Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Chacun gagne sa croute [pv Ixora Kaola]
Fullbringer Français
Fullbringer Français
avatar



180 posts

Squatte depuis le 10/04/2015

25 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
58/100  (58/100)
XP:
4850/7800  (4850/7800)
Spécialité: Bringer Light



Jeu 11 Juin - 0:31



Chacun gagne sa croute





Minuit, en ville. Une heure charnière, les bonnes gens allaient se coucher, les fêtards cherchaient une boîte de nuit et les gens louches commençaient à sortir de leur tanière. N’étant pas dans les deux premières catégories, Gaël s’apparentait plus aux personnes que les bonnes gens ne voulaient pas croiser sur leur trottoir. Le jour s’étant couché, le français pouvait enlever ses lunettes de soleil sans problème, ses yeux rougeoyants au rythme des lampadaires qui s’estompait au fur et à mesure qu’il s’éloignait du centre de la ville, et des quartiers moyens. Il savait où il allait, d’un pas nonchalant, sans se presser, du moins en apparence. Puis quand il n’y avait personne aux alentours, il accélérait d’un bringerlight, afin d’être à l’heure pour le début du tournois.

Parce qu’il est vrai que Gaël s’était mis à fréquenter un bar louche, reperd regroupant la population se prenant pour les caïds de Karakura, qui organisait des combats clandestins. « Clandestin » car ils n’avaient surement pas les papiers pour organiser de tels évènements sportif dans le sous-sol et que le ring n’était peut-être pas aux normes. Donc ouais, les jeunes gens venaient là pour s’encanailler et parier, puis boire un verre avant ou après mais ce n’était pas non plus le pire endroit de la ville. Ce compromit lui convenait parfaitement. L’idée lui était venue en regardant la télé, gagner des sous en combattant…  Pourquoi pas. Il avait fureté un peu, et avait trouvé cet endroit.

Il entra dans le bar sans nom pour la troisième fois, mais à sa grande surprise, le patron annonça son arrivé en anglais mais avec un fort accent japonais, de derrière son comptoir, détournant les regards sur lui :

- And this is THE ALBINOS !

Gaël tiqua à ce surnom et râla :

- Hey, don’t call me like that, man.

Il parla dans le vide, les rumeurs allaient bon train. Et, n’y avait-il pas plus de monde aujourd’hui ? L’autre avait dû faire sa promotion avec lui en curiosité. C’est vrai qu’il y avait peu d’étranger ici, alors un étranger albinos… Cela avait surement attiré l’attention et inciter les gens à venir voir. Et les combattants à venir massacrer celui qui se tapait l’incruste. Les candidats n’avaient plus que cinq minutes pour se tenir au courant du tournois, qui affrontait qui dans des épreuves éliminatoires afin d’avoir l’honneur d’affronter le champion local le lendemain. Soit. Gaël se fichait bien de qui il affrontait, un humain sans pouvoir aurait bien du mal à le vaincre, même si il se retenait pour ne pas éveiller les soupçons.

Deux heures plus tard, blasé, il faisait partit des finalistes, les cheveux un peu plus en bataille que d’habitude et des bleus qui se formaient sur ses bras, il avait dû laisser passer quelques coups, histoire de n’avoir pas l’air trop inhumain, mais bon, ce n’était pas bien grave, c’est juste que cela se voyait à cause de sa peau trop blanche. Assis dans un coin du bar, sa paie en poche et une bière offerte par le patron – qui avait augmenté son chiffre d’affaire par la présence curieuse de l’Albinos – Gaël se reposait un peu, ne comprenant rien au japonais qu’il entendait autour de lui. Il bailla.



codage par Jyne sur apple-spring

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Ven 10 Juil - 19:48

"Encore une nuit à passer dans les ruelles pourries et enfestées de personnes mauvaises..." Voilà ce que pense Kaola, meme si elle est au Japon depuis plusieurs mois déjà, elle n'arrive pas à aimer ce pays, il faut dire que la Guadeloupe possède un climat bien plus plaisant il ne faut pas se mentir. ELe pire, c'est aue jamais elle ne s'attendait à avoir autant de boulot dans un pays qu'elle pensait bien paisible comme lui décrivait sa mère en son vivant. Un soupire lui échappe alors en voyant cette ruelle si sombre, elle a bien envie de faire demi-tour, mais c'était pas possible, le travail c'est le travail et il faut nourrir la famille. Bref, son prochain boulot était de capturer -ou assassiner- un patron d'un bar qui organise des combats illégaux. En vérité, elle aime se battre, mis à chaque fois le visage inquiet de sa grand-mère la hantait, c'était la seule qu'elle soupçonnait de savoir la vérité sur ses sorties de nuit.

Elle continue donc sa route et arrive devant la fameuse porte qui ne tarde pas à se faire ouvrir par cette dernière. Une fois dans le bar, le brouhahaha du lieux lui cassait les oreilles, "Vivement que cette histoie soit réglée" pensait-elle tout haut en regardant cette foule noyée sous l'alcool et l'hystérie des combats qui avaient lieux plus loin. Elle va donc se poser au comptoir, à coté d'un type aux cheveux blanc entrain de bailler et légèrement amoché qu'elle fixe un long moment. Pas commun comme couleur il faut se l'avouer, une fois bien dévisagé, elle demande un verre de lait au patron qui se marre de bon coeur à cette demande. Il lui sert donc un vert de liquide blanc et Kaola le mit sous ses lèvres pour ensuite grimacer et se mettre à tousser. Il faut dire qu'avec la luminosité moisi de l'endroit et l'odeur de la clope abondante bousillant tout sens de l'odorat, difficile de faire la différence entre du lait et... Un bon ricard bien corcé. Prise de colère, elle brise le verre sur le comptoir et jette un regqrd terrible au barman en réclamant de voir le patron pour cette tenue impoli et inconvenable ! L'homme, se remit à rire et lui dit que le patron ne lui ferait rien, car il était le patron !

