Le retour du Segunda (Pv Vego)
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mar 5 Mai - 15:30

Le retour du Segunda

Sanguinario Sitharion et Nemero Vego


La poussière commençait à s'accumuler peu à peu dans l'ancienne chambre du Segunda. Aucune fraccion, aucune vie n'y était présente. Des fioles de sang ainsi que certaines de poison étaient posée sur un petit plan de travail mais on pouvait voir aux toiles d'araignées dessus qu'elles n'avaient plus été utilisée depuis longtemps. Puis soudainement le vent s'engouffra par la fenêtre qui menait au balcon...Comme si soudainement la vie chaotique du Hueco Mundo voulait reprendre ses droits sur la chambre dont le temps s'était arrêté depuis que le maître des lieux avait pris son envol. Puis une ombre apparue sur le balcon. Ses longs cheveux blancs se soulevait grâce au vent chaud venu du désert profond tandis que sa stature bien qu'imposante n'était pas très visible. Il portait une capuche et entra dans la résidence sans se soucier de la poussière ou des toiles d'araignées qui avaient élu domicile dans cette pièce. L'inconnu regarda d'abord à droite puis à gauche et quand il fut sûr d'être seul, il souleva sa capuche.

*Rien n'a bougé, cela veut dire que personne n'a pris ma place de Segunda*

Oui c'était bien lui, le Segunda Espada était de retour. Ses yeux rouges regardaient la petite table de travail sur laquelle il avait passer des heures et des heures pour créer quelques subtils poison ou à manipuler son propre sang pour augmenter ses pouvoirs. Il posa alors sa cape noir sur le lit et retira la poussière du plan de travail. Peu importe si il y avait des toiles d'araignées, même si elles étaient hollow cela n'était qu'un signe que la déesse Lolth ne l'avait jamais abandonné. Il ne prit pas le temps de s'asseoir ou non. Ce n'était qu'une pièce et non pas une demeure. Sitharion s'approcha alors de la porte et vit qu'elle n'était pas fermée. Chaque Arrancar aurait pu tout aussi bien fouiller ses affaires pendant qu'il était parti mais il n'en avait cure. Son pèlerinage lui avait appris bien d'autre chose sur ce monde qu'était le sien. Le Hueco Mundo était le terrain de jeu de la déesse et à chaque meurtre, chaque trahison, elle pouvait son contentement. Les Hollow étaient par nature fourbe et cruel, ce que Sitharion incarnait au plus haut point. Mais il était aussi intelligent et savait simuler de la loyauté pour ses supérieurs. Car idiot est l'arrancar qui brave sans se soucier des conséquences. Chaque acte à des conséquences et il faut savoir les anticiper pour bien manoeuvrer. La puissance est importante certes mais même un Vasto Lorde pourrait mourir dû à une trahison...

Il ouvrit alors la porte de sa chambre et sortit dans le long couloir qui menait aux portes. Las Noches n'avaient pas beaucoup changé depuis son pélerinage et il avait fait en sorte de cacher le plus possible son reiatsu tandis qu'il revenait. Il voulait demeurer le plus discret possible pour sa puissance car cela fera commettre des erreurs aux inférieurs qui tenteraient de le défier et ainsi il pourrait abreuver sa déesse de sang. Avançant dans le couloir, il avait appris à se déplacer silencieusement même si une oreille attentive auraient pu entendre le bruit de ses pas. Le voyage dans le Hueco Mundo lui avait appris que la force brute ne faisait pas tout, c'était un autre Segunda, bien sûr il n'avait appris aucune autre capacité et sa force était hélas rester la même. Mais sa façon de faire, sa façon de penser étaient maintenant plus proche d'un assassin de l'ombre que d'un guerrier qui voulait combattre à découvert. Il continuait de marcher croisant quelques arrancars, certains qu'il avait déjà vu, d'autre non. Il sourit intérieurement en remarquant que certains étaient vraiment surpris de le voir. Tant mieux la surprise faisait naître la peur et la méfiance. Deux choses qu'il affectionnait tout particulièrement. Cependant son pèlerinage n'avait connu que des points bénéfique. En effet, il avait dû se couper de la société Arrancar, enfin ce qu'il en restait. Il n'avait plus de nouvelle de sa fraccion qui aurait pu jouer le rôle de parfaite espionne. Il devait donc se renseigner le plus possible tout en jouant sur le mystère de son voyage.

