pouvait mettre un nom sur un certain type d’attaque, mais là… Surtout, qu’il n’avait pas été sur place, il devait donc faire un jugement à travers des photos et des mots. Il avait vraiment hâte que les résultats sortent de la douzième division. Quoi qu’il en soit, il fallait maintenant voir la suite des événements et surtout restez sur leurs gardes.

La capitaine reprit sa place sur son siège, faisant mine de ne pas être touché par ce qu’il se passe. Il prit même un dossier avant de hocher la tête en signe de remerciement. C’était le signe que la conversation sur ce crime était terminée. Renji connaissait de mieux en mieux le capitaine de la sixième division et il savait que cela n’était qu’une couverture, un masque devant la façade. Au début, cela le déranger un peu, il ne savait pas vraiment comme réagir devant lui. Alors, il faisait comme à son habitude, disant ce qu’il pensait. Cela n’était pas toujours pas bonne solution, mais il ne changera pas, même devant le chef de clan Kuchiki.
« - Je pense qu’il faut renforcer les patrouilles, j’irai avec un groupe au Rukongai… Peut-être qu’il s’est passé quelque chose dont nous ne sommes pas encore au courant. Bien que je doute qu’ils attaquent cette partie de la Soul Society, nous sommes clairement visés… Mais on ne sait jamais si je peux avoir des informations complémentaires en attendant les résultats. »
C’était aussi pour avoir la chance de trouver un adversaire pour se défouler un peu. Certes, il aurait très bien pu demander à Ikkaku-san un entraînement intensif, mais ce n’était pas vraiment la même chose. Il aurait voulu aller dans le monde des humains pour demander au Quincy, Ishida, s’il avait vu ou s’il savait des choses sur le sujet, mais il n’était pas totalement sûr que le crime ait vraiment été fait par ce groupe d’adversaire, surtout qu’il est le dernier et donc ça serait directement lui le coupable. De plus, il serait passé voir son vieil ami, Ichigo… Bref, pour le moment, il devait rester à la Soul Society et attendre…

Il croisa momentanément le regard de son capitaine, avant de prendre à son tour un dossier pour reprendre le travail. Le calme était revenu dans la pièce, bien qu’il soit de temps en temps brisé par le bruit de sa tasse qu’il reposait à chaque fois qu’il buvait une gorgée de thé. Renji avait pris l’habitude de ce calme ambiant et reposant. C’était vraiment l’inverse de la onzième division qui était vraiment très bruyante. Maintenant, il pouvait réfléchir un peu plus. Il avait certainement mûri de ce côté-là… Enfin, cela dépendait des moments. Parce qu’il était un électron libre ou la pile électrique de la division.
@Ichibari

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉

Autres signatures:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Le cerisier Blanc
Le cerisier Blanc
avatar



920 posts

Squatte depuis le 21/07/2014

34 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
75/100  (75/100)
XP:
10900/18000  (10900/18000)
Spécialité: Kidô



Mar 8 Aoû - 11:15




Signant le document qu'il détenait en main, Byakuya reprenait simplement son travail. Mais ce n'était pas pour autant qu'il ne gardait pas une oreille attentive envers son Fukutaicho. Ce dernier se proposait alors pour  accompagner une patrouille dans le Rukongai. Une idée qui n'était pas si idiote en vérité. Cela permettrait de rassurer leurs hommes. Quand bien même le noble avait demandé de ne pas ébruiter l'affaire, les rumeurs seront toujours tenaces pour se frayer un chemin parmi les shinigamis...Son regard s'attarda un moment sur la surface granuleuse du papier qu'il détenait entre ses doigts, notant une écriture fluide et vive.. le contenu n'avait guère d'intérêt, mais pourtant, on pouvait y voir l'implication de la personne qui avait écrit ce dossier. Le devoir.. ce n'était que ceci.  Inspirant lentement Byakuya finit par redresser ses iris gris envers Renji.  Il le soupçonnait aussi de vouloir se dégourdir les jambes et l'esprit. Avec le temps, il avait fini par le comprendre et surtout à  s'accoutumer à ce besoin de foncer toujours dans le tas. Une erreur grossière, mais parfois cette passion avait du bon, quant lui même se freinait bien de trop. Cependant, ci son Fukutaicho pouvait apprendre à mieux analyser les situations, alors 'il serait presque prêt à l'affronter.. et le dépasser.. qui sait. Cependant, la fierté de Byakuya faisait qu'il s’entraînerait toujours pour rester devant quoi qu'il advienne. C'était sa place et il n'en délogerait pas aussi facilement.  Renji était un rappel dans le sens, où il serait une erreur de se reposer sur ses lauriers...comme il le faisait jadis.  


Ceci me semble être une bonne chose. Cependant, tâche de ne pas alerter plus que cela nos hommes. Nous n'avons que des hypothèses et non des preuves à l'heure actuelle.


sa voix  monocorde et grave venait de trancher en la faveur du tatoué, tandis que d'une main tranquille, le chef de clan s'empara d'une feuille vierge pour la déposer avec soin devant sa propre personne. Puis, il attrapa son pinceau pour le trempé dans l'encre, avant de venir retranscrire un mot d'ordre, concernant Renji, afin de l'autorisé à patrouiller et d'organiser lui même leur hommes sur le sujet. Il apposa sa signature au bas de tout ceci avant de laisser sécher.  Ce n'est qu'a ce moment, que le noble tendit le mot d'ordre à son subordonné, afin qu'il le récupère. Il y avait là une forme de confiance de sa part, et ce dernier devra s'en montrer digne. Mais dans le fond, ceci n’inquiétait pas réellement Byakuya. Sinon pourquoi lui aurait il parlé de cette affaire en court. De plus, les derniers rapports de la Treizième rapportaient des nouvelles peu enviables du Gensei... Et pour le moment, cela n'avait pas été révélé au noble.. qui sans doute devra alors aller de lui même enquêter dans le monde des humains. Lui qui jusque là n'y était aller qu'une seule fois.. c'était il y a quelques temps déjà.... C'est en cette période qu'il avait croisé une humaine  assez proche de sa propre condition... une surprise plutôt agréable. Sur le moment, le chef du clan Kuchiki  se surprit même à se demander ce qu'elle devenait. Il était peu probable qu'il la retrouve.. quand bien même, il l'avait raccompagné jusqu'à sa demeure.

Voilant son regard, Byakuya chassa cette courte songerie pour se concentrer sur le visage de Renji. Cette conversation prendra donc fin sur ce point et la journée était encore longue...Il allait devoir consommer encore un peu de thé, bien que ce dernier paraissait de plus en plus rare dans la boîte.. au grand malheur du noble qui se disait qu'il allait devoir  se débrouiller pour aller en chercher dans la réserve. C'était son petit secret de toujours.... qui se transmettait de grand père à petit fils..La journée promettait d'être longue.. mais là nuit aussi sans doute.  



┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE
» Une journée ordinaire ... [Tristan Gabriel Troy]
» Une journée ordinaire....... (James / Ichigo / Junzo / Azami)
» Une journée tranquille... Ou presque!
» Shihôin Yoruichi [Terminée]