Voilà l'affaire qui commence, le patron était identifié, mais Kaola n'était pas prète de se calmer, elle se mit à l'insulter de tout les noms, l'homme lui, ne se retient pas et tente de lui coller une droite qu'elle bloque facilement et lui écrase le poing entre ses grosse manche en forme de patte de chat. Bizarement, la brute se calme bien vite et part s'occuper des autres clients. Elle, elle continue de jurer, mais en français cette fois car on parle français dans la zone où elle vivait en Guadeloupe. Elle tourne ensuite de nouveau son regard vers son voisin et approche son visage du sien en clignant des yeux. Il a les yeux rouges, comme elle, ce qui l'étonnait fortement, de plus, elle sentait quelque chose de familier s'émaner de lui, comme si ils avaient quelque chose en commun. Il n'est pas pus jeune au'elle, mais ils sont surement sur la meme branche d'age ! Elle se fiche bien, aue d'etre aussi proche de cette personne pouvait mettre mal à l'aise surtout quant on se tape une paire d'obus comme elle. Envahi par la curiosité elle fini par lui adresser la parole, gardant son visage masqué sous sa capuche d'où ses yeux rouges\rosèes luisent de mille feux, du coup avec son accent de Guadeloupe elle se mit à lui parler Japonais sans se douter qu'il n'étqit pas d'ici...

- C'est de naissance cette couleur de yeux et de cheveux ?
Fullbringer Français
Fullbringer Français
avatar



180 posts

Squatte depuis le 10/04/2015

25 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
58/100  (58/100)
XP:
4850/7800  (4850/7800)
Spécialité: Bringer Light



Lun 13 Juil - 15:31



chacun gagne sa croute





Qu’est-ce qu’une jeune femme fout là ? Fut la première pensée de Gaël quand l’inconnue débarqua dans le bar, présence encapuchonnée totalement incongrue au milieu d’une grande majorité de mâles testostéronés et de quelques femmes aguicheuses. Et voilà qu’en plus elle s’installait à côté de lui et le regardait. Longtemps et sans gêne de surcroît, mais Gael continuait à ne pas lui prêter forcément attention, lorgnant le fond de son verre. Après tout il était habitué à ce qu’on le regarde, et c’était même ce pourquoi quelques combattants et spectateurs étaient venu aujourd’hui, autant dire que ce n’était pas la première fois, ni la dernière qu’on le dévisageait comme la curiosité du bar.

Il ne comprend pas exactement quelle boisson elle demande au patron mais apparemment celui-ci ne lui a pas apporté la bonne commande car l’inconnue pète son câble. Blasé, Gaël attendit que ça se passe, lâchant un soupire. Du coin de l’œil il l’a vit arrêter la main du serveur-patron, mmh, à ne pas sous-estimer donc. Nouveau flot d’insultes et cette fois, le jeune homme entendit du français ! Cela faisait longtemps que ce n’était pas arrivé ! Une telle chose piqua son intérêt et il décida de lui accorder un minimum d’attention.

Ce qui était apparemment  réciproque parce qu’après son coup d’éclat l’inconnue se rapprocha encore plus - ce qui obligea Gael à remarquer que celle-ci avait une paire de poitrine absolument… intéressante, qui lui donnerait presque envie d’appuyer dessus, pour voir. Evidemment il n’en fit rien, chassa cette pensée de sa tête et se força à la regarder dans les yeux – des yeux étranges et brillants - quand elle lui posa une question, en japonais. La poisse. Dire qu’il l’avait entendu parler français y’a deux secondes. Il lui répondit dans sa langue natale – cela lui fit d’ailleurs extrêmement bizarre- :

- J’viens d’arriver, je comprend pas le japonais.

Et fallait préciser une petite chose quand même.

- Un conseil, cherches pas des noises à mon employeur.

Il désigna le barman d’un mouvement de tête. Bah ouais, c’était grâce aux soirées organisées par le patron qu’il gagnait sa vie, alors le français voulait que celui-ci reste en forme et ne se fasse pas tabasser pour une mauvaise commande. Pas de patron, pu de pognon, et Gaël n’avait pas envie de galérer à trouver de l’argent et il n’était pas le seul combattant ici à penser ainsi, alors valait mieux que la jeune femme ne fasse pas de vague et se commande de l’eau si elle n’était pas contente. L’albinos la fixa, accoudé contre le comptoir, de ses yeux rouges primaires avec un air qui sous-entendait qu’en cas de récidive, il l’a remettrait à sa place illico.



codage par Jyne sur apple-spring


HRP:
 

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Ven 17 Juil - 17:51

- J’viens d’arriver, je comprend pas le japonais.

Elle ronce les sourcils en entendant le doux accent français sortant de la bouche de l'albinos. Voilà qui facilitera la discussion ! Elle à beau parler quotidiennement le Japonais, l'accent ce n'est pas encore ça, d'autant plus que parler français lui convient beaucoup mieux. Un petit sourire apprait alors sur ses lèvres, si ça se trouve il vient de Guadeloupe ? Cette idée lui ait vite chassée avec la couleur si pale de son voisin de bar, impossible d'etre aussi blanc sur cet ile à part d'etre gravement malade, et encore...

- Un conseil, cherches pas des noises à mon employeur.