C'est pour cela qu'il marchait dans le couloir des Arrancars, il savait que les quartiers attribués n'avaient pas changé. Quand il était encore à Las Noches, celui du Primera et du Tercera étaient vide mais il espérait qu'il pourrait croiser quelque nouveaux Espada....Car il fallait mieux connaître ses ennemis autant que ses alliés...Surtout que le terme allié était quelque chose de très précis chez Sitharion. En effet, un allié était toujours temporaire jusqu'à ce que son utilité soit finie. Il se doutait qu'Hallibel devait toujours être au pouvoir, voila pourquoi il avait décidé de rester à son service...Du moins jusqu'à ce qu’il soit assez puissant pour la tuer car le fait d'être premier Espada ne l'intéressait pas non...Il voulait viser plus haut....Bien plus haut...Mais c'est alors qu'il sentit un léger reiatsu, un Arrancar venait dans sa direction et il décida alors de s'en approcher, arborant toujours le symbole de l'araignée sur son torse. La déesse Lolth était avec lui à jamais et cette fois il comptait bien rester pour se mêler des intrigues du Hueco Mundo. Quand l'Arrancar qu'il n'avait jamais vu s'arrêta devant lui, il le salua d'un mouvement de tête et dit.

Salutations Arrancar, cela fait plaisir de voir de nouveau visage.

Il n'en dit pas plus, il se doutait vu sa posture qu'il serait sûrement un Espada et avait fait exprès de faire l'erreur. Cela pourrait dévoiler la personnalité de son interlocuteur. Il le regardait déjà sans baisser les yeux, comme si l'araignée tissait sa toile lentement avant de s'approcher de sa proie pour lui injecter son venin mortel...


Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mar 5 Mai - 16:52

Vego était devenu depuis peu le Tercera Espada. Au moins, ce rang lui offrait une certaine stabilité...Il avait même droit à ses propres quartiers ! L'ancien Hollow avait entendu parler de Fraccion, des Arrancars plus faibles qui pourraient être à son service. Cependant, le caractère qu'avait développé Vego ne lui donnait absolument pas envie d'avoir quelqu'un à son service. Tout d'abord parce qu'il n'aimait pas l'idée d'avoir une personne au service d'une autre. La chose qu'il avait apprécié auparavant, c'était l'amitié, pas la servitude...Enfin bref, là n'était pas la question puisqu'il n'accordait plus sa confiance à qui que ce soit. Vego saisit son Zanpakutô et le regarda. C'était comme si toute son ancienne vie était rassemblée dans cette arme...Autant dire que ça ne représentait pas que d'excellents souvenirs. Le Tercera Espada se rappelait très bien dans quelles conditions ignobles il était devenu un Vasto Lorde...

Mais passons ! Il avait envie de se dégourdir les jambes ! Se levant de sa chaise bureau après avoir griffonné quelques idées sur une feuille à propos de son pouvoir, Vego décida d'aller faire un tour dans Las Noches. Après tout, il était nouveau dans le coin...Hallibel l'avait prévenu : elle cherchait à reformer l'Espada. De ce fait, les quartiers des autres Espadas semblaient plutôt vides. Ce phénomène lui semblait cependant étrange puisqu'il savait pertinemment qu'il y avait deux autres Espadas supérieurs à lui. Bah, peu importe, le Tercera aurait l'occasion de les rencontrer à un moment ou un autre. Il espérait simplement ne pas avoir à perdre beaucoup de temps avec eux à propos de formalités. Leur relation resterait simplement formelle...Les Hollow étant malsains de nature, lui-même l'ayant été, il était hors de question d'accorder sa confiance à de pareils personnages.