Aie, un problème surgit dans sa mission... Si elle vient à attaquer ce gros porc de barman, ce gars risque de s'y mettre aussi, sans l'ombre d'un doute. Elle grogne après cette phrase qui lui déplait fortement et regarde son verre de ricard en prenant un air encore plus mécontent. Elle n'aime pas avoir des obstacles come ça sur son chemin, ça lui fait perdre du temps et donc de l'argent par la meme occasion ! "On ne peut meme plus bosser tranquillement, puis de quoi il se mele lui ?!" Bref, aprés de longues plaintes murmuré en Japonais, elle regarde de nouveau le blanchet en se rapprochant encore plus, leurs bouts de nez pourraient presque se toucher vu la proximité. Elle fixe ainsi ses yeux, mais aussi a se rapprocher de la source d'énergie qu'elle sent s'émaner de lui, à une si faible distance, des doutes se fondent rapidement dans la tete de la jeune femme.

Sans se reculer de quelques centimètres, elle le regarde de haut en bas, le troivant plutot mignon sans se mentir elle meme. Suite à ça, elle se perment de lui poser un baiiser sur les lèvres sans aucune gène puisque la pudeur ou la politesse n'a jamais été son fort et qu'elle a toujours été très physique et taquine qvec les hommes en général.

- Chacun gagne sa croute comme il peut écoute !

Cette fois, elle avait parlé en français pour bien se faire comprendre. Toujours aussi proche de l'albinos elle dévoila son sourire dentelé accompagné d'un regard fort joueur. Elle lui faisait bien comprendre que si il venait s'en meler, elle n'hésitera pas à lui couper des membres où à le défigurer ! Kaola n'est pas du tout patiente et n'aime pas les fouineurs où ceux qui se permettent de fourrer leur nez dans ses affaires ! Après peut etre que cette histoire se finira bien pour les deux, mais c'est fort probable, car la survie de notre Guadeloupéenne et de sa famille pour ce mois repose sur sa cible actuelle !

HRP:
 
Fullbringer Français
Fullbringer Français
avatar



180 posts

Squatte depuis le 10/04/2015

25 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
58/100  (58/100)
XP:
4850/7800  (4850/7800)
Spécialité: Bringer Light



Ven 24 Juil - 14:19



Chacun gagne sa croute





Gaël ne savait pas comment c’était possible, mais c’était possible de ressentir deux émotions n’ayant rien à voir en même temps. Les deux qui se disputaient la place dominante était « What’s the hell, she just kiss me ! Why !?!?!!? (avec encore plus de points d’exclamations) » et «  Holy shit I gonna kill her if she moves !! ». Oui, malgré ses origines françaises, avoir passé autant de temps en Amérique n’aidait pas à penser dans sa langue natale, fallait qu’il se réadapte. Enfin là c’était pas le propos à la limite on s’en fichait pas mal. Quelques gars du coin s’étaient retournés vite fait avant de chuchoter en japonais des « hey, le Blanc a une copine ? Z’avez vu ses gros boobs ! ».

L’Albinos regarda le comptoir horriblement gêné, voir même un peu rouge, non pas à cause des réflexions – qu’il ne comprenait pas – mais du geste déplacé en lui-même. Enfin, il pourrait toujours prétexter que cela est dû à la colère qu’il sentait l’envahir comme deuxième émotion partageant son esprit en cet instant. Autant dire que niveau reiatsu il ne se retenait plus guère. Gagner sa croute en s’en prenant au patron ? Putain, une mercenaire. Vu son milieu d’origine, fallait pas être un génie pour le savoir. Là, y’avait conflit d’intérêt, et Gaël avait tendance à employer la force face à un tel problème. Le jeune homme vaguement autour de lui, si ils se battaient là… Les dégâts seraient monstrueux. Non pas que l’albinos soit très regardant au niveau des dommages collatéraux de meubles, mais le problème restait le même : pu de bar, pu de combat, pu d’argent.

Fallait qu’il réfléchisse avec le peu de neurone n’ayant pas grillés suite à l’action bizarre de la jeune femme, mais la diplomatie fine était loin d’être son domaine. Les menaces, encore… il savait faire  mais ça n’avait pas marché ou ça avait été interprété comme une invitation « fait moi un bisou ». Dans quelle langue « cherches pas des noises à mon employeur » devient « embrasse-moi » ?! Euh… On avait dit de réfléchir à la diplomatie. Les mercenaires travaillent pour de l’argent. Donc… Une vague idée germa dans son esprit, petite lueur de.. Ah non, il ne pouvait pas demander au barman de payer pour sa vie, sinon le patron ne pourrait plus organiser de combats fautes de moyen.

- Ok, Gaël se leva de son siège tâchant d’avoir l’air le moins commode possible – chose difficile après avoir rougis quelques secondes avant mais bon, combien on t’a promis ?

Si ça se trouve, il se creusait le crane pour rien, et il suffisait de piocher un billet de sa poche pour régler le problème si le contrat était pas cher. Distribuer sa tune n’était pas son genre mais les pertes à l’avenir seraient bien plus grandes si le bar explosait. Et si cela marchait pas… Il pourra dire qu’il a tout essayé avant d’employer la manière forte.



codage par Jyne sur apple-spring

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Dim 26 Juil - 3:02

La réaction de l'albinos lui fit lâcher un sourire, voir cette expression de colère et de gêne l'amuse toujours autant. Suite à cette légère distraction, elle fait tourner la chaise plus sieur fois de suite pour s'adosser et s'accouder au comptoir. Elle est satisfaite de l'embarras de l'albinos et en sifflote même de satisfaction ! Lorsqu'il se lève -les joues encore légèrement ce qui la fit de nouveau rire-, elle garde son sourire flippant aux lèvres tout en le fixant. Ce qui l'amuse le plus, c'est ce flot d'énergie qu'il dégage, sans le savoir, à chaque fois que cette énergie familière se présente, elle se sent légèrement moins seule et plus en sécurité.