Se baladant les mains dans la poche, son Zanpakutô au côté gauche, Vego errait dans les couloirs en observant que pas mal de quartiers étaient vides. A croire que la plupart des Arrancars fuyaient littéralement Las Noches...Ou alors, Hallibel ne parvenait pas à trouver de Vasto Lorde, ou d'Arrancars ayant brisé leur masque. A cette pensée, Vego fut parcouru d'un frisson en se rappelant la façon dont il avait brisé le sien...Soudain, il sentit une puissance spirituelle non loin de lui. Oh ? Un résident de Las Noches ? Certainement...Un ennemi ne serait pas assez fou pour s'aventurer seul au Hueco Mundo, surtout à un endroit pareil. Il repéra alors légèrement plus loin un Arrancar et marcha dans sa direction. Sa puissance spirituelle ne semblait pas extraordinaire mais sans doute la cachait-il comme Vego le faisait toujours. Le nouveau venu était assez impressionnant...Assez grand, il avait de longs cheveux blancs...Sa posture était plutôt imposante. Néanmoins, il salua poliment Vego, ce que le Tercera lui rendit :

"Salutations à vous aussi. Je suppose que vous êtes plus qu'un simple Arrancar pour traîner dans ce genre de quartier ? Je suis moi-même plus qu'un simple Arrancar...Tercera Espada en fait, depuis peu. Enfin bref, ce n'est qu'un titre...Je suis Nemero Vego. Je ne vous ai jamais vu ici...C'est bien la première fois d'ailleurs que je croise quelqu'un en me baladant..."

Sur ces mots, Vego attendit patiemment que son interlocuteur prenne la parole. Il s'était présenté de manière complète sans trop en dire. L'Arrancar en face de lui allait-il faire de même ?
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mar 5 Mai - 22:52

Le retour du Segunda

Sanguinario Sitharion et Nemero Vego


L'arrancar avait les mains dans les poches et le regardait sans baisser le regard. Sitharion était quelqu'un qui se fiait beaucoup à son regard, c'était essentiel pour repérer sa proie et attaquer toujours en premier celle qui était la plus faible. De côté là, il tenait beaucoup de l'animal qu'il avait représenté quand il était encore un Hollow. Sa déesse était maintenant l'incarnation de cette doctrine et il ne comptait pas marcher dans les pas de l'hérétique. Cet Espada lui rendit son salut et se mit à lui dire son grade ainsi que son nom sans que Sitharion ne lui demande. C'était déja une bonne chose, non seulement il connaissait l'Espada qui se trouvait en dessous de lui mais en plus il donnait des informations très rapidement. Mais Sitharion préférait en savoir plus plutôt qu'à prendre des conclusions trop hâtives, bien sûr, il se savait plus puissant mais il ne fallait jamais sous-estimé son adversaire. Chose qu'il avait bien trop apprise durant ses périples cependant il n'avait remplacé ce défaut que par un autre. Car il analysait et attaquait le moment voulu mais cela pouvait lui faire perdre des opportunités qui se présentaient qu'une fois mais aucun Arrancar n'était parfait après tout...

Et bien, je suis revenu il y a peu. Je me nomme Sanguinario Sitharion, Segunda Espada.

Il avait donner également des informations sur lui mais de toute façon il savait que si il ne les donnaient pas, quelqu'un d'autre le ferait. Surtout si Hallibel décidait à faire des réunions une fois que les Espada seraient reconstitué mais le but d'Hallibel restait un mystère que le Segunda voulait percer un jour. Il réfléchissait maintenant à ce qu'il allait ajouter. Bien sûr, il n'allait pas quitter le Tercera aussi vite, un collègue Espada pourrait lui donner une source précieuse d'information...Information qu'il s'en presserai de vérifier car il ne faisait confiance à personne...Uniquement à sa déesse qui lui montrait des signes en guise de récompense ou de punition pour ses actes.

Avez-vous déjà croisé de nouveau Espada? Hallibel-sama était occupée à la reconstitution de notre groupe et peut-être à-t-elle récupérer quelques atouts.

Se faire passer pour quelqu'un qu'on n'était pas sans oublier d'y mettre une part de vérité était la clé de cette présentation. Si jamais Sitharion ratait cette présentation à son collègue, il se méfierait toujours mais le Segunda ferait de son mieux pour tromper les apparences. Il détourna alors le regard exprès pour ne pas qu'il s’aperçoive qu'il était analyser car dans leur nature les Arrancar étaient soupçonneux les uns des autres. L'être de ténèbres passa à côté de Vego et regarda droit devant lui.

Que diriez-vous de m'accompagner un peu? Rester planter là serait contre-productif.


Il n'insistait pas trop sur la politesse ni sur sa façon d'être fidèle à l'ancienne Tercera. Il savait qu'un jour sa nature serait révélée mais pour le moment, il voulait tout les avantages. Moins on en savait sur la nature du Segunda moins on pourrait deviner ses pensées et donc empêcher ses futurs complots. Parce que chez lui, on se trouvait chez les salopards, on fomente on complote, il laisse libre cours à sa fantaisie. Il se mit alors à avancer attendant la réaction de Vego. Si il le suivait cela lui prouverait soit qu'il n'avait pas peur soit qu'il était un abruti qui se laissait convaincre par de bons sentiments. Si il ne le suivait pas alors cela voudrait dire qu'il se méfiait et donc qu'il devrait donc se montrer méfiant également à son égard. Alors qu'il avançait, il regardait les coins d'ombre dans Las Noches, il y avait tant d'endroit d'où un assassin pouvait apparaître et disparaître...Tisser sa toile et attendre patiemment que sa victime arrive à portée pour porter le coup fatal...Une si belle œuvre de la déesse Lolth en somme...

Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mer 6 Mai - 11:01

L'interlocuteur de Vego venait de se présenter à lui de façon polie une fois de plus. Pourtant, il était clair que ce n'était pas le fort des Arrancars d'être poli. Mais enfin, ça faisait toujours plaisir ! Vego venait donc d'apprendre qu'il parlait au Segunda Espada, qui était donc juste au dessus de lui. C'était donc le deuxième être plus puissant que lui qu'il rencontrait. Hallibel avait en effet été la première. Sanguinario Sitharion...tel était donc le nom du Segunda...Un nom bien étrange, qui inspirait encore moins confiance à Vego...De plus, son collègue venait de lui annoncer qu'il était revenu il y avait peu...Existait-il des allées et venues d'Espada ? Etrange...Il préféra garder le silence afin d'écouter Sitharion. Ce dernier lui posa alors une question concernant la composition de l'Espada. Etant lui-même nouveau, Vego ne savait pas grand chose. A dire vrai, il ne savait rien du tout, mais il ne s'agissait pas de le faire savoir. Cela pourrait être vu comme une faiblesse facilement exploitable par les autres. Il choisit alors de ne pas répondre précipitamment. D'ailleurs, suite à ce léger silence, Sitharion passa à côté de Vego sans le regarder et lui proposa de l'accompagner. Haha...L'accompagner...C'était un verbe qui sonnait bien mal aux oreilles du Tercera Espada. La dernière fois dans sa vie où il avait accompagné quelqu'un, il avait failli se faire tuer quelques semaines après...Son passé lui avait pris la prudence. Surtout que cette fois-ci, il était certain que celui qu'il accompagnait était plus puissant que lui...

Vego ne le regarda pas non plus et sa main effleura la garde de son Zanpakutô. Que le Segunda ou non l'ait vu, peu lui importait. S'il l'avait effectivement vu, c'était un avertissement pour le prévenir de ne rien tenter de stupide. Vego était prêt à se défendre s'il le fallait...Il décida alors de se mettre dans le sens de la marche et d'accompagner Sitharion. Après tout, il n'avait pas mieux à faire...Las Noches était vraiment plus vaste que Vego ne l'aurait imaginé. Alors que les deux Espada commençaient à marcher, il prit la parole :

"Je ne sais rien de plus que vous, Sitharion. Dites-moi, où désirez-vous vous rendre ? Rester immobile est certes contre-productif, mais marcher sans but l'est tout autant...Vous avez dit vous être absenté. Ainsi, vous avez quitté votre poste ? Puis-je me permettre de vous demander ce que vous avez fait pendant ce temps ?"