Qu'allait t'il se passer ? Ça lui importe peu en vérité, tout ce qu'elle veut c'est nettoyer la zone et aller récupérer sa tune comme prévue chez son employeur "d'une nuit" comme elle le dit si souvent. Car oui, elle ne garde jamais le même employeur histoire de ne pas se retrouver comme un chien de chasse sous la domination de son maître.

- OK. Combien on t’a promis ?

Elle cligne alors des yeux et se met à rire de bon coeur en tapant sur le comptoir. Comme si ce gars avait la somme nécessaire dans les poches pour remplacer sa récompense ? "Il doit vraiment dépendre de ce mec pour en arriver là !" À cette pensé, elle fini par se calmer lentement et soupire en dévisageant l'albinos, il était vraiment prêt à ce ruiner pour protéger ce type juste parce-que c'est la seule façon qu'il a de se faire de l'argent ? Sans trop savoir pourquoi elle ressenti de la pitié pour lui, elle trouve étrangement que tout les deux, ils sont dans la même situation: en manque de tune pour vivre. Après un long silence entre les deux jeunes gens elle finit par souffler d'agacement et dirige son regard vers les poches de sa futur carte bancaire.

- Tu as combien sur toi ? Si tu n'as pas ce qu'il faut je ferai en sorte de mettre à bout avec ces combats à la con, si par contre il te manque trop d'argent je te clé un délai de cinq jours pour me verser la totalité et je serai là tout les soirs pour faire en sorte que tu ne m'arnaques pas.

Kaola trouve cet arrangement réglo, mais est-ce le cas du côté du blanchet ? Si ces conditions ne lui plaise pas, elle ne se généra pas pour refaire le portrait du patron, voir même à le tuer car cet argent, elle en a bien trop besoin.
Fullbringer Français
Fullbringer Français
avatar



180 posts

Squatte depuis le 10/04/2015

25 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
58/100  (58/100)
XP:
4850/7800  (4850/7800)
Spécialité: Bringer Light



Jeu 30 Juil - 14:10



Chacun gagne sa croute





Sa patience était à très très rude épreuve. Il avait essayé d’être sympa, bordel il avait même été prêt à lui filer de la tune pour qu’elle dégage ! Mais nan, fallait que la femme pousse le bouchon jusqu’à rire. Elle se poêlait sur le comptoir comme si Gaël venait de faire la blague du siècle, ce qui était particulièrement odieux après tous ses efforts. Piétiner la fierté de l’albinos ainsi était une très mauvaise idée. La colère venait définitivement remplacer la gêne, il se retenait pour pas lui sauter à la gorge. Et puis elle négocia.

Ah d’accord, la jeune femme se foutait carrément de sa gueule ! Elle se prenait pour qui ?! Depuis qu’elle était entrée dans le bar rien n’allait de toute façon ! Elle avait squatté à coté de lui, l’avait dévisagé comme un truc bizarre, sous-entendu qu’elle en voulait au patron, fait un bisou, moqué de lui et maintenant, le prenait pour un bon samaritain en mode « files-moi ta tune durant cinq jours». C’était de trop. La rage remplaça la colère et, aidé d’un bringerlight pour gagner en rapidité, il se jeta sur la demoiselle pour essayer de l’étrangler avec un air sauvage en hurlant :

- ET PUIS QUOI ENCORE ?!

Cela eut le mérite d’attirer l’attention sur eux, du moins, encore plus que tout à l’heure. Un jeune homme s’en alla même du bar par précaution surement, mais Gaël ne le vit même pas, trop occupé qu’il était à vouloir se défouler. Son but n’était même pas de tuer, juste… d’évacuer la pression. Enfin ce qui ne veut pas dire qu’il se retenait.

- T’AS VU UN REVE !



codage par Jyne sur apple-spring

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mar 4 Aoû - 18:06

Tout parta en vrille directement après les paroles de la jeune imprudente. L'albinos se jette vivement sur elle, mais Kaola n'est pas une simple humaine, c'est trop la sous-estimé... Même un usant d'un bringerlight... Elle est capable d'esquiver car la vitesse c'est sa spécialité. Elle ne peut se retenir de sourire en esquivant le coup pour se placer dans son dos, bien collé au jeune impétueux qui venait d'oser lever la main sur elle. Elle soupire longuement, puis vient placer ses griffes sous le coup de son adversaire. Car oui, en même temps qu'elle a esquivé, elle s'est permise d'invoquer ses très chères griffes. Elle approche ensuite ses lèvres de son oreille, histoire de ne pas être trop entendu.

- Hé, évite ce genre d'attaque avec moi s'il te plait... Si tu veux te battre, d'accord, mais n'oublie pas que avec ton pouvoir, dont j'ai le même, à nous deux on détruirait cet endroit et du coup que je bute ton boss ou pas, ça ne changerait plus rien et toi tu seras sur la pailles. Réfléchis bien avant d'entamer toute riposte.

Kaola se fiche bien des regards qui lui sont adressés, le silence règne c'est tout ce qui l'importe. Elle n'est pas très patiente, elle a fortement envie de lui sectionné la carotide, mais ça ne l'avancerait à rien. Que faire alors ? Trouver un arrangement ? C'est ce qui paraît le mieux à faire dans ce genre de situation. Dans un autre côté si il pète les plombs et décide de tout foutre ne l'air dans un combat, ça sera l'unique gagnante car elle le laissera gentillement tout détruire tandis que elle se contentera d'esquiver...

C'est ce qui l'amuserait le plus, sans aucun doute. Mais la pitié qu'elle éprouve pour l'albinos la retient de faire ce plan pourtant tellement plus avantageux que de faire un marché...

- Autant s'arranger, tu ne crois pas ? Tu serais l'unique perdant ne fin de compte...
Fullbringer Français
Fullbringer Français
avatar



180 posts

Squatte depuis le 10/04/2015

25 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
58/100  (58/100)
XP:
4850/7800  (4850/7800)
Spécialité: Bringer Light



Ven 4 Sep - 20:16



Chacun gagne sa croute





Il y avait un problème avec l’albinos. Ce n’était pas quelqu’un de raisonnable. Une fois en rage, on ne pouvait plus tellement calmer Gaël. Et l’inconnue ne faisait pas exception à cette règle, même avec toutes les bonnes intentions du monde, le jeune homme ne retrouvait pas son sang-froid. Malgré cela le choc le tétanisa sur place quelques secondes, les griffes vers son cou lui rappelant désagréablement la fois où il avait failli crever égorgé par les griffes d’un monstre. Ce qui était loin de le mettre d’humeur sympathique et occultait d’autant plus sa raison. Il se revit, tenant sa gorge, gisant dans son propre sang. Etait-ce une vile créature déguisée en femme ?! Un monstre usant d’un subterfuge !? Il n’y avait qu’une chose à faire : éliminer la menace. Après ce moment de flottement, où l’on aurait presque pu croire que Gaël allait être sage et docile, il se décida à agir.

Un poil témérairement et complètement hors de lui il agrippa fermement les bras de la jeune femme et se cambra en avant afin de la faire basculer de toutes ses forces hors de derrière son dos. Etant meilleurs à distance qu’au corps à corps, l’éloigner de son périmètre était une réaction logique. Comme il avait pu le constater, l’individu n’était pas à prendre à la légère alors il prit d’autres dispositions :

- Yell, Twin Dogs.

Son pendentif devint son arme, qu’il attrapa dans ses mains. Cela faisait longtemps qu’il ne les avait pas utilisés, et un humain ne l’avait jamais esquivé. Du moins jusqu’à aujourd’hui, alors il allait remédier à cela. Il ne regarda même pas comment la femme qu’il croyait monstre c’était réceptionnée et ne réfléchit pas non plus avant de lancer :

- DOGS BLAST !

Il cria ensuite, les yeux flamboyants de colère :

- ESQUIVE CA SI TU PEUX !

Gaël n’était pas obligé d’hurler mais c’était un réflexe. Se donner en spectacle, faire le plus de boucan possible, la subtilité ce n’était pas son truc. Il visa devant lui, à quelques mètres, et déclencha ainsi une explosion, heureusement une pointe d’intelligence lui avait enjoint de ne pas tirer à pleine puissance, aussi ne dévasta t’il « que » quelques meubles et le parquet.

Les clients, et le patron, se barrèrent sans demander leur reste, paniqués. Ils avaient bien raison parce que le jeune homme semblait bien décider à canarder la zone jusqu’à mettre sa cible hors d’état de nuire, ce qui, évidemment, détruisait son seul emploi allègrement. Et il ne s’en rendait même pas compte malgré que la jeune femme le lui ai dit, perdu dans une violente colère.



codage par Jyne sur apple-spring

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Dim 6 Sep - 21:11

Soudain le décor tourne autour de Kaola et lorsqu'elle remarque que le sol se rapproche dangereusement du sol, elle prend le reflex de se cambrer au maximum sur le côté pour poser son pied droit au sol et exercer une rotation sur celui ci pour flanquer un coup de pied digne de ce nom à son adversaire. Cependant, l'albinos a déjà prit du recul ce qui fait sourciller notre combattante. Si il compte entamer un combat à distance, ça risque de lui poser problème favorisant plus les combats rapprochés. Et malheureusement... C'est la cas.

Lorsqu'il hurle des mots en anglais et fait apparaître une arme à feu, Kaola ne peut s'empêcher de tirer une face désespérée suivit d'un long soupir, soupir qui se fait rompre par une attaque qui fonce droit sur elle à toute vitesse. Réaction ? En suant de sa spécialité en une fraction de seconde, la voilà accroché au plafond à l'aide de ses griffes, cependant, l'attaque est passée de justesse juste en dessous d'elle.

- Bordel t'as failli brûler mon manteau avec tes conneries ! Calmes toi un peu je compte pas te bouffer, t'es complètement malade ou quoi ?!

Chose qui est difficile à croire concernant Kaola, c'est tout de même elle qui lui a mit les griffes sous la gorge et qui a des dents de requin... Bref, notre jeune acrobate décide donc de tout miser dans l'esquive et dans la riposte mais une mission essentiel retenti dans sa tête. Protéger la caisse qui est juste à côté d'elle quitte à prendre la fuite car à mon avis, ce petit bijou doit contenir la somme voir plus de sa tête mise à prix qui est ce foutu patron, patron qui a mis malheureusement les voiles avec le reste de la vermine qui était précédemment dans cette salle... Qui ne va pas rester longtemps en bonne état vu comment le blanchet commence.

Décidant de riposter dans bouger pour autant, elle décroche ses griffes pour ensuite les planter dans le sol du bar...

- The claws hunter... Earth tsunami !!