Vego était volontairement rester flou dans sa réponse. Le Tercera s'était clairement aligné sur la position de Sitharion en lui répondant ainsi. Ce dernier ne pourrait donc lui soutirer aucune information. Cependant, Vego avait poser des questions gênantes. Grâce aux futures réponses -si l'autre Espada en donnait bien sûr-, il pourrait en savoir un peu plus sur la personnalité du Segunda...
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mer 6 Mai - 13:38

Le retour du Segunda

Sanguinario Sitharion et Nemero Vego


Le Tercera se méfiait et cela plut beaucoup au Segunda. Il remarqua très vite la main qu'il mit à la garde de son zanpakuto mais Sitharion n'était pas assez débile pour l'attaquer ainsi à la vue de tous. Non si jamais il avait voulu le tuer, il attendrait d'être sûr d'être seul mais aussi d'avoir toutes les chances de son côté. Un poison dans le verre, une position dans l'ombre s'apprêtant à frapper une fois que le malheureux serait à porté. Non Hallibel avait bien fait comprendre qu'elle ne voulait pas de tuerie entre ses Espada mais si il ne faisait pas prendre, il n'y aurait pas de tuerie...Juste un crime parfait et puis c'était la nature du Hueco Mundo, chacun devait survivre. Quand il lui posa autant de question, il ne put s'empêcher de sourire légérement.

Seul le fou se dirige vers le néant, je sais toujours où aller. Après votre question, j'en déduis que vous êtes de nature méfiante, c'est bien ,vous vivrez plus longtemps dans notre monde.

Il avait partagé cette observation qui n'était de toute façon pas très secrète mais il voulait qu'il sache que lui aussi l'examinait. En sachant qu'il était examiné, il serait trop sur ses gardes et ferait une erreur. Les plans dans les plans, tel était la devise de notre cher Sitharion. Plus c'était fourbe, mieux c'était. Il se tourna ensuite légèrement vers Vego pour continuer de répondre à la question.

Je suis parti en pèlerinage et puis si un autre Espada avait pris ma place, cela n'aurait été qu'un détail en plus à gérer.

Il ne répondit pas expressivement sur le fait d'avoir quitté son poste. Sitharion ne devait à Hallibel que d'être Segunda, sa force il la devait à lui même. La seule personne pour qui il avait du respect était sa déesse qui était infiniment plus puissante que l'ancienne Tercera. Mais son pélerinage avait eu aussi un autre but, avoir des informations sur ce Aizen mais surtout son Hogyoku. Avec un tel objet, Sitharion pourrait devenir bien plus fort qu'il ne l'était, oui c'était un peu son graal... Il se remit donc à avancer tout en disant.

Je me ballade dans le quartier des Arrancars pour ensuite me diriger vers le toit si vous voulez tout savoir.

Il sourit à nouveau et continua à marcher, les portes de droite et gauche défilant l'une après l'autre. Il était sûr de lui mais en même temps guettait tout signe d'augmentation de reiatsu, si jamais il tentait quoi que se soit, il le sentirait mais il ne comptait se laisser faire surtout par un Espada inférieur à lui. Il voulait aussi surtout savoir qui était le Primera pour voir son caractère mais aussi ses faiblesses, car chacun avaient des manies. Il n'y avait plus qu'à les exploiter pour savoir où frapper et maintenant qu'il savait qui était en dessous de lui...Il saurait qui surveiller. Il continuait de marcher se demandant intérieurement si le Tercera le suivrait. Ce n'était pas une question importante mais en se comportant ainsi, il éveillerait encore plus sa méfiance mais le forcerait à prendre une décision et il pourrait ainsi voir son temps de réaction, autre analyse menée par Sitharion.
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mer 6 Mai - 14:56