Après avoir propagé son reiatsu au bout de ses griffes soit disant piégées dans le sol, elle les soulève brutalement pour retourner le sous sol du lieu, provoquant un tsunami de carlage, ciment, chaises et tables ! Suite à ce grand bordel, elle commence à charger son attaque ne donnant plusieurs coup de griffe dans le vide puis l'envoi droit sur l'albinos après que son attaque précédent lui permettre de la balancer sans rencontrer d'obstacle.

- The hunter net!!

Son but ? Le fatiguer pour ensuite pouvoir se casser avec la caisse contenant son butin du jour.
Fullbringer Français
Fullbringer Français
avatar



180 posts

Squatte depuis le 10/04/2015

25 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
58/100  (58/100)
XP:
4850/7800  (4850/7800)
Spécialité: Bringer Light



Ven 11 Sep - 11:42



Chacun gagne sa croute





Gaël, en toute (non) sérénité, était en train de magnifiquement détruire – avec conviction en plus- le bar dans lequel il travaillait. Certains prennent une infusion, du chocolat, un bonbon, respirent un grand coup ou se prennent un calmant pour retrouver un état plus détendu. Le truc à Gaël, c’était de péter des meubles et exploser du verre, ce qu’il faisait avec une grande application. Même pas pour tuer en fait, non, juste pour se défouler. Le français ne s’attendait pas à ce que son adversaire réplique à distance, aussi fut-il assez surprit quand une arrivée de carrelage-ciment-tables et compagnie s’élança dans sa direction.

Heureusement pour lui, sa surprise fut atténuée par le réflexe d’esquiver, qui ne le sauva pas d’un pavé particulièrement tenace ayant décidé d’atterrir sur sa face. Un peu sonné cela le calma un tantinet et il crut voir des petits poussins tourner autour de sa tête, avant de réaliser qu’une autre attaque bizarre lui arrivait dessus. Etourdit, il usa d’un bringerlight pour se déplacer, un peu en biais il est vrai, histoire de ne pas mourir aussi bêtement. Du sang coulait de son front et il dû se rendre à l’évidence : la rapidité de la fille lui donnait un avantage, tout comme il était désavantager de ne pas trop comprendre comment ses attaques marchaient. Pire : il n’arrivait pas à reprendre le dessus. S’en était vexant et d’un côté amusant : il se mit au défi de la blesser aussi !

Gaël la discerna à travers la poussière, elle n’avait pas bougé. Le français ne fit pas le lien de suite avec la caisse et s’élança, réglant son attaque sur trois secondes:

- Dogs Gust !

Une rafale de balles jaillie de ses deux armes, et il balaya la zone avec durant trois secondes, sans spécialement viser sachant que la femme pouvait vite esquiver. Plus rapides, les balles étaient en contrepartie plus faibles et à plus courte portée. Quand au bâtiment, il n'était pas trop ravit du traitement ainsi infligé.



codage par Jyne sur apple-spring

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Ven 11 Sep - 21:40

Tout allait bien pour le moment pour notre jeune fille bouillante d'énergie. Lorsque la poussière s'abat doucement sur le sol et qu'elle remarque que l'albinos saigne du front, elle trouve que c'est plutôt bien parti. Cependant elle se demandait bien ce qu'il allait lui réserver d'autre et espérait que ça n'allait pas être à la fois trop rapide ou trop long ! Mais lorsque qu'il point de nouveau son arme vers elle et se met à tirer en rafale, un dilemme s'impose...

Si elle esquive, la caisse risque de prendre chère et le contenu avec ! Si elle décide de parer l'attaque elle risque d'être touchée, car arrêter toutes ces balles c'est faisable mais pas facile non plus. Dernière solution, esquiver avec la caisse ! Mais là du coup c'est cramé que son but c'est de filé avec... Que faire ? Et bien c'est simple...

Elle choisit la deuxième option, dans une vitesse fulgurante, elle se met à parer le maximum de balle, ce qui n'est pas de la tarte non plus ,elle a beau avoir six griffes imposantes ne tout, des balles, ça reste des balles. Du coup c'est rapide et en plus ça perfore bien. Ce dont elle a réfléchis aussi, du coup, elle en dévie certaine et bloque complètement d'autres ! Sauf que trois secondes avec autant de balles, y'en a bien quelques unes qui passent... Dont une qui se loge bien méchamment dans son avant bras ! Ce qui risque de la pénalisé légèrement mais bon, des douleurs aux bras, elle e na connu des biens pires !

Griffant plusieurs endroits de son corps, Kaola ne peut pas s'empêcher de se mettre légèrement en colère en voyant les dégâts causés sur son manteau qu'elle adore tant !
Cependant, elle ne peut pas prendre de risque, du coup elle se concentre sur la dernière balle pour la renvoyer avec violence et vitesse sur l'albinos pour de nouveau foutre ses griffes dans le sol une seconde fois et recommencer son attaque bien emmerdante. Sauf qu'au lieux de recommencer aussi l'enchaînement précédent, elle prend appui sur le bar pour tenter de coller un coup de griffe monumentale à l'albinos pour ensuite reprendre appui sur le mur se situant derrière lui pour de nouveau procéder à une tentative d'entaille et enfin pour revenir à son point de départ: devant la caisse toujours intacte.

- Moi qui pensait qu'on aurait pu s'entendre... Tant pis !

Honnête ? Oui et non, ce jeune homme parlait français de une, mais ne plus, il avait des yeux et une couleur de cheveux qu'elle appréciait particulièrement -en plus il était mignon- ! Mais, une fois de plus, l'argent passe avant pour Kaola et sa situation...
Fullbringer Français
Fullbringer Français
avatar



180 posts

Squatte depuis le 10/04/2015

25 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
58/100  (58/100)
XP:
4850/7800  (4850/7800)
Spécialité: Bringer Light



Sam 12 Sep - 14:32



Chacun gagne sa croute





Qu’est-ce que ? Encore un truc bizarre, une balle qui revient ! Heureusement que celles-ci disparaissent après usage quelques secondes plus tard vu qu’elles ne sont pas normales. Un peu de plus et Gaël se faisait blesser par sa propre arme, la honte ! L’avantage c’est que la femme n’aurait pas besoin d’extraire une quelconque balle de son bras. Pas le temps de s’appesantir sur ce coup de bol de l’un ou de l’autre, une nouvelle vague de béton et compagnie revenait lui dire bonjour. Plutôt que d’esquiver, le français tâcha de réduire les projectiles en morceaux en leur tirant dessus – histoire d’éviter un pavé teigneux – mais n’avait pas forcément prévu que son adversaire lâche sa précieuse caisse. Oui parce que visiblement les sous c’étaient important.

Il réalisa soudain que les monstres n’étaient jamais intéressés par la tune, donc ce comportement était humain. Gaël eu à peine le temps de tenter de reculer en se protégeant de ses bras que la Flèche était déjà sur lui, et il se reçu une estafilade monumentale sur ses bras. Et puis il y eu du bruit. Des sirènes approchaient, surement la police, et un grincement inquiétant – le bâtiment menaçait de s’effondrer. Même si Gaël aurait toujours pu tenter d’avoir la combattante en une explosion de plus grande envergure, il préféra ne pas le faire.

- Moi qui pensais qu'on aurait pu s'entendre... Tant pis !

- Mouais. Bon, ça te dirais qu’on s’tire ?

L’idée d’être recherché ne l’enchantait pas forcément plus que ça et, pour montrer sa bonne volonté, il « rangea » ses armes. Et puis bordel, il réalisa aussi qu’il venait de détruire exactement comme prédit par la femme son lieu de travail. Putain. C’était sa faute, tout ça parce qu’il avait vu rouge. Retour au chômage, case départ. Il usa d’un déplacement rapide afin de sortir de là, en plus il allait devoir user de pas mal de bandage sur les bras. Ca faisait chier, son adversaire était plus forte que lui, peut-être pas de beaucoup mais assez pour que ce soit inconfortable. Gaël-c’était-fait-battre. Du moins pas tout à fait mais quelque chose lui disait que si ils avaient continués, ça n’aurait pas tourné à son avantage. Il se retourna, autant pour surveiller ses arrières que pour déclarer :

- T’es doué.

On n’en tirera pas mieux mais venant de lui, s’était un sacré compliment.



codage par Jyne sur apple-spring


┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Dim 13 Sep - 21:04

Touché ! Notre chasseuse de prime en avait le sourire jusqu'aux oreilles ! Mais lorsqu'une aucune attaque ne revient, elle se demande ce qu'il peut bien mijoter. Le bruit des sirènes au loin lui fit comprendre la situation: ça craignait. Si il voulait continuer de se battre ici, déjà les flics pourraient poser problèmes mais ne plus il n'y avait pas que ça qui menaçait le duo, le bâtiment n'avait pas l'air de pouvoir en encaisser plus !

- Mouais. Bon, ça te dirais qu’on s’tire ?
- Hein ?


Kaola cligne des yeux, il voulait fuir, avec elle, sans même essayer de la laisser se faire coincer par les flics ? Dans un sens ça l'étonnait et dans un autre ça lui paressait logique, car lui aussi aurait risqué de se faire prendre en essayant de la bloquer dans le bâtiment, mais il aurait très bien pu faire la victime vu sa blessure ! Surtout que ranger ses armes, ça veut dire beaucoup, alors elle fit de même.  Bref, elle hocha la tête et lui il disparu en une fraction de seconde. Elle, elle n'oublie pas de choper sa caisse avant de fuir en vitesse ! Ah ça non ! Une fois dehors, elle se retrouve aux cotés de l'albinos, sifflant, toute contente d'avoir son argent !

- T’es doué.

Elle le regarde, longuement, et tourne sur elle même, toute contente de ce compliment. Jusqu'ici, elle ne c'était jamais battu contre quelqu'un qui possédait le même pouvoir qu'elle et en plus gagner, c'était la cerise sur le gâteau ! D'autant plus qu'elle recevait un compliment d'un autre combattant qui est ma foi, plutôt expérimenté. Flattée, elle força la caisse en la jetant au sol et en sautant dessus, une fois ouverte, elle serait presque entrain de baver en admirant son butin. Cependant, quelque chose lui traverse l'esprit...

Une fois le fric compté, elle tourne son regard vers l'albinos et prend la moitié de sa "paye" dans ses mains pour la tendre à l'albinos. Elle avait beau avoir des problèmes d'argent, elle n'était pas cruelle. Elle venait de détruire le seul travail de l'albinos, alors que lui aussi avait l'air d'être dans une mauvaise situation !

- Tiens, j'ai plus que ma paye avec la tête de ton patron avec ma moitié, je te donne l'autre, normalement avec ça, tu es tranquille un bon moment ! Même moi je ne m'attendais pas qu'elle soit aussi pleine !

Suite à ça, elle faufile son argent dans son sweat, au niveau de sa poitrine pour ensuite faire glisser ses précieux dans ses grosses manches qui ont toujours été son porte feuille voir même son sac. Laissant le cadavre de la caisse derrière elle, elle se met à marcher, ne cessant de pivoter sur elle même. Puis, elle s'arrête de nouveau et réfléchit.