Sitharion avait lui aussi décidé de répondre de manière floue. Plus encore, il avait remarqué que Vego était de nature méfiante. Il parlait étrangement ce type...Vivre plus longtemps ? Le Tercera devint encore plus méfiant suite à cette remarque. Son interlocuteur maniait les mots avec soin...Mieux valait être attentif à tout ce qu'il disait. Vego écouta attentivement la suite du discours de Sitharion. Ce dernier était donc parti en pèlerinage. D'abord, il ne réagit pas. Puis...Quoi ? Pèlerinage ? Cet Espada était un espèce de religieux ou quoi ? Jamais il n'avait entendu parler d'une chose pareille, ou d'une religion chez les Arrancars. Plus qu'inquiétant, le Segunda semblait dangereux...Vego devait absolument garder un œil sur lui. En effet, un être pareil était capable de briser la stabilité que le troisième Espada recherchait tant. Ils avaient beau être dans le même camp, Vego aurait bien du mal à le considérer comme un allié...Sitharion voulait se diriger vers le toit. Pourquoi faire ? Mieux valait le suivre pour le surveiller. Bordel, si tous les Espadas étaient comme ça, ça n'allait pas le faire du tout ! Alors que le Segunda avait commencé à prendre une légère avance sur lui, il poussa un léger soupir et le rattrapa en accélérant légèrement le pas.

"Je vais vous accompagner. Vous avez parlé d'un pèlerinage. Etes-vous croyant, ou quelque chose de ce genre ? Je ne savais pas, si c'est le cas, que la religion existait chez nous, les Arrancars...Enfin bref...Le moins qu'on puisse dire, c'est que vous êtes spécial...Même pour un Espada. Que cela nous vous pousse pas à faire des choses stupides..."

Vego n'avait pas tourné sept fois sa langue dans sa bouche. Il venait clairement de donner un avertissement au Segunda. Il n'en avait absolument pas peur, même s'il était un cran en dessous de lui. Pour le moment, il faisait preuve d'une méfiance extrême mais ne comptait pas défier Sitharion. Il n'avait rien fait de mal après tout. Il semblait juste dangereux...De plus, le fait qu'il ait dit que si un Espada avait pris sa place, ça n'aurait été qu'un détail à gérer amenait Vego à penser que le deuxième Espada avait une énorme confiance en ses capacités. Pour le moment, il n'avait montré aucun signe d'hostilité, pas même quand le Tercera avait touché la garde de son Zanpakutô. Pourtant, Sitharion semblait l'avoir vu...
Le Tercera devait absolument en savoir plus.
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Sam 9 Mai - 19:48

Le retour du Segunda

Sanguinario Sitharion et Nemero Vego


Sitharion continuait son chemin tandis que le Tercera le rattrapait pour lui demander quel était cette sorte de pèlerinage dont il parlait. Un sourire en coin naquit sur le visage de Sitharion, il suivait donc mais en plus s'intéressait à ce qu'il disait. Tant mieux il était plus intelligent qu'il le pensait. Il était méfiant, c'était normal mais cela pouvait jouer contre lui car tout ce que dirait Sitharion serait mis en doute dans sa tête et il n'aurait donc aucun mal de mêler la vérité et le mensonge. Il regarda quelques instant les couloirs de Las Noches qu'il commençait à apprécier tout en répondant à la question de l'Espada.

Oui je crois en la déesse qui est mère des Arrancars.

Il ne précisa pas plus mais il était vraiment dévoué à Lolth. C'est elle qui lui avait donné cette forme, après tout il fallait bien qu'une force leur ait donné ces apparences de hollow ainsi que ses pouvoirs? Les Shinigamis avaient beau se croire supérieur, ils ne comprenaient pas eux même le fonctionnement de la vie...Que cela soit du côté de l'ordre des shinigamis ou du chaos des Arrancars!

La religion existera toujours dans le coeur de tout être. Elle est le fondement de ce que nous sommes et comment nous nous définissons. Concernant vos vaines menaces, sache que je les prend en compte.