Si elle et lui faisait équipe ? Il était fort et son boulot ne nécessite pas vraiment de discrétion, qu'on soit bourrin ou toute en finesse... Tant qu'on ramène la tête de la cible, il n'y a pas de problème. De plus, elle l'aimait bien, que sa soit son physique ou le peu de caractère qu'elle a vu, elle pourrait le taquiner de temps en temps, histoire de s'amuser. Oui, c'est à ses yeux l'associer parfait, mais est ce qu'il voudra ? Cherchant quelque chose dans ses manches énorme, remontant le long de celle ci des bandes et quelques désinfectants, elle se rapproche de l'albinos et prend son bras.

- Tu me plais bien, j'aime ton pouvoir et ton côté bourrin ! Dis, ça te dirais de faire équipe avec moi ? Je suis sûre que ça sera plus amusant à deux !

Pendant ses paroles, elle soigne son bras, serte avec un peu trop de force et de maladresse, mais comme on le dit si souvent: c'est l'intention qui compte.
Fullbringer Français
Fullbringer Français
avatar



180 posts

Squatte depuis le 10/04/2015

25 piges


Masculin



Feuille de personnage
Niveau:
58/100  (58/100)
XP:
4850/7800  (4850/7800)
Spécialité: Bringer Light



Mer 16 Sep - 23:22



Chacun gagne sa croute





Gaël ne s’était pas attendu à ce que l’inconnue la suive, pensant que chacun repartirait de son côté après cet incident… fâcheux. Si Ethan avait été là, ça ne serais pas arrivé, il aurait été plus diplomate, il aurait trouvé un arrangement en douceur et Gaël n’aurait pas eu à détruire le bâtiment. Mais il était mort, et l’albinos aurait dû rester à coté pour surveiller son âme plutôt que de se tromper en partant du mauvais sens… Bref, ses yeux se voilèrent un court instant avant qu’il ne décide de ne plus penser à cela, et regarde plutôt ce que la femme allait faire avec sa caisse.

Déjà l’ouvrir. Oh-la-vache. De prendre les paris, faire venir les clients grâces à sa pub plus les boissons que ceux-ci dépensaient pour voir le « show » avaient sacrément payés. Pas étonnant que le patron avait pu lui offrir un verre sans aucuns soucis. C’était même de l’arnaque, il aurait pu en demander deux ou trois de plus ! Il regarda en grimaçant légèrement la jeune femme compter tout ceci.

« - Tiens, j'ai plus que ma paye avec la tête de ton patron avec ma moitié, je te donne l'autre, normalement avec ça, tu es tranquille un bon moment ! Même moi je ne m'attendais pas qu'elle soit aussi pleine ! »

Gaël eu un instant de… surprise et ne trouva rien de mieux à dire qu’un stupide :

- Quoi ?

L’information tâchait de parvenir à son esprit. Après tout ce qu’il avait fait, son ex-adversaire lui passait gracieusement la moitié du butin ? Ça c’était énorme ! Ou il faisait si pitié que cela ? Pas très réjouissant. Un peu à contrecœur mais ne pouvant pas refuser une sécurité financière provisoire il accepta l’argent qu’on lui tendait et le mit dans ses poches en grommelant un vague :

- Merci.

Ensuite la jeune femme fourra l’argent dans… sa… poitrine. Il cligna un peu des yeux et devient légèrement rouge avant de regarder le sol bétonné, sans se rendre compte que le restant allait dans les manches. Ils continuèrent de marcher tranquillement, s’éloignant du lieu de leurs méfaits, puis elle reprit la parole en tenant, par il ne savait quel magie, de quoi faire des premiers-secours.

« - Tu me plais bien, j'aime ton pouvoir et ton côté bourrin ! Dis, ça te dirais de faire équipe avec moi ? Je suis sûre que ça sera plus amusant à deux ! »

Avec… lui ? Mais elle s’était moquée de lui et il l’avait agressé en retour… Ça c’était la meilleure ! Et… wait, il lui plaisait ? D’habitude les gens pensaient plutôt le contraire, du moins, avec un caractère pareil s’était pas facile d’être apprécier par tout le monde et la destruction du bar venait attester l’hypothèse que niveau contrôle des sentiments s’était pas encore ça. Le fait de plaire à une femme était d’autant plus surprenant, mais celle-ci faisant dans l’atypique aussi alors… Il rougit un peu, gêné, mais à la lueur de la lune cela ne devait pas se voir énormément, puis tâcha d’occulter ce détail pour répondre. Ça avait l’air d’être dans ses cordes ce qu’elle faisait alors…

- Pourquoi pas. On se tiendra au courant alors.

Il l’aida à faire un bandage parce qu’il avait beau faire le fier, sa manière de soigner était loin d’être délicate, et ça n’arrangeait pas beaucoup les choses au final il préférait le faire lui-même.

- Attends, j’vais l’faire.

Il essaya de lui prendre le bandage des mains pour se l’enrouler autour du bras à sa façon.

- Et ton bras, ça va ?

Autant tâcher d’être sympa aussi maintenant. Il regretta presque son coup d’éclat, parce que l’autre était réglo et avait réellement eu l’intention de faire un arrangement honnête.



codage par Jyne sur apple-spring

┉┉┉┉┉┉Ⓑ┉┉┉┉┉┉Ⓝ┉┉┉┉┉┉Ⓓ┉┉┉┉┉┉



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» kaola su
» 3 OCTOBRE PROCHAIN UNE RENTREE DIFFICILE ! COMBIEN GAGNE UN ENSEIGNANT HAITIEN