Il continua à avancer comme si de rien n'était. Il venait pourtant de dire strictement qu'il était aussi méfiant vis à vis du Tercera mais tout en lui tournant le dos et en avançant dans les couloirs où ils croisèrent quelques regard d'Arrancar dont Sitharion n'adressa aucun sourire voir aucune parole. Ils n'étaient que des menu fretins. Des Arrancars avec simplement un numéro voir quelques hollow qui profitaient qu'il n'y avait plus d'exequias pour s'infiltrer et s'imaginer maître des lieux. Il en avait déjà dévoré quelques un quand la faim le tiraillait ou qu'ils essayaient de le prendre par surprise mais cela devait être le lot de tout les nouveaux Espada après tout. Il continua à avancer tout en voyant les marches qui menèrent au toit. Il se rendait bien compte qu'il avait parler tel un prêtre de sa religion mais il n'essayait pas de convertir le Tercera. D'autre adeptes seraient bien trop dangereux pour lui mais il vouait une admiration sans borne à sa déesse. Peut être un jour si il avait un ou une fraccion mais aucun autre Espada n'aurait le privilège d'admirer l’œuvre de Lolth dans sa toute et grande puissance.

Pour les choses stupides par contre, c'est très subjectif, si cela peut je suis entrain d'en faire en ce moment même. Ou peut être pas, notre nature est chaotique après tout.

Sitharion devait bien l'avouer, il le faisait tourner un peu en bourrique. Il ne faisait rien pour calmer sa vigilance à l'égard du Segunda mais en faisant cela Sitharion se mettait un peu de pression afin de rester toujours en alerte et il s'entraînera plus durement dans les jours à venir pour monter en grade mais aussi un jour pouvoir défier cette folle d'Hallibel qui doit sûrement le prendre pour un bon toutou. Certains penseraient que c'était un faux cul mais il était près à toutes les traîtrises pour arriver à ses fins. Après tout ce n'était pas que le Hueco Mundo leur apprenait? Arrivant aux marches,il regarda pour voir si son collègue le suivait toujours.

Mais vous êtes bien curieux. Dites moi, qu'est ce qui vous a amenez à devenir Espada au service d'Halibel-sama?


Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Ven 15 Mai - 15:41

Ce fou de Segunda était bel et bien un croyant. Plus encore, il pensait que chaque être était croyant et que la religion était un fondement. Vego, lui, n'était pas absolument pas d'accord mais ne préféra pas protester. Il ne souhaitait pas en dévoiler trop sur sa personnalité...Sitharion ne lui inspirait pas du tout confiance. Ce fut la phrase suivante qui interpella le Tercera. En effet, son interlocuteur avait parlé de "vaines menaces". La façon dont il avait prononcé ces mots prouvait qu'il avait une grande confiance en lui...Vego fronça légèrement les sourcils lorsqu'il entendit cette phrase. Il fallait vraiment le garder à l’œil...Sitharion exprima aussi son point de vue sur les choses stupides. Il parlait un peu comme s'il avait appris des phrases par cœur dans un livre. Bref, le Tercera n'en tint pas plus compte que cela. Il se contenta plutôt de rattraper l'Espada qui avait pris de l'avance sur lui et arriva à sa hauteur devant les marches d'un escalier. Ces derniers menaient sans doute au toit...

Sitharion fit savoir à Vego qu'il était bien curieux. Après réflexion, ce n'était surement pas faux, mais il fallait rassembler un maximum d'informations. D'ailleurs, ce fut au tour du Segunda de poser une question, plutôt étonnante d'ailleurs. Qu'est-ce que ça lui faisait de savoir ce qui avait amené Vego à devenir un Espada ? Tsss...Bon, Sitharion avait répondu aux questions jusque là, il pouvait en faire autant...

"Pourquoi je suis devenu un Espada au service d'Halibel-sama ? Simplement pour éviter de revivre un événement malheureux qui s'est produit lorsque j'errais seul dans le Hueco Mundo. Au moins, je suis à peu près sur que ce genre de choses ne peut se reproduire ici. Et si tel étais le cas, je réglerai ça personnellement...Et si nous continuions notre ascension ?"

Cette-fois, ce fut Vego qui prit les devants, et commença à monter les escaliers, tout en restant sur ses gardes.

"Je ne sais pas ce que vous voulez trouver sur le toit mais soit...Je n'y suis jamais allé non plus..."

Il continua alors de monter les marches, ne sachant pas si Sitharion allait le suivre ou non...
Invité
Invité
avatar



posts

Squatte depuis le

piges







Mer 20 Mai - 15:34

Le retour du Segunda

Sanguinario Sitharion et Nemero Vego


Enfin il se mettait à répondre à ses questions. Les raisons de devenir un Espada était différente pour chaque Arrancar mais Sitharion mettait un point d'honneur à les connaître toutes. Si il ne pouvait pas battre un adversaire, il le manipulait. Enfin qu'il soit faible ou non, c'était des jeux de pouvoirs et pour cela Sitharion était très fort. Il préférait manipuler dans les ombres et par la suite se dévoiler quand il pourrait abattre ses adversaires ainsi que dévoiler son jeu. Le Tercera lui parla d'événement malheureux mais le Segunda ne lui demanda pas pourquoi. Ce serait lors d'une autre conversation où il serait moins sur ses gardes car faire un interrogatoire en règle ne serait pas une bonne idée vu la méfiance qu'avait éveillé le Segunda en son collègue. Il semblait cependant cacher ce sentiment qui semblait le gêner. Un point que Sitharion pourrait envisager d'exploiter à l'avenir mais il n'avait pas encore beaucoup de carte en main et le Tercera n'était pas tellement une cible pour lui. Non son but ultime était le hogyoku pour avoir plus de pouvoir et il ne pourrait y arriver qu'en montant dans la hierarchie des Espada mais aussi en tirant les vers du nez à cette Hallibel mais la patience est mère de sûreté et il avait tout le temps devant lui.

Il acquiesça de la tête quand le Tercera voulut changer de sujet pour gravir les marches qui menèrent au toit où ils purent trouver un faux ciel bleu comme sur terre. On pouvait voir d'autres bâtiments de Las Noches mais aussi du sable, beaucoup de sable. Sitharion aimait cet élément, c'était un peu son habitat naturel même si il préférait côtoyer les ombres et les grottes pour attirer ses proies dans un piège fatal. Sitharion regardait autour de lui mais se méfiait de Vego, il n'hésiterait sûrement pas à tenter de le pousser voir de profiter de l'absence de témoin pour le tuer. Cependant il se disait que la première rencontre ne pouvait finir ainsi. L'un et l'autre n'avaient pas assez d'information sur leurs collègues et mieux valait se tenir sur ses gardes après tout.

Je ne voulais rien trouver en particulier, faut-il une raison précise pour aller dans un lieu? Certains appel le destin, d'autre la chance. Moi je veux aller où je veux et où la déesse me l'indique.

Il savait très bien que cela pouvait le faire passer pour un illuminé voir un fanatique mais d'un côté Sitharion était un fervent adepte de Lolth. Il suivait ses doctrines à la lettre et donc n'était pas trop loin d'un dévoué. Cependant il s'amusait parfois à accentuer ce côté fanatique pour faire croire qu'il ne serait dangereux que si on critiquait sa religion ou si on allait à l'encontre de celle-ci. Voila pourquoi le Segunda n'avait jamais dit exactement ce que la déesse lui demandait. Après tout si il disait qu'il devait trahir et donner du sang en guise d'offrance à sa déesse, peu d'Arrancar se laisseraient prendre dans la toile de ses complots puis de ses meurtres. Non il fallait instaurer une enveloppe de mystère autour de lui. Ceux qui tenteraient d'en savoir plus seraient ainsi découvert et ils auraient tout le loisir de les manœuvrer. Vego était un de ceux-là pour Sitharion cependant il savait qu'il n'avait pas affaire à un idiot d'Arrancar et prendrait alors tout son temps pour le coller dans sa toile et le dévorer le jour où il aurait une faim de Tercera... Il revint au moment actuel et croisa les bras tout en demandant.

Est-ce qu'Hallibel-sama vous à donner des ordres précis au sujet de la reconstruction voir de la réaction à avoir auprès des Shinigamis?

*Peu importe qu'elle soit contente ou non, si jamais j'ai la possibilité j'en tuerai quelques uns discrètement de toute façon. Autant jouer le bon toutou jusqu'au bout. Il me faut savoir où est cet Aizen.*


Contenu sponsorisé



posts

Squatte depuis le

piges








Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...